« Les partis de l'allégeance sont prêts à tout pour perpétuer le statu-quo »    Les douanes s'offrent un nouveau système d'information    À la recherche de la bonne stratégie    Installation d'un comité paritaire    La Russie continue de se renforcer dans l'Arctique    La formation de peinture à l'honneur    La JSK tombe à Ghris    La JSES et l'ICO connaissent leurs adversaires    Le doyen des nageurs d'Oran, le moudjahid Mohamed Benaboura, honoré    Des forestiers se rebiffent    Ta cervelle s'arrête, mon Jean-Jean !    Le cauchemar de nesrineLes intérêts supérieurs de Abdelkader Hammouche Le cauchemar de nesrine    Leçon de Corée    Lutte anti-terroriste en Afrique: Alger et Madrid réitèrent leur engagement    Mise en place de la DNCG: Une direction qui divise la FAF et les clubs    Bordj Badji Mokhtar: Des missiles sol-air et des obus de mortiers interceptés    Oran: 19 harraga, dont une femme de 54 ans, interceptés    Tamanrasset: Cinq personnes meurent carbonisées dans une collision    Pour mettre un terme à la gestion anarchique des parkings: Une commission pour récupérer près de 150 sites de stationnement illicites    Chlef: Ténès se souvient    Le débat est ailleurs    Lettre d'un jeune Algérien à «nos» députés    Le numérique s'invite au Salon du livre    Zeghnoun rejoint la JSM Skikda    AI appelle à rendre justice aux militants du mouvement Hirak dans le Rif    L'Algérie face aux nouveaux enjeux sécuritaires mondiaux    Les différentes mesures prises pour l'amélioration de l'attractivité insuffisantes    La Data à l'honneur du plus grand événement IT et de l'économie numérique en Algérie    Du nouveau dans l'aide à l'habitat    Placement de plus de 4.700 demandeurs d'emploi depuis janvier    183 Palestiniens arrêtés par les autorités israéliennes ces cinq derniers jours    Les arbitres des matchs des clubs algériens connus    «Surtout ne pas sous-estimer Ghriss»    Défendre la mémoire de nos chouhada !    Lancement de la première application électronique d'accès à la recherche en bibliothèque    Ouverture des journées nationales de la littérature    Une manifestation pour dénoncer l'arrivage d'une cargaison de phosphate sahraoui    Algérie-France : Clôture d'un jumelage institutionnel visant à asseoir un cadastre    Compétitions européennes interclubs : Deux affiches entre internationaux algériens    Amnesty international déplore l'absence d'un cadre juridique    Route Adrar-Tindouf : Rapprocher les wilayas et impulser la dynamique économique dans la région    Un élève hospitalisé à Tiaret    L'Université Sâad Dahleb de Blida évacuée    Le 15e Dimajazz du 18 au 22 décembre à Constantine    FLN : L'initiative de Bouchareb au point mort    Décès du vice-président de l'APW    Le devoir sacré de défendre et de renforcer l'unité nationale    C'est la guerre des mots    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Centenaire de l'armistice : Ouyahia participe à Paris à la cérémonie de commémoration
Publié dans Le Maghreb le 12 - 11 - 2018

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a participé dimanche à Paris, aux côtés de 72 chefs d'Etat et de gouvernement, à la cérémonie de commémoration du centenaire de la signature de l'armistice qui avait marqué le 11 novembre 1918 la fin de la Première Guerre mondiale.
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a désigné M. Ouyahia, pour le représenter aux cérémonies commémoratives du centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale, en réponse à l'invitation du président français Emmanuel Macron, rappelle-t-on.
Le Premier ministre, qui est accompagné du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, prendra part dimanche après-midi au Forum des chefs d'Etat et de gouvernement sur la paix. Le Premier ministre a été reçu auparavant, ainsi que les chefs d'Etat et de gouvernement, au palais de l'Elysée où il a été accueilli par le président Emmanuel Macron.
Le 11 novembre 1918, l'armistice a été signé entre l'Allemagne et les forces alliées, après plus de quatre années de combat dans le nord et l'est de la France.
Les ressortissants de plus de quatre-vingt pays, dont des Algériens, ont participé à cette guerre qui a laissé derrière elle près de 19 millions de morts, blessés, invalides et mutilés.
La cérémonie de commémoration, qui s'est déroulée à l'Arc de Triomphe - sous lequel gît le soldat inconnu et brûle perpétuellement sa flamme du souvenir-, a débuté par des sons de cloches qui fusaient de partout, un moment solennel vécu déjà le 11 novembre 1918 où les sons de cloches retentissaient juste après la signature de l'armistice.
Au cours de la cérémonie, précédée de l'interprétation de la Sarabande de la Suite n 5 pour violoncelle en do mineur de Jean-Sébastien Bach par le célèbre violoncelliste américain Yo-Yo Ma, des témoignages écrits le 11 novembre 1918 par des soldats, par un travailleur, par une femme, ont été lus, sous la pluie, par des lycéens en français, en anglais, en chinois et en allemand.
Ensuite, le président Macron a prononcé un discours dans lequel il a rendu un vibrant hommage aux soldats venus de différentes nations combattre aux côtés des Alliés.
"Que ce jour anniversaire soit donc celui où se renouvelle l'éternelle fidélité à nos morts. Faisons une fois de plus ce serment des nations de placer la paix plus haut que tout, car nous en connaissons le prix, nous en savons le poids, nous en savons les exigences", a-t-il souhaité, appelant les nations à auditionner les espoirs "au lieu d'opposer (les) peurs".
Les chefs d'Etat et de gouvernement, ainsi que les personnalités invités, ont été conviés à la fin de la cérémonie à un déjeuner à l'Elysée, avant de rejoindre au cours de l'après-midi le Forum de Paris sur la paix qui se déroulera à la Halle de la Villette.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.