Edition du 24/05/2019    Oran : Circoncision de 303 enfants au CHUO    Monchi veut Bensebaini au FC Séville    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Les prix des fruits et légumes ont baissé de 30 à 40%    «L'armée doit écouter les propositions des élites»    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Les députés FLN tentent la manière forte    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Benbitour interdit de débat à M'sila    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Une saison à blanc pour le WO Boufarik    Matthäus : «Bentaleb est un joueur exceptionnel, sa saison reflète celle de Schalke»    Le duel jusqu'au bout !    Bientôt un nouveau procès    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Algérie: la révolte populaire ne peut plus passer par la vieille « classe politique »    La rue face aux contradictions du système    Les soutiens encombrants de Gaïd Salah    Tadjine el kemmoun    Prélèvement multi-organes et greffe hépatique à Constantine    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    Oran : L'examen de la 5e en chiffres    Traitement des déchets ménagers à Bouira : Les communes défaillantes    MO Béjaïa : Les Crabes condamnés ?    Amine Mohamed Djemal. Chanteur, compositeur et leader du groupe Babylone : «Le feuilleton Ouled Halal, une belle expérience familiale et fraternelle»    Election présidentielle : La période de dépôt de candidatures prendra fin demain    Mascara: Saisie de fausse monnaie, un mandat de dépôt    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le MC Oran exposé à la saignée    Le gouvernement pris en étau    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pourparlers d'Astana : L'émissaire de l'ONU pour la Syrie convié à la réunion des 25 et 26 avril
Publié dans Le Maghreb le 18 - 04 - 2019

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a affirmé mardi que l'Envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie, Geir Pedersen, participera à la réunion sur le règlement de la crise syrienne prévue dans la capitale kazakhe, Noursoultan, les 25 et 26 avril prochains, ont rapporté des médias locaux.

S'exprimant en marge du Forum Russie-Monde Arabe, dont les travaux ont débuté mardi à Moscou, le chef de la diplomatie russe a déclaré que l'Envoyé de l'ONU pour la Syrie, Geir Pedersen, a été invité officiellement à participer à la réunion sur le règlement de la crise syrienne prévue dans la ville de Nuristan (ex-Astana) les 25 et 26 avril prochains, a indiqué l'agence Sputnik.
Cette réunion, qui s'inscrit dans le cadre du processus dit d'Astana de règlement de la crise syrienne, devra regrouper des délégations officielles de haut niveau russes, iraniennes, turques et syriennes, a ajouté la même source.
A ce propos, M. Lavrov a souligné avoir discuter lundi avec le secrétaire général des Nations unies de la situation au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Syrie. "J'en ai parlé hier (lundi, ndlr) au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres au sujet de la situation au Proche-Orient, notamment en Syrie.
M.Guterres a réitéré son appel à contribuer au succès de la prochaine réunion d'Astana", a fait savoir M. Lavrov.
M.Pedersen, diplomate norvégien, avait entamé sa fonction en janvier dernier à la suite de la démission de son prédécesseur, Staffan de Mistura.
Il s'était rendu en Syrie à trois reprises afin de faire aboutir les consultations politiques notamment sur la formation d'un comité constitutionnel que ses prédécesseurs n'avaient pas pu réaliser.
La Russie, avec ses principaux partenaires dans le cadre de la formule Astana (Turquie et Iran) et l'Envoyé spécial des Nations Unies en Syrie, s'emploie à former ce comité conjoint entre les parties syriennes devant définir la réforme constitutionnelle à engager.
A ce propos, M. Pedersen a affirmé dimanche lors de son déplacement à Damas avoir entamé des "discussions détaillées" avec les responsables syriens et des figures de l'opposition syrienne.
L'émissaire onusien a assuré dans ce sillage avoir tenu des "discussions détaillées avec les responsables du ministère syrien des Affaires étrangères qui ont concerné tous les sujets".
Il a évoqué lors de ses entretiens avec les autorités syriennes, notamment la question de la formation d'un comité constitutionnel qui serait chargé de débattre et de suggérer des amendements à la Constitution syrienne.
Le mois mars dernier, le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid al-Mouallem, a précisé que la Constitution syrienne était " une affaire souveraine de la Syrie, qui sera décidée par le peuple syrien sans ingérence étrangère".
Le ministre syrien avait, toutefois, réitéré la volonté de son gouvernement de coopérer avec M. Pedersen pour faire de sa mission un "succès".
Dans ce contexte, M. Guterres a estimé que des consultations supplémentaires seraient nécessaires pour résoudre la question de la composition de la commission constitutionnelle, qui avait été contestée par le gouvernement syrien, soutenant que le lancement de celle-ci est au cœur des efforts de paix de l'ONU dans le pays pour mettre fin à huit années de conflit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.