Financement occulte de la campagne présidentielle de 2019: Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison    Importation du matériel agricole: La décision entre en vigueur la semaine prochaine    SNTF: Grève surprise des conducteurs de train    Sit-in annoncé jeudi prochain devant la wilaya: Les souscripteurs du programme AADL 2 renouent avec la contestation    Il y a dix ans nous quittait Abdelkader Freha: Une légende toujours vivace    Ligue 2 - Changement de staffs techniques: Majdi El Kourdi au RCK, Boufenara au NAHD    Le dépistage systématique recommandé: Le cancer du sein tue 3.500 algérienne par an    Bouira: Sensibilisation sur les dangers des pétards et des feux d'artifice    Environnement n'est pas juste gestion des ordures    Fraudeurs sur ordonnance    Algérie-France : c'est du concret!    Le Maroc enchaîne les revers    Xi Jinping a refaçonné l'armée chinoise mais aussi la région    Les enseignements d'une révolte    Déluge de questions à l'APN    Benzerti relance les Vert et Rouge    Bougherra en réunion à la LFP    Boufenara, nouvel entraîneur    Souvenirs, souvenirs...    Amer Ouali Rachid, nouveau président    «Le gouvernement doit corriger son action»    Les bienfaits de la médecine naturelle    Les «pétards» se mettent au...digital!    Une vingtaine de greffes rénales au programme    «Le bourreau et la victime n'ont pas la même mémoire»    Des maisons d'édition à profusion    Les super guerriers algériens présents en force    Plusieurs Etats d'Amérique latine réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Engrais: la priorité accordée aux échanges inter-arabes    Le Sommet arabe d'Alger sera "exceptionnel" et unificateur des rangs arabes    Rebiga prend part, mercredi à Tripoli, à la commémoration du 65e anniversaire de la bataille d'Issine    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le Président Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Financement de la campagne présidentielle: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Un cas psychiatrique!    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Trabendisme mental !    Grazie Meloni !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lancement de 10 ateliers pour évaluer le secteur de l'information
Communication
Publié dans Le Maghreb le 28 - 07 - 2007

Afin d'assurer l'évaluation globale du secteur public de l'information et trouver des solutions idoines aux problèmes auxquels il est confronté, le ministère de la Communication et les entreprises publiques d'information ont convenu, jeudi à Alger, de lancer dix ateliers.
Une décision qui sanctionne la rencontre entre le ministre de la Communication, M. Abderrachid Boukerzaza, les directeurs généraux d'Algérie Presse Service (APS), M. Nacer Mehal, de l'Entreprise nationale de la télévision (ENTV), M. Hamraoui Habib Chawki, et de la Radio nationale, M. Azzedine Mihoubi, et les directeurs des journaux publics. Une rencontre qui s'inscrit, selon des directeurs des entreprises d'information, "dans le cadre de la nouvelle stratégie nationale de relance du secteur de l'information en général et public en particulier". La réunion a permis aussi de dresser un tableau des entraves rencontrées dans le secteur de l'information algérien, les moyens dont il dispose et ses véritables enjeux. Pour ce qui est des objectifs devant définir la future stratégie de travail des entreprises publiques après les vacances d'été, M. Boukerzaza a tenu à réitérer l'engagement du ministère à soutenir tous les médias publics et la presse nationale en général. Il appelé ces entreprises à "rédiger des exposés sur leur situation et leurs problèmes en vue de trouver des solutions".
La rencontre se veut également un moyen de faire participer "directement" les gens de la profession à la gestion du secteur en vue de "trouver rapidement des solutions aux problèmes rencontrés et de créer un pôle médiatique actif plus crédible, plus professionnel et plus moderne au diapason de la scène médiatique internationale".
En somme, les bilans seront présentés dans "les plus brefs délais" afin que les solutions soient aussi "rapides et efficaces" dans le cadre des ateliers lancés pour prendre en charge les préoccupations dans le secteur de l'information, notamment en termes de modernisation, de distribution, de numérisation, d'impression, de publicité, etc. C'est dire que des perspectives nouvelles s'annoncent pour le développement de la presse publique dans toutes ses composantes, selon, M. Abderrachid Boukerzaza. Le ministre de la communication a évoqué dans ce contexte les orientations du président de la République pour "une dynamique plus forte du secteur public pour en faire un pole important de la scène médiatique nationale" par sa modernisation, son adaptation aux évolutions à travers le monde et par une politique de formation continue. M. Boukerzaza a ainsi énuméré un ensemble de textes juridiques en préparation et qui seront soumis à l'examen et à l'enrichissement à des groupes de travail pour "hisser tous les médias publics à un niveau de meilleure qualité et de plus grande présence dans le souci d'en garantir la plus large crédibilité". Dans ce contexte, le ministre, tout en reconnaissant "les entraves existantes qui ont empêché jusqu'à l'heure l'émergence d'une presse publique plus performante", a réitéré l'engagement des pouvoirs publics à "tout mettre en œuvre pour réussir le pari de la modernisation et de la crédibilité" dans un monde de concurrence et de pluralisme et aussi de liberté d'expression. Le ministre a instruit, d'autre part, les responsables des médias publics pour "apporter toute leur contribution au travail d'élaboration des textes juridiques afin de libérer les entreprises des lourdeurs et de participer ainsi, avec les moyens à dégager, à une grande œuvre de refondation du secteur public de la communication, œuvre qui comprend aussi le statut des journalistes pour asseoir des traditions et une stabilité des personnels".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.