Mobilisation exceptionnelle à Alger    Les marches dénonçant l'ingérence étrangère,"une preuve irréfutable" de la conscience du peuple algérien    OIT: "faire du travail décent une réalité pour la jeunesse africaine"    MDN: large campagne sanitaire pour les habitants de zones enclavées à Ouargla    A TAMANRASSET : Tebboune s'engage à faire de la wilaya un pôle touristique    Mazouz a donné 39 milliards à Bouteflika    MASCARA : Création d'une zone industrielle à Mohammadia    ANSEJ MOSTAGANEM : 352 projets validés en 9 mois    PROGRAMME DE LOGEMENTS LPA : Les souscripteurs d'Alger convoqués fin décembre    CAMPAGNE ELECTORALE : La campagne de Benflis visée par un plan d'infiltration    TISSEMSILT : Saisie de 80 kg de viandes blanches impropres à la consommation    BECHAR : Arrestation de 4 braconniers à Beni Ounif    SURETE DE WILAYA DE TIARET : 307 permis de conduire retirés en novembre    Cancer de la prostate : des spécialistes plaident pour "un dépistage de masse précoce"    Harbi s'attaque à l'Armée    Chelsea: le club peut recruter cet hiver !    Gaïd Salah : l'Algérie mérite de la part de ses enfants qu'ils demeurent la "forteresse impénétrable"    Sonatrach "qualifiée" pour évaluer les actifs d'Anadarko en Algérie    Loukal rappelle en Egypte l'engagement de l'Algérie pour l'autonomie financière de l'UA     Championnats arabes de Cyclisme sur route: deux autres médailles pour l'Algérie en clôture de la compétition    Ligue 2: La 14e journée reportée au vendredi 14 décembre    OM – Villas-Boas: «Slimani reste un joueur intéressant»    Le projet de loi relative à l'organisation territoriale du pays adopté, un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud    Lutte antiterroriste: Une bombe artisanale détruite à Tlemcen    Jeux Paralympiques Tokyo-2020: l'Algérie candidate à l'organisation de deux tournois qualificatifs    La pièce de théâtre "Ez'Zaouèche" présentée à Alger    "L'Algérie contemporaine, cultures et identités", un nouvel essai en ligne de Ahmed Cheniki    JM Oran-2021 : la "nouvelle dynamique" des préparatifs de la 19e édition saluée    LOPIS: vulgarisation du contenu du guide scientifique au niveau des établissements éducatifs    Prix Assia-Djebar 2019: les noms des lauréats dévoilés    Les services de la Sûreté déjoue un plan de sabotage fomenté par le MAK    LOPIS : des laboratoires politiques oeuvrent à susciter "une crise de terminologies"    54 appareils distribués aux handicapés    Projecteurs braqués sur Vienne    La commission du renseignement du Congrès accable Trump    L'ONU lance un appel de près de 29 milliards de dollars    Nouvelle réunion tripartite à Washington lundi    ACTUCULT    Malgré des divergences entre ses pays membres : L'Otan adopte une déclaration consensuelle    Ligue des champions d'Afrique. ES Tunis – JS Kabylie (demain à 20h à Radès) : Mission compliquée pour les Kabyles    CAF Awards 2019 : Trois Algériens dans le top 10    Sidi Bel-Abbès: Le maire dépose sa démission, son successeur connu aujourd'hui    Le procès s'est ouvert hier: Sellal et Ouyahia à la barre    Intérêts d'Anadarko en Algérie: Sonatrach va exercer son droit de préemption    Iran : Le chef de la diplomatie omanaise en Téhéran, après une visite à Washington    France-Algérie : Nadia Kaci, le prix de la liberté    70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Bulgarie Ouverture à Sofia d'une exposition d'art sino-bulgare    Projection du film "Le voleur de bicyclette" le 7 décembre à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre commerciale avec les USA : Comment pourrait répliquer la Chine à cette escalade ?
Publié dans Le Maghreb le 26 - 06 - 2019

Un accord commercial sino-américain est de nouveau menacé, les dernières négociations visant à mettre un terme à la guerre commerciale entre Pékin et Washington n'ayant abouti à rien. Liu Ying, de l'Institut financier Chunyang à l'université du Peuple de Chine, a commenté la situation pour Sputnik.

Le 10 mai, Donald Trump a fait passer de 10% à 25% les droits de douane sur des produits chinois représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles. Il entend également imposer des tarifs douaniers sur les quelque 300 milliards de dollars d'importations chinoises restantes. En représailles à ces mesures du Président états-unien, Pékin a annoncé une augmentation de ses droits de douane sur des produits américains représentant 60 milliards de dollars d'importations annuelles.
"Ce n'est certes pas le déficit commercial américain qui constitue le problème dans les relations entre les États-Unis et la Chine. […] Malgré l'excédent commercial chinois, ce sont les Américains qui engrangent des bénéfices. […] Tout simplement sous prétexte de guerre commerciale, les États-Unis mènent des négociations avec la Chine pour obtenir les meilleures conditions pour eux-mêmes", a déclaré à Sputnik Liu Ying, de l'Institut financier Chunyang à l'université du Peuple de Chine.
C'est ainsi que l'interlocuteur de l'agence a expliqué le fait que les discussions commerciales sino-américaines patinent, alors que les négociateurs des deux côtés les qualifient de constructives.
"Nous n'avons pas peur de la guerre commerciale. […] Nous ne dépendons plus entièrement de nos exportations, la demande intérieure devenant la locomotive de la croissance économique de la Chine. La consommation assure d'ores et déjà plus de 60% de la croissance du PIB", a expliqué le Chinois.
Quant à la réponse de Pékin à l'escalade dans la guerre commerciale provoquée par Washington, l'expert a estimé qu'une seule mesure n'y suffirait pas et qu'une approche d'ensemble y serait nécessaire.
Plaidant pour un "accord mutuellement bénéfique", Pékin a plus d'une fois déclaré que l'ajout de droits de douane ne permettait de résoudre aucun problème. Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré à cette occasion que la Chine ne cédera jamais à aucune pression extérieure et qu'elle a la détermination et la capacité de défendre ses droits et intérêts légitimes.

Reprise des discussions avant la réunion Trump-Xi
Négociateurs chinois et américains mènent des discussions commerciales en amont de la rencontre prévue entre le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump lors du sommet du G20 en fin de semaine au Japon, a déclaré lundi le ministre adjoint chinois du Commerce, Wang Shouwen.
Les discussions commerciales entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales se trouvent dans l'impasse depuis début mai, après que des responsables américains ont accusé Pékin d'être revenu sur ses engagements alors que la conclusion d'un accord global semblait proche.
Donald Trump, qui a décidé le mois dernier de relever les droits de douane prélevés sur 200 milliards d'importations chinoises, a menacé d'imposer des taxes sur 300 milliards de produits chinois supplémentaires - ce qui couvrirait la quasi-totalité des importations chinoises aux Etats-Unis. La Chine a répliqué par des mesures de rétorsion.
A Washington, le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, avait déclaré mercredi dernier lors d'une audition à la Chambre des représentants que les Etats-Unis étaient "assurément disposés à s'impliquer" dans des discussions avec la Chine.
S'exprimant lors d'un point de presse organisé en amont du sommet du G20 auquel participait aussi le ministre adjoint des Affaires étrangères, Wang Shouwen n'a donné aucune précision sur les discussions entamées entre représentants des deux pays.
Il a déclaré que la Chine et les Etats-Unis auraient intérêt à faire tous les deux des compromis dans les négociations commerciales et a souligné que les droits de douane imposés par certains pays constituaient une menace pour l'économie mondiale.
Le ministre adjoint des Affaires étrangères, Zhang Jun, a pour sa part indiqué que la Chine protégerait ses intérêts fondamentaux.
Wang, qui fait partie de l'équipe de négociateurs chinoise, a déclaré que Xi avait fait part à Trump lors d'un entretien téléphonique la semaine dernière de son espoir que les Etats-Unis traitent de manière équitable les entreprises chinoises, une référence à peine voilée au géant des télécoms chinois Huawei qui a été placé sur liste noire par Washington.
"Nous espérons que les Etats-Unis puissent retirer des mesures unilatérales prises de manière inappropriée contre des entreprises chinoises, afin de respecter l'esprit du libre-échange et de l'Organisation mondiale du commerce (OMC)", a dit le ministre adjoint au Commerce.
Les Etats-Unis estiment que Huawei, le plus grand fabricant de solutions de réseaux de télécommunications au monde, constitue une menace potentielle d'espionnage en raison de ses liens étroits avec le gouvernement chinois. Huawei a nié à plusieurs reprises être contrôlé par le gouvernement, l'armée ou les services de renseignement chinois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.