JUSTICE : Le RCD appelle à juger Bouteflika    FAUTE DE CANDIDATS, LA PRESIDENTIELLE ANNULEE : La présidence de Bensalah prolongée    Nouvelles nominations à la tête de Sonelgaz, l'EPTV, l'ANEP et l'ARAV    SAISON ESTIVALE A ORAN : 17, 5 milliards de cts pour l'aménagement des plages    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Programme de classification et de restauration    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Chelsea : Lampard pour remplacer Sarri ?    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    L'intimidation n'a pas payé    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Djellab annonce : "2019 sera l'année de la promotion des exportations"
Publié dans Le Maghreb le 20 - 12 - 2018

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab a affirmé, mardi à Alger, que l'année 2019 "sera l'année de la promotion des exportations hors hydrocarbures" notamment à travers l'élaboration d'une feuille de route pour la définition des grands axes de la stratégie nationale d'exportation.
Dans son allocution à l'ouverture d'une rencontre nationale intitulée "Réussir les exportations pour diversifier les ressources", le ministre a indiqué que "les impressions relevées lors des manifestations commerciales, organisées par le secteur du commerce dans plusieurs pays pour mettre en valeur la qualité des produits algériens agricoles, agroalimentaires et ceux des industries manufacturière, électronique et de l'électroménager, renforcent notre conviction que 2019 sera l'année de la promotion des exportations hors hydrocarbures". "Cette question sera au centre du débat économique qui permettra une véritable concrétisation de la concertation et de la coopération sectorielles avec les différents partenaires", a précisé M. Djellab. Dans ce contexte, le ministre a dit que les missions économiques des différentes ambassades algériennes à l'étranger seront d'un appui non négligeable pour la promotion des exportations et l'accès aux marchés extérieurs, tel que tracé dans la stratégie sur la diversification fructueuse des partenaires économiques aux niveaux international et africain, outre la création d'une zone de libre-échange, approuvée en mars dernier lors du sommet des chefs d'Etat de l'Union Africaine (UA) à Kigali (Rwanda).
A ce propos, le premier responsable du secteur a appelé à l'impératif d'exploiter la croissance économique marquant le continent africain, pour la promotion des exportations algériennes hors hydrocarbures.
Il a également rappelé, dans ce sillage, l'élaboration d'un programme riche, au titre de l'année 2019-2020, visant à ériger l'Algérie en porte de l'Afrique pour le partenariat et le développement économique et commercial avec les différents ensembles régionaux et internationaux.
Ce programme, a-t-il expliqué, assurera la participation à 53 expositions internationales dont 25 africaines notamment avec l'ouverture des postes frontaliers avec la Mauritanie, le Niger et le Mali et ce, dans le but de promouvoir les zones frontalières.
"Nous nous attelons, durant cette rencontre, à tracer une feuille de route permettant la définition des grands axes de la stratégie nationale d'exportation", a encore souligné M. Djellab.
Il a mis en avant la volonté politique et le soutien permanent du président de la République à cette démarche, en sus de l'intérêt accordé par le gouvernement à la promotion des exportations hors hydrocarbures.
M. Djellab a évoqué les étapes franchies, ces deux dernières décennies par l'Algérie, dans divers domaines et ses efforts visant à faire de la dynamique économique une véritable locomotive, à même de contribuer au mouvement de développement sur les plans national, régional et international. L'orientation vers les marchés extérieurs est une tendance normale, voire logique qui explique le bon positionnement de l'Algérie sur les marchés extérieurs, de par sa qualité de pôle économique efficient et vital au niveau régional, a-t-il fait remarquer.

Feuille de route pour définir la stratégie nationale d'exportation
Le ministre du Commerce, Saïd Djellab a affirmé, mardi à Alger, que l'année 2019 "sera l'année de la promotion des exportations hors hydrocarbures notamment à travers l'élaboration d'une feuille de route pour la définition des grands axes de la stratégie nationale d'exportation.
Dans son allocution à l'ouverture d'une rencontre nationale intitulée "Réussir les exportations pour diversifier les ressources", le ministre a indiqué que "les impressions relevées lors des manifestations commerciales, organisées par le secteur du Commerce dans plusieurs pays pour mettre en valeur la qualité des produits algériens agricoles, agroalimentaires et ceux des industries manufacturière, électronique et de l'électroménager, renforcent notre conviction que 2019 sera l'année de la promotion des exportations hors hydrocarbures".
"Cette question sera au centre du débat économique qui permettra une véritable concrétisation de la concertation et de la coopération sectorielles avec les différents partenaires", a précisé M. Djellab.
Dans ce contexte, le ministre a dit que les missions économiques des différentes ambassades algériennes à l'étranger seront d'un appui non négligeable pour la promotion des exportations et l'accès aux marchés extérieurs, tel que tracé dans la stratégie sur la diversification fructueuse des partenaires économiques aux niveaux international et africain, outre la création d'une zone de libre-échange, approuvée en mars dernier lors du sommet des chefs d'Etat de l'Union Africaine (UA) à Kigali (Rwanda).
A ce propos, le premier responsable du secteur a appelé à l'impératif d'exploiter la croissance économique marquant le continent africain, pour la promotion des exportations algériennes hors hydrocarbures.
Il a également rappelé, dans ce sillage, l'élaboration d'un programme riche, au titre de l'année 2019-2020, visant à ériger l'Algérie en porte de l'Afrique pour le partenariat et le développement économique et commercial avec les différents ensembles régionaux et internationaux.
Ce programme, a-t-il expliqué, assurera la participation à 53 expositions internationales dont 25 africaines notamment avec l'ouverture des postes frontaliers avec la Mauritanie, le Niger et le Mali et ce, dans le but de promouvoir les zones frontalières.
"Nous nous attelons, durant cette rencontre, à tracer une feuille de route permettant la définition des grands axes de la stratégie nationale d'exportation", a encore souligné M. Djellab. Il a mis en avant la volonté politique et le soutien permanent du président de la République à cette démarche, en sus de l'intérêt accordé par le gouvernement à la promotion des exportations hors hydrocarbures.
M. Djellab a évoqué les étapes franchies, ces deux dernières décennies par l'Algérie, dans divers domaines et ses efforts visant à faire de la dynamique économique une véritable locomotive, à même de contribuer au mouvement de développement sur les plans national, régional et international. L'orientation vers les marchés extérieurs est une tendance normale, voire logique qui explique le bon positionnement de l'Algérie sur les marchés extérieurs, de par sa qualité de pôle économique efficient et vital au niveau régional, a-t-il fait remarquer.

Identifier les obstacles et définir les contours d'une stratégie de promotion des exportations
Qualifiant la rencontre d'étape importante dans le parachèvement des concertations ayant regroupé les acteurs économiques pour mettre en avant les défis et identifier les obstacles qui "représentent toujours une entrave pour le processus de promotion de l'exportation et de réalisation de la première ébauche d'une véritable stratégie de promotion des exportations hors hydrocarbures, le ministre a rappelé qu'il a été procédé "à l'élaboration de cette stratégie avec des entreprises internationales sur la base d'une vision claire reposant sur des secteurs stratégiques prioritaires".
Evoquant les différentes foires internationales auxquelles ont participé des entreprises publiques et privées, M. Djellab a indiqué que cette participation a permis de démontrer que les produits algériens sont de qualité et d'un haut niveau de compétitivité.
Il a cité, à cet effet, la restructuration du comité d'organisation des foires et la valorisation de la participation de l'Algérie aux foires internationales, à partir de juillet 2018, ce qui a permis d'augmenter le nombre d'entreprises participantes de 374 entreprises en 2017 à 839 entreprises en 2018, soit un taux de croissance de plus de 124%.
L'intérêt accordé par l'Algérie à la région arabe représente 34 %, suivi de l'Afrique avec 29 % et enfin l'Europe avec 28%.
Ces partenariats ont été couronnés par la signature de plusieurs accords, dont des accords d'exportation de produits algériens, à savoir: 9 accords avec les Etats-Unis, 4 avec la Belgique, plus de 25 avec la Mauritanie, un avec Doha, 12 avec le Gabon et 5 avec le Caire, a détaillé le ministre.
Les négociations entre les opérateurs économiques algériens et étrangers sont toujours en cours, a-t-il poursuivi.
Par ailleurs, le ministre a évoqué différentes préoccupations et difficultés, soulevées par les entreprises d'export, précisant que des efforts sont en cours pour leur trouver des solutions. Dans le même contexte, le ministre a dit que "la réussite des opérations d'exportation n'est pas uniquement définie par le prix réduit du produit à la sortie d'usine ou par les unités de production agricole, mais se définit de façon proportionnelle par le prix du transport et de l'acheminement du produit aux marchés extérieurs ainsi que par les coûts du marketing pour attirer les clients, en tenant compte de la relation prix-qualité, impliquant l'étude de l'aspect logistique notamment le transport et les moyens de communication".
"Les principaux outils d'accompagnement de l'opération d'exportation devront être assurés pour résoudre toutes les questions posées à l'intérieur, au niveau et à l'extérieur des frontières concernant les différentes étapes de la chaîne de valeur, en vue d'encourager la compétitivité ou en matière d'efficience de certaines filières des productions agricole, industrielle et des services. Le même responsable a estimé nécessaire pour l'entreprise économique d'être au diapason du développement du marché international, afin de permettre aux instances nationales chargées de l'appui du commerce extérieur et de la promotion des exportations d'assumer leur rôle de vitrine au sein des marchés internationaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.