Tebboune salue "les rôles de premier plan" et "les missions cruciales" de la femme à travers l'histoire de l'Algérie    USMA: Zeghdoud nouvel entraineur    Des expériences féminines en matière "d'entrepreneuriat culturel" présentées à Alger    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Boukadoum prend part à la 2e réunion du groupe de soutien au Mali    Lutte contre la Covid-19 : Une plateforme pour assurer la «vaccinovigilance» à l'EHU d'Oran    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Cyberciminalité: l'Algérie candidate à la présidence du Comité internationale    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    Les modifications et les instructions de Tebboune    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Tendances instables    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    Les attributaires du périmètre «Maâder» se plaignent du manque d'électricité    Un texte d'un «autre temps»    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Environnement hostile    Les partis politiques s'y préparent    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Benlamri buteur et Slimani passeur    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





USA/Canada: TransCanada propose un nouveau tracé pour l'oléoduc Keystone XL
Publié dans Le Maghreb le 08 - 09 - 2012


TransCanada a proposé un nouveau tracé pour son projet d'oléoduc géant controversé Keystone XL transportant du pétrole des sables bitumineux du Canada aux raffineries américaines, estimant que cet itinéraire éviterait de fragiliser l'environnement au Nebraska. Ce nouveau tracé prend en compte les commentaires du département américain de l'Environnement et plusieurs séances de consultation publique, a expliqué TransCanada. Il reflète notre désir de minimiser l'impact sur l'écosystème de cet Etat, a assuré le P-DG de TransCanada, Russ Girling, dans un communiqué. Cette dernière révision survient après que le département d'Etat américain a demandé un nouveau tracé en novembre et que le président Barack Obama a refusé d'approuver le lancement des travaux de cet oléoduc de 7 milliards de dollars américains en début d'année. Mitt Romney, candidat républicain à la présidentielle de novembre, a accusé M. Obama de privilégier l'environnement par rapport aux créations d'emplois. Les membres républicains de la Chambre des représentants avaient adopté en avril une loi qui a rendu obligatoire la construction de cet oléoduc. Les écologistes craignent qu'un accident ait des répercussions désastreuses sur les couches aquifères (des roches poreuses qui stockent de l'eau) des grandes plaines du centre des Etats-Unis. Ils s'opposent aussi à ce projet en raison du coût environnemental de l'exploitation des sables bitumineux, qui produit un volume important de gaz à effet de serre. Selon eux, un changement de tracé ne diminuera pas les risques que présente l'oléoduc. Le groupe TransCanada a commencé à assembler un oléoduc de quelques 780 kilomètres entre l'Oklahoma et le littoral du Texas, une construction qui ne nécessite pas l'approbation du président Obama. Le département d'Etat américain examine la demande d'un permis pour poursuivre la construction de l'oléoduc Keystone XL de 1.897 kilomètres partant de Hardisty, dans la province de l'Alberta (ouest du Canada) pour atteindre Steele City, dans l'Etat américain du Nebraska (centre des Etats-Unis). Washington devrait prendre au début de l'année prochaine.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.