Détournement de foncier agricole: 15 ans de prison requis contre Hamel    Les contributions de l'ANIE apporteront un plus à l'élaboration d'une Constitution harmonieuse    CONSEIL DE LA NATION : Goudjil invite tous les acteurs à enrichir la Constitution    SOMMET DES PARLEMENTS : L'importance d'une coopération mutuellement bénéfique    ALGERIE TELECOM : Reconduction des dispositifs jusqu'à "la fin du confinement"    Les forces d'occupation marocaines tirent sur des Sahraouis de l'autre côté du mur de la honte    Position du Lesotho sur le Sahara occidental, nouveau revers diplomatique pour Rabat    Coronavirus: 107 nouveaux cas, 151 guérisons et 6 décès durant les dernières 24h    Covid-19 : la feuille de route de sortie du confinement sera élaborée selon les recommandations de l'autorité sanitaire    Le président Tebboune s'entretient au téléphone avec Macron    NON-RESPECT DE LA DISTANCIATION PHYSIQUE : 1093 infractions enregistrées en mai    La réouverture de certains commerces relève des prérogatives du Premier ministre    Accidents de la Route : 9 morts et 137 blessés durant les dernières 24 heures    Viandes blanches: près de 29.000 qx commercialisés durant le ramadhan    Electricité et gaz: recours à l'estimation automatique dans la facturation de la consommation    Décès de la Moudjahid Akila Abdelmoumène: l'ONM exprime sa peine et son regret    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    Foot-Covid19: Damerdji relève la "complexité" d'un retour à la compétition    Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) : De nouvelles consignes pour les voyages en avion    La CPI appelée à enquêter sur les démolitions des maisons palestiniennes par Israël    Reprise des compétitions : Khaldi la conditionne par la levée totale du confinement    Brèves    Coupes africaines Interclubs : Les finales en août ou septembre    Oran: coup d'envoi du colloque international virtuel sur "La Société et la Pandémie"    Concours de composition épistolaire 2020 : Dix élèves lauréats distingués    Le sentiment africain de Mounia Lazali    Selon Soufiane Djilali: Tebboune s'est engagé à libérer Tabou et Benlarbi    Tlemcen: «Les pluies du printemps ont sauvé nos champs»    AS Khroub: Victime d'instabilité !    RETOUR AUX SOURCES    De la mentalité «clando» !    Une sœur de Hamid Ferhi s'en remet à Tebboune    25 000 participants au forum virtuel    Moins d'immigrants algériens au Canada en 2020    Les habitants d'Aït Yahia Moussa dans l'inquiétude    4 décès et 106 nouveaux cas positifs en trois jours    Vu à Idlib (Syrie)    L'épreuve    L'infrangible lien…    "Je ne veux pas être un adjoint"    Pas aussi évident pour le grand RDV de Palexpo    Le pari fou du géant allemand Volkswagen    "L'électro est le langage de la résistance"    "Ma misère affective était à l'origine de mon combat contre les injustices"    Ce que risquent les contrevenants    Le siège de l'Etat major baptisé du nom de Gaïd Salah    Leurs prix inférieurs à ceux des moins de trois ans    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





400 exposants de 28 pays au rendez-vous
Salon professionnel international de l'industrie pétrolière
Publié dans Horizons le 08 - 03 - 2016

Ce rendez-vous, qui durera jusqu'au 11 mars, réunit plus de « 400 exposants, dont la moitié sont des entreprises étrangères actives dans tous les segments de l'industrie pétrolière et gazière, représentant 28 pays », selon l'organisateur du salon, Djaffar Yacini. Parmi ces exposants, outre l'entreprise nationale Sonatrach et ses différentes filiales, de grandes firmes internationales habituées à marquer de leur présence. Cette manifestation s'impose, selon les organisateurs, comme « le plus grand salon et plateforme de communication en Afrique dans le secteur des hydrocarbures et du gaz ».Yacini, qui reconnaît qu'il y a pour cette année, « une diminution de l'espace d'exposition », a assuré que l'édition attire toujours en grand nombre les professionnels du secteur.
Et pour cause, elle constitue aujourd'hui « une opportunité idéale pour des mises en relation d'affaires, de signature de partenariats et de conclusion de contrats ». Elle permet aussi l'échange d'expériences et facilite le contact direct entre les compagnies pétrolières et leurs fournisseurs, ce qui accroît l'intérêt des professionnels du secteur pour cette manifestation malgré la conjoncture difficile du marché international où des incertitudes pèsent lourdement sur l'investissement pétrolier et gazier.
Mais ce qui intéresse le plus les acteurs de l'industrie des hydrocarbures, c'est sans doute les nouvelles solutions qui permettent de réduire les coûts et d'accroître le niveau de production. Ces solutions et applications technologiques prisées par les opérateurs de l'industrie pétrolière et gazière seront justement exposées au Napec. Autre opportunité recherchée par les professionnels, des perspectives de rencontres d'affaires qui leur permettront la création de sociétés nouvelles, de nouveaux produits et services ouvrant la voie à un nouveau marché et de nouvelles opportunités d'emploi. Pour ce qui est des pays participants, on note la présence en force de la France qui reste le pays étranger le plus représenté à ce salon avec près d'une centaine de firmes, devançant le géant chinois toujours omniprésent. Le Napec accueille également la première participation de l'Iran et du Mali. La Pologne, pour ce qui la concerne, renforce sa présence en s'offrant tout un pavillon.Côté animation, il convient de citer le riche programme d'animation et de communication qui accompagne cette édition avec des conférences et des ateliers animés par des experts nationaux et étrangers de renom, sur des thèmes liés directement à l'actualité de l'industrie pétrolière et gazière, la chute des prix du pétrole et la recherche technologique.
L'instabilité du marché, thème principal animé par les experts Parmi eux, d'anciens hauts responsables de compagnies pétrolières comme Sadek Boussena, Madjid Attar, le docteur Djamel-Eddine Bekkouche (Sonatrach), Francis Perrin (responsable de la revue Pétrole et Gaz arabes) et autres experts à l'instar de Colin Chapman, du docteur Fawzi M. Guehria, Nasseradine Rarrbo, Mourad Preure et du professeur Chems-Eddine Chitour. Ces intervenants traiteront sous différents angles des nouvelles implications dues à la chute des cours du pétrole, du rôle futur de l'Opep et du nouveau déploiement stratégique à adopter par les pays producteurs, les consommateurs et les compagnies pétrolières.Sonatrach sera à l'honneur,demain, avec une journée de communication qui lui est entièrement consacrée. Les conférenciers de Sonatrach aborderont des thèmes tels que « le pétrole à l'heure des grandes mutations économiques et financières » et la politique de préservation de l'environnement prônée par la compagnie nationale en mettant l'accent sur ses efforts dans la réduction des gaz à effet de serre.Des ateliers d'entreprise seront animés, durant ce salon, sur des thèmes se rapportant aux raffineries, à la sécurité industrielle, au transport, à la maintenance des équipements, l'innovation et à l'évolution des technologies de pointe pour une connexion meilleure et plus sécurisée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.