Le décret présidentiel portant convocation du corps électoral publié au JO    Le peuple en quête d'alternative    Rahabi appelle à juger Bouteflika !    Convergence des objectifs nationaux du peuple algérien et de son armée    Salon du Sport et de la remise en forme    «Nécessité de préserver le pouvoir d'achat dans la loi de Finances 2020»    Chakib Khelil est de retour    Les conditions pour une participation honorable à l'élection présidentielle du 12 décembre 2019    Décès de l'ancien président Zine el Abidine Ben Ali    Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    Le jour où le monde a basculé dans l'ère de la lutte technologique asymétrique    L'Algérie remonte à la 38e position mondiale    Nouvelles révélations sur le transfert de Griezmann contesté par l'Atletico    CORRUPTION ET MALVERSATIONS : Le MJS charge et accuse Mustapha Berraf    JSMB-JSMS et MCEE-USMAn avancés à 17h    Des experts de l'ANP participent au processus de la réforme du baccalauréat    Relizane : affrontements à Oued R'Hiou, deux jeunes morts    Plus de 100 familles de La Casbah relogées à Baba Ali    Le miroir enchanteur d'une belle époque    USA et super-héros à l'honneur    Traduction théâtrale vers l'arabe    L'AMBASSADEUR LEE EUN-YONG REVELE: 2,5 milliards de dollars d'échanges entre l'Algérie et la Corée    AIGLE AZUR : Quatre candidats pour reprendre la compagnie    DANGERS D'UTILISATION DES JEUX ELECTRONIQUES : La police sensibilise les écoliers    CANASTEL (ORAN) : Les eaux usées menacent les fonds marins    ETAT LAMENTABLE DE L'ECOLE ‘'CHAHID MEZHOUD AHMED'' : Des parents d'élèves de Tiaret bloquent la RN14    Guelma : « Un visa pour Alger ! »    Biskra : Rejet de la feuille de route du pouvoir    LEVEE DE L'IMMUNITE PARLEMENTAIRE DE BAHA-EDDINE TLIBA : La Commission des affaires juridiques adopte le rapport    Tlemcen : « A Bas la dictature ! »    Hanni inscrit un joli but contre Al Ahli (Vidéo)    Lourde défaite de Mönchengladbach et Bensebaini face à Wolfsberger    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    DNCG : le nouveau gendarme du football algérien    «Yetnahaw gaâ !» à la tunisienne    .sortir ...sortir ...sortir ...    Séminaire international sur la traduction, le théâtre et l'identité    Grand hommage aux victimes du 14 juillet 1953 à Paris    Participation de 15 pays    L'Algérie parmi les quatre derniers    Béchar : La surcharge des classes est un épineux problème    LA BEA appelée à la rescousse    G5 Sahel : Les financements se font toujours attendre    Inondations: La protection civile sensibilise    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Une nouvelle amnistie générale décretée    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Epreuves du Baccalauréat 2018-2019 : Plus de 674 000 candidats attendus ce dimanche
Publié dans Le Maghreb le 16 - 06 - 2019

Après une année de cours, de leçons, d'apprentissage et de révisions, c'est l'heure des examens pour les élèves de la 3eme année secondaire en Algérie. Ils seront donc pas moins de 674.831 candidats ce dimanche, aux épreuves du baccalauréat (session 2019) dans notre pays. Ils sont répartis sur 2339 centres de déroulement.
Il est important de préciser que sur ces 674.831 candidats, 411.431 scolarisés et 263.400 libres, alors que 54,56 % sont des filles.
La filière des sciences expérimentales occupe la première place en matière de nombre de candidats (37 %) suivie de la filière des lettres et philosophie (25,10%), puis enfin la filière gestion et économie. Seulement 3,06% des candidats en spécialité mathématiques passent leur bac.
Ces chiffres émanent du ministère de l'Education nationale qui indiquent également que 4226 candidats détenus passeront également les épreuves de ce même examen répartis sur 43 établissements pénitentiaires agréés par le ministère de l'Education nationale en tant que centres d'examens, sous la supervision de l'Office national des examens et concours (ONEC).

Nouvelles dispositions pour les retardataires
Contrairement à l'année passée où les candidats retardataires n'étaient pas admis aux épreuves, cette année, les responsables concernés ont indiqué que pour l'heure d'ouverture des centres d'examen du baccalauréat, les portes seront ouvertes à 7H30 et l'entrée pour tous les candidats se fera à 8H00.
Quant aux retardataires, les responsables de cet examen ont indiqué qu'ils pourront, jusqu'à 8H30, rejoindre les classes d'examen avec la consignation de leurs noms sur des registres de retard. Le ministre de l'Education national, Abdelhakim Belabed, a tenu à préciser qu'aucun retard ne sera autorisé au-delà de cette heure (8H30). De plus, il est bien noté, au passage que les mêmes dispositions sont applicables pour les épreuves de l'après-midi qui débuteront à 15H00, a-t-il ajouté, expliquant que l'ouverture des portes aura lieu à 14H30, et que tout candidat retardataire verra son nom consigné sur le registre prévu à cet effet. Et pour aider les élèves à rejoindre leurs centres d'examens en matière de transports, le ministre a annoncé que des bus seront mobilisés, au niveau de chaque wilaya, pour assurer le transport des candidats des zones éloignées.
A cette occasion, M. Belabed a appelé les parents des candidats à repérer les centres d'examen à l'avance pour éviter les retards le jour J.
Par ailleurs, et pour assurer le bon déroulement des épreuves qui s'étaleront sur cinq jours, le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed a affirmé que les procédures habituelles seront reconduites cette année, à l'instar de la demie heure supplémentaire et des deux sujets au choix pour chaque matière et chaque filière.

De la sécurité des candidats et de la fraude
Il est évident que ;, comme tout examen digne de ce nom, la mobilisation des services de la police, de la gendarmerie et de la Protection civile doit être bien assurée.
Et sur ce plan là, le commandement de la Gendarmerie nationale a mis en place un dispositif sécuritaire spécial encadrant le déroulement des examens de fin d'année scolaire des trois paliers de l'enseignement général (primaire, moyen et secondaire), à travers un plan spécial prévoyant la mobilisation des moyens humains et matériels nécessaires au bon déroulement de ces examens au niveau des 48 wilayas et la sécurisation des centres d'examen et de leurs périmètres relevant des territoires de compétence de la Gendarmerie nationale.
De son côté, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mobilisé 18.000 policiers à travers le territoire national pour veiller à la sécurisation de cet examen du baccalauréat 2019. Les forces de police se déploieront également au niveau des périmètres extérieurs des centres d'examen et assureront l'acheminement et la distribution en toute sécurité des sujets d'examen à travers tous les centres ainsi que le transport des copies vers les centres de compostage. Par ailleurs, la direction générale de la Protection civile a mis en place un dispositif opérationnel, fort de 39.000 agents d'intervention, tous grades confondus, ainsi que la mobilisation de 2.197 ambulances et de 1.338 camions anti-incendie, pour veiller à la sécurité des élèves et des encadreurs.
D'autre part, et pour éviter la fraude, le ministère de la Défense nationale (MDN) n'a pas omis de doter les annexes de l'ONEC d'appareils de brouillage, en vue de lutter contre la fraude électronique lors de cet examen.
Dans cet ordre d'idées, le ministre du secteur M. Belabed a affirmé que ce genre de mesures coercitives de lutte contre la fraude "a démontré son efficacité et a permis de réaliser des résultats positifs ces dernières années, notamment avec la création de l'Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l'information et de la communication relevant du ministère de la Justice, doté des moyens juridiques et réglementaires nécessaires".
De plus, le ministre de l'Éducation nationale, Abdelhakim Belabed a donné des instructions fermes aux directeurs de l'éducation pour la sécurisation de l'examen du Bac.
En effet, M. Belabed a insisté lors d'une récente visio-conférence avec les responsables des 50 directions de l'Éducation sur l'impératif d'ouvrir les enveloppes des sujets des épreuves du Bac en temps opportun, affirmant que " leur ouverture avant l'heure est une erreur impardonnable ". Évoquant le phénomène de fuite des sujets, le ministre estime que ce dernier est en " net recul ". En effet, il n'a pas exclu le lancement de poursuites judiciaires à l'encontre de quiconque oserait publier les sujets sur internet, tout en faisant savoir que sept personnes avaient été poursuivies en justice, suite à la publication des questions de l'examen de fin de cycle primaire.
A noter enfin que les résultats du baccalauréat seront annoncés vers le 20 juillet prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.