Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Farsia et Houza    JM-Oran-2022/ Boxe (tirage au sort) : les Algériens fixés sur leurs adversaires    Le nouveau code administratif assure plus de souplesse dans l'application des décisions de justice    Le parti "Jil Jadid" tient son 2e congrès national    Arrivée du vice-président turc Fuat Oktay    Championnat national de natation du personnel de l'administration pénitentiaire: Mourad Kessab et Meroua Mahieddine sacrés    JM Oran-2022: Oran vit au rythme des journées nationales du théâtre de rue    Maroc/Espagne : appels à une enquête indépendante après le drame migratoire de Melilla    Manchester City va frapper un joli coup avec Kalvin Phillips    Les Douanes lancent une campagne de sensibilisation aux dangers de la drogue    JM Oran-2022/Cérémonie: que la fête commence    JM-Oran-2022 : la lutte algérienne ambitionne de faire mieux que la précédente édition à Tarragone    Lamamra reçoit à Oran le SG de l'Union pour la Méditerranée    Le Milan AC cherche à recruter Hakim Ziyech    Canicule annoncée, dimanche et lundi, sur des wilayas de l'Est du pays    Port d'Alger: hausse de 18% des conteneurs à l'export durant le 1er trimestre 2022    JM-Oran-2022: 21 artistes participent à l'édition spéciale du Festival de la chanson du Raï à Oran    22e Festival culturel européen : le duo portugais,"Senza" enchante le public algérois    Des rêves et des tabous    Hommage à Shirine Abou Aklah    Covid-19: Du nouveau pour les billets non utilisés d'Air Algérie    El Tarf: Les maires achèvent leur cycle de formation    Tlemcen: Mouton de l'Aïd : tout le monde se plaint!    Les communes dispensées de la gestion des écoles    L'UGCAA sensibilise à J-1 des Jeux méditerranéens: Des brigades mobiles pour le contrôle des taxis et des bus    La corruption, la triche et la lèche    Tebboune inaugure plusieurs projets à Oran: Levée définitive des obstacles bureaucratiques    L'Ukraine et les limites de l'Union européenne    Sur les traces de la nostalgie olympique    Enjeux politiques et économiques    La radieuse sur son 31    Le FMI doit tenir compte de l'impact social des réformes    Les économies africaines gardent leur optimisme    «Je ne pardonnerai à personne»    Le Code d'investissement adopté ce lundi    Honneur aux jeunes compétences    La sécurité sera au rendez-vous    Plan de circulation spécial et du cinéma partout...    Sortie de 6 promotions    «C'est un des leviers de la souveraineté nationale!»    Un potentiel mal exploité    Deux festivals et deux salons du livre    «Il faut revenir à la formation»    Cinéma à l'affiche    Sortie de 8 promotions des officiers de la Gendarmerie nationale à l'ESGN de Zeralda    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    Tebboune installe le Conseil supérieur de la jeunesse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nouveaux affrontements entre Palestiniens et police israélienne à El-Qods occupée
Proche-Orient
Publié dans Le Maghreb le 17 - 03 - 2010


De nouveaux affrontements ont eu lieu mardi matin entre la police israélienne et des centaines de manifestants palestiniens qui protestaient contre la poursuite de la colonisations israélienne à El-Qods occupée. Selon ces sources, les forces de la police de l'occupation ont utilisé des grenades et des balles en caoutchouc pour disperser les manifestants palestiniens regroupés dans le camp de réfugiés de Choufat. Au moins un Palestinien a été arrêté par les forces de l'occupation alors que des affrontements se poursuivaient en début de matinée dans les quartiers d'Issawiyeh et de Wadi Joz, dans le secteur oriental d'El-Qods occupée, ont indiqué les mêmes sources sans faire état de victimes ou de blessés. La police israélienne, déployée en masse, utilisait tous les moyens pour disperser les manifestants palestiniens qui protestaient depuis une semaine contre la décision israélienne de construire de nouveaux logements à El-Qods. L'armée d'occupation israélienne a utilisé des grenades et des balles en caoutchouc pour disperser les manifestants palestiniens regroupés dans le camp de réfugiés de Choufat, pour dénoncer la poursuite de la colonisation et l'inauguration de la synagogue dans le quartier juif de la Vieille ville d'el-Qods. En parallèle, des milliers de Palestiniens sont descendus dans la rue dans la bande de Ghaza en réponse à l'appel du mouvement Hamas à "une journée de la colère" et pour "la défense d'el-Qods occupée" des tentatives du gouvernement israélien de la judaïser. Ces manifestations étaient organisées dans plusieurs villes et camps de réfugiés de l'enclave palestinienne, notamment Jabaliya, Beit Lahiya, Khan Younès et Rafah. L'inauguration officielle lundi de la synagogue juive a, par ailleurs, suscité la colère et l'indignation des Palestiniens qui ont dénoncé les nouvelles actions israéliennes provocatrices. Le chef du bureau politique du Hamas, en exil à Damas, Khaled Mechaal, a évoqué une "falsification de l'histoire et des monuments religieux et historiques d'el-Qods". Ce responsable, qui s'exprimait lors d'une réunion de chefs d'organisations palestiniennes dans la capitale syrienne, a estimé que l'inauguration de la synagogue juive était un prélude à "la destruction de la Mosquée al-Aqsa". Il a, en outre, affirmé qu'"Israël joue avec le feu", appelant les Palestiniens d'el-Qods à "prendre des mesures sérieuses pour protéger la mosquée d'al-Aqsa". Pour Hatem Abdel Qader, responsable du dossier d'el-Qods au sein du mouvement Fatah, "ce n'est pas une simple synagogue. il s'agit d'une nouvelle provocation d'Israël" qui poursuit sans répit ses tentatives de judaïser la ville d'el-Qods. "Cette synagogue sera le prélude à la violence, à l'extrémisme et au fanatisme religieux, et cela ne se limite pas aux extrémistes juifs mais inclut des membres du gouvernement israélien", a accusé ce même responsable. L'inauguration de cette synagogue à el-Qods est intervenue dix jours après la décision israélienne de construire de nouveaux logements juifs dans la Ville Sainte. Cette mesure a été vivement condamnée par les Palestiniens et l'ensemble de la communauté internationale jugeant qu'elle sape les efforts en cours destinés à relancer le processus de paix, au point mort depuis plus d'un an. La décision israélienne d'implanter 1.600 colonies dans la partie orientale d'El Qods a, par ailleurs, provoqué une crise diplomatique entre Washington et Tel Aviv. Le conseiller du président américain Barack Obama, David Axelrod, a affirmé que les Etats-Unis percevaient comme une "insulte" l'attitude israélienne concernant la colonisation des terres palestiniennes occupées, la jugeant "destructrice" pour le processus de paix au Proche-Orient. La tension entre ces deux pays est à l'origine du report de la visite dans la région de l'émissaire américain pour le Proche-Orient Gorge Mitchell, initialement prévue mardi. Lors de son nouveau déplacement en Israël et dans les territoires palestiniens, M. Mitchell devait tenter de lancer des négociations indirectes, dites "négociations de proximité", entre Palestiniens et Israéliens. Mais les Palestiniens ne cessent d'exiger l'arrêt total et complet de la colonisation avant toute reprise de négociations de paix directes avec l'occupant. Dans ce contexte, Nabil Abou Roudeina, porte-parole du président Abbas, a réitéré lundi l'opposition de l'Autorité palestinienne à toute discussion avec Israël, sans un gel de la colonisation. "La politique prônée par l'occupant israélien ne crée pas l'atmosphère appropriée pour la reprise du processus de paix", a dit M. Abou Roudeina en réaction à une nouvelle déclaration du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, selon laquelle "la construction des colonies continuerait à El Qods", y compris dans le secteur oriental.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.