L'ancien député Tliba jugé en appel    Droits de l'Homme: Alger condamne la résolution du Parlement européen    Talaie El Hourriyet: «La crise économique est antérieure à la crise sanitaire»    300 médicaments en rupture de stock: Le syndicat des pharmaciens accuse les distributeurs    Décès du Professeur Tarek Bouktir, enseignant-chercheur à l'université Sétif 1    Détresse dans les airs    Aïn El Turck: Des bouchers dénoncent la concurrence des revendeurs de viande de l'abattage clandestin    DROIT DE VIVRE ET DE RESPIRER    110 civils tués dans une attaque terroriste au Nigéria    Football - Ligue 1: Des promesses et des imperfections    JSK - Youcef Bouzidi nouvel entraîneur: Retour à la case départ !    Education: Grève aujourd'hui dans les écoles    Décès de 4 personnes à l'intérieur d'une voiture à Skikda: La mort causée par asphyxie au dioxyde de carbone    Tebessa: Ils détournaient l'argent d'une personne décédée    Quand la société néglige son autre moitié    Les journaux absents chez les buralistes    L'Algérie remet les pendules à l'heure    L'Intersyndicale monte au créneau    Le nombre reste au-dessus de la barre des 1.000 cas    La France face à ses contradictions    Le Dinar poursuit sa dégringolade    Schalke : Bentaleb indiscipliné à cause de ses origines selon un ex international allemand    Covid-19: Djerad préside un conseil interministériel consacré à l'évaluation de la situation épidémiologique    Le PA rejette la résolution du PE sur la situation des droits de l'Homme en Algérie    L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre des positions de l'armée marocaine    Sahara occidental : l'ONEC réitère son soutien à la lutte du peuple sahraoui    AADL 2 : plus de 63.000 souscripteurs dans 33 wilayas ont fait le choix du site    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur d'Italie en Algérie    Plus de peur que de mal pour Aribi    L'APN prend part à un workshop régional sur le rôle des Parlements arabes dans la protection des droits des personnes âgées    Electricité: l'ouverture du réseau national aux producteurs indépendants du solaire recommandée    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès d'Abdelkader Zoukh au 8 décembre    Le procès en appel d'Ould Abbas et Said Barkat reporté    Zelfani limogé    Le Mouloudia aurait pu faire mieux    Ligue 1 : la JS Saoura et l'ES Sétif affichent déjà leurs ambitions    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    Tiaret : 2322 logements attribués    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour son 1er numéro du mois d'Avril : L'émission Thalassa pose ses voiles en Algérie
Publié dans Le Maghreb le 26 - 03 - 2015

"Vu de ciel, c'est un paradis sur terre, avec des forêts vierges, un relief affolant et des dunes à pertes de vue. Sous l'eau il a foule des espèces qui deviennent rare au monde, mais sur l'eau c'est un peu le désert, pas de voile et pas de moteur ". C'est ainsi que le narrateur de documentaire a décrit le littoral algérien.
A cet effet, la fameuse émission française Thalassa a posé ses caméras sur le littoral algérien qui est considéré comme un géant maritime africain. Le reporteur a beaucoup apprécié le paysage et la nature de l'Algérie. D'ailleurs, il n'a pas hésité d'évoquer la côte algérienne, en indiquant qu'il est le plus grand littoral du Maghreb, 1 600 km de côte entre le Maroc et la Tunisie (selon les dernières données de wikipidia). Un documentaire à ne pas rater est consacré exclusivement à l'Algérie, qui sera diffusé le 3 avril sur la Chaine France 3 à 20h50.
Ce documentaire intitulé "Algérie, la mer retrouvée", une superbe réalisation consacrée aux côtes algériennes, suscite un engouement sans précédent des deux côtés de la Méditerranée. Concert d'éloges dans les médias nationaux et étrangers et piratage sur la toile. Les images époustouflantes de ce voyage, tout au long des 1.600 km du littoral algérien, ont effectivement filtré sur le web avant d'être retirées. La faute à certains curieux, impatients de découvrir la beauté de leur pays, estime Samia Balistrou, l'une des héroïnes du documentaire qui été interviewée par nos amis d'Algérie-Focus.
A cet effet, Mme. Samia Balistrou, première femme à avoir gagné ses galons de moniteur de la plongée sous-marine a révélé à A/F comment l'équipe de Thalassa l'ont contactée pour réaliser cette belle projection. "Cela fait quatre ans déjà que l'équipe de Thalasa m'a contacté pour que je leur montre la barrière de corail à El Kala et la cité engloutie de Tipaza. Ils avaient été induits en erreur, car pour découvrir les coraux d'El Kala, il faut plonger très profondément, quant à la cité romaine de Tipaza, je n'en ai trouvé que quelques vestiges. Finalement, je n'ai pas participé au numéro et le documentaire s'est concentré sur certains quartiers populaires d'Alger ", a-t-elle dit.
En ce qui concerne ce documentaire, la monitrice a lâché qu'elle a consacré tout son temps pour réaliser ce projet quand elle a rencontré les coréalisateurs de Thalassa, Guillaume Pitron et Alexis Marant en janvier 2014, elle leur a dit qu'elle voulait aire les choses un peu à sa façon. Elle leur a soumis une sélection de sujets intéressants relatifs aux loisirs marins en Algérie.
Questionnée sur le tournage, Mme Balistrou a indiqué que " c'était un moment inoubliable, en disant que l'équipe est venue un premier temps, en juin pendant 45 jours, jusqu'au début du mois sacré du Ramadhan, et elle revenue ensuite 15 jours. C'était de longues journées de tournage : on sortait à 6 h du matin et on rentrait tard dans la nuit. Ils ont fait un travail remarquable : Ils ont sillonné toute la côte algérienne, ont tourné pendant des heures, tellement il y avait de beaux paysages à filmer. Il y a eu, au total, plus de 110 heures de rush. Et, au final, ils n'en ont gardé que 110 minutes ! ". A une autre question relative aux difficultés de tournage sur les places publiques, l'héroïne a fait savoir qu' " il n'y avait aucune difficulté, au contraire, elles ont collaboré avec nous. Par exemple, à Annaba, un bateau de la Marine nationale a été mis à disposition de l'équipe pour se rendre à Chetaibi et prendre des plans de la baie. L'équipe a aussi pu prendre des vues aériennes grâce à un hélicoptère militaire.
Il faut dire que la production du documentaire avait pris les devants en contactant directement les ministères concernés, celui de la Pêche, de l'Environnement et de la Communication pour assurer un tournage sans encombres ", a-t-elle précisé.
Les moments en particulier durant le tournage, elle a indiqué, ainsi que " grâce à l'équipe de Thalassa, j'ai eu la chance de plonger sous les grottes de Chetaibi. Personne ne l'avait fait avant, car ça demande beaucoup de moyens, à commencer par un transport sécurisé ", avant de conclure, que : " Je ne sais vraiment pas comment le documentaire a pu se retrouver en ligne. Les "acteurs" ont tous reçu une copie en avant-première. De mon côté, je ne l'ai visionné qu'une seule fois avec des amis. Mon époux et mes enfants préfèrent attendre de le voir le 3 avril sur France 3. Je n'en veux pas à ceux qui ont téléchargé la vidéo sur Internet. Les Algériens étaient très impatients de le voir, car très heureux qu'un numéro de Thalassa soit consacré à leur pays. Ce piratage n'est au fond qu'un moment d'excitation positive. Cela n'empêchera pas les Algériens, qui l'ont vu sur Internet, de le visionner une deuxième fois, le 3 avril. "
"Algérie, la mer retrouvée" sera aussi diffusée lors d'une projection publique à Alger, le 4 avril, en présence de Guillaume Pitron. Des projections à Annaba, Constantine et Oran sont également prévues.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.