Covid 19 : L'Algérie projette l'exportation du vaccin « CoronaVac » vers les pays africains    Corruption : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme    Bendjemil à la tête d'un directoire    Alex Ferguson compare Ronaldo à une grande figure historique    Tlemcen : La Cacobatph prend des mesures au profit des opérateurs économiques    Khellaf directeur de cabinet de la présidence, Aggoune porte-parole    Bientôt un recensement démographique et économique    Bekkaï veut une révision des prix des billets d'avion pour le Sud    Perspectives prometteuses dans la culture du colza    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle pour plus de 1 000 jeunes    Libye et Mali au menu des discussions de Lamamra avec le SG de l'ONU    L'ultimatum de Mahmoud Abbas à l'Etat d'Israël    Le Premier ministre accuse la France d'un «abandon en plein vol»    Une majorité de femmes au Parlement en Islande    La gauche radicale lance sa campagne à Johannesburg    Le procès en appel ajourné pour absence de certains témoins    L'épreuve des signatures    Le Malien Yacouba Doumbia débarque à Tizi    Les Académiciens en stage à Annaba    Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie    Le sort du RAJ connu ce mercredi    La distribution du livre scolaire pose problème    Les comités de quartiers expriment leurs préoccupations    Il frappe son père à coups de couteau, l'agresseur écroué    Drame en haute mer    Un monodrame algérien sélectionné    Débat avec Saïd Boutadjine    Actuculte    Vaste campagne de nettoiement des sites touristiques à Djanet    Tournoi de Toulon : La sélection algérienne des U20 présente    Forêt de Coca: Un jeune découvert pendu à un arbre    Prises de conscience    Faute de pain, nous mangerons des gâteaux !    Législatives à suspense pour la succession de Merkel    Appel à la participation au dialogue inclusif    L'Algérie crée un dispositif d'information passagers    Les locales de toutes les interprétations    Mohamed Loukal, placé sous mandat de dépôt    La réhabilitation du palais du Bey relancée    Les « solutions » du ministère    La recette du Président    "Une priorité" pour Aïmene Benabderrahmane    Faut-il une nouvelle loi?    Belmadi en mode mondial    Mbappé - Neymar, soirée de mésententes    Au moins 50 morts dans des combats près de Marib    «Ma ville, ma vie, ma bataille...»    Le casting du futur film d'animation se dévoile enfin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sonatrach augmentera ses exportations de gaz naturel
OULD KADDOUR À PARTIR DE LONDRES
Publié dans L'Expression le 21 - 02 - 2018

«L'Algérie est appelée à diversifier les destinations de ses exportations pour faire face à toute éventualité»
Ce qui doit impérativement être revu pour attirer plus de partenariats étrangers est «l'aspect fiscal».
La Sonatrach compte augmenter ses exportations et sa production en gaz naturel. La compagnie s'est fixé comme objectif «d'augmenter ses exportations de gaz naturel, notamment vers l'Asie, a fin de sécuriser ses parts de marché face à la concurrence», a déclaré hier à Londres son P-dg, Abdelmoumen Ould Kaddour, en marge de la Semaine internationale du pétrole (IP Week) qui se tient dans la capitale britannique. A ce propos, il avance que «la mise en exploitation de nouveaux champs gaziers en 2018 va faire augmenter les capacités productives de la compagnie nationale».
L'année dernière, «la compagnie a exporté 54 milliards de m3 de gaz naturel vers l'Europe, et table de dépasser le cap des 57 milliards de m3 en 2018», est-il noté.
«L'Algérie est appelée à diversifier les destinations de ses exportations pour faire face à toute éventualité», fait valoir Ould Kaddour. «Je pourrais dire d'emblée que dans un pays comme le nôtre où nous avons des limitations de vente du pétrole dans un marché (mondial) instable, notre stratégie vise à développer davantage le secteur gazier et la filière pétrochimique», a-t-il souligné. Selon lui, «il n'y a pas mal de solutions pour renforcer notre part du marché et échapper aux conditions draconiennes qui pourraient nous être imposées par le marché, et à long terme, le gaz reste la solution idoine pour l'Algérie.
«L'amélioration de sa capacité d'attractivité des investisseurs étrangers à travers la révision de la loi sur les hydrocarbures», est un autre objectif tracé par la compagnie, d'après Oul Kadour..
Dans le même contexte, il a affirmé que «la loi sur les hydrocarbures doit changer, on y travaille dessus, et bientôt on aura de bonnes nouvelles». Ce qui doit impérativement être revu pour attirer plus de partenariats étrangers est «l'aspect fiscal» qui doit être rééquilibré.
«Des spécialistes s'attellent à élaborer de nouvelles proposition relatives à cette question», a-t-il fait savoir. Quant au sort de la règle des 49-51%, Ould Kadour, estime qu' «il est tout à fait possible d'attirer des partenaires étrangers et de relancer l'investissement sans pour autant supprimer ou modifier la règle des 51/49% régissant les investissements étrangers en Algérie». Par ailleurs, il réitère que «Sonatrach ambitionne, dans sa nouvelle stratégie qui est en phase de maturation, de renforcer ses activités à l'échelle internationale. A ce propos, il relève que Sonatrach est déjà présente dans un certain nombre de pays, ajoutant que «le pays le plus rentable pour nous actuellement est le Pérou dont notamment le champ gazier péruvien Camisea».
Il rappelle que l'entreprise est présente au Niger, en Libye et qu'elle est en contact avec l'Irak qui souhaite la présence de Sonatrach.
Questionné sur l'ambition de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) d'établir un accord à long terme pour stabiliser les prix de pétrole, il note que chaque pays membre de l'organisation «a sa propre stratégie» et qu'une entente sur une ou deux années est possible, mais qu'il est plus compliqué de s'entendre sur le long terme. Interrogé sur la coopération énergétique entre l'Algérie et le Royaume-Uni, Ould Kaddour juge que dans le secteur énergétique, «le Royaume-Uni est bien installé en Algérie», ajoutant que «BP est un important groupe pétrolier». Sur le plan interne, la stratégie à l'horizon 2030 projette de moderniser le fonctionnement de la compagnie, notamment avec l'instauration de nouveaux systèmes d'information et de communication pour permettre des prises de décisions en temps réel, selon lui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.