Les Algériens "déterminés" à mettre en échec tous les "desseins hostiles"    L'Algerie se tourne vers l'Afrique    La colère de la classe démunie    222 nouveaux cas, 181 guérisons et 5 décès    Ouverture d'une période de transfert du 25 au 31 janvier pour les clubs professionnels    "Pas d'effets indésirables graves relatifs au vaccin anti-Covid Spoutnik V"    Liverpool : L'attaque des Reds est en panne...    Ligue 1: ouverture d'une période de transfert du 25 au 31 janvier pour les clubs professionnels    La Cnas de Béjaïa lance une campagne d'information    Trois morts et une blessée dans un accident    «Un départ en fanfare» : le dernier caprice de Donald Trump    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    La Lamborghini des bourdes !    Le lait en sachet, une denrée rare    Relance des travaux    Les infusions et les jus pour soigner la douleur sciatique    Saviez-vous que ... ?    Chronique du grand éclat de la diplomatie algérienne    Chachnaq 1er, Ouyahia et la «boîte noire»    Les super-héros Marvel de retour sur petit écran en noir et blanc    Record pour un dessin de Tintin : 3,175 millions d'euros    Les adversaires de Mellal n'ont pas mobilisé    La Tunisie et la Libye à pied d'œuvre à Alger    Zetchi entame sa campagne    L'Algérie classée derrière la France et la RDC    Museveni réélu avec 58,6% des voix pour un 6e mandat    Jan Kubis, nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye    La rue fait monter la pression au Soudan    300 millions de centimes dérobés    Situation politique et questions régionales au menu    Le SNM s'en prend à la Cour suprême et au Conseil d'Etat    Les avocats plaident l'innocence    Le schiste américain remonte la pente    Hommage à la mère et à la Kabylie    Le moudjahid Moussa Cherchali inhumé au cimetière de Sidi Yahia    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Oran : Tremblement de terre de magnitude 3,5    Relizane : Des demandeurs de logement manifestent    Métro d'Alger : La décision de reprise tarde à venir    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    Lentement ou sans précipitation ?    Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education    Football - Ligue 1: Le MCA refroidit l'ESS, le WAT de mal en pis    LOURDE CHARGE    Tribune - De Gaulle peut-il être un personnage passerelle entre la France et l'Algérie ?    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





400 exposants de 28 pays au rendez-vous
Salon professionnel international de l'industrie pétrolière
Publié dans Horizons le 08 - 03 - 2016

Ce rendez-vous, qui durera jusqu'au 11 mars, réunit plus de « 400 exposants, dont la moitié sont des entreprises étrangères actives dans tous les segments de l'industrie pétrolière et gazière, représentant 28 pays », selon l'organisateur du salon, Djaffar Yacini. Parmi ces exposants, outre l'entreprise nationale Sonatrach et ses différentes filiales, de grandes firmes internationales habituées à marquer de leur présence. Cette manifestation s'impose, selon les organisateurs, comme « le plus grand salon et plateforme de communication en Afrique dans le secteur des hydrocarbures et du gaz ».Yacini, qui reconnaît qu'il y a pour cette année, « une diminution de l'espace d'exposition », a assuré que l'édition attire toujours en grand nombre les professionnels du secteur.
Et pour cause, elle constitue aujourd'hui « une opportunité idéale pour des mises en relation d'affaires, de signature de partenariats et de conclusion de contrats ». Elle permet aussi l'échange d'expériences et facilite le contact direct entre les compagnies pétrolières et leurs fournisseurs, ce qui accroît l'intérêt des professionnels du secteur pour cette manifestation malgré la conjoncture difficile du marché international où des incertitudes pèsent lourdement sur l'investissement pétrolier et gazier.
Mais ce qui intéresse le plus les acteurs de l'industrie des hydrocarbures, c'est sans doute les nouvelles solutions qui permettent de réduire les coûts et d'accroître le niveau de production. Ces solutions et applications technologiques prisées par les opérateurs de l'industrie pétrolière et gazière seront justement exposées au Napec. Autre opportunité recherchée par les professionnels, des perspectives de rencontres d'affaires qui leur permettront la création de sociétés nouvelles, de nouveaux produits et services ouvrant la voie à un nouveau marché et de nouvelles opportunités d'emploi. Pour ce qui est des pays participants, on note la présence en force de la France qui reste le pays étranger le plus représenté à ce salon avec près d'une centaine de firmes, devançant le géant chinois toujours omniprésent. Le Napec accueille également la première participation de l'Iran et du Mali. La Pologne, pour ce qui la concerne, renforce sa présence en s'offrant tout un pavillon.Côté animation, il convient de citer le riche programme d'animation et de communication qui accompagne cette édition avec des conférences et des ateliers animés par des experts nationaux et étrangers de renom, sur des thèmes liés directement à l'actualité de l'industrie pétrolière et gazière, la chute des prix du pétrole et la recherche technologique.
L'instabilité du marché, thème principal animé par les experts Parmi eux, d'anciens hauts responsables de compagnies pétrolières comme Sadek Boussena, Madjid Attar, le docteur Djamel-Eddine Bekkouche (Sonatrach), Francis Perrin (responsable de la revue Pétrole et Gaz arabes) et autres experts à l'instar de Colin Chapman, du docteur Fawzi M. Guehria, Nasseradine Rarrbo, Mourad Preure et du professeur Chems-Eddine Chitour. Ces intervenants traiteront sous différents angles des nouvelles implications dues à la chute des cours du pétrole, du rôle futur de l'Opep et du nouveau déploiement stratégique à adopter par les pays producteurs, les consommateurs et les compagnies pétrolières.Sonatrach sera à l'honneur,demain, avec une journée de communication qui lui est entièrement consacrée. Les conférenciers de Sonatrach aborderont des thèmes tels que « le pétrole à l'heure des grandes mutations économiques et financières » et la politique de préservation de l'environnement prônée par la compagnie nationale en mettant l'accent sur ses efforts dans la réduction des gaz à effet de serre.Des ateliers d'entreprise seront animés, durant ce salon, sur des thèmes se rapportant aux raffineries, à la sécurité industrielle, au transport, à la maintenance des équipements, l'innovation et à l'évolution des technologies de pointe pour une connexion meilleure et plus sécurisée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.