Communauté universitaire et avocats dans la rue à Béjaïa    «Sans aucune ambition politique, notre objectif est de servir notre pays»    Confusion devant le bureau du président de l'APN    Une croissance de +9,1% du nombre de passagers aériens en Avril    Smail Chergui dénonce une guerre par procuration en Libye    Bientôt une assemblée des actionnaires pour dénouer la crise    Real : Vers une prolongation de Nacho    Un parti marocain de gauche solidaire    Un jeune palestinien blessé par les forces israélienne    Pétrole: le panier de l'Opep à plus de 71 dollars le baril    La contrebande de psychotropes bat son plein    Le ministre du Tourisme donne ses instructions    Le FLN tente de restaurer son image    Libérer Issad Rebrab et mettre fin à l'insécurité juridique    Tout savoir sur les nouvelles finitions du Volkswagen Caddy    Les Soudanais préparent la désobéissance civile    L'Iran reprend un stock d'uranium faiblement enrichi    La facture en évolution continue    Les souscripteurs organisent une marche de protestation à Jijel    Deux stages et trois amicaux pour les éléphants    Fin de saison pour Demane    "Bien sûr que je veux jouer la Coupe d'Afrique"    Vers le dénouement de la crise    L'ECA persiste et soutient les «principes de la réforme»    Le ministère promet un bac sécurisé    Concombre en persillade    800 interventions depuis janvier dernier à Jijel    Un danger pour la santé publique    Les fondements de la psychologie de l'enfant en débat    Saisie de pièces archéologiques romaines    Classée prochainement monument historique national    «De nombreux lobbies infiltrés au sein des institutions du pays»    La mobilisation des étudiants se poursuit : Jusqu'au bout !    USTHB : Iftar collectif au profit des étudiants    «Non à la mascarade électorale du 4 juillet 2019»    Ghardaïa : Plus de 4800 oiseaux d'eau nicheurs recensés    Accusé de mauvaise gestion : Le DJS de Bouira limogé    Al Qods occupée : Riyad, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux saints    10 demandes d'investissement déposées    Aïn El Hammam : Le bureau de poste rouvert    Les démocrates, furieux contre Trump, débattent d'une destitution    Dans ma tête un rond-point !    Zakat El Fitr fixée cette année à 120 DA    Le premier bilan de Haftar    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un fonds pour financer le commerce en Afrique
Banque africaine de développement
Publié dans Le Maghreb le 13 - 07 - 2009


Un nouveau mécanisme de financement vient soutenir le commerce en Afrique. Lancé à l'initiative de la Banque africaine de développement (BAD), celui-ci a pour objectif de maintenir la croissance du commerce dans le continent noir. Cette initiative, qui fait suite à celle prise en mars 2009, ambitionne de répondre à une partie des problèmes induits par la crise financière mondiale laquelle a entraîné une baisse prononcée du volume du commerce mondial à 13 %, selon les prévisions de l'OCDE. La principale conséquence de cette situation est le ralentissement de la demande, la chute des prix et la raréfaction des capitaux. La première grave conséquence sera la réduction drastique des marges. La croissance du PIB dans les pays importateurs de produits africains a chuté passant de 12% par an en 2004 à -6% en 2009. C'est dans ce difficile contexte pour le commerce mondial que la BAD a décidé de s'engager à financer le commerce en mettant en place en étroite collaboration avec les partenaires au développement notamment la SFI la facilité de soutien au commerce. Le Programme global de liquidité pour le commerce extérieur (GTLP) est donc une initiative de collaboration unique entre les institutions de financement du développement (IFD) et les gouvernements donateurs (désignés collectivement les " participants ") dans le cadre des interventions d'urgence en vue de mobiliser rapidement des financements pour soutenir le financement du commerce dans les pays en développement en général et en Afrique en particulier. La BAD, en tant que principal participant régional africain, propose d'investir dans un premier temps jusqu'à 500 millions d'USD dans le cadre du GTLP en vue de promouvoir le commerce en Afrique. Bien que le GTLP soit une plateforme mondiale de financement du commerce, la contribution de la BAD servira exclusivement à financer des pools admissibles d'opérations africaines de financement du commerce (opérations commerciales prenant naissance et/ou se dénouant dans un pays africain). Au niveau opérationnel, les modalités opérationnelles du GTLP sont semblables à une délégation de crédit basée sur le partage de risques. Dans le cadre du GTLP, la Banque et les autres participants délégueront des pouvoirs opérationnels de décision déterminés au mandataire, en l'occurrence la SFI. Cependant, même si la SFI sera chargée de la plupart des aspects opérationnels du GTLP pour le compte des participants, la Banque jouera néanmoins un rôle opérationnel en soutenant, au départ, les banques utilisatrices (BU) qui auront accès au Programme. La BAD suivra aussi les activités de la SFI en tant que mandataire afin de garantir le respect des termes et conditions spécifiés dans les accords du GTLP. L'initiative permettra de mobiliser jusqu'à 5 milliards dollars US, qui seront injectés à travers un réseau de banques africaines et qui serviront à financer des opérations d'import et export dans les pays africains, principalement, et entre ces pays et d'autres économies émergentes. Jean Philippe Prosper, directeur Afrique de l'Est et Australe de la SFI déclare à ce sujet que Ce n'était pas un hasard s'il avait été décidé de lancer cette importante initiative, au moment même ou s'ouvrait le sommet du G20 à Londres et où les questions de relance d'un commerce mondial en pleine contraction auraient occupé une partie de l'agenda. Notons que la Standard Bank pourrait être la première banque africaine à devenir membre du Global Trade Liquidity Programme et bénéficier à ce titre d'un financement de 400 millions de dollars US pour aider à renforcer et à redynamiser le commerce en Afrique subsaharienne. Isma B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.