Les élus de Béjaïa répondent au porte-parole du gouvernement : «C'est vous qui êtes illégitimes»    Constantine : L'autre visage du mouvement populaire    Vox populi ou le génie du peuple algérien    Un sit-in de soutien au procureur général de la cour de Ghardaïa    On pourrait dire presque spontanément que le prix Nobel de la paix revient de droit au peuple algérien    Les pongistes Azzala et Belache retenus dans l'équipe africaine    En bref…    Handi-basket : Les trois premières journées reprogrammées    A Illizi : Bordj Omar Driss est en marche    Pour une authentique «République» «algérienne» «démocratique» et «populaire»    Belkacem Boukherouf. Enseignant-chercheur à l'université de Tizi Ouzou, militant des droits de l'homme : Le combat identitaire est le marqueur démocratique en Algérie    Avril 1980, catalyseur des luttes pacifiques    Soudan, une troisième révolution ?    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    Ils demandent le départ du sytème: Les avocats protestent    Pourquoi la conduite de la transition par les 3B aboutira à une impasse    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    Sit-in des syndicalistes du CMT devant le siège de l'UGTA    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    Les précisions du gouvernement    L'ANP veille "sans répit"    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réforme de la fixation du taux de change du Renminbi
Chine
Publié dans Le Maghreb le 21 - 06 - 2010


La Banque populaire de Chine (banque centrale) a décidé d'accélérer la réforme du système de fixation du taux de change du Renminbi pour améliorer sa flexibilité, a déclaré samedi un porte-parole de la banque centrale. La banque centrale a pris cette décision en considération de la récente situation économique et du développement du marché financier en Chine et à l'étranger, ainsi que de la balance des paiements dans le pays, a précisé le porte-parole dans un communiqué. La réforme devra mettre l'accent sur la prise en compte de l'offre et de la demande du marché de même que la référence à un panier de monnaies. Les marges de fluctuation du taux de change resteront les mêmes que celles déjà pratiquées sur le marché interbancaire, a ajouté le porte-parole. Selon lui, le commerce international de la Chine est devenu plus équilibré. En 2009 le ratio de l'excédent commercial sur le produit intérieur brut (PIB) a diminué de façon notable et depuis le début 2010 il a continué à décliner. "Avec une balance des paiements devenant de plus en plus équilibrée, les raisons d'une appréciation de grande envergure du taux de change du RMB n'existent pas", a-t-il indiqué. La Banque centrale va permettre au marché de jouer un rôle plus fondamental dans la distribution des ressources, va agir pour que la balance des paiements soit plus équilibrée et va maintenir le taux de change du RMB stable à un niveau adaptable mais équilibré pour réaliser la stabilité macroéconomique et financière en Chine, a souligné le porte-parole. La Chine applique depuis le 1er juillet 2005 un système de taux de change flottant basé sur l'offre et la demande du marché en référence à un panier de devises. Depuis 2005 ce système de fixation du taux de change du RMB a été progressivement étendu et a joué un rôle positif en donnant les résultats anticipés, a indiqué le porte-parole. Au pire moment des crises financières qui ont secoué le monde financier international, le taux de change de plusieurs devises importantes se sont dépréciées de façons différentes vis-à-vis du dollar américain. "La stabilité du taux de change du RMB a joué un rôle important dans la réduction des répercussions de la crise, ce qui a contribué de façon significative au redressement en Asie et dans le monde entier et démontré les efforts de la Chine pour rééquilibrer l'économie mondiale", a ajouté le porte-parole. Avec le redressement graduel de l'économie internationale, l'économie chinoise s'est améliorée et est devenue plus solide grâce à une stabilité économique renforcée, ce qui permet de faire davantage de réformes sur le système de fixation du taux de change du RMB et d'améliorer sa flexibilité, a-t-il indiqué. Pour sa part, le président américain Barack Obama a déclaré samedi que la décision de la Chine de poursuivre la réforme du taux de change du yuan chinois était "un pas constructif". "La décision de la Chine de rendre plus flexible son taux de change est un pas constructif pouvant aider à suavegarder la reprise et contribuer à une économie mondiale plus équilibrée", a dit M. Obama dans un communiqué. Le secrétair américain au Trésor, Timothy Geighner s'est félicité également samedi de la decision de la Chine de poursuivre la réforme du taux de change. Il a dit qu'un yuan chinois fort serait bénéfique pour la Chine parce qu'il augmenterait le pouvoir d'achat des ménages et encouragerait les entreprises à tourner vers la production en réponse à la demande intérieur, plutôt que pour l'exportation. Il a noté que bien que le yuan chinois soit fixé essentiellement au dollar américain au cours des deux dernières années, la monnaie chinoise s'est appréciée d'environ 9% par rapport aux monnaies de ses principaux partenaires commerciaux. De son côté, le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn s'est félicité samedi de la décision de la Chine de poursuivre la réforme du taux de change, estimant que cette décision profitera aux consommateurs chinois. "La décision de la Chine est un développement très favorable", a dit Strauss-Kahn dans un communiqué, ajoutant qu'elle aidera à accroître les revenus des ménages chinois et à inciter à réorienter les investissements vers les industries pour servir les consommateurs chinois.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.