Edition du 24/05/2019    Oran : Circoncision de 303 enfants au CHUO    Monchi veut Bensebaini au FC Séville    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Les prix des fruits et légumes ont baissé de 30 à 40%    «L'armée doit écouter les propositions des élites»    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Les députés FLN tentent la manière forte    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Benbitour interdit de débat à M'sila    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Une saison à blanc pour le WO Boufarik    Matthäus : «Bentaleb est un joueur exceptionnel, sa saison reflète celle de Schalke»    Le duel jusqu'au bout !    Bientôt un nouveau procès    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Algérie: la révolte populaire ne peut plus passer par la vieille « classe politique »    La rue face aux contradictions du système    Les soutiens encombrants de Gaïd Salah    Tadjine el kemmoun    Prélèvement multi-organes et greffe hépatique à Constantine    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    Oran : L'examen de la 5e en chiffres    Traitement des déchets ménagers à Bouira : Les communes défaillantes    MO Béjaïa : Les Crabes condamnés ?    Amine Mohamed Djemal. Chanteur, compositeur et leader du groupe Babylone : «Le feuilleton Ouled Halal, une belle expérience familiale et fraternelle»    Election présidentielle : La période de dépôt de candidatures prendra fin demain    Mascara: Saisie de fausse monnaie, un mandat de dépôt    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le MC Oran exposé à la saignée    Le gouvernement pris en étau    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UMA célèbre la journée mondiale de lutte contre la désertification
Publié dans Le Maghreb le 17 - 06 - 2010


Les pays de l'Union du Maghreb arabe (UMA) célèbrent, à l'instar des autres pays du monde, la journée mondiale de lutte contre la désertification (17 juin), en commémoration de l'anniversaire de l'adoption de la convention de l'ONU sur la lutte contre la désertification en 1994. Dans un communiqué diffusé, mardi, à cette occasion, le secrétariat général de l'UMA a indiqué que cette année sera consacrée à la sensibilisation quant à l'importance de la biodiversité pour la terre et à la nécessité de la préserver, conformément à la déclaration de l'ONU, approuvée par l'ensemble des pays de l'UMA qui décrète l'année 2010, "Année internationale de la biodiversité". Cette manifestation vise, selon le communiqué, à sensibiliser les parties concernées, notamment les agriculteurs à l'importance de préserver la terre, tout en insistant sur le rôle des êtres vivants dans l'amélioration de sa productivité et la garantie d'une alimentation saine aux citoyens du Maghreb arabe. Les dispositifs d'orientation agricole maghrébins ont toujours mis en garde contre l'utilisation de techniques agricoles inadéquates, dont l'utilisation excessive d'engins, l'irrigation avec l'eau salée et le pâturage "anarchique", eu égard aux dangers que ces techniques représentent pour la biodiversité et la terre, a ajouté le communiqué. Depuis l'adoption de la charte maghrébine de l'environnement et du développement durable en 1992, les pays du Maghreb arabe œuvrent à conjuguer les efforts de toutes les parties, ingénieurs, chercheurs et professionnels pour développer l'agriculture au Maghreb arabe en incitant les agriculteurs à adopter la technique adéquate en vue d'augmenter la production et améliorer la productivité tout en préservant les ressources naturelles au profit des générations futures. Conscients de la nécessaire complémentarité entre les exigences de la protection de l'environnement et l'amélioration des conditions de vie des citoyens dans les régions rurales, les pays de l'UMA ont œuvré à l'insertion de la lutte contre la désertification et la protection de la biodiversité dans leurs plans de développement et programmes nationaux et régionaux de lutte conte la désertification, à la faveur de la coordination, la concertation et l'établissement de partenariats prometteurs. Dans ce sens, le secrétariat général de l'UMA a organisé en mai 2010 un atelier d'évaluation du plan d'action maghrébin de lutte contre la désertification et procédé à la définition de ses grandes lignes pour la prochaine décennie 2010-2020, avec la participation du mécanisme mondiale, du secrétariat de la convention internationale de lutte contre la désertification et l'observatoire du Sahel et du Sahara. A cette occasion, le secrétariat général de l'UMA a exprimé son souhait de voir ces objectifs se réaliser et se refléter dans le comportement des opérateurs du secteur agricole et des citoyens maghrébins, tout en insistant sur l'importance de préserver un environnement sain pour la réalisation d'un développement durable. Aussi, et selon un communiqué de la DGF publié hier un riche programme d'activités est prévu dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre la désertification. A cet effet, diverses manifestations ont été initiées portant sur des expositions de photos et projections de film vidéo, des visites sur le terrain des réalisations de reboisement et de fixation de dunes, l'animation d'émissions de radio et la publication d'articles de presse sur la lutte contre la désertification, a indiqué cette institution dans un communiqué. Il est également prévu l'animation de conférences-débats relatives à la désertification et la convention des Nations unies sur la lutte contre ce phénomène, a-t-on ajouté. Par ailleurs, la société civile est invitée à lancer des initiatives et organiser tout évènement jugé adéquat pour marquer cette journée "afin de promouvoir la sensibilisation et encourager un public aussi large que possible à s'impliquer dans la recherche de solution viables" à ce phénomène", a-t-on fait savoir. Pour cette année, la wilaya de Tébessa a été retenue pour abriter la célébration officielle de l'événement, qui sera placé sous le thème choisi par les Nations unies, "régénérer les sols en un lieu, c'est régénérer la vie en tous lieux". Les Nations unies qui ont consacré l'année 2010 "Année internationale de la biodiversité" pour commémorer la vie sur terre et la valeur de la biodiversité, avaient adopté, rappelle-t-on, le 17 juin 2004, la convention internationale sur la lutte contre la désertification. La Journée mondiale de lutte contre la désertification "offre une occasion propice de sensibiliser sur l'importance de la biodiversité du sol dans sa contribution à l'enrichissement, la valorisation et la réhabilitation des terres dégradées", souligne la DGF. C'est également une occasion pour attirer l'attention sur les pratiques durables de l'agriculture, du pâturage et de la foresterie en tant que moyen d'atténuation de la dégradation des sols, a-t-on ajouté. La lutte contre la désertification "doit être reconnue comme un point d'entrée pour aborder la réduction de la pauvreté et la protection des écosystèmes afin d'assurer la sécurité alimentaire et le développement durable du pays", conclut-on.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.