Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Sécurité routière: Hécatombe sur les routes algériennes    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    Une aubaine pour Sonatrach    «Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Le diktat des chauffeurs de bus privés    Le Maroc veut-il la guerre?    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Sonatrach: installation d'une commission d'enquête suite à l'incendie dans la zone industrielle de Skikda    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Jeux de la Solidarité Islamique / Natation (200m papillon) : Syoud décroche l'argent    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les jeunes déplorent le manque de piscines publiques
Ghardaïa
Publié dans Le Maghreb le 18 - 07 - 2007

La saison des grandes chaleurs qui sévit en cette période estivale, ainsi que le manque d'infrastructures dans la région du M'Zab pousse les jeunes Ghardaouis à opter pour les infrastructures aquifères et s'adonner aux techniques de natation et de baignade.
A la mi-journée, la vallée du M'Zab est plongée dans une torpeur quasi totale imposée par dame nature. Seuls les arrêts de bus à destination de la piscine semi-olympique de Noumerate et autres palmeraies échappent à cette quiétude où une cohorte de jeunes munis de sacs contenant des maillots de bain, sandwichs et bouteilles d'eau glacée ou autres boissons fraîches, s'adonnent à tue-tête à une cacophonie assourdissante. Pour échapper à la "fournaise", en cette période estivale, les jeunes ont jeté leur dévolu sur les structures aquatiques de la région, notamment les piscines et les bassins d'irrigation des jardins se trouvant dans les palmeraies. La piscine semi-olympique couverte du complexe omnisports de Noumerate et la piscine municipale de Dhaya Ben Dahoua, devenues des destinations récréatives en cette période, sont prises d'assaut dès les premières heures de la journée par une foule juvénile en quête de séances de rafraîchissement. Les jeunes sont unanimes à se plaindre du manque déplorable de piscines publiques au niveau de la vallée du M'Zab ainsi que dans les différentes localités de la wilaya bien que l'ouverture de la piscine municipale de Ghardaïa, fermée pour travaux, et un nouveau bassin municipal à Bounoura, en cours de finition, sont annoncés par les responsables locaux. "Les pouvoirs publics doivent prendre certaines dispositions pour pallier déficit, telles que la construction d'autres structures récréatives et de loisirs dans les différentes communes de la wilaya avec la collaboration du secteur privé", dira un jeune, rencontré à Noumerate. En l'absence d'autres moyens pour faire face à la canicule suffocante qui règne dans le Sud, la piscine est perçue "comme une structure vitale" pour les jeunes de la wilaya de Ghardaïa, insiste-t-on. La réouverture annoncée de la piscine municipale de Ghardaïa en cette période de grande chaleur est accueillie avec satisfaction par la jeunesse de la vallée du M'Zab, composée de quatre communes qui souffrent d'un manque criard d'espaces pour la construction d'infrastructures sportives et de loisirs. "Il est quasiment impossible de trouver un espace pour localiser même un établissement scolaire", dira un élu ajoutant que la vallée du M'Zab "est saturée, elle étouffe". Habitués à cette chaleur caniculaire, les habitants de la région de Ghardaïa trouvent toujours des "subterfuges" pour supporter la hausse du thermomètre en cette période estivale. "L'été à Ghardaïa est très dur, dira un père de famille, aller vers les régions côtières coûte excessivement cher pour les gens aux budgets modestes, les habitants en quête de fraîcheur préfèrent en général leurs palmeraies", avant d'ajouter avec amertume que "les palmeraies en tant qu'espaces de rafraîchissement sont en nette régression du fait de l'urbanisation accélérée et de la construction d'habitations". Ainsi, nombre d'habitants des Ksour de Ghardaïa et des autres localités de la wilaya ayant souvent des résidences secondaires dans les palmeraies prennent le chemin de l'exode et s'y installent en famille durant cette période estivale dans leurs jardins où règnent verdure et fraîcheur. Profitant de l'existence d'un environnement verdoyant et de bassins d'irrigation, les enfants, en quête de fraîcheur et de détente, -en cette période où le mercure grimpe pour atteindre les 40 degrés, voire les dépasser-, s'adonnent à leur jeu favori de l'été, en particulier le plongeon et la compétition en apnée sous l'œil vigilant des parents. Toutes les idées possibles sont mises en avant pour échapper aux dards de la canicule qui sévit durant la saison estivale dans la wilaya de Ghardaïa, notent les jeunes Ghardaouis.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.