Décès du sociologue et historien Abdelmadjid Merdaci    Le Président opère un mouvement partiel dans le corps diplomatique    Des intellectuels appellent à la libération des détenus politiques et d'opinion    Cession des biens immobiliers de l'Etat: plus de 747.000 dossiers régularisés    Régularisation foncière: une priorité de l'Etat    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur de Corée en Algérie    Opep+: la Russie appelle tous les pays membres à respecter le taux maximal de conformité    Mostaganem: 5 personnes secourues et 4 corps sans vie repêchés en mer    L'ALGERIE, UN MONDE À L'ENVERS.    Khaled Drareni emprisonné : la liberté d'expression condamnée à Alger.    Covid-19: 228 nouveaux cas, 158 guérisons et 9 décès    Médéa: un individu arrêté pour trafic illicite de munitions réelles    JO: publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral    Abderrahmane Hammad prend ses fonctions à la tête du Comité olympique et sportif algérien    Le chef des ex-Farc confesse «haïr» son organisation pour les atrocités commises    Plaidoyer pour la dissolution de l'APN    Le dernier délai fixé au 5 octobre    Neghiz plaide la cause de Mebarakou    Recours introduit pour la sanction de Mellal    Révision constitutionnelle: L'Initiative des forces nationales de réforme appelle à une "large" participation au débat et au vote    Régime sec    Signature de six conventions avec Algérie Poste    75 permis de chasse délivrés    Les commerçants en colère demandent la réouverture du marché    Plus de 668 000 têtes à vacciner    Sensibilisation des jeunes issus des zones d'ombre    13,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire et de protection, selon l'ONU    Le Bébête Show, version élections US    La renaissance de Mohammed Dib, le Simorgh    Le 11 septembre oublié ?    Des critères de diversité pour la catégorie «meilleur film» aux Oscars    Tizi Ouzou : Les distributeurs de lait saisissent les autorités    Crise syrienne : Trump reconnaît avoir envisagé d'«éliminer» Al Assad    Vers l'abolition du règlement de Dublin sur les demandes d'asile    La France regrette que le gouvernement ne soit toujours pas formé    CORONA, l'ennemi sans nom    La fille des Aurès    Les non-dits    Mahrez a repris les entraînements    La traditionnelle nouba de la rentrée de Lila Borsali passe au virtuel    USM Bel-Abbès: Les supporters réclament une société nationale    La Protection civile dresse son bilan: Plus de 7 millions d'estivants et 7 noyades depuis le 15 août    Quatrième périphérique: Deux morts et deux blessés graves dans un accident    Paix et subterfuges    Détournement, dilapidation de deniers publics...: 8 ans de prison pour Ould-Abbès et 4 pour Barkat    Au boulot, citoyens !    Le procès en appel de Mahieddine Tahkout reporté    Les promesses du ministre des Finances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sur les sept 1ers mois de 2017 : Une régression de 42% du déficit commercial
Publié dans Le Maghreb le 22 - 08 - 2017

Après les sages décisions prises par le gouvernement durant les deux dernière années, concernant la rationalisation des importations, et la mise en place des licences d'importation, voilà que le déficit commercial de l'Algérie a reculé à 6,17 milliards de dollars sur les sept (7) premiers mois de 2017 contre un déficit de 10,61 milliards de dollars sur la même période de 2016, soit une baisse de 4,44 milliards de dollars correspondant à une chute du déficit de 42%, a appris l'APS auprès des Douanes.
Ce résultat positif est dû notamment, à une bonne gestion de commerce extérieur, à l'instar de l'arrêt de l'importation de matériaux de construction produits en Algérie, notamment, la céramique, le ciment, dont la production locale répond aux besoins du marché national, en plus du système des quotas imposé aux concessionnaires de véhicules, a donné ses fruits, puisque la part de l'Algérie en la matière a enregistré une baisse, plus exactement, les exportation de la France, l'Italie et l'Espagne vers l'Algérie ont baissé de plus de 22%.
Par ailleurs, les exportations ont nettement augmenté, atteignant 20,71 milliards de dollars (mds usd) sur les 7 premiers mois de l'année 2017 contre 16,55 mds usd sur la même période de 2016 (+25,06%), selon les données du Centre national de l'Informatique et des Statistiques des Douanes (CNIS). Concernant les importations, elles ont connu une légère baisse en s'établissant à 26,87 mds usd contre 27,17 mds usd (-1,08%), précise la même source.
Quant au taux de couverture des importations par les exportations, il est passé à 77 % contre 61 % à la même période de l'année précédente. Les hydrocarbures continuent à représenter l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger (94,71% du volume global des exportations), en s'établissant à 19,61 mds de dollars contre 15,53 mds usd sur la même période de 2016, soit une hausse de 26,25%.
Demeurant toujours marginales, les exportations hors hydrocarbures ont enregistré une hausse de 6,93% par rapport à la même période 2016 en s'établissant à 1,09 mds usd, avec un taux de 5,29% du volume global des exportations.
Les exportations hors hydrocarbures sont composées des demi-produits avec 786 millions usd (contre 782 millions usd), des biens alimentaires avec 219 millions usd (contre 159 millions usd), des produits bruts avec 40 millions usd (contre 45 millions usd), des biens d'équipements industriels avec 40 millions usd (contre 29 millions usd) et les exportations des biens de consommation non-alimentaires avec 11 millions usd ( contre 10 millions usd).
Pour ce qui est des importations, des baisses ont été constatées sur certains groupes de produits tels les demi-produits ( -9,26%) en s'établissant à 6,22 mds usd contre 6,85 mds usd, les biens d'équipements industriels (-5,10%) en s'établissant à 8,41 mds usd contre 8,86 mds usd et les produits bruts (-3,85%) en s'établissant à 898 millions de dollars contre 934 millions de dollars durant les sept premiers mois de 2016.
Pour d'autres groupes de produits, une hausse des importations a été enregistrée, notamment pour les biens d'équipement agricoles (+39,07%) en s'établissant à 388 millions de dollars contre 279 millions de dollars, les énergies et lubrifiants (+20,72%) à 938 millions de dollars durant les sept premiers mois de 2017 contre 777 millions de dollars durant la même période de 2016.
S'agissant des produits alimentaires, les importations ont connu une hausse de l'ordre de 10,13% en s'établissement à 5,17 mds usd contre 4,7 mds usd, alors que celles des biens de consommation non-alimentaires ont enregistré une hausse de 1,77%, en atteignant 4,84 mds usd contre 4,75 mds usd à la même période de l'année précédente. En termes de mode de financement des importations, sur les 26,87 mds usd des biens importés durant les 7 premiers mois de 2017, un montant global de 16,31 mds usd a été payé par cash (60,7% des importations globales), en hausse de 3,23% par rapport à la même période de 2016.
Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 35,93% pour un montant de 9,65 mds usd (en baisse de 6,02%), tandis que les comptes en devises propres y ont participé à hauteur de 6 millions usd (contre 2 millions usd par rapport à la même période de comparaison), soit 0,02% de l'ensemble du financement des importations.
Le reste des importations a été financé par le recours à d'autres moyens de paiement à hauteur de 904 millions usd (3,36% des importations), en baisse de 17,37%.

L'Italie et la Chine préservent leurs statuts de premiers partenaires
Les cinq premiers clients de l'Algérie, au cours des sept premiers mois de 2017, ont été l'Italie avec 3,5 mds usd (16,9% des exportations globales algériennes), suivie de la France avec 2,60 mds usd (12,55%), de l'Espagne avec 2,32 mds usd (11,23 %), des Etats-Unis avec 2,09 mds usd (10,11 %) et du Brésil 1,39 mds usd (6,74%).
Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine est encore venue en tête avec 5,21 mds usd (19,40 % des importations globales algériennes), suivie de la France avec 2,35 mds usd (8,77%), de l'Italie avec 1,98 mds usd (7,37%), de l'Allemagne avec 1,84 mds usd (6,85%) et de l'Espagne avec 1,75 mds usd (6,53%).

Les principaux clients
Selon le Centre national de l`informatique et des statistiques des Douanes (CNIS), l'Italie est le premier client de l'Algérie avec 3.500 millions de dollars( exportation de gaz naturel en grande partie), la France second d'un montant de 2.599 millions de dollars, soit une augmentation de 30% par rapport à la même période de 2016, l'Espagne de les USA à la troisième et quatrième place successivement avec 2.325 millions de dollars et 2.093 millions de dollars.

Les principaux fournisseurs
Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine est encore venue en tête avec 5.213 mds usd (une augmentation 8% par rapport a la même période de l'année précédente), suivie de la France avec 2.357mds usd
(- 22,95%), de l'Italie avec1.980 md usd (- 31,23%), de l'Allemagne avec 1.841 md usd (+18,24%) et de l'Espagne avec 1.756 md usd (18,67%).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.