Présidentielle : les candidats promettent l'ouverture de l'économie et la relance du développement dans le Sud    GAID SALAH AFFIRME : ‘'Les ennemis d'hier ne digèrent pas l'indépendance de l'Algérie''    POUR PRESERVER LA STABILITE DE L'ALGERIE : Les candidats soulignent la nécessité de renforcer le front interne    A PARTIR DU 1er JANVIER 2020 : Les Algériens paieront 15000 DA pour un visa Schengen    TENTATIVE DE RALLIEMENT AUX GROUPES TERRORISTES AU SAHEL : Arrestation de 6 individus à Mostaganem, Relizane et Tamanrasset    Mascara : Rejet «catégorique» des élections    CAN-2020 : l'Algérie débutera face à la Zambie    Le 40e vendredi en images    LES CREANCES S'ELEVENT A 97 MILLIARDS DE CENTIMES : La Sonelgaz menace à Tiaret    APC DE BENI SAF (AIN TEMOUCHENT) : Les élus contre le retour du secrétaire général    MAOUSSA (MASCARA) : Où sont passés les services chargés du suivi ?    Tottenham: Mourinho veut Ibrahimovic !    Real Madrid: ça discute prolongation pour Benzema    Tottenham : Le message d'adieux de Pochettino (Photo)    41e Festival international du cinéma du Caire : deux films algériens en compétition    Les manifestants en masse pour le 40e vendredi à Alger    Vo Vietnam: la Fédération algérienne passe sous l'égide de la World Federation    Algérie Télécom lance une nouvelle application mobile ''E-Paiement espace client''    Mondiaux de para-athlétisme: Bernaoui encense la sélection algérienne auréolée de 16 médailles    Séisme de trois degrés dans la wilaya de Guelma    Toutes les options seront examinées lors du Congrès du Polisario y compris la lutte armée    Les syndromes coronaires aigus, 1ère cause de mortalité en Algérie    La campagne électorale se déroule dans le calme et la sérénité la plus totale    Le Conseil de la nation prend part à l'Eucoco en Espagne    Décès du chanteur chaâbi Cheikh Liamine    Concours "Hult prize": trois projets d'étudiants de Tlemcen choisis    Algérie-EAU: les voies de développement des relations bilatérales évoquées    Eucoco/Sahara occidental: plus de 500 personnes prennent part aux travaux de la Conférence    Wilaya d'Alger: signature de marchés pour le raccordement au réseau de gaz et d'électricité    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    La Palestine refuse toute médiation américaine    Tractations tous azimuts pour la formation du gouvernement    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Rencontre Bensalah - Bedoui    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    Sahara occidental : 15 e Congrès du Polisario : conférences préparatoires au niveau de l'Armée sahraouie    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre drogue au Mexique: Un fils du Mexicain "El Chapo" arrêté, puis libéré par des narcos surarmés
Publié dans Le Maghreb le 21 - 10 - 2019

La ville mexicaine de Culiacan, l'un des repaires du cartel de la drogue de Sinaloa, commandé il y a encore quelques années par le tristement célèbre "El Chapo", a beaucoup de mal à se remettre de l'enfer qu'elle a vécu jusqu'au milieu de la nuit de jeudi à vendredi. Des scènes de guerre ont mis plusieurs de ses quartiers à feu et à sang, laissant des cadavres éparpillés dans les rues. Des policiers de la Garde nationale avaient eu le malheur de toucher à l'un des fils de Joaquin Guzman, alias "El Chapo", Ovidio de son prénom (en photo ci-dessous)... des membres surarmés du cartel leur sont tombés dessus.
Ovidio Guzman Lopez qui, à 28 ans, a repris avec certains de ses frères les très fructueuses affaires de "papa" - trafic de cocaïne, d'amphétamines et de marijuana - se trouvait dans une maison de Culiacan avec plusieurs de ses hommes jeudi dans l'après-midi. La police mexicaine l'avait localisé et un commando d'élite a soudain pris d'assaut le bâtiment, réussissant à capturer le jeune "héritier" du narcotrafic. Cela a mis le feu aux poudres ! Des hommes de main ont débarqué de toute part.
L'héritier "El Chapo" aurait été libéré
Pendant des heures, la ville s'est transformée en véritable zone de guerre. Bataille rangée entre les forces de la Garde nationale et les narcotrafiquants : barricades, tirs nourris d'armes automatiques, et même de mitrailleuses lourdes fournies par le cartel de Sinaloa, voitures, camions et autobus incendiés, et forcément des morts dans les deux camps, ainsi que parmi la population piégée au milieu du chaos.
A cause de l'ampleur de la violence, le gouvernement a réuni d'urgence un conseil de sécurité dans la capitale, Mexico, et a dépêché des responsables à Culiacan. Les autorités ont préféré céder, officiellement pour stopper la panique au sein de la ville ensanglantée, et protéger ses habitants. Plusieurs médias mexicains, comme le journal El Universal, affirment même qu'Ovidio, le fils du roi déchu de la drogue, "El Chapo", a été libéré pour ramener le calme. Bref, contre toute logique, le cartel de Sinaloa remporte une première manche sur l'Etat mexicain.

Succession à couteaux (et autres armes) tirés
Guzman père (ci-dessous), condamné par la justice américaine à la réclusion à perpétuité en juillet dernier, croupit dans une cellule de laprison de haute sécurité de Florence, surnommée "l'Alcatraz du désert", dans le sud de l'Etat duColorado. Pour occuper le fauteuil vide du parrain de la drogue, certains enfants d' "El Chapo" se battent à mort avec Ismael "El Mayo" Zambada, un co-fondateur du puissant et cruel cartel de Sinaloa.
Le président du Mexique, Andrès Manuel Lopez Obrador, élu seulement depuis dix mois, a pour ambition, comme ses prédécesseurs, de faire baisser la criminalité. On peut lui souhaiter du courage... L'an dernier, environ 33 750 personnes sont décédées de mort violente, cette année, simplement jusqu'au mois d'août, plus de 23 000 ont été tuées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.