Constitution: les droits et libertés consacrés par une vingtaine de nouvelles dispositions    La constitutionnalisation de l'ANIE: un gage de transparence de tout scrutin    Libye: l'ONU appelle à l'arrêt immédiat des hostilités en banlieue de Tripoli    La colère de Zeghmati    Le procureur veut alourdir les peines pour Ouyahia et Eulmi    "Réunir la famille du FFS sous un même toit"    Louisa Hanoune pointe "une régression des libertés"    Ce qui est reproché à Noureddine Tounsi    Près de 1 270 000 bénéficiaires en 20 ans    L'Algérie exclut le retour aux licences d'importation    Les précisions de la direction de Batimetal    Quid des conteneurs des produits dangereux au port d'Oran ?    Demande de levée de l'immunité à Mohcine Belabbas et Abdelkader Ouali    Incendie dans un bâtiment de Huawei    Deux militaires tués dans l'explosion de leur véhicule    Mandat d'arrêt contre 82 personnes prokurdes    Messi, prié de rester mais privé de sa garde rapprochée    Zelfani autorisé à entrer en Algérie    La fille des Aurès    Les non-dits    Dumas : "Je suis satisfait"    Démantèlement d'un réseau spécialisé dans le vol de véhicules    Les spécialistes plaident pour des décisions prudentes    Affichage des listes des bénéficiaires    «Pas d'inquiétude, vos enfants seront bien accueillis»    Les bavettes non distribuées dans les campus    Les paramédicaux face à la sourde oreille de la DSP de Bouira    Le musée des beaux-arts d'Alger rouvre ses portes aux visiteurs    Une association française demande la reconnaissance du crime par l'Etat    Marche pacifique et arrestations à Tichy    Des sites archéologiques à l'abandon    JSMB : La saignée a commencé    AGEx de la SSPA/USM el Harrach : Retrait de confiance à Laïb acté aujourd'hui    Tizi Ouzou : Les souscripteurs AADL maintiennent la pression    Oussama Sahnoune, nageur International : «Je vise la finale olympique à Tokyo»    Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois : «J'ai un peu improvisé avec Sabrina Ouazani»    «C'était un bonheur que de camper le rôle du frère Luc, un philanthrope universel...»    Malek Souagui. Poète : «L'écrivain dans la société est celui qui contribue à créer une transmission»    Importation: Pas de retour aux licences    Tiaret: 20 jeunes chômeurs en formation en entrepreneuriat    Bouira - Algérie Télécom : forum sur les nouvelles technologies numériques    Un mort et six blessés dans deux accidents de la route    LES FAUSSES INTIMITES DANS UN MONDE NU    Marchandise à caractère commercial: Plus de 900 smartphones saisis à l'intérieur d'un car-ferry    M6, La petite chaîne qui «mente» !    Le président et le vice-président de transition du Mali ont prêté serment    Belhimer: le débat sur la Constitution dénote la conscience du peuple qui suit de près le sujet    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gaïd Salah : " Le peuple algérien authentique est un peuple à principes, l'Algérie et l'Armée Nationale Populaire sont certainement chanceuses ...
Publié dans Le Maghreb le 12 - 03 - 2019

Dans le cadre de l'évaluation de l'appareil de la formation et de l'enseignement, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d'état-major de l'Armée Nationale Populaire a présidé, ce dimanche 10 mars 2019 à l'Ecole Nationale Préparatoire aux Etudes d'Ingéniorat à Rouïba/1ère Région Militaire, une réunion avec les cadres chargés de la formation au sein de l'Armée Nationale Populaire.

A l'entame et après la cérémonie d'accueil, le général de corps d'armée a observé un moment de recueillement sur l'âme du défunt martyr " Badji Mokhtar ", dont le nom est porté par l'Ecole, puis a déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative, avant de réciter la Fatiha sur son âme et sur celles de nos valeureux Chouhada. Ensuite, il a présidé une rencontre d'orientation, en présence du général-major Ali Sidane, commandant de la 1ère Région militaire, du général-major Cherif Zerrad, Chef du Département d'Emploi et de Préparation de l'état-major de l'Armée Nationale Populaire, des Chefs des état-majors des Commandements de Forces, des Commandants des établissements militaires de formation, et des chargés de la formation au niveau des Commandements de Forces, des Directions et des Services Centraux.
Dans son allocution d'ouverture diffusée, via visioconférence, à tous les établissements de formation, et devant les élèves de l'Ecole Militaire Polytechnique, de l'Ecole Préparatoire aux Etudes d'Ingéniorat et de l'Ecole des Cadets de la Nation de Blida, le général de corps d'Armée a rappelé le lien fort et vital unissant le peuple algérien à son armée. Un lien dont la solidité se manifeste à travers l'empathie et l'affection exprimées spontanément, par les multiples images de solidarité et d'union entre le peuple et son armée en toutes circonstances, particulièrement lors des épreuves, des difficultés et des catastrophes naturelles :
" Chaque peuple se démarque par ses qualités et ses particularités, qui forgent les fondements de son identité nationale, héritée de génération en génération. Le peuple qui a puisé, par le passé, dans la force de son identité et en a fait une arme infaillible avec laquelle il a enlacé sa révolution de libération et s'est rallié à l'Armée de Libération Nationale. C'est avec cette arme qu'il a su faire face aux affres du colonialisme, et c'est de cette arme qu'il a tiré sa grande résistance à toutes les souffrances. Ce même peuple, avec la même identité nationale, dont les enfants font montre aujourd'hui d'un patriotisme sincère et donnent une ultime importance à la préservation de la réputation de leur patrie devant les nations.
En effet, l'Armée Nationale Populaire, digne héritière de l'Armée de Libération Nationale s'enorgueillit de son appartenance à ce peuple brave et authentique, et partage avec lui les mêmes valeurs et principes, ainsi que les mêmes fondements nobles et prestigieux de l'identité nationale, et a l'intime conviction et avec grande fierté qu'un peuple avec ces valeurs et ces qualités ne peut que donner naissance à une armée ayant les mêmes principes et les mêmes spécificités. C'est ainsi que se rejoignent toutes les marques d'amour, de respect, de sympathie et de solidarité entre le peuple et son armée, ainsi que tous les fondements d'une vision unique du futur de l'Algérie.
Les motivations d'acquisition des vecteurs d'optimisation d'une vision commune de la patrie existent, et sont le fruit de la vision partagée de l'histoire, du présent et des perspectives prometteuses de l'Algérie, dont le peuple est conscient des dessous de ce monde impitoyable, marqué par l'effervescence, les événements et les mutations précipités et prémédités.
J'ai l'intime conviction que le peuple algérien authentique et consciencieux qui a prouvé, toujours et en toutes circonstances, qu'il est un peuple à principes, a su et saura préserver sa patrie. L'Algérie et l'Armée Nationale Populaires sont, certainement chanceuses d'avoir ce peuple ".
Quant à la présence remarquable de la femme dans les rangs des Forces Armées, le général de corps d'armée a souligné l'intérêt particulier qu'accorde le Haut Commandement à l'accès de la gente féminine à toutes les composantes de l'Armée Nationale Populaire, entre autres, aux classes de toutes les Ecoles Militaires et celles des Cadets de la Nation qui ont été relancées à la lumière des orientations du gouvernement :
" En passant en revue ce bilan annuel réalisé dans le domaine de l'enseignement et de la formation dont la gent féminine y est pour une part accrue, j'estime qu'il est nécessaire, à cette occasion où l'Algérie célèbre la Journée Mondiale de la Femme, de saluer toutes les élèves et toutes les femmes cadres, ainsi que toutes les femmes exerçant au sein de l'institution militaire, tout en leur souhaitant beaucoup de réussite dans leur cursus scolaire et parcours professionnel. Sans aucun doute, l'accès de la femme à tous les domaines du métier militaire au niveau de tous les Commandements de Forces et les différentes Directions et Services, constitue l'une de nos grandes réalisations qui a ouvert la voie à la gente féminine, pour la première fois, aux Ecoles des Cadets de la Nation du cycle secondaire, durant l'année scolaire 2016-2017. Ces Ecoles qui ont été relancées à la lumière des orientations du gouvernement. Comme je tiens, en cette heureuse occasion où nos cadettes s'apprêtent à passer les épreuves du Baccalauréat au terme de cette année scolaire 2018-2019, à souligner que ce résultat constitue un exploit en lui-même. Ainsi, elles rejoindront, avec l'Aide d'Allah Le Tout-Puissant, les classes de l'Académie Militaire de Cherchell puis celles des Ecoles Militaires Supérieures pluridisciplinaires relevant des différentes Forces. Le cursus didactique, scolaire et formatif demeure ouvert à tous ceux et celles en quête de savoir, à même de garantir davantage d'acquisitions scientifiques, d'accessions à des connaissances scientifiques de hauts rangs, car le savoir et la science n'ont pas de limites, ni la quête permanente de s'abreuver de leurs sources.
A ce titre précisément, j'ai dit à maintes fois, que seul l'élève peut construire son avenir, car après avoir réuni les conditions de réussite de l'appareil de formation, en termes de moyens nécessaires, reste un moyen important qui garantit et assure le parfait aboutissement de cet appareil ; ce sont les élèves et les stagiaires eux-mêmes. Partant de ce principe, votre avenir est entre vos mains. C'est à vous de définir ses contours, ses dimensions et ses horizons. Il vous incombe de façonner votre devenir professionnel et votre avenir. Toutes les voies sont, donc, ouvertes, et l'Armée Nationale Populaire, digne héritière de l'Armée de Libération Nationale a extrêmement besoin de toutes les spécialités et de cadres hautement qualifiés dans tous les domaines du métier militaire ".
En ce mois de mars, mois des Chouhada, le général de corps d'armée s'est longuement arrêté, lors de son allocution, devant les différentes étapes des résistances populaires algériennes contre le l'abject colonialisme français, rappelant les sacrifices colossaux consentis par ce peuple brave, pendant plus d'un siècle et un quart de siècle, sacrifiant des millions de Chouhada pour le recouvrement de sa liberté et sa dignité:
" Comme je tiens, toujours, à saisir ces belles opportunités, pour nous remémorer ensemble (Et rappelle ; car le rappel profite aux croyants) des brises de notre histoire nationale, recélant tant d'événements phares qui ne se limitent pas à la Glorieuse Révolution de Libération. Cette Révolution qui a exprimé clairement et fidèlement l'essence profonde d'un peuple qui a décidé de mettre fin à cette odieuse et abominable période coloniale de plus d'un siècle et un quart de siècle. Une période qui s'est caractérisée par d'ignobles pratiques criminelles d'extermination contre notre peuple sans défense, et ce, depuis 1830 jusqu'à 1962, en passant par les Massacres du 08 Mai 1945, elle s'est singularisée aussi par ce peuple algérien qui n'a pas cédé à la volonté du colonisateur, sa détermination s'est avérée plus forte malgré la tyrannie et l'injustice. Notre peuple a transformé sa souffrance en un appui pour les étapes successives de ses résistances populaires, et en a fait une flamme qui a illuminé les nuits sombres de l'abominable colonialisme, et qui a servi de lanterne, guidant le peuple algérien sur la voie de sa délivrance et a fait de toutes ces résistances et combats incessants contre le colonisateur français l'unique chemin pour atteindre ses objectifs.
Cette Algérie dont l'indépendance vous comble aujourd'hui, est le fruit du combat et des souffrances de votre peuple à travers sa grande histoire. Vous devez ainsi être conscients de la juste valeur de cette immense réalisation nationale, et de l'impératif de sa sauvegarde, car l'édification de l'histoire requiert d'énormes efforts, et la préservation de son éclat nécessite des efforts encore plus colossaux ".
Le général de corps d'armée a, par la suite, écouté les interventions des cadres, des élèves officiers et des cadets qui ont tous exprimé leur avis quant au haut niveau de formation dispensée dans les établissements militaires de formation pionniers.
A l'issue, le général de corps d'armée a présidé une deuxième réunion, en présence des Chefs d'états-majors des commandements de Forces, des commandants des Ecoles militaires et des cadres chargés de la formation au niveau des Commandements de Forces, des Directions et des Services Centraux. A l'issue, une photo collective du général de corps d'armée avec les élèves de l'Ecole Militaire Polytechnique, de l'Ecole Préparatoire aux Etudes d'Ingéniorat et de l'Ecole des Cadets de la Nation de Blida, a été prise à cette occasion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.