Mort des tribus, naissance des tribalismes (III)    Le Mouvement El Bina prêt à s'engager dans l'élection présidentielle    Un acte inacceptable estime Abdelaziz Rahabi    30e vendredi du Hirak: Appel au départ de tous les symboles de l'ancien système    Aigle Azur (SNLP) : Le Comité d'entreprise soutient deux offres de redressement    Résoudre rapidement, par une élection présidentielle transparente, la crise politique ou la régression    Portes ouvertes sur la CASNOS    Bomare Company mise à l'honneur dans le magazine allemand de l'IFA Berlin    La préservation des acquis de la révolution, priorité des Tunisiens    Appel à hâter la désignation d'un nouvel envoyé personnel du SG de l'ONU    Assemblée générale extraordinaire le 17 septembre    «Boudaoui est bourré de talent»    Réda Benbaziz (-63 kg) dominé par l'Ouzbek Adu Raimov    Lancement du concours international de la photographie sous-marine de la corniche jijelienne    Alger, Constantine, Annaba plus exposées aux inondations que d'autres villes du pays    Baisse de 60 % du taux de mortalité de la mère parturiente    Après adoption par les deux chambres des deux textes de loi organique relatifs à l'Autorité en charge des élections et au régime électoral: Place à ...    Prochaine édition du Festival national de la littérature et du cinéma de la femme    Il fête ses 50 ans de carrière à Alger    Les startups favorisées    L'Algérie réaffirme sa position    Ahmet Davutoglu quitte l'AKP pour créer un mouvement rival    Un individu abattu à Tizi-Ouzou    Le marché de Tidjelabine rouvre ses portes    Le tour de vis du gouvernement    De nouvelles taxes sur les véhicules ?    Le président de Microsoft se positionne aux côtés de Huawei    Bedoui exprime sa "gratitude" à l'ANP    Deux films algériens en compétition officielle au festival international d'Elgouna en Egypte    Borussia Mönchengladbach: Bonne prestation de Bensebaini face à Cologne    L'autorité des élections reflète-t-elle les articles de la Constitution ?    TISSEMSILT : Installation du nouveau chef de sûreté de wilaya    NUIT DE DELUGE A ALGER : La capitale avait ses avaloirs bouchés    LES MEDECINS DENONCENT L'INSOUCIANCE DES RESPONSABLES : Un ‘'abattoir'' à l'hôpital de Mostaganem    Six soldats émiratis tués dans une collision de véhicules militaires    Un 15e penalty sifflé    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 4ème journée    La DJS prête à louer le stade Zabana le jour des matchs    Deux collines illuminées par des milliers de manifestants    Détermination plus forte    Vers de fortes tensions sur le marché de la devise    Des milliers de Soudanais dans les rues    ACTUCULT    Julien Clerc célèbre ses 50 années de carrière à L'Opéra d'Alger    "Bee Home" ou la culture dans la convivialité    Plaisir du grattage et pizza anti-cancer au menu    LDC (2e tour – aller) JS Kabylie – Horoya Conakry (19h30) : Assurer la qualification à Tizi Ouzou    Comment la stratégie israélienne contourne le blocage libanais en se portant vers l'est de L'Euphrate    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour le renforcement des principes constitutionnels : Bedoui assure que l'Etat algérien œuvrera à l'activation des recommandations
Publié dans Le Maghreb le 20 - 03 - 2018

Achevée dimanche, la conférence internationale dédiée à la promotion de la participation de la femme en politique, s'est conclue par 13 recommandations. Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé dimanche à Alger que l'Etat algérien "œuvrera à l'activation des recommandations de la conférence internationale sur la participation politique de la femme pour en faire une feuille de route qui consacre et renforce les principes contenus dans la Constitution en matière de promotion des droits politiques de la femme. Dans une allocution prononcée en son nom par le secrétaire général du ministère, Salah Eddine Dahmoune, à l'issue des travaux de la conférence organisée sous le haut patronage du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, M. Bedoui a précisé que les "mutations que connaît le monde et les défis y découlant ne peuvent être relevés qu'à travers la participation de toutes les énergies de la société et la mobilisation de toutes les capacités". Il a ajouté dans ce contexte que "l'Etat algérien œuvrera en collaboration avec tous les acteurs à l'activation de ces recommandations pour en faire une feuille de route qui consacre et renforce les principes contenus dans la Constitution dans le domaine de la promotion des droits politiques de la femme". Cette démarche sera concrétisée à la faveur de la "publication des supports institutionnels nécessaires, du développement de programmes de soutien, de la construction des capacités des assemblées locales élues dans le cadre de programmes de coopération en partenariat avec des instances de l'ONU et du programme ambitieux du ministère", a fait savoir le ministre de l'Intérieur qui a ajouté que l'objectif étant "l'intensification des efforts pour permettre aux femmes de participer à la prise de décision".
"Grâce à la volonté indéfectible du président de la République, l'Algérie poursuivra le "processus de construction démocratique" qui vise à promouvoir la place de la femme eu égard à ses capacités et sacrifices, faisant remarquer que "l'exclusion d'un élément important dans la société entrave le développement et la réalisation de la justice sociale".
Il a ajouté que les recommandations de la Conférence "trouveront leur place dans nos valeurs profondes ainsi que dans celles du capital humain, ce qui permettra de bannir les idées stéréotypées qui freinent les potentialités". M. Bedoui a souligné à ce propos que l'organisation de telles conférences "permettra d'ouvrir des canaux de communication entre les différentes parties intéressées par la promotion des droits politiques de la femme, d'élargir les domaines de recherche et de préserver les acquis".
M. Bedoui a estimé qu'il était nécessaire de connaître toutes les approches adoptées en la matière pour renforcer les droits politiques, économiques et sociaux, tel qu'approuvé dans les Chartes internationales".
La Conférence d'Alger, a-t-il ajouté, "constitue une occasion pour réitérer la responsabilité des différentes parties concernées".
Les travaux de la Conférence internationale ont été couronnés par l'adoption de 13 recommandations dont "la révision du cadre juridique pour passer du système de quotas à un système basé sur la parité des listes électorales en vue d'assurer une participation efficace et effective de la femme à la vie politique tout en consacrant le système de quotas au niveau des structures exécutives des assemblées élues".
Par ailleurs, un appel a été lancé pour la création d'un organe "institutionnel" indépendant qui veille à la préservation des acquis politiques et juridiques de la femme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.