Mihoubi dépose son dossier de candidature    Un sursaut national en se rendant massivement aux urnes    Controverse à l'APN    Session de formation pour 400 jeunes universitaires    Les prix de vente déterminés    «Le système fiscal actuel a causé de grands dysfonctionnements»    L'élection présidentielle face aux «fake news»    Colloque international sur les dynamiques de recomposition des espaces urbains    Vers un second mandat sans majorité pour Trudeau    Echanges commerciaux a atteint 20 milliards d'euros en cinq ans    Zidane après la victoire du Real face à Galatasaray :    Victoire du NBS devant Al-Buraig Service    L'entraîneur Salem Laoufi renonce à sa démission    Plus de 1,2 million de comprimés psychotropes saisis    Hausse de 9,4 % durant le 1er semestre 2019    Le secteur de la santé est à l'agonie    26 films en compétition    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Le GS Pétroliers à Bamako pour la qualification    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Petits fondants au chocolat    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Bensalah se rend à Sotchi    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UMA célèbre la journée mondiale de lutte contre la désertification
Publié dans Le Maghreb le 17 - 06 - 2010


Les pays de l'Union du Maghreb arabe (UMA) célèbrent, à l'instar des autres pays du monde, la journée mondiale de lutte contre la désertification (17 juin), en commémoration de l'anniversaire de l'adoption de la convention de l'ONU sur la lutte contre la désertification en 1994. Dans un communiqué diffusé, mardi, à cette occasion, le secrétariat général de l'UMA a indiqué que cette année sera consacrée à la sensibilisation quant à l'importance de la biodiversité pour la terre et à la nécessité de la préserver, conformément à la déclaration de l'ONU, approuvée par l'ensemble des pays de l'UMA qui décrète l'année 2010, "Année internationale de la biodiversité". Cette manifestation vise, selon le communiqué, à sensibiliser les parties concernées, notamment les agriculteurs à l'importance de préserver la terre, tout en insistant sur le rôle des êtres vivants dans l'amélioration de sa productivité et la garantie d'une alimentation saine aux citoyens du Maghreb arabe. Les dispositifs d'orientation agricole maghrébins ont toujours mis en garde contre l'utilisation de techniques agricoles inadéquates, dont l'utilisation excessive d'engins, l'irrigation avec l'eau salée et le pâturage "anarchique", eu égard aux dangers que ces techniques représentent pour la biodiversité et la terre, a ajouté le communiqué. Depuis l'adoption de la charte maghrébine de l'environnement et du développement durable en 1992, les pays du Maghreb arabe œuvrent à conjuguer les efforts de toutes les parties, ingénieurs, chercheurs et professionnels pour développer l'agriculture au Maghreb arabe en incitant les agriculteurs à adopter la technique adéquate en vue d'augmenter la production et améliorer la productivité tout en préservant les ressources naturelles au profit des générations futures. Conscients de la nécessaire complémentarité entre les exigences de la protection de l'environnement et l'amélioration des conditions de vie des citoyens dans les régions rurales, les pays de l'UMA ont œuvré à l'insertion de la lutte contre la désertification et la protection de la biodiversité dans leurs plans de développement et programmes nationaux et régionaux de lutte conte la désertification, à la faveur de la coordination, la concertation et l'établissement de partenariats prometteurs. Dans ce sens, le secrétariat général de l'UMA a organisé en mai 2010 un atelier d'évaluation du plan d'action maghrébin de lutte contre la désertification et procédé à la définition de ses grandes lignes pour la prochaine décennie 2010-2020, avec la participation du mécanisme mondiale, du secrétariat de la convention internationale de lutte contre la désertification et l'observatoire du Sahel et du Sahara. A cette occasion, le secrétariat général de l'UMA a exprimé son souhait de voir ces objectifs se réaliser et se refléter dans le comportement des opérateurs du secteur agricole et des citoyens maghrébins, tout en insistant sur l'importance de préserver un environnement sain pour la réalisation d'un développement durable. Aussi, et selon un communiqué de la DGF publié hier un riche programme d'activités est prévu dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre la désertification. A cet effet, diverses manifestations ont été initiées portant sur des expositions de photos et projections de film vidéo, des visites sur le terrain des réalisations de reboisement et de fixation de dunes, l'animation d'émissions de radio et la publication d'articles de presse sur la lutte contre la désertification, a indiqué cette institution dans un communiqué. Il est également prévu l'animation de conférences-débats relatives à la désertification et la convention des Nations unies sur la lutte contre ce phénomène, a-t-on ajouté. Par ailleurs, la société civile est invitée à lancer des initiatives et organiser tout évènement jugé adéquat pour marquer cette journée "afin de promouvoir la sensibilisation et encourager un public aussi large que possible à s'impliquer dans la recherche de solution viables" à ce phénomène", a-t-on fait savoir. Pour cette année, la wilaya de Tébessa a été retenue pour abriter la célébration officielle de l'événement, qui sera placé sous le thème choisi par les Nations unies, "régénérer les sols en un lieu, c'est régénérer la vie en tous lieux". Les Nations unies qui ont consacré l'année 2010 "Année internationale de la biodiversité" pour commémorer la vie sur terre et la valeur de la biodiversité, avaient adopté, rappelle-t-on, le 17 juin 2004, la convention internationale sur la lutte contre la désertification. La Journée mondiale de lutte contre la désertification "offre une occasion propice de sensibiliser sur l'importance de la biodiversité du sol dans sa contribution à l'enrichissement, la valorisation et la réhabilitation des terres dégradées", souligne la DGF. C'est également une occasion pour attirer l'attention sur les pratiques durables de l'agriculture, du pâturage et de la foresterie en tant que moyen d'atténuation de la dégradation des sols, a-t-on ajouté. La lutte contre la désertification "doit être reconnue comme un point d'entrée pour aborder la réduction de la pauvreté et la protection des écosystèmes afin d'assurer la sécurité alimentaire et le développement durable du pays", conclut-on.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.