Reconstruction de Beyrouth: les donateurs conditionnent l'aide à une palette de réformes    WSRW demande au français Voltalia de s'abstenir de toute activité à Laâyoune    Foot-Affaire Ibara: l'USMA échappe à une tentative d'escroquerie    ALGERIE-ESPAGNE : Le ministre espagnol de l'Intérieur reçu par le président    FEUX DE FORETS, COUPURES D'ELECTRICITE ET PENURIE D'EAU : Le président Tebboune ordonne l'accélération des enquêtes    Algérie-Espagne: le développement de la coopération sécuritaire mise en avant    REOUVERTURE DE PLUS DE 4000 MOSQUEES : Le ministre Belmahdi appelle à la raison    PLAGES AUTORISEES A LA BAIGNADE : La DGSN met en place 70 postes de sécurisation    Accidents de la route: 2 morts et 83 blessés le week-end dernier    TENANT COMPTE DES CONDITIONS SANITAIRES : Retour graduel aux bancs des universités    Boumerdès: 274 algériens rapatriés d'Arabie Saoudite confinés    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED (ALGER) : Lourde peine pour le journaliste Khaled Drarni    Séismes à Mila : une réplique de 3,2 sur l'échelle de Richter enregistrée à Grarem-Gouga    Rachid Belhout n'est plus    C'est le jour de vérité !    Messi, Lewandowski, Neymar, De Bruyne... L'heure de briller    Persistance inexplicable du manque de liquidités    Des centaines d'appelés de la décennie noire devant le secteur militaire    D'anciens responsables de la gendarmerie arrêtés    Ouverture d'une enquête sur les derniers troubles à Bamako    Hôtes du Soir : Une tradition solidement ancrée    La station de dessalement de Honaïne opérationnelle    13 relaxes et une condamnation avec sursis    "La Banque d'Algérie a besoin d'un gouverneur qui tire son pouvoir de son savoir"    Le coach Zeghdoud donne son accord de principe    "Il est urgent de reprendre les entraînements"    "Nous déposerons une plainte contre Benmedjber"    75 ans du bombardement de Nagasaki: la menace nucléaire à nouveau en augmentation    Les pourparlers de paix "sur le point" de débuter    Guerre de tranchées entre Ennahdha et Saïed    Peu d'espoir de retrouver des survivants    Les révélations glaçantes de sa famille    Hachemi Cherif, le précurseur de la double rupture !    Une "bande criminelle" démantelée    "Mohammed Dib était un écrivain public de son peuple"    Une chaîne de télévision libanaise boycotte la classe politique    Parler mais en silence et si possible en langue nationale    Crise sanitaire : Le saoudien Aramco annonce une chute de 73,4% de son bénéfice    Aéroport de Francfort : 3000 à 4000 emplois supprimés    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans    Le TTO, les tréteaux d'Oran : Le dynamisme du présent succède à la gloire des temps passés    Hommage à Lamine Bechichi : Un repère d'historicité de la révolution et de la culture algériennes    Protocole d'entente algéro-américain sur la protection des biens culturels : Préservation commune du patrimoine    Sidi Bel-Abbès: Trois clubs officiellement promus    Vols, cambriolages, agressions: La police lance une application pour signaler les crimes et délits    Dormir pour nous reposer de vivre !    Ce sur quoi le passé a reposé    521 nouveaux cas confirmés et 9 autres décès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nexus 10: La tablette Google par Samsung
Publié dans Le Maghreb le 10 - 12 - 2012

La Nexus 10 est la première tablette 10,1 pouces de Google. Officiellement dévoilée le 29 octobre dernier, et donc un peu plus tard que prévu, la faute à Sandy, elle complète la gamme Nexus de la marque, après une Nexus 7 pour le moins convaincante.
Google entre donc dans un marché où la concurrence bat enfin son plein, grâce à la multiplication de tablettes Android et au succès des modèles Amazon. Et entre le flottement dans les ventes de l'iPad créé par l'arrivée de l'iPad Mini, l'engouement pour le Nexus 7 et l'approche des fêtes de fin d'année, le moment semble assez bien choisi pour mettre un joli coup de pied dans la fourmilière. Et ce d'autant que la marque chargée de produire la Nexus 10 n'est pas vraiment une novice en matière de tablette.
Et si Asus s'est chargé de la construction de la tablette 7 pouces de Google, et après un Nexus 4 signé LG, c'est cette fois Samsung qui a été chargé d'assembler la version 10 pouces de la tablette du géant de Mountain View, comme ce fut le cas pour certains des premiers smartphone de la marque, à savoir les Nexus S et Galaxy Nexus.
Design et composants
La Nexus 10 est donc fabriquée par Samsung. Pas étonnant que les lignes de cette tablette s'approchent de celles de la Galaxy Note 10.1, et donc de la Galaxy Tab 2, avec lesquelles elle partage ses bords arrondis. On retrouve également le format 16:10, alors que les bordures supérieures et inférieures sont identiques. La présence des enceintes sur les côtés de la tablette est également inspirée des modèles de la marque, tout comme le positionnement des boutons de verrouillage et de volume. Il existe toutefois un certain nombre de différences entre cette Nexus 10 et les précédentes tablettes Samsung, à commencer par la ligne légèrement bombée des côtés de la tablette, ou encore l'utilisation d'un revêtement soft-touch sur les bords et au dos de la Nexus 10. Concernant les courbes de la nouvelle tablette de Google, c'est une affaire de goût. Quant au revêtement choisi par Samsung (identique, dans sa partie supérieure, à celui du Nexus 7), il est agréable au toucher et offre quelques avantages : une endurance plus importante et un poids inférieur à l'aluminium, tandis qu'il permet une préhension confortable et rassurante. La Nexus 10 est bien finie et ne souffre d'aucun défaut d'assemblage vraiment gênant. Seul point notable : un léger jeu sur le cache de protection à l'arrière de la tablette, dont on ne sait d'ailleurs pas vraiment ce qu'il protège. Enfin, les bords arrondis, caoutchoutés et surtout l'espace trop important présent à côté de l'écran laissent une impression relativement peu flatteuse de la tablette, assez loin de celle laissée par la Galaxy Note 10.1. Pourtant, les dimensions des deux tablettes ne sont pas si éloignées, même si la Nexus 10 est légèrement plus haute et plus large que la Galaxy Note 10.1. Quant à la finesse, elle est tout simplement la même dans les deux cas, avec seulement 8,9 mm, soit 0,6 mm de moins qu'un iPad. En revanche, on compte 2,3 cm entre le bord de l'écran et celui de la Nexus 10, contre 1,9 cm sur une Galaxy Note 10.1. Cela peut paraître anecdotique, mais ça ne l'est pas vraiment.
Sur la balance, la comparaison est aussi à l'avantage de la Galaxy Note 10.1, qui pèse 20 grammes de moins que la Nexus 10. Avec ces 604 grammes, cette dernière est toutefois plus légère que l'iPad, de près de 50 grammes, et que Surface, de plus de 70 grammes. Côté composants, la Nexus 10 abrite un SoC signé Samsung, à savoir un Exynos 5250 combinant un CPU ARM Cortex-A15 double-cœur cadencé à 1,7 GHz, et un GPU ARM Mali-T604. La Nexus 10 est, pour l'heure, la seule tablette à être équipée de ce processeur, qui est ici accompagné de 2 Go de mémoire vive. En ce qui concerne la connectivité, la nouvelle tablette de Google gère le NFC, le Wi-Fi 802.11n et le Bluetooth 4.0. En revanche, ne cherchez pas d'emplacement SIM, la Nexus 10 n'est pas compatible 3G / 4G. La connectique est également incomplète : certes, on retrouve un port micro-HDMI qui brillait par son absence sur les Galaxy Tab 2 et Note 10.1, mais on regrette l'absence de lecteur de cartes micro-SD ou d'un port USB. La Nexus 10 est équipée d'une webcam de 1,9 mégapixel et d'un APN de 5 mégapixels doté d'un flash LED, au dos de la tablette. Une définition tout à fait standard, puisque l'iPad ou la Galaxy Note 10.1, notamment, disposent d'un tel capteur. Rares sont les tablettes équipées d'un APN 8 mégapixels, à l'instar de la Transformer Prime d'Asus. Terminons le tour du propriétaire pour l'attrait majeur de cette nouvelle tablette de Google, à savoir son écran. Car sur les 10,055 pouces de la Nexus 10, Samsung a entassé par moins de 4 mégapixels, pour une définition WQXGA de 2 560 x 1 600 pixels. Compte tenu de la diagonale de la tablette, on arrive à une résolution de 300 points par pouce, soit davantage que les 264 ppp de l'iPad avec écran Retina d'Apple, et bien plus encore que les 150 ppp de la Galaxy Note 10.1. Comme sur ses précédentes tablettes, Samsung a protégé la dalle PLS et a choisi un Corning Gorilla Glass 2. Un verre qui a le mérite d'être très résistant, mais aussi particulièrement sujet aux reflets.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.