FLN et TAJ appuient    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    ANP : Gaïd Salah appelle le peuple algérien à l'extrême vigilance    L'armée face aux conspirateurs    Non à l'Etat militaire    Récupération des avoirs de la corruption : Les Parquets généraux appelés à superviser minutieusement les enquêtes    Le foncier dans le viseur des enquêteurs    L'Algérie a pêché 1 437 tonnes en 2019    3 ans de prison pour les accusés    Bourses : Début de semaine difficile pour les actions    Grace aux processeurs Alpha 7 et Alpha 9 Gen 2 : Une nouvelle expérience utilisateur inédite sur les téléviseurs LG    En cinq ans de sanctions : La Russie a réduit drastiquement ses opérations en dollars    El Qods Occupée : Riyadh, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux Saints    Sahara occidental : La France doit s'abstenir d'entraver les décisions du Conseil de sécurité    Le comité des sanctions de l'ONU met en garde    Maduro propose des élections législatives anticipées    La liberté d'expression à la russe!    Coopération algéro-nigérienne : Réunion du comité bilatéral frontalier au second semestre    Belmadi peaufine son programme    DRBT : Hamza Demane sanctionné de 3 matchs    Niki Lauda, miraculé de la F1 : Il décède paisiblement à 70 ans    "C'est le choix du coeur"    L'AIBA "optimiste" après son audition par le CIO    Examens de fin d'année : Le ministère de l'Education assure que toutes les conditions ont été réunies pour leur bon déroulement    Plus jamais de bidonvilles...    Les étudiants fidèles à leurs principes    Jusqu'à quand va-t-on nous raconter des salades?    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    Les shebabs fabriquent désormais eux-mêmes leurs explosifs    Le FLN favorable au report    41 morts et 1.433 blessés en une semaine    LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : Les procureurs généraux instruits de superviser les enquêtes    BRADAGE DU FONCIER AGRICOLE : Des terres agricoles utilisées pour des usines et des stations d'essence    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Débouté par la commission de recours, le WA Tlemcen saisira le TAS    On vous le dit    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Conflit Palestino-israélien : Les confidences de Moubarak à propos de Netanyahu et Trump    Mostaganem : 57 dealers arrêtés en 10 jours    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    L'Opep dit non à Trump    ACTUCULT    "Une beauté loin d'être déserte"    Gâteau de crêpes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Algérie-Roumanie : Signature d'un mémorandum d'entente entre la CACI et la CCIR
Publié dans Le Maghreb le 28 - 02 - 2019

Un mémorandum d'entente a été signé mardi à Alger entre la Chambre algérienne de Commerce et d'Industrie (CACI) et son homologue roumaine (CCIR), à l'occasion d'un forum d'affaires qui a regroupé les opérateurs économiques des deux pays.

Le document a été paraphé par le président de la CACI, Mohamed Laid Benamor et son homologue le président de la chambre de commerce et d'industrie de Roumanie, Mihai Daraban.
A l'issue de la cérémonie de signature, M. Benamor a déclaré que ce document permettra de développer et de maintenir les relations de partenariat entre les hommes d'affaires algériens et roumains et de recueillir leurs propositions et leurs sollicitations. Dans ce sens, M. Benamor a souligné l'impératif d'établir un partenariat "gagnant-gagnant" qui devrait être profitable aux deux parties à travers, notamment la coproduction et l'investissement productif.
"Nous devons aller ensemble vers une étape plus empirique et plus rentable pour les deux parties afin de promouvoir davantage nos relations économiques", a-t-il déclaré à l'adresse des hommes d'affaires présents à cette rencontre.
Il a rappelé que le Conseil d'affaires mixte algéro-roumain, qui rassemble les deux chambres de Commerce et d'Industrie pourra contribuer à la création d'une dynamique de rapprochement des hommes d'affaires et de saisir les opportunités d'affaires offertes, ainsi que les potentialités énormes existantes dans divers domaines, en citant entre autres le secteur minier, l'énergie, l'agriculture et l'agroalimentaire, les énergies renouvelables mais également le secteur de l'industrie automobile.
"Les Roumains possèdent une expertise avérée dans le secteur de l'automobile, notamment dans la filière de la sous-traitance et nous comptons sur leur savoir-faire pour développer notre industrie automobile", a-t-il souligné. Il a annoncé à ce propos que les deux chambres prévoient d'organiser conjointement un voyage d'affaires pour les industriels algériens versés dans le secteur automobile et les pièces de rechange afin de leur permettre d'effectuer des visites au niveau des usines roumaines et de nouer des relations de partenariat dans ce domaine.
Il a ajouté par ailleurs que l'Algérie compte sur l'expertise roumaine pour développer la formation dans le secteur de la fabrication de pièces de rechange afin de gagner en productivité. Le président de la CACI a cité à ce propos, la visite du ministre roumain des Affaires étrangères en Algérie en mars 2018, durant laquelle, il a insisté sur la nécessité d'entreprendre des démarches pour concrétiser des projets de partenariat dans le domaine de l'industrie et de la formation et du commerce.
Evoquant le volume des échanges commerciaux entre les deux pays, le président de la CACI l'a jugé "bien en deçà des capacités et des potentialités existantes", estimant qu'il appartient aux opérateurs économiques de les développer d'avantage.
A ce propos, il a mis en avant la qualité de la production nationale notamment les produits agricoles qui se sont hissés aux standards internationaux sur le plan des normes de qualité et de compétitivité. "Une qualité avérée qui leur a permis de gagner des parts de marchés à l'international ", a-t-il fait valoir.
Abondant dans le même sens, le président de la CCIR a appelé à la promotion des échanges commerciaux entre les deux pays, en estimant, lui aussi, que le volume actuel est relativement faible avec 500 millions de dollars par an.
"De telles rencontres représentent une opportunité pour développer les échanges entre les deux parties, d'autant que mon pays (Roumanie) aspire à renouer ses relations économiques et commerciales avec ses traditionnels partenaires dont l'Algérie en fait partie", a-t-il enchaîné.
Dans ce sillage, M Daraban a convié les opérateurs économiques algériens à investir dans son pays, qui fait partie de l'Union européenne, et de pouvoir profiter ainsi de l'avantage d'exporter directement vers le marché européen.
Outre les secteurs de l'énergie, le transport, l'industrie automobile et la construction navale, le président de la CCIR a évoqué le secteur agricole qui représente une grande opportunité pour les investisseurs algériens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.