Le pas à ne pas franchir    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Covid-19: Des chiffres inquiétants    L'Aïd et une épine dans le pied    «Un peu prématuré pour en parler», selon la Commission de la fetwa: Plaidoyer pour l'annulation du sacrifice de l'Aïd El-Adha    5 Juillet 1962 - 5 Juillet 2020 - 58ème anniversaire de l'indépendance nationale: La grande fête    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    L'Algérie exportera 50 millions de gants vers l'Espagne    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    Un jour sur la plage    Qui veut dénaturer Le Rocher Noir de Boumerdès ?    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    L'infrangible lien...    L'Algérie passe dans une catégorie à revenu inférieure    Vu à Alger    Covid-19: le personnel soignant appelés à fédérer ses efforts pour endiguer la pandémie    430 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    Boubaghla, un symbole de bravoure et de résistance face à l'occupation française    Accidents de la circulation : 10 morts et 357 blessés en 48 heures    L'UE ne reconnait pas la marocanité du Sahara Occidental    Skikda: "la récupération du crâne du chahid Bensaâd, permettra d'enseigner l'Histoire aux nouvelles générations"    Le nouveau tsar    Djerad préside une cérémonie de remise des clefs à 1.000 bénéficiaires de logements AADL à Baba Hassen    2 navires de Sonatrach mis sous séquestre    LE HIRAK EST UN MOUVEMENT DE PROTESTATIONS, DE REVENDICATIONS ET NON UN PARTI POLITIQUE OU UNE COOPTATION DE CERTAINS INDIVIDUS.    Le Mali à la croisée des chemins    Ce que risquent l'Algérie, le Maroc et le Rwanda    Le bilan s'alourdit à 89 morts    Le chef du gouvernement tiendra-t-il le coup ?    La Corée du Nord contre tout assouplissement «prématuré» du confinement    Le Président proroge de trois mois le recours à l'armée pour la mise en œuvre du confinement    Un geste d'apaisement qui en appelle d'autres    Les martyrs sont de retour    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Les clubs de la Ligue 1 ont cumulé un déficit estimé à 1 000 milliards de centimes    Zidane ne souhaite pas un départ de Messi du Barça    Mohyiddine Kerrache signe pour quatre ans    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Brèves    Chanegriha: le rapatriement des crânes des résistants, un complément aux fondements de la souveraineté nationale    Taleb Omar appelle à davantage de mobilisation contre l'inaction de l'ONU face aux dépassements de l'occupant    JSMB : Nacer Yahiaoui n'est plus    Mouloudia d'Alger : La direction fustige la FAF    Poésie. Agarruj Yeffren de Mohamed Said Gaci : Un trésor caché    L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ould Kaddour assure: "La stratégie de Sonatrach à l'horizon 2030 en phase de maturation"
Publié dans Le Maghreb le 21 - 02 - 2018

La stratégie de développement de la compagnie Sonatrach à l'horizon 2030 est "en phase de maturation", a déclaré mardi à Londres son P-DG, Abdelmoumen Ould Kaddour, dans un entretien à l'APS.
"Je pourrais dire d'emblée que dans un pays comme le nôtre où nous avons des limitations de vente du pétrole dans un marché (mondial) instable, notre stratégie vise à développer davantage le secteur gazier et la filière pétrochimique", souligne M. Ould Kaddour en marge de la Semaine internationale du pétrole (IP Week) qui se tient dans la capitale britannique.
Selon le même responsable, l'objectif fixé par Sonatrach est d'augmenter ses exportations de gaz naturel, notamment vers l'Asie, afin de sécuriser sa part de marché face à la concurrence.
A ce propos, il avance que la mise en exploitation de nouveaux champs gaziers en 2018 va faire augmenter les capacités productives de la compagnie nationale.
L'année dernière, la compagnie a exporté 54 milliards de m3 de gaz naturel vers l'Europe, et table de dépasser le cap des 57 milliards de m3 en 2018. "L'Algérie est appelée à diversifier les destinations de ses exportations pour faire face à toute éventualité", fait valoir M. Ould Kaddour. Selon lui, "il y a pas mal de solutions pour renforcer notre part du marché et échapper aux conditions draconiennes qui pourraient nous être imposées par le marché, et à long terme, le gaz reste la solution idoine pour l'Algérie". Parmi les autres objectifs fixés par Sonatrach, M. Ould Kaddour cite l'amélioration de sa capacité d'attractivité.
A ce propos, il considère que l'un des moyens de parvenir à attirer les investisseurs étrangers est la révision de la loi sur les hydrocarbures.
"La loi sur les hydrocarbures doit changer, on y travaille dessus, et bientôt on aura de bonnes nouvelles", a-t-il affirmé.
Interrogé si la règle 49-51% régissant les investissements étrangers en Algérie va être supprimée ou modifiée dans le cadre de cette révision de la loi sur les hydrocarbures, il a répondu qu'il ne pensait pas que cette règle soit une réelle entrave aux investissements étrangers.
En effet, poursuit-il, "il est tout à fait possible d'attirer des partenaires étrangers et de relancer l'investissement sans pour autant changer ce principe qui exige une participation algérienne majoritaire dans tout partenariat économique et commercial".
Par contre, souligne le P-DG de Sonatrach, ce qui doit impérativement être revu pour attirer plus de partenariats étrangers est l'aspect fiscal qui doit être rééquilibré, en précisant que "des spécialistes s'attèlent" sur cette question: "De nouvelles propositions sont en cours d'élaboration".
Par ailleurs, M. Ould Kaddour réitère que Sonatrach ambitionne, dans sa nouvelle stratégie, de renforcer ses activités à l'échelle internationale.
A ce propos, il relève que Sonatrach est déjà présente dans un certain nombre de pays, ajoutant que "le pays le plus rentable pour nous actuellement est le Pérou" dont notamment le champ gazier péruvien Camisea.
Il rappelle que l'entreprise est présente au Niger, en Libye et qu'elle est en contact avec l'Irak qui souhaite la présence de Sonatrach.

Moderniser Sonatrach pour des prises de décision en temps réel
Sur le plan interne, la stratégie à l'horizon 2030 projette de moderniser le fonctionnement de la compagnie, notamment avec l'instauration de nouveaux systèmes d'information et de communication pour permettre des prises de décisions en temps réel, selon lui.
Pour le P-DG de Sonatrach, le programme de modernisation de l'entreprise est "bien avancé" tandis que les systèmes soft ont été choisis et sont en phase d'implémentation, et que d'ici la fin de l'année, les premiers résultats seront visibles.
En outre, il insiste sur la nécessité d'améliorer la communication entre les acteurs des différentes activités de Sonatrach à l'échelle nationale. "Je veux qu'il y ait plus de synergie entre les différentes activités opérationnelles et les structures fonctionnelles qui constituent l'entreprise, je veux qu'il y ait plus de communications entre les responsables, que nous travaillions tous ensemble pour le développement de la compagnie", souhaite-t-il.
Interrogé sur la coopération énergétique entre l'Algérie et le Royaume-Uni, M. Ould Kaddour juge que dans le secteur énergétique, "le Royaume-Uni est bien installé en Algérie", ajoutant que "BP est un important groupe pétrolier".
Questionné sur l'ambition de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) d'établir un accord à long terme pour stabiliser les prix de pétrole, M. Ould Kaddour note que chaque pays membre de l'organisation "a sa propre stratégie" et qu'une entente sur une ou deux années est possible, mais qu'il est plus compliqué de s'entendre sur le long terme.
A propos de la Semaine internationale du pétrole (IP Week), qui rassemble annuellement à Londres les leaders de l'industrie mondiale du pétrole et du gaz, le P-DG de Sonatrach souligne que c'est une occasion pour la compagnie de prospecter les opportunités d'affaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.