Production locale d'insuline: 50% des besoins nationaux couverts dès 2023    Commerce: 897 tonnes de bananes saisies en 11 mois    Partenariat algéro-américain pour la production de câbles électriques    Lutte contre le terrorisme: L'Algérie intensifie ses initiatives en Afrique    L'Allemagne face à son histoire    Pendules à l'heure africaine    ASO Chlef: L'entraîneur Lyamine Bougherara démissionne    Mondial foot 2022: le bal des nouveaux «hypocrites»    Ligue 2 - Centre-Ouest: Déplacement favorable pour l'ESM, les dauphins en péril    Tribunal de Dar El Beida: Ferhat M'henni condamné à la perpétuité    Ouargla: Cinq membres d'une même famille meurent asphyxiés    Biskra: 2,3 kg de cocaïne saisis    Xi Jinping a rencontré, hier, des dirigeants arabes    26000 combattants à réintégrer    Le président béninois appelle à une action concertée    Le récit d'un duel alimentaire    Loukal poursuivi encore pour «espionnage»    Les engagements de Bouslimani    Mercato, le rétropédalage    Début des travaux intérieurs    Nuit de peur à Oued Smar    Les jeunes du FFS reprennent le flambeau    Mobilisation autour de l'Etat national    «L'Algérie a dépassé l'étape critique»    Fauché par un train    Le «thon»...c'est de l'argent!    Tebboune «unit» l'Afrique    Zoom sur la Palestine et le Sahara occidental    Documentaire sur le moudjahid Ramdane Djamel    Des monologues présentés en «hors compétition»    M. Benabderrahmane reçu à Riyad par le président chinois    Le Président Tebboune appelle à poursuivre le combat contre la corruption    Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural reçu par le vice-président de la République de Côte d'Ivoire    Le FFS tient son 6e congrès national    Foot/ Ligue 2 : l'AS Khroub chute à Skikda, l'USM Annaba rejoint l'US Souf au 2e rang    Le renforcement des relations entre le Monde arabe et la Chine contribuera à l'émergence d'un monde multilatéral    Lamamra s'entretient avec le Commissaire aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l'UA    Coup d'envoi samedi de la 10e édition de la coupe d'Algérie de football des détenus    Pluies orageuses sur l'est du pays à partir de vendredi soir    Tribunal de Dar El Beida : le chef du mouvement terroriste "MAK" condamné à perpétuité    11e FICA: projection du long métrage "Argu"    Tamanrasset : importance des médias de proximité dans la transmission d'une information exacte    Lycée "Dar El Hirfi" de Dellys (Boumerdes): monument de la formation vieux de 140 ans    Le Président Tebboune préside la réunion de travail périodique au siège du MDN    Alfred Berenguer, l'Algérie au cœur    Le chemin est encore long    «Samahna si l'Hadj» !    Tebboune: «Je suis pleinement conscient des aspirations du peuple»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Trois nouvelles stations d'épuration des eaux usées prochainement mises en service
Alger
Publié dans Le Maghreb le 28 - 04 - 2007


Dans le cadre du schéma général d'assainissement d'Alger qui se fixe comme objectif principal la collecte des eaux usées générées par la population de l'ensemble des 57 communes de la wilaya d'Alger, trois stations d'épuration des eaux usées à Beni Messous, Réghaïa et Baraki seront lancées et mises en service dans les mois à venir. La 1ère phase de ce schéma sera réalisée à l'horizon 2009 et sera suivie d'autres phases jusqu'à l'horizon 2015. La station de Beni Messous, qui prend en charge les rejets de la zone Ouest d'Alger et traite les rejets de 250 000 équivalents/habitants, est fonctionnelle, en phase d'essai et sera réceptionnée dans quelques jours. Elle traite les rejets des communes d'Aïn Benian, Beni Messous, Chéraga, Staoueli, Ouled Fayet, Bouzaréah et Dely Brahim en partie. La seconde station implantée à Reghaïa, s'occupant de la partie Est d'Alger, son traitement mécanique a été réalisé. Les travaux sont en cours et elle est en phase de traitement biologique. Elle sera achevée au courant de l'été 2007. la station de Réghaïa traite les rejets de 400 000 équivalent/habitants représentant les rejets des habitants de 8 communes à savoir Réghaïa, Rouiba, Heuraoua, Aïn Taya, Bordj el-Bahri, El Marsa, Bordj El Kiffan et Dar El Beïda en partie. La 3ème station, qui s'occupe des rejets de la région Centre d'Alger, est celle de Baraki vers laquelle seront transférées les eaux d'oued El-Harrach, elle traite les rejets de quelques 900 000 équivalent/habitants. Réalisée et mise en service en 1987, elle a eu des problèmes de fonctionnement, des travaux de réhabilitation de cette station sont en cours et elle sera livrée à la fin de l'année. Elle aura un impact important sur la qualité des eaux de l'oued El Harrach", a souligné M. Amirouche. Pour ce qui est des projets qui seront réalisés dans l'avenir, le même responsable a indiqué qu'un appel d'offres a été lancé pour la réalisation d'une station d'épuration à Zéralda, dont les travaux seront lancés au mois d'août. Sa mise en service s'effectuera 20 mois après. Une autre station d'épuration est programmée pour une autre réalisation, à savoir la station d'épuration de Mahelma dont l'appel d'offres sera lancé incessamment, selon les propos de M. Amirouche. L'ensemble des eaux usées du centre de la wilaya d'Alger, une fois traitées, seront transférées vers le grand barrage de Douera, d'une capacité de 110 millions de m3. "Toutes ces stations permettront d'améliorer la qualité des eaux au niveau des plages et pour cette année, nous escomptons l'ouverture de 3 à 4 nouvelles plages à la baignade après avoir éliminé tous les rejets", a-t-il dit. "Avec toutes ces stations d'épuration qui seront réceptionnées cette année et dans les deux ans à venir, les eaux usées dans l'ensemble du territoire de la wilaya d'Alger seront traitées", a ajouté le directeur. Il est à signaler que pour les trois premières stations, les premières tranches ont été réalisées et, avant la fin de 2007, des appels d'offres seront lancés pour la réalisation des 2èmes tranches. Pour faire ramener les eaux usées vers les stations d'épuration, des collecteurs principaux d'assainissement sont en phase de réalisation à travers plusieurs quartiers de la capitale. La configuration d'Alger est, telle que faire les travaux dans certains endroits à ciel ouvert, "très délicat", a précisé M. Amirouche qui a indiqué que les travaux seront effectués par la méthode de (tunnel). Le 1er collecteur est celui de la côte centre, nommé collecteur de la Pointe-Pescade (Raïs Hamidou). Ce collecteur côtier centre traverse plusieurs communes sur une longueur de 20 km. Il intercepte tous les rejets qui sont en mer pour les évacuer vers la station d'épuration de Baraki. Des tronçons de ce collecteur sont en cours de réalisation sous Bab el-Oued, boulevard de l'ALN, les Sablettes et le Caroubier. La méthode de tunnel adoptée permet d'éviter toutes les autres contraintes tels que le terrain, les câbles électriques souterrains et les conduites d'eau. D'autres collecteurs sont en réalisation à l'instar de celui d'Oued Mkassel (Frais vallon), de 4 m de diamètre et 57 m de profondeur, et qui prend fin à Bouzaréah, ainsi qu'un autre collecteur inter-communal qui prend naissance à El-Biar traverse les communes d'Alger-Centre et Sidi M'hamed pour aboutir au port d'Alger. D'autres travaux de moindre importance en matière d'assainissement sont en cours à savoir la réalisation de stations de relevages principalement à la commune d'Aïn Benian. Avec tous ces collecteurs qui forment une sorte de "ceinture " pour Alger, toutes les eaux usées seront interceptées, ramenées vers les stations d'épuration, épurées puis réutilisées en agriculture principalement et dans certaines industries n'exigeant pas une bonne qualité d'eau.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.