Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Qualifications au mondial : Neymar sauve encore le Brésil contre la Colombie
Publié dans Le Maghreb le 08 - 09 - 2016

Grâce à une réalisation de Neymar en fin de rencontre, le Brésil a pris le meilleur sur la Colombie mardi à Manaus (2-1). Alors que Miranda avait ouvert le score pour la Seleção, c'est Marquinhos qui a égalisé d'une tête malheureuse. Puis "Super Neymar" a mis tout le monde d'accord avec son 48e but en 72 sélections, soit le même total que Zico. À seulement 24 ans.
Sans lui, les choses sont différentes. Neymar était dans un bon soir: il a donné une passe décisive, puis a marqué le but de la victoire contre la Colombie, mardi à Manaus, en match qualificatif pour le Mondial-2018. En battant la Colombie, le Brésil se hisse à la deuxième place du tournoi de qualification sud-américain, ex-aequo avec l'Argentine (15 points), un point derrière l'Uruguay.
Les Brésiliens ont ouvert le score dès la 2e minute par le défenseur de l'Inter, Miranda, de la tête, sur un corner tiré par Neymar. L'autre défenseur central brésilien, le Parisien Marquinhos, a égalisé... pour la Colombie, d'une tête malheureuse contre son camp sur un centre de James Rodriguez.

Neymar rejoint Zico
A la 73e minute, Neymar d'une frappe croisée du gauche, sur la gauche de la surface de réparation, a redonné l'avantage au Brésil. Avec ce 48e but en 72 sélections, il rejoint le légendaire Zico, au cassement des buteurs de la Seleçao. Il est encore loin de Pelé (77), moins de Ronaldo (62) et Romario (55), à seulement 24 ans. Après la belle victoire en Equateur jeudi (0-3), grâce à deux buts du jeune prodige Gabriel Jesus et un de Neymar, le Brésil a réalisé un sans faute apprécié par le nouveau sélectionneur brésilien Tite, successeur de Dunga, limogé après l'élimination dès la phase de groupes de la Copa America 2016. Outre Neymar, l'attaquant Jesus et le latéral gauche Marcelo ont régalé les spectateurs. Dani Alves était le capitaine. Sur une bonne dynamique depuis sa victoire aux JO de Rio, le Brésil aura en octobre une tâche plus facile que contre la Colombie. Neymar et ses coéquipiers recevront la Bolivie puis se déplaceront au Venezuela.

Sans Messi, l'Argentine se fait peur au Venezuela
Sans Lionel Messi, blessé, l'Albiceleste a eu du mal face au Venezuela et n'a pas pu faire mieux qu'un simple nul (2-2). C'est Nicolas Otamendi qui a arraché l'égalisation à dix minutes du terme. Privée de Messi, Agüero et Higuain, l'Argentine a arraché un match nul 2-2 au Venezuela, en match qualificatif pour le Mondial 2018, perdant la tête du groupe sud-américain, au profit de l'Uruguay, vainqueur du Paraguay 4-0. C'est le Venezuela qui a ouvert la marque en première période, d'une frappe du gauche des 20 mètres, dans la lucarne de Romero (34e), le milieu de Malaga Juan Pablo Anor. Sur un contre, le Venezuela aggravait la marque. Salomon Rondon s'enfonçait côté gauche et offrait un centre en retrait à Josef Martinez, qui fixait facilement le gardien argentin Romero (52). Si les Argentins, bien que réduits à 10, n'avaient pas souffert contre l'Uruguay battu 1-0 la semaine dernière, ils ont longtemps été incapables de trouver l'ouverture, sous une pluie battante, et auraient même pu concéder un troisième but.

Banega en 10
La réaction argentine est venue de Pratto, l'attaquant de l'Atletico Mineiro, bien servi par Lamela dans la surface de réparation. Il butait une première fois sur la défense vénézuélienne, avant de réduire la marque (57). L'Argentine reprenait espoir et prenait le contrôle du match, multipliant les offensives par Banega, qui a fait honneur au N.10 qu'il portait en l'absence de Messi, Di Maria ou Pratto. A la 82e minute, le défenseur central Otamendi trouvait enfin la faille, d'une reprise du droit à bout portant, sur un corner tiré par Di Maria.Dans les dix dernières minutes, le match aurait pu basculer pour l'une ou l'autre des deux équips, mais le poteau sauvait l'Argentine, et le manque d'efficacité des attaquants argentins permettait au Venezuela de tenir en échec l'Albiceleste, qui l'avait facilement battu en juin lors de la Copa América (4-1). Avec 4 points en deux matches, le nouveau sélectionneur argentin Edgardo Bauza, nommé après la démission de Gerardo Martino, peut préparer sereinement les prochaines échéances des éliminatoires. Dans un mois, les Argentins se rendront au Pérou et recevront le Paraguay.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.