PSG : Pochettino s'exprime pour Neymar    Extinction de l'action publique dans l'affaire Tabbou    Barça : Koeman tranquille pendant deux jours    Bordj Bou Arréridj : Retard dans le versement des cotisations    Les micro-entreprises appelées à s'inscrire    Le gouvernement envisage une protection policière pour les députés    Italie : deuxième tour des élections municipales à Rome    L'UGTT appelle à présenter les objectifs    Fin des procès par visioconférence à Oran    Brahim Laâlami transféré à la prison de Bouira    Près de 300 harraga secourus en mer par les Espagnols    Le Cnapeste s'alarme de la dégradation de la situation des enseignants    Massacres du 17 octobre 1961 : Fatima, la fille du fleuve, une BD contre l'oubli    Nombreux appels à la désescalade    Issine ? Connais pas !    Tebboune déclare la guerre aux spéculateurs    Un nouveau concept sur le marché des assurances    Paqueta croit aux chances du Chabab    Medaouar assure que «rien n'est officiel»    Milan prend la tête après un samedi renversant    Le MSP menace de se retirer    Le chef de l'état se recueille au sanctuaire du Martyr    Benbouzid «corrige» l'OMS    «Rien n'a été fait en matière de prévention»    Cherchem    «L'informel ? Un danger pour la sécurité du pays»    Présentation à Alger d'une pièce théâtrale sur la Révolution algérienne    Liga : Le Barça se reprend face à Valence    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    Haï Edhaya: Un quinquagénaire mort dans un incendie    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Croissance factice    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    Les néo-harkis reviennent cette semaine    «Il n'y a pas de petits ou de grands pétards»    La main tendue de Lamamra    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Une loi pour protéger les institutions    Où finira robert Lewandowski?    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    Un langage et des paradoxes...    Vers de nouvelles hausses en 2022    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



S'imposant comme l'homme le plus fort par sa large victoire : Poutine triomphe face aux Occidentaux
Publié dans Le Maghreb le 20 - 03 - 2018

Vladimir Poutine, réélu avec son score le plus élevé en plus de 18 ans de pouvoir, se trouvait lundi en position de force face aux Occidentaux qui le boudent plus que jamais depuis l'affaire de l'ex-espion russe empoisonné en Angleterre.
Le président en exercice Vladimir Poutine a remporté 76,67% des voix à la présidentielle à l'issue du traitement de 99,75% des procès-verbaux, selon la Commission électorale centrale.
Avec 76,7%, soit plus de 56 millions de voix, il est arrivé très loin devant ses adversaires avec une participation supérieure à la présidentielle de 2012.
Avec cette victoire, Vladimir Poutine s'impose plus que jamais comme l'homme fort d'un pays qu'il a replacé au premier rang sur la scène internationale.

Vladimir Poutine désigne ses priorités
Ayant été réélu Président à l'issue du scrutin qui s'est déroulé dimanche, Vladimir Poutine a annoncé quelles seront ses priorités au cours de son quatrième mandat.
Vladimir Poutine a désigné les priorités de son quatrième mandat lors de sa rencontre avec les coprésidents de son QG de campagne. Définissant la politique intérieure comme sa plus grande priorité, il estime que la chose la plus importante est d'assurer la croissance de l'économie russe en mettant l'accent sur l'innovation.
"C'est le développement du système de santé, de l'éducation, de l'industrie, comme je l'ai déjà dit, des infrastructures et bien d'autres domaines indispensables pour avancer et augmenter le niveau de vie de nos concitoyens", a-t-il ainsi déclaré.
Par ailleurs, le dirigeant russe a précisé que les questions de la sécurité et de la défense ne seraient pas non plus ignorées.
"On ne peut pas s'en passer. Toutefois, le plus important pour nous c'est l'ordre du jour intérieur", a souligné M. Poutine.

La présidentielle russe vue par des observateurs internationaux
Les observateurs internationaux venus en Russie pour veiller au respect des normes lors de la présidentielle ont noté le haut niveau d'organisation du grand scrutin ainsi que son caractère démocratique répondant aux standards internationaux les plus élevés, a déclaré le sénateur Konstantin Kossatchev.
Konstantin Kossatchev, président de la commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) a évoqué la réaction des observateurs internationaux suite à la tenue de l'élection présidentielle russe qui s'est déroulée dimanche partout dans le pays ainsi qu'à l'étranger.
"Nous avons eu l'occasion de parler avec de nombreux observateurs internationaux la veille de l'élections puis le jour même du scrutin. Ceux avec qui nous avons parlé, n'ont exprimé aucune plainte, aucune remarque à l'encontre de l'organisation de l'élection", a-t-il dit.
Konstantin Kossatchev a au contraire souligné qu'"il y avait beaucoup de compliments fais à la Russie qui a réussi à organiser cette élection de la manière la plus démocratique et en accord avec les standards internationaux élevés", a conclu le sénateur.

Macron et Poutine s'entretiennent au téléphone
Au lendemain de l'élection présidentielle russe, le président de la République française a appelé son homologue russe pour le féliciter de sa victoire et évoquer la situation dans la ville syrienne d'Afrine et dans la Ghouta orientale.
Emmanuel Macron a présenté ses meilleurs "vœux de succès pour la modernisation" de la Russie à Vladimir Poutine qui est arrivé largement en tête de l'élection présidentielle russe qui s'est tenue le 18 mars, a annoncé l'Elysée.
"Au moment où M. Vladimir Poutine s'apprête à exercer une nouvelle fois les plus hautes fonctions exécutives, le président de la République a adressé à la Russie et au peuple russe, au nom de la France, ses vœux de succès pour la modernisation politique, démocratique, économique et sociale du pays", est-il dit dans le communiqué de la présidence française.

Les vœux du monde à Poutine
Suite à la réélection de Vladimir Poutine au poste de chef d'Etat, de nombreux dirigeants du monde ont envoyé leurs félicitations chaleureuses, en mettant l'accent sur la confiance des Russes envers ses politiques et l'avancée dans le développement du pays faite lors de son mandat.

"Le peuple russe a fait preuve d'unité et de solidarité"
Le Président chinois Xi Jinping a été parmi les premiers à féliciter Vladimir Poutine. Dans un télégramme, il a souligné le niveau sans précédent des relations russo-chinoises et s'est déclaré prêt à poursuivre leur développement.
Selon lui, les relations entre Moscou et Pékin sont devenues "un exemple de relations internationales d'un nouveau type, fondées sur le respect mutuel, l'égalité et la coopération mutuellement bénéfique."
Le dirigeant chinois a également exprimé sa certitude que la Russie atteindra de nouveaux succès dans son développement national. "Ces dernières années, le peuple russe a fait preuve d'unité et de solidarité, progresse résolument vers le développement et la renaissance d'un pays fort, des résultats significatifs ont été atteints dans le développement socio-économique du pays."
Dans le même esprit, le gouvernement japonais a l'intention de continuer à développer ses relations avec la Russie sur fond de la victoire de Vladimir Poutine à l'élection présidentielle en Russie, a commenté le secrétaire général du cabinet japonais Yoshihide Suga.
"La Russie avance avec confiance sur la voie des réformes politiques et économiques"
Le Président kazakh Noursoultan Nazarbaïev, a félicité son homologue russe au téléphone, a rapporté son service de presse.
"Sous votre direction efficace, la Russie avance avec confiance sur la voie des réformes politiques et économiques à grande échelle, de l'amélioration du bien-être social de la population et de la participation active au règlement des problèmes mondiaux et régionaux urgents", a déclaré M. Nazarbaïev.
À son tour, le dirigeant cubain Raul Castro a envoyé à Vladimir Poutine "un message chaleureux", a déclaré l'ambassadeur de Cuba à Moscou. Le leader cubain, selon le diplomate, a qualifié la victoire du Président russe de convaincante.
Le Président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a déclaré dans un télégramme: "Cette victoire témoigne de votre haute autorité politique et de votre soutien actif pour assurer la stabilité, l'ordre public dans le pays, mettre en œuvre des réformes de grande envergure, mettre en œuvre des programmes sociaux à long terme qui contribuent au bien-être du peuple."

"Votre exceptionnel talent de leader"
Les félicitations à M. Poutine ont également été envoyées par le Président serbe Alexander Vucic.
"Je suis convaincu qu'avec votre exceptionnel talent de leader, avec une vision claire et une volonté forte ainsi que la responsabilité et l'engagement de travailler, vous continuerez à atteindre des succès dans le règlement de toutes les questions importantes pour la Russie et dans la mise en œuvre des plans pour son développement global", a déclaré M.Vucic, remerciant M.Poutine pour la contribution au renforcement des liens bilatéraux et pour la protection de l'intégrité territoriale de la Serbie.

"Une Russie forte est nécessaire non seulement aux Russes"
Le Président moldave Igor Dodon a déclaré: "En tant que président de la République indépendante de Moldavie, je veux dire en pleine responsabilité: une Russie forte est nécessaire non seulement aux Russes. Aujourd'hui, la Russie dirigée par Vladimir Poutine est devenue un symbole d'espoir pour tous les peuples qui veulent la stabilité dans toutes les régions du monde, pour les politiques nationales et étrangères souveraines, pour les valeurs traditionnelles."
Il a souligné qu'en Moldavie, la majorité écrasante des Russes avaient donné leur voix à Vladimir Poutine. Le Président abkhaze Raul Khadjimba a déclaré que les résultats des élections indiquaient la confiance des Russes à l'encontre du cap de Vladimir Poutine. "Je vous souhaite, Vladimir Vladimirovitch, du succès dans votre travail pour le bien du peuple russe", a-t-il déclaré.
"Nous saluons la victoire convaincante de notre frère, le Président russe Vladimir Poutine, réélu avec plus de 70% du soutien populaire aux élections. La Russie respecte la dignité du peuple et garantit l'équilibre géopolitique et la paix internationale contre les assauts de l'impérialisme", a écrit le Président bolivien Evo Morales.
Le dirigent arménien Serge Sargsian a félicité son homologue russe pour sa victoire convaincante au nom du peuple arménien. "Les résultats du vote montrent le large soutien des citoyens de la Russie au cap cohérent suivi sous votre direction pour le développement global du pays, la modernisation de l'économie et le renforcement de son rôle dans les processus mondiaux", a-t-il souligné.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.