CAMPAGNE ELECTORALE : Bengrina s'engage à éradiquer la corruption    DISTRIBUTION DES 300 LOGEMENTS SOCIAUX A AIN TURCK : Les exclus observent un sit-in devant la Daïra    MASCARA : Arrestation d'un individu pour incendie volontaire    AIN TEMOUCHENT : Un mort et un blessé suite au renversement d'un tracteur    Troisième jour de campagne: les candidats s'engagent à poursuivre la lutte contre la corruption    Gaïd Salah salue l'adhésion du peuple autour de son armée et sa détermination à faire réussir la Présidentielle du 12 décembre    MCA : Les joueurs se sont réunis dans les vestiaires avec Sakhri    USMA : Le TAS reporte le verdict et exige le PV du BF    JSK : Benchérifa «Je demande aux supporters de rester derrière leur équipe»    Inauguration mercredi d'une nouvelle desserte reliant Alger à Tébessa    Remous à l'Ecole algérienne de Paris    Un fourgon fonce dans l'enclave espagnole de Ceuta avec 50 migrants à bord    Le gouvernement évoque une situation «plus calme»    L'ethnie sidama vote demain sur son autonomie    Le principal port d'Irak bloqué par les manifestants    Moscou confirme un sommet le 9 décembre à Paris    Des dizaines d'arrestations après un attentat suicide    Trois manifestants blessés    25 personnes arrêtées à Sétif    Des dizaines d'arrestations à travers le pays    Les Canaris préparent Saoura et Vita Club    "J'exige un contrat de travail !"    Le lieu et la date du match connus jeudi    Mwepu et Daka rappelés    Le montant des créances de la Cnas explose    Djellab relève l'importance de donner une valeur ajoutée à la datte algérienne    L'Algérie, un marché à potentiel    Un enfant de deux ans se noie dans un bassin d'irrigation à Belacel    ACTUCULT    Des conférenciers algériens attendus à Tunis    Une stèle en hommage aux victimes du 17 Octobre 1961 à Bouzeguène    "Ecrire pour se raconter. Variations sur une œuvre"    Transition    "D'un univers à un autre", nouvelle exposition de Khaled Rochdi Bessaih    Loukal: l'importance d'amender la Loi organique relative aux lois de Finances    XIVe Championnat d'Afrique de tir sportif : Quinze pays participent pour des places aux JO    Le mal-être de la société vue en jaune    Annulation des stages en Tunisie et au Maroc: Le ministère de l'Enseignement supérieur fait marche arrière    Procès boycotté par les avocats: Deux ans de prison ferme requis contre 20 détenus du hirak    Suivi mitigé de la grève des enseignants du primaire    Recherches dans le domaine de la cancérologie: Mise en lumière des travaux de trois lauréats    MILA : La CNR organise des journées portes ouvertes    Selon l'économiste, Anisse Terai "Les banques publiques algériennes sont réduites au statut de caisses"    Libye : Washington appelle Haftar à cesser son offensive sur Tripoli    M'hamad Khedad : Le discours du roi est une expression d'inquiétude face à la situation au Maroc    Trois condamnations et quatre acquittements    Tebboune professe ses convictions    CONSTANTINE - 16e édition de Dimajazz : Inoubliable soirée de clôture avec le Wonder Collective    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Séminaire sur "la cyber défense " : Un espace pour mieux appréhender les enjeux de la cybersécurité
Publié dans Le Maghreb le 16 - 05 - 2017

Les travaux du 1er séminaire sur la cybersécurité et la cyberdéfense, organisé par l'Armée nationale populaire (ANP) et ayant pour thème "la cyberdéfense: composante indispensable pour la sécurité et la défense nationale", se sont ouverts hier au Cercle nationale de l'Armée à Beni Messous (Alger).
Les travaux de ce séminaire de deux jours ont été ouverts par le général-major Zerrad Cherif, chef du Département emploi et préparation, au nom du général de corps d'armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, en présence de plusieurs ministres, officiers généraux et cadres de l'ANP, enseignants universitaires et spécialistes dans le domaine.
Dans son allocution d'ouverture, le général-major Zerrad Cherif a insisté sur l'importance de ce séminaire, dont l'organisation a pour but de "créer un espace de débat entre les différents acteurs du cyberespace sur le plan national pour mieux appréhender les enjeux de la cybersécurité, améliorer et enrichir les connaissances dans le domaine de la prévention et la lutte contre les cybermenaces, ainsi que la détermination de leurs impacts sur la sécurité nationale".
Ce séminaire est marqué par la participation de spécialistes militaires et civils dans le domaine de la cybersécurité et la cyberdéfense et constitue pour les participants une occasion d'échanger leurs expériences et connaissances et de discuter des nouveautés et développements dans ce domaine, à travers des conférences et ateliers pratiques dans le but de donner une vision concrète de certaines cyber menaces.
Il aura à traiter également des sujets de la cybersécurité et la cyberdéfense comme étant un enjeux de la sécurité et de la défense nationales, de la protection des infrastructures sensibles contre les cyber-attaques, ainsi que des législations relatives au cyberespace, ce qui permettra l'élaboration de recommandations dans le domaine du renforcement de la stratégie nationale en termes de lutte contre les cybermenaces".
Pour rappel, des dizaines de milliers d'ordinateurs, surtout en Europe, ont été infectés depuis vendredi par un logiciel de rançon exploitant une faille dans les systèmes Windows, divulguée dans des documents piratés de l'agence de sécurité nationale américaine NSA.
Le logiciel malveillant, surnommé "Wannacry", verrouille les fichiers des utilisateurs pour les forcer à payer une somme d'argent sous forme de monnaie virtuelle bitcoin, difficile à tracer, afin d'en recouvrer l'usage: on l'appelle le "rançongiciel".
Selon des experts en informatique, le virus fonctionne dans des dizaines de langues, ce qui montre la volonté des pirates de s'en prendre à des réseaux dans le monde entier. Europol, qui estime qu'aucun pays en particulier n'a été visé, a insisté sur la rapidité inédite de la propagation du virus, qui combine pour la première fois les fonctions de logiciel malveillant et de ver informatique.
Selon Europol, la cyberattaque a fait plus de 200.000 victimes, essentiellement des entreprises, dans au moins 150 pays. "Nous n'avions encore jamais rien vu de tel", a déclaré le directeur d'Europol, Rob Wainwright.
Parmi les principales cibles figurent les hôpitaux britanniques, l'entreprise de téléphonie espagnole Telefonica, le constructeur automobile français Renault, la société américaine de livraison de colis Fedex, le ministère russe de l'Intérieur et la société des chemins de fer allemands Deutsche Bahn. En Chine, des "centaines de milliers" d'ordinateurs et près de 30.000 institutions, dont des agences gouvernementales, ont été affectés, selon Qihoo 360, l'un des premiers fournisseurs de logiciels antivirus dans ce pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.