PLF 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Juventus : Ronaldo ne sera pas sanctionné    Para-athlétisme/Mondial-2019 (Lancer du poids F32): Mounia Gasmi décroche le bronze    Les programmes de logements réalisés par des entreprises algériennes    L'Algérie souhaite installer une industrie locale des énergies renouvelables    Sit-in des professeurs d'enseignement primaire à Alger    Procès en cours de 42 militants du Hirak (Vidéo)    JUSTICE : Vers le recrutement de 274 magistrats    CORRUPTION : Le procès d'Ouyahia, Sellal et 3 ex-ministres fin novembre !    Crimes contre les civils sahraouis: l'Association des juristes démocrates condamne    De fortes pluies continueront d'affecter plusieurs wilayas de l'Est    RECEPTIONNES EN 2013 : 120 logements sociaux non encore attribués à El-Kerma    De nouvelles élections dans un climat crispé    Marche contre l'islamophobie à Paris    La filière de l'Europe de l'Est se prépare    L'offensive de Benmessaoud    Est-ce le déclic pour la JSMB ?    "Le pouvoir est pris de panique"    Un budget 2020 déséquilibré    La communauté internationale appelée à faire pression sur le Maroc pour éliminer son «mur de la honte»    4 morts et 2 blessés à Djelfa    Hassen Ferhani présente "La reine du Sahara" à Alger    Une fatwa ratée pour une reine répudiée    Timide présence du livre algérien en l'absence de ses éditeurs    ACTUCULT    Liban: des milliers de manifestants dans la rue    Festival de danse contemporaine: prestations diverses sur "la recherche et la compréhension de soi"    Transport maritime : Report et annulation de plusieurs rotations vers Marseille    Tunisie : Ghannouchi et les islamistes veulent la présidence de l'Assemblée    Benlamri offre la qualification à Al Shabab Essaoudi    Les Prix du concours de récitation du Coran et des Hadiths remis vendredi    Benflis s'engage à satisfaire les demandes du Hirak    Ligue 2: Du retour du RCR à la déception du WAT    Présidentielle: Une campagne électorale pas comme les autres    Lancement hier de la vaccination contre la grippe saisonnière: Plus de 60.000 doses et plus de 200 médecins et infirmiers mobilisés     Constantine - Caravane de sensibilisation sur les dangers du monoxyde de carbone    Bouira - Collision sur l'autoroute : 3 blessés    Algérie-Zambie et Algérie Botswana : Liste des 23 joueurs convoqués    Ligue 1 (10e journée) : Le CRB chute à Constantine, l'ESS et le CABBA renouent avec la victoire    Bouira: 70 exposants participent à la foire locale de l'artisanat traditionnel    CAF Awards 2019 : Dix Algériens parmi les nominés pour le Onze-type de l'année    Jeunes porteurs de projets économiques: Le ministère de Travail annonce une bonne nouvelle    Présidentielle du 12 décembre prochain: Benflis prévoit des réformes politiques, économiques et sociales dans son programme électoral    Le porte-parole du candidat à la présidentielle, Abdelaziz Belaid Il est venu le temps de remplacer la légitimité révolutionnaire par la légitimité ...    Présentation du projet de loi modifiant le Code de procédure pénale: Zeghmati dévoile les grandes lignes du plan judiciaire    Morales lance un appel au dialogue    Parution : "Medghacen, histoires secrètes", regards croisés sur le plus ancien mausolée royal    24e SILA: L'édition africaine commune "très faible"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ANP ouvre le front virtuel
ELLE SE REDEPLOIE POUR CONTRER LES CYBERINCIDENTS
Publié dans L'Expression le 16 - 05 - 2017

«La prochaine grande opération terroriste d'envergure sera une cyberattaque»
Face aux dangers persistants des cyberattaques, l'Armée algérienne s'y prépare et ouvre le front virtuel.
Le général-major Chérif Zerrad, chef du département emploi-préparation à l'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a affirmé hier, à Alger, le souci de l'ANP de «mettre en place une stratégie spécifique permettant de traiter les problématiques liées aux cyberincidents induits par la recrudescence des attaques ciblant les systèmes informatiques nationaux sensibles». Il y a quelques jours, une vague de cyberattaques internationales a touché une centaine de pays à travers le monde et selon une cartographie établie par le journal américain The News York Times, l'Algérie a été touchée par cette vague, mais les autorités n'ont pas jugé utile de communiquer d'amples informations sur cette action. L'Algérie oeuvre-t-elle à la mise en place d'une cyberdéfense? Quelle place se réservera l'Armée dans la cyberguerre? Dans son allocution d'ouverture des travaux du séminaire consacré justement sur la cybersécurité et la cyberdéfense, le général-major Zerrad Cherif a indiqué que «l'ANP, conduite par le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah est soucieuse de mettre en place une stratégie spécifique basée sur une action prospective des incidents et de développer une méthode de travail à même de traiter les problématiques liées aux cyberincidents induits par la recrudescence des attaques ciblant les systèmes informatiques nationaux sensibles». Plus de tanks massés aux frontières et de soldats dans des tranchées, la nouvelle guerre sera menée dans des bureaux avec des cybergénéraux aux commandes. Ils ne seront pas seuls, sur ce front virtuel où s'associeront avec eux des hommes politiques, les hommes de culture, les penseurs et des journalistes. Le général-major Zerrad a appelé à cet égard «à faire preuve de vigilance, d'une meilleure maîtrise et d'efficacité, à même d'être à la hauteur des grands objectifs que notre pays s'emploie à mettre en oeuvre». A cette occasion, le conférencier a réaffirmé «l'intérêt accordé par le Haut Commandement de l'ANP à la cyberdéfense, faisant de ce domaine une priorité qui impose la prise en charge de l'ensemble des besoins humains et matériels», appelant à ce propos, les participants à ce séminaire à «y contribuer d'une manière efficace et sérieuse, en enrichissant le débat et en y apportant des propositions et alternatives à valeur ajoutée, permettant d'aboutir aux résultats escomptés». Car, explique le général-major, ce séminaire se veut un espace d'échange d'idées pour la maîtrise de la sécurité et de la cyberdéfense «qu'il convient de la consacrer au double plan interne au sein de l'ANP, et externe dans un cadre opérationnel de défense des systèmes informatiques nationaux sensibles et d'y répondre, en cas de survenue d'un incident sécuritaire». La cyberattaque, telle que décrite par les spécialistes, vise la technologie de cryptage, qui est utilisée par la majorité des serveurs Internet. L'Algérie fait partie des pays les plus vulnérables en matière de sécurité informatique. «Gagner le pari de la cybersécurité et de la cyberdéfense repose sur le facteur humain qualifié dont des officiers aguerris, conscients de l'ampleur des tâches qui leur ont été confiées et qui maîtrisent les techniques modernes dans les domaines de leurs spécialités», a souligné Zerrad Cherif.
«La prochaine grande opération terroriste d'envergure sera une cyberattaque», confie un colonel au quartier général de l'Otan, à une délégation de journalistes et de responsable sécuritaires en visite de travail au siège de l'organisation à Bruxelles. Aux Etats-Unis, le Pentagone a déjà installé le cybercommandement et l'on évoque des cybergénéraux aux galons virtuels. C'est désormais la nouvelle exigence sécuritaire. De par le monde, toutes les armées se dotent de cybercommandements. La Chine, la Russie et la France s'y mettent. Aux Etats-Unis et même en Chine, les armées s'entraînent pour repousser toute attaque cybernétique, de plus en plus envisageable dans un monde numérique. Selon le journal Le Monde, l'armée française se dote d'un véritable commandement interarmées, cyberdéfense, «avec 2600 personnes à son service». L'alerte est donnée et l'ANP ouvre une nouvelle étape de sa mission de défense de la souveraineté du pays. Vaste chantier...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.