Nouvelles accusation contre Anis Rahmani    Le procès de Hamel reporté    Les grévistes suspendus    Le DG aurait été expulsé par les autorités algériennes    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Berraf dénonce un 'montage'    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Montpellier : Delort retourne le couteau dans la plaie du PSG    Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    Le ministère du Commerce disposé à apporter toute l'aide nécessaire aux éleveurs    Libye: le règlement de la crise est lié à l'engagement des parties libyennes    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : 45 décès et 1494 blessés en une semaine    Mouvement de protestation du PNC: poursuite des perturbations des vols d'Air Algérie    Presse électronique: nécessaire régularisation juridique pour mettre fin aux "ambiguïtés"    Ferhat Ait Ali charge les opérateurs de l'électroménager    LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL DES OISEAUX PROTEGES : Vers l'installation d'une commission mixte à Oran    RECUPERATION DES FONDS TRANSFERES VERS L'ETRANGER : Un dispositif sous tutelle du ministère de la Justice    OUVERTURE D'UN CONSULAT IVOIRIEN AU SAHARA OCCIDENTAL : L'Algérie dénonce une violation du droit international    L'an II de la révolution algérienne .Les mots du Hirak    Ennahda, «l'homme malade» de la politique tunisienne    Le procès de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel, reporté au 11 mars    L'année du sacre du Chabab ?    Belhocini file en tête avec 10 buts    "C'est frustrant d'avoir perdu deux points face au PAC"    Le Targui    Poutine limoge l'un de ses conseillers emblématiques    La communauté indigène visée par un autre assassinat    Un an d'assiduité au hirak    Lancement prochain d'une opération de pêche préventive    Près de 1 900 morts, mais l'OMS se veut rassurante    Hausse des frais du visa aux consulats algériens    Les Sang et Or n'y arrivent plus    ACTUCULT    Exposition géante sur la guerre d'Algérie dans l'Oise    Mouni Benkhodja expose le "Corpo" et ses tourments    L'engagement de Mouloud Feraoun durant la guerre en débat    LFP/Sanctions : Cinq entraîneurs suspendus    Le Président Tebboune reçoit le Directeur du département Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale au FMI    Procès de Kaddour Chouicha à Oran: Verdict le 3 mars    En réaction à la «répression policière»: Les enseignants du primaire appellent à une action nationale    Blida: 15.400 logements en construction à Meftah    El-Bayadh - Projets en retard : des responsables mis en demeure    Amnesty Algérie: Le Hirak, une mobilisation «exceptionnelle»    Tlemcen: Une caravane pas comme les autres dans les écoles    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    "Je ne suis pas mort"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gaïd Salah : " Le peuple algérien authentique est un peuple à principes, l'Algérie et l'Armée Nationale Populaire sont certainement chanceuses ...
Publié dans Le Maghreb le 12 - 03 - 2019

Dans le cadre de l'évaluation de l'appareil de la formation et de l'enseignement, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d'état-major de l'Armée Nationale Populaire a présidé, ce dimanche 10 mars 2019 à l'Ecole Nationale Préparatoire aux Etudes d'Ingéniorat à Rouïba/1ère Région Militaire, une réunion avec les cadres chargés de la formation au sein de l'Armée Nationale Populaire.

A l'entame et après la cérémonie d'accueil, le général de corps d'armée a observé un moment de recueillement sur l'âme du défunt martyr " Badji Mokhtar ", dont le nom est porté par l'Ecole, puis a déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative, avant de réciter la Fatiha sur son âme et sur celles de nos valeureux Chouhada. Ensuite, il a présidé une rencontre d'orientation, en présence du général-major Ali Sidane, commandant de la 1ère Région militaire, du général-major Cherif Zerrad, Chef du Département d'Emploi et de Préparation de l'état-major de l'Armée Nationale Populaire, des Chefs des état-majors des Commandements de Forces, des Commandants des établissements militaires de formation, et des chargés de la formation au niveau des Commandements de Forces, des Directions et des Services Centraux.
Dans son allocution d'ouverture diffusée, via visioconférence, à tous les établissements de formation, et devant les élèves de l'Ecole Militaire Polytechnique, de l'Ecole Préparatoire aux Etudes d'Ingéniorat et de l'Ecole des Cadets de la Nation de Blida, le général de corps d'Armée a rappelé le lien fort et vital unissant le peuple algérien à son armée. Un lien dont la solidité se manifeste à travers l'empathie et l'affection exprimées spontanément, par les multiples images de solidarité et d'union entre le peuple et son armée en toutes circonstances, particulièrement lors des épreuves, des difficultés et des catastrophes naturelles :
" Chaque peuple se démarque par ses qualités et ses particularités, qui forgent les fondements de son identité nationale, héritée de génération en génération. Le peuple qui a puisé, par le passé, dans la force de son identité et en a fait une arme infaillible avec laquelle il a enlacé sa révolution de libération et s'est rallié à l'Armée de Libération Nationale. C'est avec cette arme qu'il a su faire face aux affres du colonialisme, et c'est de cette arme qu'il a tiré sa grande résistance à toutes les souffrances. Ce même peuple, avec la même identité nationale, dont les enfants font montre aujourd'hui d'un patriotisme sincère et donnent une ultime importance à la préservation de la réputation de leur patrie devant les nations.
En effet, l'Armée Nationale Populaire, digne héritière de l'Armée de Libération Nationale s'enorgueillit de son appartenance à ce peuple brave et authentique, et partage avec lui les mêmes valeurs et principes, ainsi que les mêmes fondements nobles et prestigieux de l'identité nationale, et a l'intime conviction et avec grande fierté qu'un peuple avec ces valeurs et ces qualités ne peut que donner naissance à une armée ayant les mêmes principes et les mêmes spécificités. C'est ainsi que se rejoignent toutes les marques d'amour, de respect, de sympathie et de solidarité entre le peuple et son armée, ainsi que tous les fondements d'une vision unique du futur de l'Algérie.
Les motivations d'acquisition des vecteurs d'optimisation d'une vision commune de la patrie existent, et sont le fruit de la vision partagée de l'histoire, du présent et des perspectives prometteuses de l'Algérie, dont le peuple est conscient des dessous de ce monde impitoyable, marqué par l'effervescence, les événements et les mutations précipités et prémédités.
J'ai l'intime conviction que le peuple algérien authentique et consciencieux qui a prouvé, toujours et en toutes circonstances, qu'il est un peuple à principes, a su et saura préserver sa patrie. L'Algérie et l'Armée Nationale Populaires sont, certainement chanceuses d'avoir ce peuple ".
Quant à la présence remarquable de la femme dans les rangs des Forces Armées, le général de corps d'armée a souligné l'intérêt particulier qu'accorde le Haut Commandement à l'accès de la gente féminine à toutes les composantes de l'Armée Nationale Populaire, entre autres, aux classes de toutes les Ecoles Militaires et celles des Cadets de la Nation qui ont été relancées à la lumière des orientations du gouvernement :
" En passant en revue ce bilan annuel réalisé dans le domaine de l'enseignement et de la formation dont la gent féminine y est pour une part accrue, j'estime qu'il est nécessaire, à cette occasion où l'Algérie célèbre la Journée Mondiale de la Femme, de saluer toutes les élèves et toutes les femmes cadres, ainsi que toutes les femmes exerçant au sein de l'institution militaire, tout en leur souhaitant beaucoup de réussite dans leur cursus scolaire et parcours professionnel. Sans aucun doute, l'accès de la femme à tous les domaines du métier militaire au niveau de tous les Commandements de Forces et les différentes Directions et Services, constitue l'une de nos grandes réalisations qui a ouvert la voie à la gente féminine, pour la première fois, aux Ecoles des Cadets de la Nation du cycle secondaire, durant l'année scolaire 2016-2017. Ces Ecoles qui ont été relancées à la lumière des orientations du gouvernement. Comme je tiens, en cette heureuse occasion où nos cadettes s'apprêtent à passer les épreuves du Baccalauréat au terme de cette année scolaire 2018-2019, à souligner que ce résultat constitue un exploit en lui-même. Ainsi, elles rejoindront, avec l'Aide d'Allah Le Tout-Puissant, les classes de l'Académie Militaire de Cherchell puis celles des Ecoles Militaires Supérieures pluridisciplinaires relevant des différentes Forces. Le cursus didactique, scolaire et formatif demeure ouvert à tous ceux et celles en quête de savoir, à même de garantir davantage d'acquisitions scientifiques, d'accessions à des connaissances scientifiques de hauts rangs, car le savoir et la science n'ont pas de limites, ni la quête permanente de s'abreuver de leurs sources.
A ce titre précisément, j'ai dit à maintes fois, que seul l'élève peut construire son avenir, car après avoir réuni les conditions de réussite de l'appareil de formation, en termes de moyens nécessaires, reste un moyen important qui garantit et assure le parfait aboutissement de cet appareil ; ce sont les élèves et les stagiaires eux-mêmes. Partant de ce principe, votre avenir est entre vos mains. C'est à vous de définir ses contours, ses dimensions et ses horizons. Il vous incombe de façonner votre devenir professionnel et votre avenir. Toutes les voies sont, donc, ouvertes, et l'Armée Nationale Populaire, digne héritière de l'Armée de Libération Nationale a extrêmement besoin de toutes les spécialités et de cadres hautement qualifiés dans tous les domaines du métier militaire ".
En ce mois de mars, mois des Chouhada, le général de corps d'armée s'est longuement arrêté, lors de son allocution, devant les différentes étapes des résistances populaires algériennes contre le l'abject colonialisme français, rappelant les sacrifices colossaux consentis par ce peuple brave, pendant plus d'un siècle et un quart de siècle, sacrifiant des millions de Chouhada pour le recouvrement de sa liberté et sa dignité:
" Comme je tiens, toujours, à saisir ces belles opportunités, pour nous remémorer ensemble (Et rappelle ; car le rappel profite aux croyants) des brises de notre histoire nationale, recélant tant d'événements phares qui ne se limitent pas à la Glorieuse Révolution de Libération. Cette Révolution qui a exprimé clairement et fidèlement l'essence profonde d'un peuple qui a décidé de mettre fin à cette odieuse et abominable période coloniale de plus d'un siècle et un quart de siècle. Une période qui s'est caractérisée par d'ignobles pratiques criminelles d'extermination contre notre peuple sans défense, et ce, depuis 1830 jusqu'à 1962, en passant par les Massacres du 08 Mai 1945, elle s'est singularisée aussi par ce peuple algérien qui n'a pas cédé à la volonté du colonisateur, sa détermination s'est avérée plus forte malgré la tyrannie et l'injustice. Notre peuple a transformé sa souffrance en un appui pour les étapes successives de ses résistances populaires, et en a fait une flamme qui a illuminé les nuits sombres de l'abominable colonialisme, et qui a servi de lanterne, guidant le peuple algérien sur la voie de sa délivrance et a fait de toutes ces résistances et combats incessants contre le colonisateur français l'unique chemin pour atteindre ses objectifs.
Cette Algérie dont l'indépendance vous comble aujourd'hui, est le fruit du combat et des souffrances de votre peuple à travers sa grande histoire. Vous devez ainsi être conscients de la juste valeur de cette immense réalisation nationale, et de l'impératif de sa sauvegarde, car l'édification de l'histoire requiert d'énormes efforts, et la préservation de son éclat nécessite des efforts encore plus colossaux ".
Le général de corps d'armée a, par la suite, écouté les interventions des cadres, des élèves officiers et des cadets qui ont tous exprimé leur avis quant au haut niveau de formation dispensée dans les établissements militaires de formation pionniers.
A l'issue, le général de corps d'armée a présidé une deuxième réunion, en présence des Chefs d'états-majors des commandements de Forces, des commandants des Ecoles militaires et des cadres chargés de la formation au niveau des Commandements de Forces, des Directions et des Services Centraux. A l'issue, une photo collective du général de corps d'armée avec les élèves de l'Ecole Militaire Polytechnique, de l'Ecole Préparatoire aux Etudes d'Ingéniorat et de l'Ecole des Cadets de la Nation de Blida, a été prise à cette occasion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.