Des milliers de manifestants se dirigent vers la Place des martyrs    Fin du délai de dépôt des candidatures aujourd'hui    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Boumerdes : intoxication de 41 élèves à Chaâbet El Ameur    Les algérois manifestent malgré la répression    MCO - Mekkaoui: «Prendre au sérieux ce match du NAHD»    Lancés dans le bain avec succès, Louizini et Djahdou représentent l'avenir du club    CSC - El Amri: «Face à l'USMA, on respectera l'éthique»    Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant    Indonésie: sept morts dans des affrontements post-électoraux    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Norvège: le chômage a son plus bas niveau en mars    Le rebond économique mondial compromis par la guerre commerciale    VENDREDI 14ème : Une transition pour rouvrir l'espace-nation algérien obstrué    Le Front Polisario regrette la démission de Horst Kohler    L'Algérie certifiée exempte de Paludisme par l'OMS    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    14e vendredi de marche : Le peuple dit non à l'élection du 4 juillet    Football : Le gouvernement Bedoui veut s'attaquer à la violence dans les stades    En bref…    L'ES Tunis veut prendre une option face au WA Casablanca    Annaba : Le wali interdit un iftar collectif en présence de maître Bouchachi    Probium et l'Are-Ed, deux associations qui marquent la Journée mondiale de la biodiversité    Cher futur Président, je te veux…    Etudiants : Hirak, Ramadhan et examens    En bref…    Haizer : Deux exclus de logements sociaux entament une grève de la faim    Le trip de l'amour et ses revers    La presse a toujours été le souffre-douleur des régimes…    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Edition du 24/05/2019    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Le duel jusqu'au bout !    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    552 centres d'examen et 3.830 encadreurs: Plus de 33.000 candidats attendus aux examens de fin de cycle primaire    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les virées touristiques dans les sites archéologiques attirent les Oranais
Oran
Publié dans Le Maghreb le 24 - 04 - 2010


Les tournées touristiques dans les sites archéologiques et historiques d'Oran, organisées par l'antenne de l'Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels protégés, suscitent l'engouement des amoureux de sorties de ce genre. Chaque samedi aux premières lueurs du matin, nombreux sont les Oranais qui se rendent, en groupes ou en solo, au parc de loisirs "Ibn Badis", point de ralliement situé au quartier populaire "Sidi El Houari", pour occuper une place dans une des voitures ou autobus réservés à ces voyages. Le nombre de visiteurs qui ne dépassait pas un groupe de dix personnes, il y a quelque temps, a grossi au fil des jours pour atteindre jusqu'à 180 visiteurs tous les samedis, a souligné un responsable de monuments archéologiques à l'Office. Etant donné que le tourisme et la culture sont deux revers de la même médaille, l'antenne de l'ONGEBCP oeuvre à inculquer à la population d'Oran "la culture archéologique" à travers l'organisation de ces tournées à divers endroits que recèle la wilaya, notamment 29 sites protégés datant des ères préhistorique, phénicienne, romaine et celle liée à la civilisation arabo-musulmane, passant par les époques de l'occupation espagnole, la présence ottomane et le colonialisme français. Ces voyages dans l'histoire ancienne et contemporaine constituent l'occasion, pour les visiteurs, de découvrir des monuments tels que la chapelle de "Santa Cruz", le "Palais du Bey", "la porte de Canastel", "le théâtre", selon un guide touristique supervisant l'opération, qui a souligné que les Oranais éprouvent du grand plaisir et une soif d'apprendre davantage sur l'histoire de leur ville. Ces visites, qui "embourbent" l'homme dans une partie importante du patrimoine architectural et historique de la ville et les événements qu'elle a vécus à travers les âges, font partie du tourisme culturel qui peut générer d'"importants revenus financiers", a indiqué un adepte qui s'intéresse au patrimoine. D'autre part, le parcours de ces tournées est destiné à faire connaître les richesses archéologiques qui sont une attraction touristique, à réhabiliter des vestiges et ruines longtemps négligés et à instaurer la culture archéologique chez les jeunes générations, a souligné un responsable des monuments protégés, qui a signalé que ces visites emballent également les enfants qui découvrent un monde nouveau et profitent de la nature environnante. Beaucoup trouvent du plaisir dans les randonnées pédestres contemplant la nature qui entoure ces monuments. Cette initiative est aussi une forme de "tourisme sportif", a fait remarquer un de ses promoteurs. Les sites archéologiques sont aussi ouverts pour les touristes du pays et étrangers qui visitent Oran dans le cadre de voyages organisés, que ce soit par les agences de voyage ou les hôtels. R.R.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.