JSK: Les nouvelles recrues seront qualifiées face au Raja    Un enfant évacué vers Alger pour ... extirper une cacahuète    Le compte facebook du CNLD bloqué jusqu'au 22 octobre    Campagne de solidarité en faveur de Dahmani Nour El-Houda Yasmine    Les préparatifs vont bon train    Quel sort pour le projet ?    De nouvelles charges contre Donald Trump    Les députés exigent la démission de la cheffe de l'Exécutif    3 morts et une vingtaine d'enfants blessés dans un attentat    Le véritable maître de DAESH    Bedoui en Russie    Karim Tabbou devant le juge aujourd'hui    «On peut faire encore plus mal»    L'Algérie et le Gabon terminent sur une belle note    Hamroune : "Je serai prêt pour le match du CSC"    L'absence du wali inquiète la direction    Medouar est devenu "encombrant" pour la FAF    La saga des victoires    Abdelkrim Zeghilèche de nouveau devant les juges    Constantine : quelle scolarisation pour nos enfants ?    Ecole : le sinistre au quotidien    Gâteau fondant aux poires    150 migrants secourus dans plusieurs opérations    4 idées pour pratiquer massages et gymnastique du visage    ACTUCULT    "Derb Cinéma" lance l'appel à candidatures jusqu'au 15 novembre    Lumière sur une terre et ses hommes    Tout en excluant la trêve : Ankara exhorte les Kurdes de Syrie à déposer les armes    Boukhalfa : Huit blessés dans un accident de la circulation    Respect des délais d'achèvement des travaux    Corée du Sud, Italie, Turquie et Autriche à l'honneur    300.000 Algériens ont visité la Turquie en 2018    Sonatrach est le nouvel actionnaire majoritaire de Medgaz    En réaction à l'appel du report des élections    Selon le MSP: « Les autorités responsables de l'échec de la transition démocratique »    Sortie de la 3ème promotion des officiers de brigade: Le DG des douanes insiste sur la probité et la rigueur    Rachid Sekak: Le redressement économique passe par le règlement de l'équation politique    Mila / Céréaliculture: Tout est fin prêt pour la campagne labours-semailles    Pompiers en colère à Paris : tensions avec la police, au moins 6 interpellations    AUTOMOBILE: Le futur patron de Renault ne sera pas forcément français, selon Pannier-Runacher    5ème édition du Prix littéraire " Katara ": Le talent algérien brille de nouveau dans le ciel de Katara    Belmadi et les Verts sur leur lancée    Renault reprendra en 2020    Le MSP hausse le ton    67 % ont moins de 40 ans    Le FMI augmente à 2,6 % sa prévision    Les chrétiens d'Algérie dénoncent    La France garde le secret    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Professions de promoteur et d'agent immobilier: Les agréments délivrés par les walis
Publié dans Le Maghreb le 18 - 09 - 2019

Deux décrets exécutifs publiés au journal officiel n 55 du 8 septembre en cours annoncent, désormais que les prérogatives de délivrance des agréments pour l'exercice de la profession de promoteur immobilier et d'agent immobilier ont été transférées des services du ministère de l'Habitat aux walis. Ainsi, le décret exécutif n 19-242 du 8 septembre 2019 modifiant et complétant le décret exécutif n 09-18 du 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent immobilier, indique clairement que "la demande d'agrément d'agent immobilier doit être déposée par le postulant auprès de la direction chargée du logement de la wilaya contre remise d'un accusé de réception".

Des demandes d'agréments
Concernant les demandeurs d'agréments pour les activités d'agences immobilières et d'administrateurs de biens immobiliers, les postulants doivent justifier notamment de la possession d'un diplôme supérieur dans le domaine juridique, commercial, comptable, immobilier ou technique. Quant à l'activité de courtier, ils doivent justifier la possession d'un diplôme de technicien supérieur dans le domaine commercial, comptable, immobilier ou technique. De plus, la demande doit être accompagnée également des certificats de nationalité et de résidence du demandeur.
Pour les personnes morales (sociétés), la demande d'agrément doit contenir un exemplaire des statuts de la personne morale, un exemplaire du bulletin officiel des annonces légales portant constitution de la société, l'ampliation de la délibération au cours de laquelle ont été désignés le président et, éventuellement, le directeur général ou le gérant, à moins que ceux-ci ne soient titulaires, les certificats de nationalité et de résidence du ou des détenteurs de la totalité du capital, la justification que le directeur général ou le gérant statutaire satisfait aux conditions d'aptitude définies (possession d'un diplôme). Des précautions ont é "té prises dans ce contexte dans le cas où, le directeur général ou le gérant statutaire ne répond pas aux conditions. Dans ce cas là, la personne morale doit présenter la justification qu'elle bénéficie de la collaboration permanente et effective d'une personne physique répondant à ces conditions, selon le même texte.
Du côté de la procédure, il est bien précisé que le wali est tenu de répondre au postulant dans un délai de deux (2) mois, à compter de la date de réception de la demande d'agrément. Et s'il y a refus, ce nouveau décret souligne que "la décision de refus doit être motivée et notifiée par le wali au demandeur par tout moyen".
Il faut aussi savoir que " L'agrément d'agent immobilier est personnel, révocable et incessible et ne peut faire l'objet d'aucune forme de location", ajoute ce nouveau texte qui fixe la durée de validité de l'agrément d'agent immobilier de cinq (5) années. L'inscription au registre des agents immobiliers donne lieu à la remise par le wali, d'une carte professionnelle dénommée "carte de l'agent immobilier".
Création de la Commission d'agrément de wilaya
Et, pour mieux maîtriser l'organisation de l'opération de la délivrance des agréments, une commission d'agrément de wilaya des agents immobiliers est créée auprès du wali. Elle a, justement, pour mission d'étudier et de donner un avis sur les demandes d'agrément, d'étudier et de donner un avis sur tout dossier de retrait d'agrément qui lui est soumis par le wali, d'examiner toute question liée à l'activité d'agent immobilier, qui lui est soumise par le wali.
Le décret n'a pas omis de noter que des devoirs de l'agent immobilier, dans le cadre de l'exercice de sa profession, doit s'acquitter de ses obligations envers ses clients conformément aux usages de la profession, fournir la meilleure qualité de service, respecter les lois et règlements régissant l'activité, inscrire sur un registre coté et paraphé par les services compétents de la direction chargée du logement de la wilaya, l'ensemble des opérations qu'il exécute.
Ce registre doit être conservé pendant une période de dix (10) ans, au moins, et présenté, ainsi que les autres documents, à tout agent de l'Etat habilité à les contrôler. L'agent immobilier doit "afficher à la vue de ses clients, de manière lisible et visible, le barème de ses honoraires et tarifs", lit-on dans ce texte.

Transmission annuelle du rapport d'activités détaillé à la wilaya
D'autre part, le même décret précise que l'agent immobilier doit, en sus, transmettre annuellement à la direction chargée du logement de la wilaya, un rapport détaillé et chiffré sur ses activités. Et là, il se trouve que le renouvellement de l'agrément est subordonné au dépôt régulier de ses rapports.
Le titulaire de l'agrément d'agent immobilier est tenu d'entrer en activité dans le délai maximal de six (6) mois, à compter de la date de sa délivrance. Dans le cas où l'agrément n'est pas mis en exploitation dans ces délais, le wali peut décider sa suspension ou son retrait et ce, sauf si son titulaire peut justifier d'un cas de force majeure. En cas de condamnation pour fraude fiscale, pour infraction à la réglementation des changes ou lorsque le titulaire a fait l'objet d'une liquidation judiciaire, le titulaire de l'agrément d'agent immobilier doit cesser toute activité liée à sa profession et en informe immédiatement le wali qui procédera au retrait d'agrément.

Du promoteur immobilier
Concernant le promoteur immobilier, le second décret stipule que son "agrément est délivré dans les conditions ci-après, par le wali, après avis favorable d'une commission de wilaya d'agrément des promoteurs immobiliers". Toutefois, l'agrément de promoteur immobilier ouvre droit à l'exercice de cette activité sur l'ensemble du territoire national, note ce décret exécutif, n 19-243 du 8 septembre 2019, qui modifie et complète le décret exécutif n 12-84 du 20 février 2012 fixant les modalités d'octroi de l'agrément pour l'exercice de la profession de promoteur immobilier ainsi que les modalités de la tenue du tableau national des promoteurs immobiliers. Concernant son dossier, il est composé notamment de tout document justifiant les références professionnelles, d'une copie du diplôme supérieur ainsi que du cahier des charges relatif aux engagements et responsabilités professionnelles du promoteur immobilier, dûment rempli et signé. Pour les personne morales (sociétés), la demande doit être accompagné d'un exemplaire des statuts de la personne morale, un exemplaire du bulletin officiel des annonces légales portant constitution de la société, l'ampliation de la délibération au cours de laquelle ont été désignés le président et, éventuellement, le directeur général ou le gérant, à moins que ceux-ci ne soient statutaires, le cahier des charges relatif aux engagements et responsabilités professionnelles du promoteur immobilier, dûment rempli et signé, la justification que le directeur général ou le gérant statutaire satisfait aux conditions d'aptitudes professionnelles définies. Le wali est tenu de répondre aux postulants répondant aux conditions, dans un délai de trois (3) mois, à compter de la date de réception de la demande. La décision de refus d'agrément doit être motivée et notifiée au postulant par tout moyen. Enfin, ce second décret précise que le titulaire de l'agrément doit, lorsque les formalités d'inscription au registre du commerce sont accomplies, de transmettre au wali un dossier, lui permettant l'inscription au tableau national des promoteurs immobiliers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.