Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre commerciale avec les USA : Comment pourrait répliquer la Chine à cette escalade ?
Publié dans Le Maghreb le 26 - 06 - 2019

Un accord commercial sino-américain est de nouveau menacé, les dernières négociations visant à mettre un terme à la guerre commerciale entre Pékin et Washington n'ayant abouti à rien. Liu Ying, de l'Institut financier Chunyang à l'université du Peuple de Chine, a commenté la situation pour Sputnik.

Le 10 mai, Donald Trump a fait passer de 10% à 25% les droits de douane sur des produits chinois représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles. Il entend également imposer des tarifs douaniers sur les quelque 300 milliards de dollars d'importations chinoises restantes. En représailles à ces mesures du Président états-unien, Pékin a annoncé une augmentation de ses droits de douane sur des produits américains représentant 60 milliards de dollars d'importations annuelles.
"Ce n'est certes pas le déficit commercial américain qui constitue le problème dans les relations entre les États-Unis et la Chine. […] Malgré l'excédent commercial chinois, ce sont les Américains qui engrangent des bénéfices. […] Tout simplement sous prétexte de guerre commerciale, les États-Unis mènent des négociations avec la Chine pour obtenir les meilleures conditions pour eux-mêmes", a déclaré à Sputnik Liu Ying, de l'Institut financier Chunyang à l'université du Peuple de Chine.
C'est ainsi que l'interlocuteur de l'agence a expliqué le fait que les discussions commerciales sino-américaines patinent, alors que les négociateurs des deux côtés les qualifient de constructives.
"Nous n'avons pas peur de la guerre commerciale. […] Nous ne dépendons plus entièrement de nos exportations, la demande intérieure devenant la locomotive de la croissance économique de la Chine. La consommation assure d'ores et déjà plus de 60% de la croissance du PIB", a expliqué le Chinois.
Quant à la réponse de Pékin à l'escalade dans la guerre commerciale provoquée par Washington, l'expert a estimé qu'une seule mesure n'y suffirait pas et qu'une approche d'ensemble y serait nécessaire.
Plaidant pour un "accord mutuellement bénéfique", Pékin a plus d'une fois déclaré que l'ajout de droits de douane ne permettait de résoudre aucun problème. Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré à cette occasion que la Chine ne cédera jamais à aucune pression extérieure et qu'elle a la détermination et la capacité de défendre ses droits et intérêts légitimes.

Reprise des discussions avant la réunion Trump-Xi
Négociateurs chinois et américains mènent des discussions commerciales en amont de la rencontre prévue entre le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump lors du sommet du G20 en fin de semaine au Japon, a déclaré lundi le ministre adjoint chinois du Commerce, Wang Shouwen.
Les discussions commerciales entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales se trouvent dans l'impasse depuis début mai, après que des responsables américains ont accusé Pékin d'être revenu sur ses engagements alors que la conclusion d'un accord global semblait proche.
Donald Trump, qui a décidé le mois dernier de relever les droits de douane prélevés sur 200 milliards d'importations chinoises, a menacé d'imposer des taxes sur 300 milliards de produits chinois supplémentaires - ce qui couvrirait la quasi-totalité des importations chinoises aux Etats-Unis. La Chine a répliqué par des mesures de rétorsion.
A Washington, le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, avait déclaré mercredi dernier lors d'une audition à la Chambre des représentants que les Etats-Unis étaient "assurément disposés à s'impliquer" dans des discussions avec la Chine.
S'exprimant lors d'un point de presse organisé en amont du sommet du G20 auquel participait aussi le ministre adjoint des Affaires étrangères, Wang Shouwen n'a donné aucune précision sur les discussions entamées entre représentants des deux pays.
Il a déclaré que la Chine et les Etats-Unis auraient intérêt à faire tous les deux des compromis dans les négociations commerciales et a souligné que les droits de douane imposés par certains pays constituaient une menace pour l'économie mondiale.
Le ministre adjoint des Affaires étrangères, Zhang Jun, a pour sa part indiqué que la Chine protégerait ses intérêts fondamentaux.
Wang, qui fait partie de l'équipe de négociateurs chinoise, a déclaré que Xi avait fait part à Trump lors d'un entretien téléphonique la semaine dernière de son espoir que les Etats-Unis traitent de manière équitable les entreprises chinoises, une référence à peine voilée au géant des télécoms chinois Huawei qui a été placé sur liste noire par Washington.
"Nous espérons que les Etats-Unis puissent retirer des mesures unilatérales prises de manière inappropriée contre des entreprises chinoises, afin de respecter l'esprit du libre-échange et de l'Organisation mondiale du commerce (OMC)", a dit le ministre adjoint au Commerce.
Les Etats-Unis estiment que Huawei, le plus grand fabricant de solutions de réseaux de télécommunications au monde, constitue une menace potentielle d'espionnage en raison de ses liens étroits avec le gouvernement chinois. Huawei a nié à plusieurs reprises être contrôlé par le gouvernement, l'armée ou les services de renseignement chinois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.