L'Inter Milan se penche sur un latéral argentin    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Le temps des décomptes    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour le renforcement des principes constitutionnels : Bedoui assure que l'Etat algérien œuvrera à l'activation des recommandations
Publié dans Le Maghreb le 20 - 03 - 2018

Achevée dimanche, la conférence internationale dédiée à la promotion de la participation de la femme en politique, s'est conclue par 13 recommandations. Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé dimanche à Alger que l'Etat algérien "œuvrera à l'activation des recommandations de la conférence internationale sur la participation politique de la femme pour en faire une feuille de route qui consacre et renforce les principes contenus dans la Constitution en matière de promotion des droits politiques de la femme. Dans une allocution prononcée en son nom par le secrétaire général du ministère, Salah Eddine Dahmoune, à l'issue des travaux de la conférence organisée sous le haut patronage du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, M. Bedoui a précisé que les "mutations que connaît le monde et les défis y découlant ne peuvent être relevés qu'à travers la participation de toutes les énergies de la société et la mobilisation de toutes les capacités". Il a ajouté dans ce contexte que "l'Etat algérien œuvrera en collaboration avec tous les acteurs à l'activation de ces recommandations pour en faire une feuille de route qui consacre et renforce les principes contenus dans la Constitution dans le domaine de la promotion des droits politiques de la femme". Cette démarche sera concrétisée à la faveur de la "publication des supports institutionnels nécessaires, du développement de programmes de soutien, de la construction des capacités des assemblées locales élues dans le cadre de programmes de coopération en partenariat avec des instances de l'ONU et du programme ambitieux du ministère", a fait savoir le ministre de l'Intérieur qui a ajouté que l'objectif étant "l'intensification des efforts pour permettre aux femmes de participer à la prise de décision".
"Grâce à la volonté indéfectible du président de la République, l'Algérie poursuivra le "processus de construction démocratique" qui vise à promouvoir la place de la femme eu égard à ses capacités et sacrifices, faisant remarquer que "l'exclusion d'un élément important dans la société entrave le développement et la réalisation de la justice sociale".
Il a ajouté que les recommandations de la Conférence "trouveront leur place dans nos valeurs profondes ainsi que dans celles du capital humain, ce qui permettra de bannir les idées stéréotypées qui freinent les potentialités". M. Bedoui a souligné à ce propos que l'organisation de telles conférences "permettra d'ouvrir des canaux de communication entre les différentes parties intéressées par la promotion des droits politiques de la femme, d'élargir les domaines de recherche et de préserver les acquis".
M. Bedoui a estimé qu'il était nécessaire de connaître toutes les approches adoptées en la matière pour renforcer les droits politiques, économiques et sociaux, tel qu'approuvé dans les Chartes internationales".
La Conférence d'Alger, a-t-il ajouté, "constitue une occasion pour réitérer la responsabilité des différentes parties concernées".
Les travaux de la Conférence internationale ont été couronnés par l'adoption de 13 recommandations dont "la révision du cadre juridique pour passer du système de quotas à un système basé sur la parité des listes électorales en vue d'assurer une participation efficace et effective de la femme à la vie politique tout en consacrant le système de quotas au niveau des structures exécutives des assemblées élues".
Par ailleurs, un appel a été lancé pour la création d'un organe "institutionnel" indépendant qui veille à la préservation des acquis politiques et juridiques de la femme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.