Le nouveau tsar    Djerad préside une cérémonie de remise des clefs à 1.000 bénéficiaires de logements AADL à Baba Hassen    Chanegriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    Débat virtuel sur le hirak avec Bouchachi et Belkaïd    LE HIRAK EST UN MOUVEMENT DE PROTESTATIONS, DE REVENDICATIONS ET NON UN PARTI POLITIQUE OU UNE COOPTATION DE CERTAINS INDIVIDUS.    Les candidats à l'instance présidentielle connus mardi prochain    Un geste d'apaisement qui en appelle d'autres    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Deux navires de Sonatrach mis sous séquestre    Les Syriens et les Français en tête    Disponibilité d'Android 11 Beta sur OPPO Find X2 Series    Le Mali à la croisée des chemins    Ce que risquent l'Algérie, le Maroc et le Rwanda    Le bilan s'alourdit à 89 morts    Le chef du gouvernement tiendra-t-il le coup ?    La Corée du Nord contre tout assouplissement «prématuré» du confinement    Le Président proroge de trois mois le recours à l'armée pour la mise en œuvre du confinement    Les clubs de la Ligue 1 ont cumulé un déficit estimé à 1 000 milliards de centimes    Zidane ne souhaite pas un départ de Messi du Barça    Mohyiddine Kerrache signe pour quatre ans    L'épreuve    28 décès dus à la Covid-19 en 48 heures    Les sapeurs-pompiers en formation    Les médecins critiquent la gestion de la crise    9 décès et 413 nouveaux cas en 24 heures    «L'obstination de certains pour un projet inutile»    L'appel de la terre natale à ses enfants martyrs de la liberté    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Un lectorat espagnol au campus de Béjaïa    Chlef : Le projet des deux trémies toujours en souffrance    Biskra : La Casnos active un portail électronique pour ses affiliés    Chanegriha: le rapatriement des crânes des résistants, un complément aux fondements de la souveraineté nationale    Brèves    Session de l'APW d'Oum El Bouaghi : Radioscopie du secteur éducatif    JSMB : Nacer Yahiaoui n'est plus    Mouloudia d'Alger : La direction fustige la FAF    Taleb Omar appelle à davantage de mobilisation contre l'inaction de l'ONU face aux dépassements de l'occupant    Poésie. Agarruj Yeffren de Mohamed Said Gaci : Un trésor caché    Agression de l'éditeur Karim Chikh : Vague d'indignation sur la toile    Paléontologie : Le jurassique au pied de la cite Malki    Ligues 1 et 2: Encore des divergences sur la reprise    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Non respect des mesures préventives contre le Covid 19 : 1034 infractions en un mois    De l'eau pour tous...    L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Adrar: L'ex-député Mohamed Guerrot n'est plus    l'Algérie a honoré sa dette    ONU/CDH: l'Algérie appelle à Genève au respect de la souveraineté des Etats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





USA/Canada: TransCanada propose un nouveau tracé pour l'oléoduc Keystone XL
Publié dans Le Maghreb le 08 - 09 - 2012


TransCanada a proposé un nouveau tracé pour son projet d'oléoduc géant controversé Keystone XL transportant du pétrole des sables bitumineux du Canada aux raffineries américaines, estimant que cet itinéraire éviterait de fragiliser l'environnement au Nebraska. Ce nouveau tracé prend en compte les commentaires du département américain de l'Environnement et plusieurs séances de consultation publique, a expliqué TransCanada. Il reflète notre désir de minimiser l'impact sur l'écosystème de cet Etat, a assuré le P-DG de TransCanada, Russ Girling, dans un communiqué. Cette dernière révision survient après que le département d'Etat américain a demandé un nouveau tracé en novembre et que le président Barack Obama a refusé d'approuver le lancement des travaux de cet oléoduc de 7 milliards de dollars américains en début d'année. Mitt Romney, candidat républicain à la présidentielle de novembre, a accusé M. Obama de privilégier l'environnement par rapport aux créations d'emplois. Les membres républicains de la Chambre des représentants avaient adopté en avril une loi qui a rendu obligatoire la construction de cet oléoduc. Les écologistes craignent qu'un accident ait des répercussions désastreuses sur les couches aquifères (des roches poreuses qui stockent de l'eau) des grandes plaines du centre des Etats-Unis. Ils s'opposent aussi à ce projet en raison du coût environnemental de l'exploitation des sables bitumineux, qui produit un volume important de gaz à effet de serre. Selon eux, un changement de tracé ne diminuera pas les risques que présente l'oléoduc. Le groupe TransCanada a commencé à assembler un oléoduc de quelques 780 kilomètres entre l'Oklahoma et le littoral du Texas, une construction qui ne nécessite pas l'approbation du président Obama. Le département d'Etat américain examine la demande d'un permis pour poursuivre la construction de l'oléoduc Keystone XL de 1.897 kilomètres partant de Hardisty, dans la province de l'Alberta (ouest du Canada) pour atteindre Steele City, dans l'Etat américain du Nebraska (centre des Etats-Unis). Washington devrait prendre au début de l'année prochaine.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.