Le général Chentouf a fui via l'aéroport d'Oran    Lutte pour le maintien.. Huit clubs pour trois places en enfer    Al-Sadd.. Bounedjah frappe encore    Fédération algérienne de cyclisme.. Barbari seul candidat à la présidence    Effondrement d'une bâtisse à la Casbah.. Les bouquinistes rendent hommage aux victimes    Msila.. Psychotropes saisis    Grève à l'Université de Sidi Bel Abbès.. Les étudiants passent au vote    Baromètre.. En Baisse : Djamel Ould Abbès    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    La Chine dénonce Washington    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    Festival d'Annaba du film méditerranéen.. La 4e édition reportée    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    EL KERMA (ORAN) : Sit-in des élus devant le siège de l'APC    ORAN : 2 éléments de soutien aux terroristes arrêtés    MOUVEMENT PARTIEL DANS LE CORPS DES WALIS : Abdelkader Zoukh limogé    EN MARGE DE SA VISITE A LA 1EER REGION MILITAIRE : Gaid Salah désapprouve le boycott du dialogue    Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    L'opération de révision exceptionnelle des listes s'est achevée hier    «Je n'ai peur d'aucune équipe»    Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Fausses statistiques, vraies subventions    Les frères Kouninef devant le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed    L'entraîneur Cavalli s'en lave les mains    Un documentaire en cours de réalisation    Libye: au moins 264 tués dans les combats depuis le 4 avril    Barça : Repos forcé pour Rakitic    Bouira : Les étudiants manifestent en masse    Pétrole: le panier de l'Opep à plus de 72 dollars le baril    Les recettes douanières en légère hausse en 2018    Complément différentiel et montant-revalorisation    Les manifestants soudanais maintiennent la pression    Dur sera le Ramadhan à Boumerdès    Les exclus cadenassent le siège de la daïra    Cinq morts et sept blessés dans une collision    Décès d'un supporter    "C'est une épreuve provocatrice et humiliante"    La croissance économique de l'Algérie ne suit pas    …sortir…sortir…sortir…    Selon Djilali Hadjadj: Près de 60 milliards de dollars détournés en Algérie en 15 ans    Le bal des hypocrites    Le guide suprême nomme un nouveau chef des Gardiens de la Révolution    La déliquescence de l'Etat    Analyse : Baisse de l'aide militaire US au Cameroun, une brèche pour la Russie ?    La saison 8 de Games of Thrones censurée en Chine    La condition féminine en débat    Hommage à Yamina et Malika...    La semaine de la langue espagnole    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Exploration du pétrole et du gaz : Les opportunités en Afrique du Nord en débat au NAPEC 2018
Publié dans Le Maghreb le 27 - 03 - 2018

La huitième édition du salon de NAPEC2018 (North Africa Petroleum Exihibition & Conference), ouverte dimanche au Centre des convention d'Oran (CCO) par le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, a regroupé quelque 570 exposants de 40 pays et 28.000 professionnels.
Les opportunités d'exploration du pétrole et du gaz dans la région nord-africaine sont au centre de débats de la 8ème conférence-exposition sur l'industrie pétrolière et gazière (NAPEC 2018), qui se poursuivent, lundi au Centre des conventions d'Oran (CCO).
Les techniques de prospection et de forage dans les champs de pétrole et de gaz explorés et les possibilités techniques et technologiques devant accroître la production, sont également à l'ordre du jour. La deuxième journée de cette conférence-exposition a été marquée par la présence d'un panel d'experts internationaux représentant des compagnies pétrolières internationales et des sociétés de consulting en hydrocarbures.
Des experts libyens, maliens et tunisiens ont fait état des avancées enregistrées dans leurs pays respectifs en matière de développement des processus d'exploration et de production des hydrocarbures.
L'une des sessions des travaux de la même journée a été consacrée au développement des efforts en forage dans des pays de l'Afrique dont le Niger, le Mali et la Mauritanie.
Les experts ont mis en relief de nouvelles stratégies en termes de technicité, adoptées par plusieurs compagnies pétrolières mondiales, tout en évoquant les voies d'investissement en la matière, notamment dans le cadre du développement de l'aspect recherches.
Un autre atelier devra être animé dans la session de l'après-midi, sur divers thématiques abordant, entre autres la coopération et le partenariat entre les acteurs du secteur des hydrocarbures.
La deuxième journée de cette conférence-exposition a été marquée par la présence d'un panel d'experts internationaux représentant des compagnies pétrolières internationales et des sociétés de consulting en hydrocarbures.
Des experts libyens, maliens et tunisiens ont fait état des avancées enregistrées dans leurs pays respectifs en matière de développement des processus d'exploration et de production des hydrocarbures. Une autre session des travaux de la même journée a été consacrée au développement des efforts en forage dans des pays de l'Afrique dont le Niger, le Mali et la Mauritanie. Les experts ont mis en relief de nouvelles stratégies en terme de technicité, adoptées par plusieurs compagnies pétrolières mondiales, tout en évoquant les voies d'investissement en la matière, notamment dans le cadre du développement de l'aspect recherches. Un autre atelier devrait être animé dans la session de l'après-midi, sur divers thématiques abordant, entre autres la coopération et le partenariat entre les acteurs du secteur des hydrocarbures.

Les entreprises nationales aux côtés de géants mondiaux
Cette 8ème édition enregistre la présence des principales grandes sociétés nationales comme Sonatrach et Sonelgaz, aux côtés de géants mondiaux du secteur du pétrole et du gaz, tels que Total, Anadarko, Repsol et Statoil, ainsi que de nombreuses autres compagnies activant dans les spécialités gravitant autour dont Siemens et Oman National Petroleum Service, a indiqué la chargée de communication du salon, Ghania Yacini.
En outre, le NAPEC s'attend à accueillir, pas moins de 28.000 visiteurs professionnels, a-t-elle fait savoir, soulignant que ces professionnels visiteront le salon à la recherche de solutions et de conseils.
Cette manifestation a pour objectifs d'offrir la possibilité de rencontrer les décideurs du secteur, de comparer les nombreux produits proposés sur le marché, de découvrir les innovations et les nouvelles technologies, de tenir des conférences de haut niveau et d'informer les acteurs de l'énergie, a-t-elle souligné.
Les exposants sont venus, entre autres, de France, d'Espagne, de Turquie, des Emirats arabes unis, Iran, Inde, Chine, USA, Mali et Brésil. Tous les continents sont représentés au Centre des conventions d'Oran (CCO) "Ahmed Benahmed".
La dimension africaine mise en avant
Pour les organisateurs, le salon est également une aubaine pour les entreprises nationales, présentes en force, pour se mettre au diapason du progrès mondial et améliorer leur savoir-faire auprès de grandes firmes et sociétés internationales présentes. Outre les compagnies pétrolières internationales et les grandes entreprises de services, l'événement enregistre également la présence de représentants des organismes de réglementation et de régulation comme ALNAFT et ARH Algérie.
La dimension africaine du salon est mise en avant également par la présence de compagnies pétrolières et organismes de gouvernements de la région, entre autres, de Tunisie, Libye, Mali, Mauritanie et du Niger.
Le NAPEC a pour slogan, cette année, "Succès, Défis et Vision" qui trouve tout son sens eu égard à la conjoncture actuelle caractérisée par la chute des cours du pétrole dont l'impact pèse de tout son poids sur l'industrie du secteur de l'énergie, relèvent les organisateurs.

Que des nouveautés
Parmi les nouveautés de la 8ème édition du NAPEC figure l'organisation du NAPEC jeunes, une initiative des organisateurs de cette édition, a-t-on appris de la chargée de communication.
NAPEC jeunes réunit les meilleurs étudiants de 13 universités du pays, notamment d'Alger, Boumerdès, Skikda, Oran 1 et 2, Sidi Bel-Abbès, Tlemcen, Mostaganem, Adrar et Ouargla, en plus de l'Ecole polytechnique d'Alger.
Parmi ces étudiants, 15 majors de promotion de différentes spécialités, a indiqué Ghania Yacini.
Des ateliers sont dédiés tant aux jeunes cadres algériens du secteur de l'industrie pétrolière et gazière, qu'aux nouveaux diplômés dans le domaine, sur un ensemble de thématiques dont celle abordant l'avenir énergétique dans le monde.
L'atelier "Young Professionnel", organisé en collaboration avec les universités algériennes et le support de quelques grandes sociétés internationales, "est un geste fort envers les jeunes professionnels", souligne la même source, ajoutant que la première session des jeunes professionnels aura lieu le 27 mars 2018 et sera sponsorisée par les compagnies Siemens et Schlumberger.
Les jeunes participants professionnels peuvent acquérir des connaissances approfondies, être au courant des dernières innovations en amont et en aval et saisir des opportunités pour développer leurs activités, constituer leur réseau avec les principaux acteurs du marché et discuter de sujets importants de l'industrie.
Selon les jeunes étudiants, qui tiennent plusieurs stands au salon, l'objectif à travers cette initiative est de développer une plateforme d'excellence et de référence dans tous les domaines qui traitent de l'énergie fossile et autres, créer, développer et favoriser les échanges entre divers acteurs, en l'occurrence les professionnels de l'industrie pétrolière, gazière et minière, en plus de donner l'opportunité à tous les étudiants de développer leurs talents. Des ateliers consacrés à la rédaction de CV (curriculum vitae) et à des simulations d'entretien seront organisés également au profit des jeunes étudiants, a-t-on fait savoir.
Environ 600 délégués et exposants venant d'une quarantaine de pays prennent part à cet événement économique de quatre jours, qui comprend des conférences et des ateliers sur l'industrie pétrolière et gazière dans la région de l'Afrique du Nord, ainsi qu'une exposition regroupant près de 500 exposants de différents segments des métiers pétroliers et parapétroliers.
Des compagnies énergétiques nationales et internationales participent à cette manifestation, dont Sonatrach, Sonelgaz, Repsol, Total et Statoïl.
Selon les organisateurs, le NAPEC est un véritable baromètre du marché de l'Afrique du Nord, soulignant que depuis son lancement, il a gagné en notoriété et en excellence en termes d'organisation et de participation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.