Tlemcen piégé à domicile    Ancien joueur de l'EN, du CRB et du PSG    Du clinker algérien pour l'Afrique de l'Ouest    Le Condor L3 Smart, un concentré d'autonomie, de design et de performance    Réception du tronçon traversant Tissemsilt à la fin 1er du semestre 2019    «Escalade» des attaques de colons contre les Palestiniens    Gaïd Salah entame une visite officielle aux Emirats Arabes Unis    Préparatifs de l'élection présidentielle    Ooredoo organise un dîner en l'honneur des médias nationaux    Ali Badaoui, contrôleur général de sûreté de wilaya    Faire du Sersou un havre de paix    Un policier en civil mortellement poignardé    «Nathan le sage» présentée à Alger    Une vingtaine d'artistes y exposent    Exposition de Djamel Bouttaba    Sahara occidental : La responsabilité historique et juridique de l'Espagne reste entière    Syrie : Sommet trilatéral à Sotchi en vue d'un règlement durable de la crise    Abdelmalek Sellal poursuit sa tournée des "organisations de masse" :    Après l'ONM et l'UGTA, il a rencontré la direction de l'UNPA.. Sellal défend le «projet» du Président-candidat    Importation : Tendance haussière de la facture des produits alimentaires    Coupe d'Algérie (1/4 de finale) : La double confrontation CSC - MCO décalée au mois de mars (Arama)    Coupe du monde de sabre féminin (juniors) : Atteindre le tableau des 32, objectif des Algériennes à domicile    CACI-France : Une stratégie plus offensive pour consolider le partenariat algéro-français    Airbus arrête les frais avec l'A380 : Les raisons d'un tragique destin    L'or atteint son plus haut niveau    Oran : Quelques 14 800 logements sociaux seront distribués en 2019    Benghabrit ordonne un changement radical des contenus !    10 morts et 23 blessésen 48 heures    Abdel a disparu !    La colére demilliers de Candidats à l'immigration    Sécurité : Le nouveau DGSN met en avant l'importance du partenariat entre les différents corps    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    Coupe d'Algérie.. La double confrontation CRB-NAHD officiellement au 5 juillet    Grand succès de «Nathan le sage» à Alger.. Le théâtre pour unir les humains    Salon international de défense «IDEX-2019».. Gaid Salah à Abou Dhabi    Grand concours «Cirta Science» de Constantine.. 550 lycéens aux épreuves préliminaires    INTERSYNDICALE : L'éducation perturbée par une grève le 26 février    PRESIDENTILLE 2019 : Le PT tranchera prochainement sur sa participation    REVISION DE LA LOI RELATIVE AU MOUDJAHID ET AU CHAHID : Prise en charge médicale optimale pour les Moudjahidine    La Russie, la Turquie et l'Iran s'engagent à aider Damas à réaliser des réformes constitutionnelles    La justice refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain    «La coupe de cheveux reflète inéluctablement notre idole»    Quelques vieilles saloperies jamais vraiment enterrées au cimetière de Boothill !    Coupe arabe des clubs. Al-Merreikh – MCA : Mission difficile pour le Doyen à Omdurman    LFP – sanctions : Huis clos pour le MOB, un an pour Harkabi    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





RDC : La Cour constitutionnelle proclame Félix Tshisekedi président de la République
Publié dans Le Maghreb le 21 - 01 - 2019

Les juges de la Cour constitutionnelle ont confirmé ce samedi la victoire de Félix Tshisekedi dans les élections présidentielles de la République démocratique du Congo (RDC) organisées le 30 décembre par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Selon l'arrêt rendu par les juges constitutionnels, Félix Tshisekedi a gagné le scrutin avec plus de 38,5% de voix devant Martin Fayulu, un autre candidat de l'opposition arrivé deuxième avec environ 28%. Emmanuel Ramazani Shadary, candidat de la majorité positionné troisième.
Après l'annonce du résultat par la CENI la semaine dernière, Martin Fayulu a rejeté le résultat proclamant Félix Tshisekedi vainqueur provisoire à ces élections et dénoncé une mascarade fabriquée entre Félix Tshisekedi et le président sortant Joseph Kabila suite à un arrangement politique. Martin Fayulu a aussi revendiqué la victoire avec au moins 61% de vote exprimé en sa faveur selon les rapports de ses propres témoins et a déposé un recours devant la Cour constitutionnelle. L'église catholique a déclaré que le résultat publié par la CENI ne reflète pas la vérité des urnes conformément au rapport de ses observateurs déployés pendant le scrutin à travers le pays. Tout en rejetant le résultat publié par la CENI, les évêques de l'église catholique appellent les candidats à contester ce résultat en utilisant la Cour constitutionnelle.
L'Union africaine (UA) a demandé jeudi depuis Addis-Abeba aux autorités congolaises de sursoir l'annonce du résultat définitif de cette élection présidentielle entouré de doutes considérables jusqu'à l'arrivée de sa délégation dans la journée de lundi dans la ville de Kinshasa pour essayer d'amorcer une médiation capable de trouver une solution apaisée entre les parties prenantes au processus.
Dans une déclaration faite samedi, le porte-parole du gouvernement Lambert Mende, a indiqué que la Cour est indépendante et doit rendre son arrêt conformément aux délais fixés par la loi et les règles du pays même si la délégation de l'UA se déplace en RDC dans ce contexte électoral. Agé de 55 ans, Félix Tshisekedi va prêter serment au courant de la semaine prochaine comme le nouveau président de la RDC, succédant ainsi à Joseph Kabila qui a régné à la tête du pays après l'assassinat de son père Laurent-Désiré Kabila en 2001. Cette élection est significative dans l'histoire de la RDC car elle marque la première alternance pacifique du pouvoir a la tête du pays depuis l'accession à son indépendance depuis 1960.
Par cette annonce, M. Tshisekedi devient le cinquième président de la République démocratique du Congo depuis l'indépendance le 30 juin 1960.
M. Tshisekedi doit prendre la succession du chef de l'Etat sortant Joseph Kabila, au pouvoir depuis l'assassinat de son père Laurent-Désiré Kabila il y a 18 ans le 16 janvier 2001. L'élection de M. Tshisekedi a cependant été contestée par l'autre opposant, Martin Fayulu dont le recours a été rejeté par la Cour constitutionnelle. Une délégation de l'Union africaine (UA) avait aussi demandé en vain la "suspension" de la proclamation des résultats définitifs en raison de "sérieux doutes" sur les résultats provisoires. La prestation de serment de M. Tshisekedi est prévue mardi 22, selon le dernier calendrier de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). M.Tshisekedi, 55 ans, est le fils de l'opposant historique Etienne Tshisekedi, décédé le 1er février 2017 à Bruxelles. Il a pris la succession de son père à la tete de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).
Il devra cohabiter avec un Premier ministre issu de l'actuelle majorité pro-Kabila, qui a obtenu une vaste majorité à l'Assemblée nationale d'après la Commission électorale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.