Les graves accusations de Baâdji    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    Un limogeage et des interrogations    Importation de véhicules : Le Président Tebboune ordonne la révision immédiate du cahier des charges    L'Algérie sur la bonne voie en Afrique    Le défi de la qualité    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Tapis rouge pour Mahmoud Abbas    "Nos joueurs ont été perturbés par ce confinement"    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    Lancement de la vaccination à domicile    La tutelle annonce des mesures d'apaisement    Mort d'un septuagénaire par asphyxie au monoxyde de carbone    Le dernier vol du colibri !    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Le sélectionneur de l'Egypte Queiroz évoque l'Algérie    ASM Oran : El Djemîa en route vers le purgatoire !    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    Longue chaîne létale    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    Haaland peste contre l'arbitrage    5 décès et 149 blessés enregistrés en 24 heures    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    La musique andalouse dans tous ses états    «Soula» de Salah Issaâd en compétition    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Le FLN increvable    Le FFS fait son bilan    Augmentation pénalisante des prix    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    16 opérations d'exportation réalisées en novembre    «J'aimerais marquer plus de buts pour l'Algérie»    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    A ou A', ces Verts hybrides tiendront-ils longtemps ?    La JSS se débarrasse des grigris des Ghanéens    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    Les Gambiens élisent leur Président pour oublier la dictature    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    Rencontre internationale sur l'œuvre de M'hamed Safi El Mostaghanemi    INDUSTRIE : PLUS DE 400 PROJETS BLOQUES PAR LA BUREAUCRATIE    Il y a les vrais, et il y a les faux !    «Nous avons atteint nos objectifs»    L'ascension fulgurante du Front el Moustakbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Election présidentielle russe : Un grand jour de fête
Publié dans Le Maghreb le 19 - 03 - 2018

Il est déjà là, le grand jour où la nation russe choisira son Président pour les six prochaines années. Toutefois, tandis que les électeurs des régions russes les plus orientales ont été les premiers à exprimer leur choix à l'élection présidentielle russe de 2018, les bureaux de vote viennent d'ouvrir en Russie centrale.
À travers tout le pays, les bureaux de vote ont ouvert dimanche à 08h00 heure locale.
À Petropavlovsk-Kamchatsky, sur la côte pacifique russe, les bureaux de vote ont ouvert à 19h00 (heure de Paris), mais les opérations de vote cesseront 22 heures plus tard à Kaliningrad, l'enclave russe bordant la mer Baltique.
Huit candidats sont en lice, dont Vladimir Poutine qui entend briguer son 4e mandat présidentiel.
Il y a huit candidats dans le bulletin de vote, le nombre maximal de candidats depuis 2000, ou sept personnes étaient en lice. Parmi les candidats de 2018 on trouve: le Président actuel Vladimir Poutine, candidat indépendant, le leader du LDPR Vladimir Jirinovski, le candidat du Parti communiste Pavel Groudinine, le président du Parti de la croissance Boris Titov, la candidate de l'Initiative civile Ksénia Sobtchak, le candidat de l'Union populaire russe Sergueï Babourine, le dirigeant du parti Iabloko Grigori Iavlinskiet le candidat des Communistes de Russie Maxime Souraïkine.
La présidentielle a eu lieu dans les 85 régions du pays, dans plus de 97.300 bureaux de vote en Russie et dans 401 bureaux de vote à l'étranger. Plus de 100 millions de personnes pourront voter.
Cette année, deux nouvelles régions du pays, la Crimée et Sébastopol, qui avaient été rattachées à la Russie en 2014, participaient également à l'élection.
Le 17 mars était un jour de silence électoral en Russie. Conformément à la loi, l'interdiction de la campagne électorale est entrée en vigueur à minuit dans la nuit du 16 à 17 mars. En raison de l'étendue du territoire russe et de ses nombreux fuseaux horaires, toute campagne sur internet a été interdite à partir de 15h00 (heure de Moscou) le 16 mars. Durant les trois mois qui ont précédé cette journée de silence électoral, les candidats à l'élection présidentielle ont pu bénéficier de plus de 60 heures de temps d'antenne gratuit à la télévision fédérale et de 36 heures à la radio. En plus des médias fédéraux, plus de 600 chaînes régionales de télévision et de radio ont fourni du temps d'antenne gratuit pour faire campagne.

Poutine avoue quel résultat électoral serait bon pour lui
Après avoir participé au scrutin dans un bureau de vote de Moscou, Vladimir Poutine a brièvement répondu aux questions des journalistes. Il a notamment révélé par quel résultat il serait satisfait.
Vladimir Poutine a répondu aux journalistes qui voulaient savoir quel nombre de suffrages pourrait le satisfaire. "N'importe lequel qui donne le droit de remplir la fonction de Président", a dit Vladimir Poutine. Interrogé sur son emploi du temps pour la journée de dimanche, il a déclaré qu'il avait encore deux rencontres de travail prévues aujourd'hui. Un journaliste a voulu savoir s'il était embarrassant pour lui de voter pour lui-même. "Je suis sûr de la justesse du programme que je propose à notre peuple", a assuré Vladimir Poutine.

Depardieu vote à Paris en patriote
Tout citoyen russe est appelé aujourd'hui à se prononcer pour élire le nouveau chef de l'Etat. L'acteur franco-russe Gérard Depardieu s'est également rendu à l'ambassade de Russie à Paris pour remplir le bulletin et glisser le nom de son candidat favori dans l'urne. L'icône du cinéma français Gérard Depardieu a voté à la présidentielle russe qui se déroule dimanche le 18 mars partout en Russie ainsi qu'à l'étranger.
L'acteur a rempli son devoir de citoyen dans le bureau de vote situé dans l'ambassade russe à Paris. Le détenteur de nationalité russe a en outre déclaré qu'il avait donné sa voix avec un sentiment patriotique d'amour pour la Russie.

Premier vote en Crimée
En Crimée, le vote a été organisé pour la première fois depuis l'adhésion de la République à la Russie en 2014. 1.206 bureaux de vote sont à la disposition des électeurs criméens. La vidéosurveillance comprend 27 commissions électorales territoriales et 494 commissions électorales.
Le dirigeant de la République Sergueï Aksionov a été parmi les premiers qui ont fait glisser leur bulletin dans l'urne.

"Tout cela ressemble à une fête"
Les observateurs internationaux ont assisté à l'ouverture des bureaux de vote en Crimée et partagé leurs premières impressions avec Sputnik. "Je vois l'humeur des Criméens: les gens sont joyeux, tout le monde a hâte de voter et il est clair que le processus de vote est complètement différent de celui de la Suède. Nous aurons un taux de participation beaucoup plus bas qu'en Crimée", a déclaré l'observateur suédois Alexander Grönlund. Dans le même temps, il a exprimé son désaccord avec la position de l'Ukraine sur les élections en Crimée.
À son tour, l'observatrice d'Israël Diana Lutsker a été très surprise par le patriotisme des Criméens. "Nous sommes agréablement surpris par la grande file d'attente au bureau de vote, il est clair que les gens ont une position active. Tout cela ressemble à une fête. Quand nous sommes allés de Simferopol à Sébastopol, j'ai été surprise à découvrir que les balcons étaient couverts de drapeaux russes", a-t-elle déclaré.

Comment les cosmonautes russes votent depuis l'espace?
Le cosmonaute Anton Shkaplerov a voté à l'élection présidentielle russe à bord de la Station spatiale internationale (ISS).
Par le biais d'un canal de communication à l'accès limité, il a communiqué son choix au confident du Centre de contrôle des vols spatiaux russe, le commandant du détachement des cosmonautes Oleg Kononenko. Et ce dernier, à son tour, a déposé un bulletin de vote dans l'urne. "Les cosmonautes des équipages principaux et secondaires, ainsi que les employés envoyés à Baïkonour pour préparer le lancement du Soyouz MS-08, voteront à l'élection présidentielle russe en utilisant leur droit de vote dans l'hôtel "Kosmonavt" dans le cosmodrome [de Baïkonour]", a déclaré à Sputnik un porte-parole de Roskosmos.
"Le taux de participation à l'ISS est de 100%", a plaisanté un porte-parole de la Commission électorale.
97 000 bureaux de vote
La présidente de la Commission électorale centrale, Ella Pamfilova, a annoncé ce dimanche que la présidentielle russe se déroulait dans plus de 97.000 bureaux de vote en Russie et à l'étranger. "À l'heure actuelle, tous les bureaux de vote sont ouverts sur le territoire du pays. Dans une heure, les bureaux de vote seront fermés dans la Tchoukotka et dans le Kamtchatka. Le dernier bureau sera fermé dans la région de Kaliningrad à 21H00 heure de Moscou", a-t-elle signalé.

Le vote en Antarctique
Selon le chef de la commission électorale mise en place dans la station polaire russe Bellingshausen, tous les électeurs ont voté malgré la forte neige et la tempête sur la mer. "Voter en Antarctique est une activité extrême, atteindre les stations est difficile. Les informations sur les candidats, les dates, tout ça est transmis par radio. Au total, environ 375 personnes votent en Antarctique, beaucoup d'entre eux ont voté à bord des navires scientifiques", a tweeté la commission électorale centrale russe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.