Dette extérieure.. 1,8 milliard de dollars en juin 2018    Registre de commerce électronique.. Seuls 43% des commerçants inscrits    Proches de leur plus haut niveau en trois mois.. Les prix du Brent dépassent les 66 dollars    Cités universitaires.. Hadjar «active» les dispositifs de sécurité    Washington contre l'Europe    Attentat en Iran.. Des terroristes présumés arrêtés    Médaillés lors du 16e Championnat méditerranéen d'Escrime.. Ooredoo honore les escrimeurs algériens    Venezuela.. L'Europe met en garde contre une confrontation    Grand Prix du Concours national du saut d'obstacles.. Chakib Tabarout lauréat    Championnat de Basket-ball (17e journée).. Le leader sur du velours    Lutte antiterroriste.. Un élément de soutien arrêté à M'sila    DJELFA : La daïra d'Aïn Oussera promue wilaya déléguée    ACCUSES D'ENLEVEMENT SUIVI DE VIOL : Deux présumés ravisseurs arrêtés à Bejaia    Le maréchal dira-t-il me voilà ?    «Le plan de partition de la Syrie n'est pas nouveau»    L'Algérie manque de cadres dans le commerce international !    Création d'une agence de régulation    Convention africaine de lutte contre la corruption et infractions assimilées (CUA) de 2003    Le temps des regrets    Rien ne résiste au NC Magra    Alain Michel au lieu de Bouzidi ?    Questions sans réponses    Facebook s'invite à la présidentielle    Makri sensible à l'option    «La nature de la demande syndicale a changé»    Deux amateurs de parapente meurent accidentellement au cours d'exercices    Un assassin sous les verrous    Création de l'orchestre symphonique de la ville d'Oran    Les Constantinois renouent avec le cinéma    Tikoubaouine à la conquête de la capitale du chaâbi    24 heures    Allez-y tout doucement Messieurs !    Le ras-le-bol    80ème anniversaire de la Guerre civile espagnole: Oran, pour un hommage aux réfugiés républicains    Le terroir algérien à l'honneur: Une semaine gastronomique de la ville d'El Oued à l'hôtel Royal    Commémoration de la Journée du Chahid    La révolution algérienne, un exemple pour la liberté des peuples    Les droits de l'Homme infiltrent nos prisons    Victoire du GSP devant Souihli    «Seules les compétences seront appelées à gérer le club sous Hyproc»    Le système actif à Oran, Alger et Annaba    La revendication sociale se transforme en atteinte à la Sûreté de l'Etat    Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»    La mission des choyoukh soufis dans l'unification de la nation    Les candidatures sont ouvertes jusqu'au jeudi 4 avril 2019    EDF : L'Ebitda a rebondi en 2018 mais risque de stagner cette année    L'opposition cherche toujours un candidat    Accord de pêche UE-Maroc : Appel au boycott des produits issus du Sahara occidental occupé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réforme de la fixation du taux de change du Renminbi
Chine
Publié dans Le Maghreb le 21 - 06 - 2010


La Banque populaire de Chine (banque centrale) a décidé d'accélérer la réforme du système de fixation du taux de change du Renminbi pour améliorer sa flexibilité, a déclaré samedi un porte-parole de la banque centrale. La banque centrale a pris cette décision en considération de la récente situation économique et du développement du marché financier en Chine et à l'étranger, ainsi que de la balance des paiements dans le pays, a précisé le porte-parole dans un communiqué. La réforme devra mettre l'accent sur la prise en compte de l'offre et de la demande du marché de même que la référence à un panier de monnaies. Les marges de fluctuation du taux de change resteront les mêmes que celles déjà pratiquées sur le marché interbancaire, a ajouté le porte-parole. Selon lui, le commerce international de la Chine est devenu plus équilibré. En 2009 le ratio de l'excédent commercial sur le produit intérieur brut (PIB) a diminué de façon notable et depuis le début 2010 il a continué à décliner. "Avec une balance des paiements devenant de plus en plus équilibrée, les raisons d'une appréciation de grande envergure du taux de change du RMB n'existent pas", a-t-il indiqué. La Banque centrale va permettre au marché de jouer un rôle plus fondamental dans la distribution des ressources, va agir pour que la balance des paiements soit plus équilibrée et va maintenir le taux de change du RMB stable à un niveau adaptable mais équilibré pour réaliser la stabilité macroéconomique et financière en Chine, a souligné le porte-parole. La Chine applique depuis le 1er juillet 2005 un système de taux de change flottant basé sur l'offre et la demande du marché en référence à un panier de devises. Depuis 2005 ce système de fixation du taux de change du RMB a été progressivement étendu et a joué un rôle positif en donnant les résultats anticipés, a indiqué le porte-parole. Au pire moment des crises financières qui ont secoué le monde financier international, le taux de change de plusieurs devises importantes se sont dépréciées de façons différentes vis-à-vis du dollar américain. "La stabilité du taux de change du RMB a joué un rôle important dans la réduction des répercussions de la crise, ce qui a contribué de façon significative au redressement en Asie et dans le monde entier et démontré les efforts de la Chine pour rééquilibrer l'économie mondiale", a ajouté le porte-parole. Avec le redressement graduel de l'économie internationale, l'économie chinoise s'est améliorée et est devenue plus solide grâce à une stabilité économique renforcée, ce qui permet de faire davantage de réformes sur le système de fixation du taux de change du RMB et d'améliorer sa flexibilité, a-t-il indiqué. Pour sa part, le président américain Barack Obama a déclaré samedi que la décision de la Chine de poursuivre la réforme du taux de change du yuan chinois était "un pas constructif". "La décision de la Chine de rendre plus flexible son taux de change est un pas constructif pouvant aider à suavegarder la reprise et contribuer à une économie mondiale plus équilibrée", a dit M. Obama dans un communiqué. Le secrétair américain au Trésor, Timothy Geighner s'est félicité également samedi de la decision de la Chine de poursuivre la réforme du taux de change. Il a dit qu'un yuan chinois fort serait bénéfique pour la Chine parce qu'il augmenterait le pouvoir d'achat des ménages et encouragerait les entreprises à tourner vers la production en réponse à la demande intérieur, plutôt que pour l'exportation. Il a noté que bien que le yuan chinois soit fixé essentiellement au dollar américain au cours des deux dernières années, la monnaie chinoise s'est appréciée d'environ 9% par rapport aux monnaies de ses principaux partenaires commerciaux. De son côté, le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn s'est félicité samedi de la décision de la Chine de poursuivre la réforme du taux de change, estimant que cette décision profitera aux consommateurs chinois. "La décision de la Chine est un développement très favorable", a dit Strauss-Kahn dans un communiqué, ajoutant qu'elle aidera à accroître les revenus des ménages chinois et à inciter à réorienter les investissements vers les industries pour servir les consommateurs chinois.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.