Liberté pour Rabah Karèche    Les cours du blé stables sur Euronext    "Je ne vais pas abandonner !"    Les pompiers sur le qui-vive    Le confinement partiel reconduit dans 37 wilayas pour 10 jours    "Heureusement qu'il y a cet élan de solidarité des Algériens"    Marathon Man    Limogeages en série et attente d'un nouveau gouvernement    Un terroriste arrêté à Bordj-Badji-Mokhtar    Louis van Gaal de nouveau sélectionneur des Pays-Bas    «Nous espérons disputer un tournoi de l'Unaf en septembre»    «Toutes les décisions prises ont pour finalité la protection de la Patrie et l'intérêt du citoyen»    Nous sommes là !    Sale temps pour les fuyards !    Les élections locales en novembre    «J'ai tiré à travers l'étoffe même du vêtement»    Ali Tata, peindre Leveilley...    JO-2020 : lutte Fin de parcours pour Bachir Sid Azara    Amir Sayoud bientôt en Arabie Saoudite    Conflit du Sahara Occidental : Le tweet de Biden qui a rendu malade le Maroc    Après une saison décevante de la JS KABYLIE : Cap sur la finale de la Coupe de la Ligue    Les élections locales en novembre    Ould Kaddour extradé vers Alger    Chlef: Jusqu'à la perpétuité pour les incendies volontaires    Covid-19: Les contaminations en hausse chez les enfants    Face à une situation économique et sanitaire préoccupante, dix axes directeurs pour le redressement national    Logements promotionnels libres: Début des souscriptions à partir d'aujourd'hui    A l'origine de tout, il y a d'abord la transgression: Covid-19 et Démence(s) humaines    Les oasis au fil de l'eau - de la foggara au pivot, un livre pas comme les autres    Médias français au service des puissants (2/2)    7 pays africains, dont l'Algérie, s'y opposent    Baâdji passe à l'action    Le paiement électronique effectif    L'activité touristique sombre    Un levier pour la sécurité nationale    La diaspora au rendez-vous    Plusieurs opérations menées en une semaine    L'hommage de Lamamra à la diaspora    Lamamra au bout du fil    Hayatou suspendu un an    L'Italie Championne olympique    Suspension pour «désinformation» des activités de deux ONG internationales    Saïd Hilmi emporté par la pandémie    La scène artistique kabyle en deuil    Les divas arabes à l'honneur    LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Protection contre les dangers de l'internet : Le logiciel " [email protected] " est né
Publié dans Le Maghreb le 21 - 08 - 2013

Au moment où l'internet devient accessible à toutes les franges de la société, les enfants est la catégorie la plus exposées aux dangers multiples de cette technologie. En effet, les parents qui n'arrivent pas à contrôler le contenu, s'inquiètent de plus en plus de leurs progénitures. Nos bambins peuvent facilement devenir victimes d'usagers malveillants. Afin de les protéger un logiciel de filtrage web, [email protected], permettant de contrôler les contenus des sites web visités par les enfants, a été lancé lundi par Algérie Télécom (AT), pour prévenir "les différents dangers" auxquels font face ces derniers, a indiqué un responsable de l'entreprise. "Ce que font les enfants sur le web est devenu la hantise principale des parents. Ce logiciel est une solution de contrôle et de vérification des contenus des sites web que nous proposons aux abonnés d'AT pour contrôler l'usage et le temps passé par les enfants et les adolescents sur la toile", a indiqué le responsable de la division clientèle à AT, Mokhtar Sifaksi, lors d'un point de presse. M. Sifaksi a estimé que la première contrainte pour les enfants, suite à l'usage d'Internet, était "la dislocation" des liens sociaux et leur tendance à s'éloigner de toutes les activités sportives et récréatives. "Les enfants deviennent dépendants et accrocs aux sites web au point de négliger leurs études et d'abandonner toute activité sportive. Il faut ainsi donner la possibilité aux parents de contrôler et de surveiller leurs enfants à travers un filtrage web", a expliqué M. Sifaksi.
Interrogé sur la faisabilité d'une telle initiative chez les gérants des cybercafés, M. Sifaksi a appelé au "sens des responsabilités" de ces derniers et des parents pour avoir également la possibilité de contrôler et de vérifier les sites web "en dehors des maisons".
S'agissant de la disponibilité du logiciel pour les "Smartphones", il a assuré qu'il y avait une version tablette qui sera "prête à fin 2013 ou au début 2014". Le logiciel de filtrage de sites web permet de contrôler et de vérifier le contenu des sites Internet consultés par les adolescents et les enfants à partir d'un PC (Personal computer) ou d'un lap-top (PC portable), Elaboré en collaboration avec des associations, ce logiciel vise à épargner aux enfants et aux adolescents les risques engendrés par la fréquentation des sites Internet inappropriés ou indésirables.
Le logiciel [email protected] est téléchargeable depuis le site Internet d'AT, dans un PC de bureau ou un lap-top. Son installation est "facile", "très bien guidée" et protégée par un mot de passe, selon un document remis à la presse, indiquant que cet outil informatique "comprend différentes langues". L'installation du logiciel est gratuite pour un seul PC, mais elle coûte 1 500 DA/an s'il est installé dans plus de deux ordinateurs.
Le logiciel de filtrage fonctionne notamment selon "le mode enfant", "adolescent" et "parent". Pour "le mode enfant" et "adolescent", les sites Internet sont préalablement analysés et vérifiés par une équipe d'AT pour en éliminer le contenu "inappropriés et inadéquats" pour eux. Pour "le mode parent", il permet de surfer sans aucun filtrage grâce au mot de passe "parents".
Il est possible de désactiver le filtrage temporairement en choisissant au moment de la désactivation la durée souhaitée. Par défaut, elle est fixée à 10m. Ainsi, si les parents oublient de désactiver le filtrage après leur navigation sur Internet, les enfants sont quand même protégés, une fois passé ce délai.
Ce logiciel activable ou désactivable, permet de définir les jours et les heures durant lesquelles l'utilisation d'Internet est interdite où autorisée. Les dangers auxquels nos gamins sont exposés sur Internet sont multiples: harcèlement, abus, pornographie, incitation au racisme et au suicide, violence ….etc. ainsi ce nouveau logiciel permettra enfin de diminuer de ces dangers. Toutefois la sensibilisation des parents et des écoles reste le meilleur moyen pour protéger les enfants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.