Sénégal: Mauvaise nouvelle pour Sadio Mané    COUR SUPREME : Chakib Khelil, Djoudi et Tou convoqués    LE PARTI TOURNE LA PAGE D'OUYAHIA : Vers l'effondrement du RND ?    Delort déjà à l'aise parmi ses frères !    PLUS DE 600.000 CANDIDATS CONCERNES : Début aujourd'hui des épreuves du Bac    Le récent mouvement populaire que notre pays connait témoigne de la vitalité du peuple algérien    Le ministère tunisien rejette les pseudo-partis politiques nouvellements créés    Bensalah et Bedoui sommés de partir    Maîtrise des déchets et protection de l'environnement    Pour le régime Bouteflika, la chute est brutale    Ali Ghediri écroué    Le bleu pour le Soudan sur les réseaux sociaux    Le gouvernement de Hong Kong essuie des critiques de son camp    L'UE insiste sur le traité négocié avec Londres    Le fils de Ould Abbès sous mandat de dépôt    Guichet unique pour les handicapés    «Le résultat du match CSC-USMA est douteux»    Helaïmia s'engage avec les Belges de Beerschot Anvers    Conférence nationale de la société civile, aujourd'hui    Des citoyens bloquent le siège de l'APC de Bouti Sayeh    24 hectares de récoltes sur pied ravagés par le feu    Gendarmerie nationale : Saisie de 9,3 kg de kif traité, une arrestation    «Le certificat prénuptial est très important»    9 affaires de drogue traitées en mai    Fidèle à la mémoire de Fouad Boughanem    Chef d'entreprise en Algérie, il est devenu vendeur de fripe aux «puces» de Montreuil    Le retour de La Dolce Vita    Un spectacle chorégraphique de la troupe "Antonna"    Expositions, concours et rencontres au menu    NAHD: Le CSA cible deux coaches    Conflit à l'ETRAG de Constantine : Le tribunal rejette la plainte de la direction    L'usine étatique d'eau minérale de Laghouat : L'APW dénonce un blocage intentionnel    Mercato d'été    Bouira: Trois morts et quatre blessés dans un accident de la route    11ème congrès international des gynécologues privés: 10 à 12% des couples présentent une infertilité    La protection de l'environnement en question    Dréan: Le marché hebdomadaire adjugé pour 1,7 milliard de cts     Constantine - CHU Constantine: Le DG, le chef de bureau des marchés et un fournisseur sous contrôle judiciaire    MC Oran: A quand le bout du tunnel ?    Volley-ball - Super division - Play down: Les prétendants de sortie    «J'ai couru vers le Nil»* de Alaa El Aswany: Comment la révolution égyptienne a été brisée ?    Mohamed Zerrouki (1902-1957): Un écrivain visionnaire précoce resté méconnu    LES AIGLES EN CARTON    Les Sénats européens et africains expriment leur volonté de promouvoir les valeurs communes    Hommage aux 128 martyrs du Printemps noir    15 pays au rendez-vous    Damas affirme avoir abattu des missiles israéliens ciblant Tel Al-Hara    Autres transitions réussies…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouverture du Séminaire international d'Alger sur les "Smart cities" : Mobilisation des technologies numériques au service du développement national
Publié dans Le Maghreb le 28 - 06 - 2018

Les travaux du Séminaire international sur les "Smart cities" (villes intelligentes) ont débuté, mercredi matin à Alger, par une intervention du Premier ministre Ahmed Ouyahia, devant une assistance composé de plus de 4.000 experts nationaux et étrangers des TIC, représentants près de 40 pays et 15 institutions de renommée mondiale, et de plusieurs membres de son gouvernement. Le Premier ministre, a mis en avant, les efforts de l'Algérie en matière de mobilisation des technologies numériques au service du développement, assurant que le gouvernement travaille à la mise en place d'un environnement numérique dans tous les domaines. "Nous travaillons à la mise en place d'une administration numérique et d'un environnement numérique dans tous les domaines", a indiqué M. Ouyahia à l'ouverture de ce sommet, mettant en exergue "tous les efforts et toute la volonté que l'Algérie mobilise à ce sujet".
Le Premier ministre a rappelé, dans ce sens, que l'Algérie enregistre annuellement "plus de 20.000 diplômés universitaires dans le domaine du numérique" et "dispose de dizaines de milliers de kilomètres de fibre optique à travers tout le pays".
"Certes, nous ne disposons pas encore de villes intelligentes, mais nous avons déjà quelques noyaux appelés à se développer", a-t-il dit, ajoutant que "la wilaya d'Alger travaille à promouvoir des projets prometteurs dans ce domaine".
Concernant le sommet, qui rassemble deux jours durant quelque 4.000 experts algériens et internationaux ainsi que 40 pays et 15 institutions de renommées mondiales, il a indiqué que cette rencontre "revêt un intérêt particulier pour notre Gouvernement car elle se penche sur quelques-uns de nos défis nationaux majeurs". Il s'agit de "l'association de notre jeunesse au développement du pays" et de "la valorisation des nouvelles technologies de l'information" et de "l'association des capacités de notre communauté à l'étranger au développement national". S'agissant de l'association de la jeunesse au développement national, il a relevé que "les jeunes de moins de 30 ans représentent la majorité de notre population" et que "ce mois de juin qui s'achève a vu l'organisation des épreuves et des examens pour près de 10 millions d'élèves dans tous les cycles scolaires alors que se préparent aussi les examens de fin d'année ou de fin d'étude pour près de 1.500.000 étudiants".
"Même s'il a été fortement réduit ces deux dernières décennies, le chômage demeure pesant sur la catégorie des jeunes et notamment des jeunes diplômés qui sont très nombreux dans toutes les spécialités", a-t-il encore noté.
Le Premier ministre a indiqué dans ce sens que "l'Algérie a mis en place sous la direction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, une politique volontariste de soutien des jeunes à créer leurs micros entreprises en mettant à leur disposition des ressources financières fortement bonifiées, pour un montant de 10 millions de DA chacune, soit l'équivalent de près de 90.000 dollars ou de près de 75.000 euros".
Au fil des années, cette politique "a permis la création de centaines de milliers de micros entreprises par les jeunes, dont plus de 500.000 ont été des réussites", a-t-il ajouté.
S'agissant des Startup, basées sur les nouvelles technologies de l'information, M. Ouyahia a indiqué, toutefois, qu'"elles se comptent encore par centaines seulement en Algérie, car, a-t-il dit, c'est un modèle nouveau dans notre pays, un modèle qui connaîtra certainement un développement futur accéléré". "Nul doute que vos échanges et vos recommandations finales contribueront à cette accélération", a-t-il déclaré à l'assistance composée d'experts, de représentants d'universités locales et internationales.
M. Ouyahia a souligné "combien l'Algérie attend de votre Conférence pour éclairer davantage sa marche sur la voie du développement de l'économie numérique", assurant les participants au sommet que l'engagement du gouvernement "à étudier avec intérêt les recommandations pratiques" dégagées lors du sommet. "Certes, l'Algérie a encore des retards dans plusieurs domaines.
Mais, ceux qui l'observent avec objectivité témoigneront que mon pays rattrape ces retards à une vitesse très honorable, grâce aux politiques et programmes arrêtés par le Président Bouteflika", a-t-il affirmé.
"L'Algérie est un pays d'avenir par sa jeunesse, par ses capacités économiques diverses et par la détermination de son peuple. J'espère que votre rencontre permettra à nos participants étrangers de s'en convaincre eux-mêmes", a-t-il conclu.
Auparavant, le Premier ministre a visité une exposition au sein du Centre international des Conférences où se tient le sommet, dédié aux nouvelles technologies du numérique.
Ce sommet, unique en son genre en Algérie, mais également dans les pays émergents, réunit plus de 4.000 participants et 150 experts internationaux, incluant des sommités mondiales en technologie, finance, industrie et autres. De nombreuses métropoles comme Paris, Séoul, Caracas, Kigali, San Francisco, Vancouver ou encore Londres, sont représentées par leurs décideurs à cette rencontre.
Les institutions et organisations internationales tels que la NASA, le Forum économique mondial, La Banque Islamique de Développement, la Banque Mondiale, les Nations unies, ou encore les institutions universitaires, tels que le MIT ou l'Université de Toronto, ainsi que les acteurs technologiques de la Silicon Valley et d'autres hubs technologiques participent aussi à cet évènement.

La force vitale de la jeunesse algérienne mise en avant
Dans son discours, M. Ouyahia, a montré tout l'intérêt que lui et les membres du gouvernement accordent à cette rencontre.
Après avoir rappelé la force vitale de la jeunesse algérienne, citant notamment " les moins de 30 ans qui représentent la majorité de notre population " et " l'organisation des épreuves et des examens pour près de dix millions d'élèves dans tous les cycles scolaires " et " les examens de fin d'études pour près de 1.500.000 étudiants ", Ahmed Ouyahia a mis en avant l'intérêt que l'Algérie, sous la direction du Président Bouteflika, accorde à ses jeunes, en " les soutenant, par une politique volontariste, dans la création de leurs micros entreprises, en mettant à leur disposition des financements fortement bonifiés, pour un montant de 10 millions de dinars chacun, soit l'équivalent de près de 90.000 dollars ou de près de 75.000 euros ".
Au sujet de la valorisation et de la mobilisation des compétences nationales expatriées au service du développement national, M. Ouyahia a affirmé que " l'Algérie ne fait pas de distinction entre ses citoyens résidents et ceux d'entre eux établis à l'étranger ".
Enfin, M. Ouyahia, qui a tenu à souligner combien l'Algérie attend de cette conférence pour " éclairer davantage sa marche sur la voie du développement numérique ", a assuré les participants que son gouvernement " étudiera avec intérêt les recommandations pratiques " qu'ils dégageront. Cette rencontre international, qui se tient au Centre international des conférences (CIC) du Club des Pins, Abordera, durant 2 jours, plusieurs thèmes en rapport avec l'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication (TIC) pour une meilleure gestion et exploitation des infrastructures en milieu urbain, en vue d'offrir des services de qualités aux populations (transports, santé, loisirs, documents d'état civil, etc.).
Les participants se pencheront aussi sur " le rôle du gouvernement dans la stimulation des investissements dans les nouvelles technologies ", les conditions à réunir pour " le développement d'écosystèmes favorisant la création de startups " et " l'implication et la valorisation de la diaspora ".
La mise en place de partenariats internationaux et l'échange de connaissances en matière de développement de ville durable et d'investissement dans le cadre des hautes technologies", avait indiqué à l'APS, Mme
La présence à cette rencontre des représentants de métropoles, réputées pour leur utilisation des TIC, comme Séoul, Paris, Londres, San Francisco ou encore Vancouver, offre des opportunités de discussions et de conclusion de partenariats, selon Fatiha Slimania, responsable des investissements des projets Alger smart-ville et startups à la wilaya d'Alger.
Le Centre international des conférences (CIC) du Club des Pins abrite, par ailleurs, deux salons professionnels, l'un sur la diaspora algérienne de par le monde et l'autre sur les startups, qui se tiennent en marge des travaux du Séminaire international sur les "Smart cities", organisé sous le haut patronage du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.