Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    Contours du nouveau socle de la société civile    Le renard des prétoires    La BEA en mode «accélération»    Un gisement de richesses négligé    La carte gagnante    La FIFA rétablit une vérité historique    Des documents top secret saisis    Reprise, demain, des rotations de la Minusma    Avec Mahrez sans Messi    Guerre à la parisienne!    Boulahbib de retour aux affaires    Etat d'alerte maximale    L'école privée cherche sa voie    Ce lait infantile qui manque tant...    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Une expo de peintres algériens de renommée    Société civile: conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Coupe Davis (Match de maintien): victoire de l'Algérie devant le Mozambique (2-0)    Basket/Championnat d'Afrique masculin U18: l'Algérie bat le Bénin (90-54) et termine 7ème    Jeux de la Solidarité Islamique: Reguigui remporte la médaille d'argent    Décès du journaliste italien Piero Angela, ami de la Révolution algérienne    La canicule continuera d'affecter l'Ouest et le Centre du pays    La PC prodigue des conseils préventifs sur les risques liés à la canicule    Agressions contre Ghaza: 12 violations contre les journalistes palestiniens    Mahboub Bati, l'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Festival de chanson chaâbi: une soirée célébrant l'œuvre des grands maîtres    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    Parkinson: Le cri de détresse d'une Association de malades    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Ghannouchi sur le départ ?    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une catastrophe écologique et des pertes sèches pour l'agriculture
Incendies de forêt
Publié dans Le Maghreb le 29 - 07 - 2009


Plusieurs centaines d'incendies se sont déclarés en Algérie suite aux fortes températures des derniers jours . Pas moins de 305 feux de forêt ayant ravagé des champs céréaliers et des maquis ont été enregistrés à travers l'Algérie depuis le début du mois de juillet. Une catastrophe écologique et des pertes énormes pour le secteur agricole. Plus de 100 hectares d'orge, 97 000 arbres fruitiers et 4 150 palmiers dattiers ont subi aussi les ravages des incendies déclarés à travers différentes régions d'Algérie. La période caniculaire vécue ces derniers jours a favorisé la propagation des feux, détruisant ainsi des milliers d'hectares de champs agricoles. Le dernier bilan fourni par la Protection civile, concernant justement la période du 22 au 24 juillet, a fait état de 76 incendies enregistrés à travers 3 wilayas. La wilaya de Tizi Ouzou vient en tête, suivie de Béjaïa et Tipasa, générant des dégâts évalués à 909 hectares. Il a été détruit en l'espace de la semaine dernière, presque autant d'hectares de végétation que durant le mois et demi précédent. Et ce ne sont pas moins de 4402 ha de végétation, dont quelque 1687 ha de forêt, qui ont été réduits en cendres, révèle le bilan établi par les services de la Direction des forêts (DGF). La wilaya de Blida vientt de vivre ces dernières 48 heures le même scénario. Un important incendie qui s'était déclaré il ya deux jours à M'senou, dans la commune de Bouarfa, se propageait vers Chréa, une région réputée pour être une zone à haut risque pour les feux de forêt, La conserverie des forêts a fait également état de deux autres départs de feu à Hammam Melouane et Oued Djer, des zones fortement boisées et particulièrement vulnérables en raison de leur relief accidenté et de la combustibilité de la végétation. La wilaya de Blida a connu ces derniers jours un enchaînement d'incendies de forêt qui ont ravagé 650 ha de végétations dont 88 ha de forêt, selon un bilan provisoire de la Conservation des forêts de la wilaya. Ce sinistre n'est pas uniquement environnemental, puisqu'il reviendra aussi très cher aux agriculteurs et fermiers installés dans les régions incendiées. Ainsi, ces feux ont aussi détruit des champs de céréales, des arbres fruitiers, anéantissant du même coup des tonnes de récoltes. A Guelma, ce sont 93 ha de blé et d'orge sur pied, qui ont été brûlés ainsi que 34 q de blé moissonné et 1300 bottes de foin. Les apiculteurs eux aussi souffriront de ces ravages, des milliers de ruches localisées dans les massifs forestiers ont aussi disparu. La férocité des incendies qui ont ravagé le pays est " fortement favorisée par les conditions climatiques et les températures élevées enregistrées la semaine dernière ", expliquent la Protection civile et la direction des forêts. Dalila B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.