Cérémonie d'installation du nouveau commandant de la Gendarmerie nationale    Covid-19: 532 nouveaux cas, 474 guérisons et 9 décès    La défense de Khalida Toumi évoque une détention ‘'illégale''    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : 4 ans de prison requis contre le journaliste Khaled Drarni    Effondrement d'un tunnel minier à Ain Azal: Tebboune présente ses condoléances    INCENDIE A LA FORET DE CANASTEL (ORAN) : Deux hectares de pins d'Alep partis en fumée    CONSTANTINE : Saisie de 90 000 comprimés de psychotropes    Réouverture prochaine des mosquées: appel au respect des mesures préventives    JO-2020: "les athlètes d'élite ont besoin d'un suivi physique et mental individualisé"    Football : la LFP propose de baptiser le stade de Saïda au nom de Saïd Amara    Mandi, un autre Algérien en Premier League ?    Révision du calendrier des demi-finales    Marche des supporters de l'ES Sétif    Les travailleurs de l'Enad de Sour-el-Ghozlane en colère    Effacement des pénalités et rééchelonnement des dettes    El Mou'amara !    LE SOIR D'ALGERIE FÊTE SES 30 ANS    L'Assemblée générale extraordinaire du GS Pétroliers mercredi...    Stéréotypes stériles ou regard objectif    Artisan de la réconciliation en Irlande du Nord : John Hume est mort    US Tébessa : Le club victime de son propre entourage    Barrage éthiopien sur le Nil: le Soudan, l'Egypte et l'Ethiopie reprennent leurs pourparlers    Covid-19 et Toufik-34    Nouvelles de Tiaret    Marché des assurances : Marco Cuneo, nommé CEO d'AXA en Algérie    Relations franco-algériennes : Confrontation des mémoires    Sidi Bel Abbès : Perturbation de l'alimentation en eau durant l'Aïd    Circonscription administrative de Rouiba : Plus de 13 000 peaux de mouton collectées    Un hommage aux musulmans morts pendant les deux guerres mondiales : «Leur sacrifice nous engage tous»    Les obsèques de Gisèle Halimi célébrées le 6 août à Paris : «Je veux crier fort pour ces voix qui se sont tues et celles que l'on ne veut pas entendre»    Nouvel Ouvrage de Ammara Bekkouche édité par le CRASC : Une réflexion originale sur comment cultiver l'urbain à Oran    Lancement du concours de lecture créative par l'ONUDC : Le conteur Mahi Seddik parmi le jury de sélection des lauréats    Décès du Dr Cherifi Mohamed, un des fondateurs de l'ONEC    Chlef: Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    FAF - Après l'arrêt du championnat: Des dirigeants de clubs montent au créneau    Boulevard «Emir Abdelkader»: Un immeuble menaçant ruine suspend un arrêt du tramway    Rachat et matières essentielles: Le ministère de l'Education dément les rumeurs sur le bac    Des départs plus grands !    DECOMPTE ET ANNIHILATION    Djerad parle d'"actions préméditées"    Ankara dénonce un contrat pétrolier américano-kurde en Syrie    Verdict pour quatre suspects    Le Liban s'enferre dans une crise multiforme    Pour un élargissement des domaines de compétences    Le périmètre irrigable a augmenté à Souk Ahras    "La pensée d'Albert Memmi est sans compromission"    L'émergence du monothéisme en Afrique du Nord    18 civils tués dans une attaque du groupe terroriste Boko Haram    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Epreuves du Baccalauréat 2018-2019 : Plus de 674 000 candidats attendus ce dimanche
Publié dans Le Maghreb le 16 - 06 - 2019

Après une année de cours, de leçons, d'apprentissage et de révisions, c'est l'heure des examens pour les élèves de la 3eme année secondaire en Algérie. Ils seront donc pas moins de 674.831 candidats ce dimanche, aux épreuves du baccalauréat (session 2019) dans notre pays. Ils sont répartis sur 2339 centres de déroulement.
Il est important de préciser que sur ces 674.831 candidats, 411.431 scolarisés et 263.400 libres, alors que 54,56 % sont des filles.
La filière des sciences expérimentales occupe la première place en matière de nombre de candidats (37 %) suivie de la filière des lettres et philosophie (25,10%), puis enfin la filière gestion et économie. Seulement 3,06% des candidats en spécialité mathématiques passent leur bac.
Ces chiffres émanent du ministère de l'Education nationale qui indiquent également que 4226 candidats détenus passeront également les épreuves de ce même examen répartis sur 43 établissements pénitentiaires agréés par le ministère de l'Education nationale en tant que centres d'examens, sous la supervision de l'Office national des examens et concours (ONEC).

Nouvelles dispositions pour les retardataires
Contrairement à l'année passée où les candidats retardataires n'étaient pas admis aux épreuves, cette année, les responsables concernés ont indiqué que pour l'heure d'ouverture des centres d'examen du baccalauréat, les portes seront ouvertes à 7H30 et l'entrée pour tous les candidats se fera à 8H00.
Quant aux retardataires, les responsables de cet examen ont indiqué qu'ils pourront, jusqu'à 8H30, rejoindre les classes d'examen avec la consignation de leurs noms sur des registres de retard. Le ministre de l'Education national, Abdelhakim Belabed, a tenu à préciser qu'aucun retard ne sera autorisé au-delà de cette heure (8H30). De plus, il est bien noté, au passage que les mêmes dispositions sont applicables pour les épreuves de l'après-midi qui débuteront à 15H00, a-t-il ajouté, expliquant que l'ouverture des portes aura lieu à 14H30, et que tout candidat retardataire verra son nom consigné sur le registre prévu à cet effet. Et pour aider les élèves à rejoindre leurs centres d'examens en matière de transports, le ministre a annoncé que des bus seront mobilisés, au niveau de chaque wilaya, pour assurer le transport des candidats des zones éloignées.
A cette occasion, M. Belabed a appelé les parents des candidats à repérer les centres d'examen à l'avance pour éviter les retards le jour J.
Par ailleurs, et pour assurer le bon déroulement des épreuves qui s'étaleront sur cinq jours, le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed a affirmé que les procédures habituelles seront reconduites cette année, à l'instar de la demie heure supplémentaire et des deux sujets au choix pour chaque matière et chaque filière.

De la sécurité des candidats et de la fraude
Il est évident que ;, comme tout examen digne de ce nom, la mobilisation des services de la police, de la gendarmerie et de la Protection civile doit être bien assurée.
Et sur ce plan là, le commandement de la Gendarmerie nationale a mis en place un dispositif sécuritaire spécial encadrant le déroulement des examens de fin d'année scolaire des trois paliers de l'enseignement général (primaire, moyen et secondaire), à travers un plan spécial prévoyant la mobilisation des moyens humains et matériels nécessaires au bon déroulement de ces examens au niveau des 48 wilayas et la sécurisation des centres d'examen et de leurs périmètres relevant des territoires de compétence de la Gendarmerie nationale.
De son côté, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mobilisé 18.000 policiers à travers le territoire national pour veiller à la sécurisation de cet examen du baccalauréat 2019. Les forces de police se déploieront également au niveau des périmètres extérieurs des centres d'examen et assureront l'acheminement et la distribution en toute sécurité des sujets d'examen à travers tous les centres ainsi que le transport des copies vers les centres de compostage. Par ailleurs, la direction générale de la Protection civile a mis en place un dispositif opérationnel, fort de 39.000 agents d'intervention, tous grades confondus, ainsi que la mobilisation de 2.197 ambulances et de 1.338 camions anti-incendie, pour veiller à la sécurité des élèves et des encadreurs.
D'autre part, et pour éviter la fraude, le ministère de la Défense nationale (MDN) n'a pas omis de doter les annexes de l'ONEC d'appareils de brouillage, en vue de lutter contre la fraude électronique lors de cet examen.
Dans cet ordre d'idées, le ministre du secteur M. Belabed a affirmé que ce genre de mesures coercitives de lutte contre la fraude "a démontré son efficacité et a permis de réaliser des résultats positifs ces dernières années, notamment avec la création de l'Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l'information et de la communication relevant du ministère de la Justice, doté des moyens juridiques et réglementaires nécessaires".
De plus, le ministre de l'Éducation nationale, Abdelhakim Belabed a donné des instructions fermes aux directeurs de l'éducation pour la sécurisation de l'examen du Bac.
En effet, M. Belabed a insisté lors d'une récente visio-conférence avec les responsables des 50 directions de l'Éducation sur l'impératif d'ouvrir les enveloppes des sujets des épreuves du Bac en temps opportun, affirmant que " leur ouverture avant l'heure est une erreur impardonnable ". Évoquant le phénomène de fuite des sujets, le ministre estime que ce dernier est en " net recul ". En effet, il n'a pas exclu le lancement de poursuites judiciaires à l'encontre de quiconque oserait publier les sujets sur internet, tout en faisant savoir que sept personnes avaient été poursuivies en justice, suite à la publication des questions de l'examen de fin de cycle primaire.
A noter enfin que les résultats du baccalauréat seront annoncés vers le 20 juillet prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.