Militaires et sécuritaires, au niveau de la région, urgence pour l'Algérie de résoudre la crise politique    Les dessous du trafic de pièces détachées en Algérie    Deux drones israéliens abattus au Liban    La minute qui qualifie la JSK au prochain tour    Le CABBA crée la surprise à Bel-Abbès, l'ESS piégée à domicile    Avalanche de médailles pour l'Algérie    Une librairie fait la part belle aux fanzines    «Le bélier magique» au Festival international du film pour l'enfance    De bonnes nouvelles pour les étudiants algériens    Le taux d'inflation à 2,7 % sur un an en juillet 2019    Après un 1er semestre plombé par les prix : Eramet abaisse sa prévision 2019    Rencontre entre le ministre de l'Intérieur et les représentants des retraités de l'ANP    Sahara occidental : Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    Reportage : Un "Drone made in Sénégal" pour lutter contre le paludisme    Guerre commerciale : La Chine riposte aux USA sur le commerce, Trump menace    Dialogue national : Nécessité de mener notre pays vers des lendemains sûrs et prospères    2ème Région militaire : Gaïd Salah entame une visite de travail et d'inspection    Dynamiques de la société civile: Attachement au dialogue et à l'unification des efforts pour sortir de la crise politique    CHAN 2020 (préparation) : Djamel Belmadi convoque 22 joueurs pour un stage    Coupes africaines des clubs : Qualification de la JSK, du CRB et du Paradou    Oum El Bouaghi: La culture écolo fait son chemin parmi les jeunes et les associations    Education : Le ministère publie la liste des fournitures scolaires pour les trois paliers d'enseignement    Réception de 102 établissements éducatifs    Réception de 102 établissements éducatifs    «Gare aux cadres et entreprises défaillants !»    Lait : Aucune mesure prise pour réduire les quantités collectées, rassure Giplait    Réunion interministérielle : Le dossier de l'entretien de l'autoroute Est-Ouest et mesures de péage au menu    L'heure du retour a sonné !    Ordonnances de désignation des administrateurs    Le ministère de l'Intérieur dément    Le "Oui, mais" de Makri    Vingt investisseurs devant la justice    Nouvelle série d'arrestations d'opposants    Abou-Leïla de Amine Sidi Boumediene au programme    PROTECTION CIVILE : 240 interventions enregistrées en 48 heures !    Ligue 1 (2e j) : l'ES Sétif piégée à domicile    Bolsonaro s'appuie sur l'armée …    La politique commerciale de Trump critiquée    Hé ! Oh ! Y a pas écrit poubelle sur mon Front !    Une édition dédiée à Fernand Pouillon et l'Algérie    Une stèle à la mémoire du militant Belaïd Aït-Medri    Le FLN tente de se réapproprier le titre de l'Amenokal    Enfin rêver pour réaliser ses désirs !    Douze villageois tués par Boko : Haram dans la région de Diffa    Jeux africains 2019 : Domination totale des Egyptiens    Mascara: Le cambrioleur d'une école arrêté    Djamel Belmadi convoque 22 joueurs    L'inévitable saignée des parents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité
Publié dans Le Maghreb le 21 - 07 - 2019

Le représentant du Front Polisario aux Nations unies, Sidi Mohamed Amar, a affirmé, mardi, que l'implication de l'armée marocaine dans le trafic de drogue et dans la traite humaine constituait "une menace directe" pour la paix et la sécurité régionales et internationales, exhortant le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies à exercer une pression sur le Maroc afin de cesser ces pratiques qui attentent à la sécurité de ses voisins et de la région toute entière.

Cette déclaration est intervenue dans un message adressé au représentant permanent du Pérou auprès de l'ONU, Gustavo Meza-Cuadra, qui assure la présidence tournante du Conseil de sécurité de l'ONU, et ce suite, à l'opération menée récemment par les unités de l'Armée de libération populaire sahraouie (ALPS) dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogues et le crime organisé, qui s'était soldée par la saisie d'une quantité importante de drogues marocaines et d'armes selon le communiqué du ministère sahraoui de la Défense, rapporte l'agence de presse sahraouie (SPS). Le représentant du Front Polisario a affirmé que "l'implication de l'armée marocaine dans le trafic de drogues et la traite d'êtres humains" constituaient "une menace directe à la paix et la sécurité régionales et internationales". "Le trafic de drogue est devenu, au cours de la dernière décennie, une principale source de financement pour les groupes terroristes et les bandes du crime organisé activant dans la région du Sahel et du Sahara", a-t-il ajouté. M.Sidi Mohamed Amar a rappelé, dans ce sens, que le Maroc occupait la première place sur la liste des pays producteurs et exportateurs du cannabis dans le monde selon plusieurs rapports internationaux.
M.Mohamed Amar a fustigé "l'ouverture par le Maroc de plusieurs points de passage au niveau de la région d'El Guergarat, au sud du Sahara Occidental, pour faciliter le transit de marchandises prohibées y compris la drogue", notant que des centaines de camions et de véhicules traversent quotidiennement cette zone tampon vers les frontières mauritaniennes et au-delà, ce qui constitue une violation directe de l'accord de cessez-le-feu et de la convention militaire N 1. Il a affirmé, à ce propos, que 'la RASD, partant de ses engagements en tant qu'Etat membre de l'Union africaine (UA), œuvrait au renforcement des opérations de lutte contre le trafic de drogues, à travers l'ensemble des territoires sahraouis libérés, et à la consolidation de la coopération avec les pays voisins, à cet effet", ajoute SPS. "Nous exhortons le Conseil de sécurité à faire pression sur le Maroc pour l'amener à assumer ses responsabilités régionale et internationale, et à cesser ces actes déstabilisants et menaçants pour la sécurité et la stabilité des pays voisins et de la région tout entière", a écrit M. Sidi Mohamed Amar dans son message. Des unités de l'Armée de libération populaire sahraouie (ALPS) avaient mené les 10 et 12 juillet des opérations de lutte contre le trafic de drogue dans les régions de Rous Timlouza et Aklibat Akaya, qui ont permis de dévoiler le trafic de drogue via le mur de la honte marocain, qui divise illicitement le territoire. Lesdites opérations se sont soldées par la saisie de 1.635 kg de cannabis, une mitrailleuse avec 1.100 cartouches et deux (2) kalachnikovs avec 200 cartouches et arrêté quatre (9) trafiquants de drogue et un véhicule 4x4.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.