Les électeurs des zones éparses de Bordj Badji Mokhtar accomplissent leur devoir    La marche des étudiants réprimée à Sidi Bel Abbès    Toutes les dispositions organisationnelle et sécuritaires prises pour le bon déroulement du scrutin    La dette fiscale hors amendes judiciaires dépassait les 3.600 milliards de DA à la fin 2016    Nouvelle-Zéllande: manifestation à Christchurch contre le pillage du phosphate en provenance du Sahara occidental    La Cour des comptes a produit 936 rapports de contrôle en 2017    Coupe d'Algérie de Football : la FAF arrête le calendrier jusqu'aux demi-finales    Téhéran se dit prêt à d'autres échanges de prisonniers avec Washington    «Consensus» chez les sunnites pour garder Hariri Premier ministre    Un soldat tué dans une attaque contre un camp de l'armée    Interdiction des appareils énergivores    Le montant global des salaires impayés aux joueurs estimé à 69,8 milliards    Fin de saison pour Youcef Atal    La Fifa veut «clarifier les conséquences»    La FAF reporte tous les matches à cause du scrutin présidentiel    3 ans de prison pour l'ex-directeur du commerce    Standing-ovation pour Robert Redford à Marrakech    «Genèse», première exposition de Yasmine Siad    11 Décembre 1960, Belcourt, allume le feu de la liberté    "Une révolution délicieuse" à l'Espace Ouest-France    Miss Côte d'Azur est d'origine algérienne    Les jeunes Algériens se méfient des partis islamistes    APN : adoption des projets de lois relatifs à la Recherche scientifique et aux Radiocommunications    Mobilisation sur fond de grève générale à Béjaïa    Nâama : démantèlement d'un réseau de trafic de drogue et saisie de 510 kg de kif traité    Jijel : Acquisition d'ambulances médicalisées    Affaire de montage automobile : Ouyahia et Sellal condamnés respectivement à 15 et 12 ans de prison ferme    Campagne: l'individu arrêté a perpétré des actes d'intelligence avec un Etat étranger    Coupe de la CAF (2e journée) : Coup d'arrêt pour le Paradou AC    JSK-MCO (16H) au stade du 1er Novembre : El Hamri en quête d'un exploit à Tizi Ouzou    L'alliance gagnante entre l'OPEP et la Russie    Mobilis : attribution provisoire d'une licence 2G, 3G et 4G au Mali    MC Alger: Le Doyen victime de conflits d'intérêts    Vols en provenance et à destination de la France: Air Algérie annonce de nouvelles perturbations    Akid Lotfi: 37 kg de viande hachée impropre saisis    Axe Aïn El Turck-Bousfer: Un mort et trois blessés graves dans un accident    Les enseignants du primaire partagés: Entre gel momentané et poursuite de la grève    Elections présidentielles – proposition    «Les Algériens vont voter pour l'Algérie»    Sur le plan économique, une prestation très moyenne, loin des véritables enjeux    L'Europe dénonce des tirs continus de missiles balistiques    Sit-in de soutien à la présidentielle et à l'Institution militaire    «Irishman» de Martin Scorsese arrive sur Netflix    En prévision de l'hiver : Une production des bonbonnes de gaz butane dépassant la demande à Oran    France : Retraite, "la convergence des luttes" Gilets jaunes-syndicats met Macron "sous pression"    Elections présidentielle et législatives en Namibie : Un pouvoir contesté    Rwanda : L'opposante Victoire Ingabire empêchée de sortir du pays    Littérature Lynda Chouiten, prix Assia Djebar : " Une valse est née, durant mon voyage à Vienne"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dédollarisation : l'Afrique veut plus de yuans
Publié dans Le Maghreb le 25 - 07 - 2018

La dédollarisation du monde s'accélère dans un contexte où les autorités américaines engagent des actions de plus en plus agressives dans pratiquement toutes les régions de la planète. Pratiquement chaque initiative de Donald Trump torpille la confiance en l'hégémonie du dollar et unit de plus en plus les Etats dans la lutte contre l'ordre mondial unilatéral, selon le site Vestifinance.
La Chine a récemment introduit des contrats pétroliers à terme en yuans et veut bientôt élargir cette pratique au marché des métaux. Le leader turc Recep Tayyip Erdogan appelle les citoyens à renoncer au dollar, l'Europe veut payer le pétrole iranien en euros, alors que la Russie et la Chine ont déjà commencé à utiliser leurs devises nationales dans les opérations bilatérales.
Cette tendance s'accentue. L'agence de presse chinoise Xinhua, annonce que les responsables de beaucoup de pays africains - notamment des principales économies du continent - soulignent la nécessité d'élargir les transactions en yuans.
Ces derniers estiment que l'utilisation de la monnaie chinoise dans les transactions doit être élargie au regard de l'influence grandissante de Pékin sur l'économie et le commerce dans la région.
Les directeurs adjoints des banques centrales des pays d'Afrique de l'Est et du Sud (MEFMI) se sont réunis récemment à l'occasion d'un forum économique.
"Notre conclusion commune est qu'il nous faut utiliser plus activement le yuan, a souligné, après le forum, Caleb Fundanga, directeur exécutif de l'Institut de management macroéconomique et financier. Comme nous travaillons de plus en plus avec la Chine, il est tout à fait logique d'utiliser la devise du pays avec lequel nous avons des échanges. Nous avons utilisé le dollar américain et l'euro par le passé, mais voulons actuellement élargir le rôle de la monnaie chinoise. Cela répond à nos intérêts et permettra de réduire la volatilité".
Qui plus est, l'utilisation du yuan semble judicieuse car la Chine octroie activement des crédits aux pays de la région africaine.
Selon Caleb Fundanga, certains pays paient déjà les produits et les services chinois en yuans.
Les experts évoquent la possibilité de recourir aux swaps de change, comme dans le cas du Nigeria. Ainsi, les Nigériens qui se rendaient en Chine, pouvaient obtenir sans problèmes les yuans dans leurs banques locales.
De plus en plus d'experts reconnaissent que la domination du dollar est la raison principale des crises financières et économiques globales. Le processus de renoncement au dollar est très lent et très compliqué, mais il est déjà enclenché - ce que personne ne peut sérieusement nier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.