Ligue 1: Le programme des rencontres de la 15ème journée    Institut Cervantès à Alger : Communication « Alger dans la fiction théâtrale Lopesque »    L'avocat de Blida libéré hier    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    «La pensée libre» à la barre    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    LDC : Mendy libère le Real Madrid face à l'Atalanta    Sans diagnostic point de remède !    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grippe saisonnière : Le bilan s'alourdit à 13 décès
Publié dans Le Maghreb le 28 - 01 - 2015

Avec cette vague de froid, de pluie et de neige, il est évident que la grippe saisonnière fait sa rentrée. Cette année c'est en force qu'elle s'est installée en particulier dans la wilaya d'Alger où on recense 13 décès sur 41 personnes hospitalisées.
C'est d'ailleurs le secrétaire général de la DSP, Lahlali, qui annonce lors d'une conférence de presse que la grippe saisonnière a provoqué du 1er au 26 janvier, l'hospitalisation de 41 personnes à Alger pour ''détresse respiratoire sévère'' due à la grippe saisonnière.
Sur ces 41 personnes admises dans les structures sanitaires de la wilaya d'Alger, 21 ont reçu des soins et ont pu rejoindre leur domicile. Par contre cinq (5) d'entre elles sont toujours gardées en observation alors que 13 sont décédées dont quatre pour la seule journée de lundi dernier, a déploré M. Lahlali.
Parmi les victimes figurent des personnes âgées, des malades chroniques mais aussi deux femmes enceintes, décédées juste après l'accouchement, a précisé M. Lahlali qui s'est référé à un bilan de la DSP arrêté lundi à 17H00.
La DSP appelle avec insistance les citoyens, notamment les personnes vulnérables (malades chroniques, les personnes âgées, femmes enceintes, enfants en bas âge), à se faire vacciner contre la grippe saisonnière dont les complications sévères peuvent aller jusqu'au décès.
Entamée le 15 octobre 2014, la campagne de vaccination contre la grippe se poursuit jusqu'au 15 mars prochain au niveau des structures sanitaires, a assuré M. Lahlali, notant que la wilaya d'Alger a bénéficié au titre de cette campagne de 49.260 doses de vaccin. Et à ce propos justement au mois d'octobre dernier le Pr Abdelkrim Soukhal, Chef de service des maladies infectieuses au CHU Hassani Issad de Beni Messous, avait indiqué qu'une campagne de vaccination "efficace contre la grippe saisonnière est celle qui couvre 70 % de la population".
Lors d'une conférence de presse sur la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière organisée par les Laboratoires Sanofi, partenaire de l'Institut Pasteur-Alger, Pr Soukhal a souligné que la meilleure campagne de vaccination contre ce virus qu'il a qualifié de "grave" était la garantie d'une couverture de 70 personnes sur 100 habitants, soit un taux de 70%.
L'épidémiologiste a mis l'accent sur la nécessité de vacciner les sujets vulnérables, notamment les personnes âgées, les malades chroniques, les femmes enceintes et les enfants âgés de 6 mois et plus, outre le corps médical et paramédical.
Le spécialiste a, en outre, qualifié le virus de la grippe saisonnière de principal facteur entraînant la complication de plusieurs maladies chroniques chez les patients qui en sont atteints, relevant que 2.000 à 3.000 cas de mortalité enregistrés annuellement en Algérie sont associés à ce virus.
Plusieurs études ont montré que la vaccination antigrippale était associée à une réduction de 56% des maladies respiratoires, des infections des voies respiratoires (-53%), des hospitalisations (-50%) et des décès (-68%).
Concernant les effets secondaires du vaccin, les spécialistes estiment qu'ils sont "minimes" par rapport à ses bienfaits, précisant que 10% à 30% des effets secondaires sont "locaux" et se manifestent par une rougeur, une sensibilité ou un gonflement à l'endroit de l'injection du vaccin.
Et dans ce même ordre d'idées, le chef de service de la prévention à la DSP, Mahmoud Aït Ouarès a souligné, lundi dernier, qu'il n'y a aucune complication à ce vaccin antigripal.
Quand on le fait une fois, de préférence, il faut le faire chaque année."
Il y a une semaine d'ailleurs, la DSP d'Alger avait annoncé que la grippe saisonnière avait provoqué le décès de six personnes entre le 3 et le 21 janvier 2015. Ces décès sont liés, selon la même source, à une grippe saisonnière sévère. Les personnes décédées, dont l'âge varie entre 27 et 99 ans, souffraient notamment de diabète, d'hypertension artérielle, de cardiopathie et autres.
Il est utile voire très important de rappeler que la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière se poursuivra jusqu'à mars prochain.
Le virus de la grippe saisonnière s'est propagé très tôt cette saison d'où le nombre important" de citoyens atteints en raison notamment, des conditions climatiques appelant les malades chroniques, les personnes âgées et même les enfants à se faire vacciner contre la grippe.
La moitié des cas ayant contracté une grippe saisonnière, ces derniers mois, souffraient de problèmes respiratoires tandis que les personnes décédées présentaient des maladies chroniques graves et n'avaient pas une immunité suffisante pour résister au virus.
Les doses de vaccin pour cette saison contiennent les explications nécessaires sur les caractéristiques de la grippe saisonnière y compris le H1N1. Enfin, à noter que l'Algérie a importé en septembre dernier 2 millions de doses de vaccin contre la grippe saisonnière tandis que les établissements hospitaliers, les centres de santé et les pharmacies avaient entamé la campagne de vaccination en octobre dernier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.