Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    «Nous saurons faire face aux drones israéliens utilisés par le Maroc»    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    Relaxe pour Fodil Boumala    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le Chabab veut se rapprocher du peloton de tête    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    SONATRACH OPÈRE UN CHANGEMENT RADICAL AU MCA    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    Que décidera Macron ?    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Niger: l'Algérie condamne l'attaque terroriste perpétrée contre le village de Gaigorou    Saignée de capital humain    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    LE RAMADHAN A BON DOS    Brèves    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'Ave Marie . . . m    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sables bitumineux : Alliance des pétroliers pour l'environnement
Publié dans Le Maghreb le 03 - 03 - 2012


Les grandes compagnies pétrolières exploitant les sables bitumineux de l'ouest canadien, dont BP, Shell et Total, ont formé, avant-hier, une alliance pour améliorer l'empreinte écologique de cette industrie controversée ainsi que leur image. L'Alliance pour l'innovation dans l'exploitation des sables bitumineux (Cosia) vise à améliorer la collaboration entre les acteurs de l'industrie par le partage, entre autres, des innovations sur le plan de l'environnement en ce qui concerne l'extraction de ce pétrole non conventionnel. Les sables bitumineux de l'Alberta, province de l'ouest canadien, constituent la troisième réserve mondiale d'or noir, derrière l'Arabie saoudite et le Venezuela, avec environ 170 milliards de barils évalués. La production dans les sables bitumineux, qui avoisine 1,7 million de barils de pétrole par jour, est appelée à tripler à l'horizon 2035, selon les prévisions de l'Office national de l'énergie. D'où l'intérêt de l'industrie pour la construction de nouveaux oléoducs à laquelle s'opposent des organisations écologistes. Nous reconnaissons que l'industrie des sables bitumineux doit être concurrentielle dans le secteur mondial de l'énergie, non seulement en ce qui concerne les coûts de production, mais également sur le plan écologique, a déclaré dans un communiqué le patron de la division canadienne du groupe anglo-néerlandais Shell, John C. Abbott. Douze groupes (dont le français Total, l'américain ConocoPhillips, le britannique BP, le canadien Suncor et le norvégien Statoil) se sont réunis au sein de cette alliance. Le Canada et les grandes compagnies pétrolières s'opposent à la directive européenne sur la qualité des carburants, qui doit fixer une valeur d'émissions de gaz à effet de serre à chaque source de carburant, et donc pénaliser les sources non conventionnelles dont l'extraction nécessite souvent une plus grande quantité d'énergie. Les pays de l'Union européenne n'ont pas réussi à se mettre d'accord la semaine dernière sur un projet qui classerait le pétrole issu des sables bitumineux dans une catégorie très polluante, une perspective fortement contestée par le Canada et les groupes pétroliers. Les attentes du public sur le plan environnemental en ce qui concerne les sables bitumineux continuent à évoluer. Nous voulons répondre à ces attentes, a souligné M. Abbott.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.