La fin de la récréation !    Chelsea : Abramovich offre un gros chèque à Lampard    Massimiliano Allegri va patienter jusqu'en juin    OM – Villas-Boas: «Brahimi était dans nos plans, mais…»    Mobilisation exceptionnelle à Alger    Les marches dénonçant l'ingérence étrangère,"une preuve irréfutable" de la conscience du peuple algérien    OIT: "faire du travail décent une réalité pour la jeunesse africaine"    MDN: large campagne sanitaire pour les habitants de zones enclavées à Ouargla    PROGRAMME DE LOGEMENTS LPA : Les souscripteurs d'Alger convoqués fin décembre    A TAMANRASSET : Tebboune s'engage à faire de la wilaya un pôle touristique    CAMPAGNE ELECTORALE : La campagne de Benflis visée par un plan d'infiltration    MASCARA : Création d'une zone industrielle à Mohammadia    ANSEJ MOSTAGANEM : 352 projets validés en 9 mois    TISSEMSILT : Saisie de 80 kg de viandes blanches impropres à la consommation    BECHAR : Arrestation de 4 braconniers à Beni Ounif    SURETE DE WILAYA DE TIARET : 307 permis de conduire retirés en novembre    Cancer de la prostate : des spécialistes plaident pour "un dépistage de masse précoce"    Harbi s'attaque à l'Armée    Loukal rappelle en Egypte l'engagement de l'Algérie pour l'autonomie financière de l'UA     Championnats arabes de Cyclisme sur route: deux autres médailles pour l'Algérie en clôture de la compétition    Gaïd Salah : l'Algérie mérite de la part de ses enfants qu'ils demeurent la "forteresse impénétrable"    Sonatrach "qualifiée" pour évaluer les actifs d'Anadarko en Algérie    Le projet de loi relative à l'organisation territoriale du pays adopté, un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud    Lutte antiterroriste: Une bombe artisanale détruite à Tlemcen    Jeux Paralympiques Tokyo-2020: l'Algérie candidate à l'organisation de deux tournois qualificatifs    La pièce de théâtre "Ez'Zaouèche" présentée à Alger    "L'Algérie contemporaine, cultures et identités", un nouvel essai en ligne de Ahmed Cheniki    JM Oran-2021 : la "nouvelle dynamique" des préparatifs de la 19e édition saluée    LOPIS: vulgarisation du contenu du guide scientifique au niveau des établissements éducatifs    Prix Assia-Djebar 2019: les noms des lauréats dévoilés    Les services de la Sûreté déjoue un plan de sabotage fomenté par le MAK    LOPIS : des laboratoires politiques oeuvrent à susciter "une crise de terminologies"    54 appareils distribués aux handicapés    Projecteurs braqués sur Vienne    La commission du renseignement du Congrès accable Trump    L'ONU lance un appel de près de 29 milliards de dollars    Nouvelle réunion tripartite à Washington lundi    ACTUCULT    Malgré des divergences entre ses pays membres : L'Otan adopte une déclaration consensuelle    Ligue des champions d'Afrique. ES Tunis – JS Kabylie (demain à 20h à Radès) : Mission compliquée pour les Kabyles    CAF Awards 2019 : Trois Algériens dans le top 10    Sidi Bel-Abbès: Le maire dépose sa démission, son successeur connu aujourd'hui    Le procès s'est ouvert hier: Sellal et Ouyahia à la barre    Intérêts d'Anadarko en Algérie: Sonatrach va exercer son droit de préemption    Iran : Le chef de la diplomatie omanaise en Téhéran, après une visite à Washington    France-Algérie : Nadia Kaci, le prix de la liberté    70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Bulgarie Ouverture à Sofia d'une exposition d'art sino-bulgare    Projection du film "Le voleur de bicyclette" le 7 décembre à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trois nouvelles stations d'épuration des eaux usées prochainement mises en service
Alger
Publié dans Le Maghreb le 28 - 04 - 2007


Dans le cadre du schéma général d'assainissement d'Alger qui se fixe comme objectif principal la collecte des eaux usées générées par la population de l'ensemble des 57 communes de la wilaya d'Alger, trois stations d'épuration des eaux usées à Beni Messous, Réghaïa et Baraki seront lancées et mises en service dans les mois à venir. La 1ère phase de ce schéma sera réalisée à l'horizon 2009 et sera suivie d'autres phases jusqu'à l'horizon 2015. La station de Beni Messous, qui prend en charge les rejets de la zone Ouest d'Alger et traite les rejets de 250 000 équivalents/habitants, est fonctionnelle, en phase d'essai et sera réceptionnée dans quelques jours. Elle traite les rejets des communes d'Aïn Benian, Beni Messous, Chéraga, Staoueli, Ouled Fayet, Bouzaréah et Dely Brahim en partie. La seconde station implantée à Reghaïa, s'occupant de la partie Est d'Alger, son traitement mécanique a été réalisé. Les travaux sont en cours et elle est en phase de traitement biologique. Elle sera achevée au courant de l'été 2007. la station de Réghaïa traite les rejets de 400 000 équivalent/habitants représentant les rejets des habitants de 8 communes à savoir Réghaïa, Rouiba, Heuraoua, Aïn Taya, Bordj el-Bahri, El Marsa, Bordj El Kiffan et Dar El Beïda en partie. La 3ème station, qui s'occupe des rejets de la région Centre d'Alger, est celle de Baraki vers laquelle seront transférées les eaux d'oued El-Harrach, elle traite les rejets de quelques 900 000 équivalent/habitants. Réalisée et mise en service en 1987, elle a eu des problèmes de fonctionnement, des travaux de réhabilitation de cette station sont en cours et elle sera livrée à la fin de l'année. Elle aura un impact important sur la qualité des eaux de l'oued El Harrach", a souligné M. Amirouche. Pour ce qui est des projets qui seront réalisés dans l'avenir, le même responsable a indiqué qu'un appel d'offres a été lancé pour la réalisation d'une station d'épuration à Zéralda, dont les travaux seront lancés au mois d'août. Sa mise en service s'effectuera 20 mois après. Une autre station d'épuration est programmée pour une autre réalisation, à savoir la station d'épuration de Mahelma dont l'appel d'offres sera lancé incessamment, selon les propos de M. Amirouche. L'ensemble des eaux usées du centre de la wilaya d'Alger, une fois traitées, seront transférées vers le grand barrage de Douera, d'une capacité de 110 millions de m3. "Toutes ces stations permettront d'améliorer la qualité des eaux au niveau des plages et pour cette année, nous escomptons l'ouverture de 3 à 4 nouvelles plages à la baignade après avoir éliminé tous les rejets", a-t-il dit. "Avec toutes ces stations d'épuration qui seront réceptionnées cette année et dans les deux ans à venir, les eaux usées dans l'ensemble du territoire de la wilaya d'Alger seront traitées", a ajouté le directeur. Il est à signaler que pour les trois premières stations, les premières tranches ont été réalisées et, avant la fin de 2007, des appels d'offres seront lancés pour la réalisation des 2èmes tranches. Pour faire ramener les eaux usées vers les stations d'épuration, des collecteurs principaux d'assainissement sont en phase de réalisation à travers plusieurs quartiers de la capitale. La configuration d'Alger est, telle que faire les travaux dans certains endroits à ciel ouvert, "très délicat", a précisé M. Amirouche qui a indiqué que les travaux seront effectués par la méthode de (tunnel). Le 1er collecteur est celui de la côte centre, nommé collecteur de la Pointe-Pescade (Raïs Hamidou). Ce collecteur côtier centre traverse plusieurs communes sur une longueur de 20 km. Il intercepte tous les rejets qui sont en mer pour les évacuer vers la station d'épuration de Baraki. Des tronçons de ce collecteur sont en cours de réalisation sous Bab el-Oued, boulevard de l'ALN, les Sablettes et le Caroubier. La méthode de tunnel adoptée permet d'éviter toutes les autres contraintes tels que le terrain, les câbles électriques souterrains et les conduites d'eau. D'autres collecteurs sont en réalisation à l'instar de celui d'Oued Mkassel (Frais vallon), de 4 m de diamètre et 57 m de profondeur, et qui prend fin à Bouzaréah, ainsi qu'un autre collecteur inter-communal qui prend naissance à El-Biar traverse les communes d'Alger-Centre et Sidi M'hamed pour aboutir au port d'Alger. D'autres travaux de moindre importance en matière d'assainissement sont en cours à savoir la réalisation de stations de relevages principalement à la commune d'Aïn Benian. Avec tous ces collecteurs qui forment une sorte de "ceinture " pour Alger, toutes les eaux usées seront interceptées, ramenées vers les stations d'épuration, épurées puis réutilisées en agriculture principalement et dans certaines industries n'exigeant pas une bonne qualité d'eau.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.