Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 8ème journée    Real - Zidane : "Que voulez-vous, que nous quittions la saison ?"    Real Madrid: Jovic bien prêté à Francfort (off.)    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    Casoni plie bagage    Le match à ne pas rater pour les Verts    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Ce que peut apporter Slimani à Lyon    Le rabatteur    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Le déluge    Football - Ligue 1: Sétif, Alger et Tlemcen pôles d'attraction    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le wali cible l'immobilisme
Conseil exécutif de la wilaya de Bordj Bou-Arreridj
Publié dans Le Maghreb le 15 - 08 - 2010


Le récent Conseil exécutif de la wilaya de Bordj Bou-Arreridj, tenu sous la présidence du wali, Hadj Abderahmane Kadid et élargi aux 34 présidents d'APC, a été consacré à des questions d'actualités se rapportant surtout à la rentrée sociale. Cinq points inscrits à l'ordre du jour ont meublé les travaux de cette réunion à savoir ; la rentrée scolaire, la rentrée universitaire 2010/11, l'évaluation des opérations de développement autre des PSD et des PCD et la solidarité courant le mois sacré du Ramadhan. A l'ouverture de ce Conseil, le wali, s'est longuement attardé sur les dernières retouches à mettre en place pour assurer une rentrée scolaire normale, mettant l'accent sur l'opération d'aménagement des écoles primaires, la disponibilité du mobilier scolaire, la distribution du livre scolaire et l'élaboration dans la transparence des listes des élèves nécessiteux devant bénéficier des aides de l'Etat. Selon le représentant de la direction de l'éducation, la rentrée scolaire 2010/11, toutes les conditions ont été réunies y compris l'équipement des nouveaux établissements scolaires, les cantines scolaires et les pensions surtout en milieu rural. Sur l'autre volet concernant la rentrée universitaire 2010/11, le chef de l'exécutif de la wilaya n'a pas été tendre dans ses propos à l'égard de certaines entreprises de réalisation de certaines infrastructures au centre universitaire d'El-Anasser et qui font dans le blocage des travaux. A cet effet, il a donné instruction pour redynamiser ces entreprises quitte à mettre en application les clauses du marché et de procéder à des résiliations de marchés. Il y a lieu de signaler que le centre universitaire d'El-Anasser a enregistré pour la présente rentrée l'inscription de 35 00 nouveaux étudiants dont des transferts ce qui porte son effectif à plus de 8500 étudiants. Suite à l'exposé fait par le directeur de la planification et de l'aménagement du territoire en ce qui concerne l'évaluation des opérations d'investissement public pour la tranche 2010, le wali est intervenu avec beaucoup de sévérité pour exiger des membres de l'exécutif chacun dans son secteur et des présidents d'APC à se remettre en cause pour lancer dans les plus bref délais les projets en retard. Il reste pour le wali que l'assainissement de la nomenclature des projets de 2010 est une priorité objective, parce qu'en permettant le lancement à temps et dans les délais de chaque opération PSD ou PCD, cela entraîne ipso- facto le développement local à se renchérir au profit des populations et entraînera nécessairement des impacts positifs sur le vécu de leur quotidien. A travers ses directives, M. Kadid a mis l'accent sur le rééquilibrage positionnel de tous les responsables et de tous les élus locaux, en tant que centre par rapport à la prise en charge des problèmes et des préoccupations des populations. Une mission qui explique-t-il, devra s'opérer à l'avantage du citoyen et qui milite pour le devoir de mieux informer la société sur les efforts déployés par l'Etat pour l'amélioration des conditions de vie, laquelle ajoute-t-il, est la première condition à la satisfaction du droit du citoyen à être mieux pris en charge. Rappelant qu'à travers cette grande dynamique de développement que connaît la wilaya de Bordj Bou-Arreridj, il y a une méthode ascensionnelle pour le mieux être des populations dans trous les secteurs, " le contenu du programme présidentiel joue et continue à jouer le rôle moteur dans ce développement. La meilleure preuve se trouve aujourd'hui inscrite dans la consistance des investissements publics retenus pour la wilaya au titre du programme quinquennal 2010/14 ". L'orateur en haussant le ton pour responsabiliser l'assistance et en prenant position avec tant de vigueur, donne au développement local toute son importance et une force-frappe sans commune mesure pour atteindre l'ensemble de ses objectifs. “L'élément le plus important, désormais, sont les préoccupations des populations qui doivent trouver un répondant puissant auprès des autorités locales afin de rendre en partie inefficace les rumeurs qui, par un phénomène inconscient mais terriblement pesant, opèrent de manière à troubler la réalité socio-économique de la wilaya ", explique encore le wali de Bordj Bou-Arreridj. Ce dernier insistera aussi sur le travail de proximité et le dialogue à entreprendre en direction des populations afin de les sensibiliser davantage sur les grandes lignes qui se proposent le programme quinquennal 2010/14. Pour le wali, il ne peut en être autrement, dans la mesure où le rapport au développement national et local met en situation des mesures et des dispositions qui sont graduellement précisées pour mieux s'occuper à servir l'intérêt des populations. " Plus que jamais, responsables administratifs et élus locaux sont interpellés à coordonner discours politique et pratique sociale et économique pour apporter les solutions à chaque problème et un soutien efficient aux populations. Le programme présidentiel émanation des aspirations populaires, participe du souci de faire face à toutes les difficultés ", a souligné encore le wali de Bordj Bou-Arreridj. Suite à l'exposé fait par la responsable de la DAS concernant la solidarité, il ressort que plus de 50 000 ménages vont être touchés par cette aide, ce à quoi le wali a demandé à tous les acteurs de faire dans l'acheminement des denrées jusque à chaque famille. Il a également exigé des services concernés à lutter contre la spéculation, de préserver le pouvoir d'achat des citoyens et de garantir un approvisionnement réguler du marché, rappelant la mise en place de cellules chargées du contrôle de la qualité, des prix et de l'hygiène.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.