Les candidats soulignent la nécessité de renforcer le front interne pour préserver la stabilité de l'Algérie    Une délégation de l'APN prendra part à l'Eucoco    Bale, la réponse de Marca ! (Photo)    CRB : Amrani «Je ne parlerai pas d'un autre club, je respecte ma profession»    Deux individus appréhendés à Relizane et El Taref pour tentative de ralliement aux groupes terroristes    Nouveau Gouvernement tunisien: Ennahdha s'oppose à la participation de certains partis    Bengrina s'en prend à l'opposition    «Les rassemblements contre les élections sont antidémocratiques»    Des partisans du président agressent des opposants    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    2 représentants de la Fifa à Alger    Fin de la phase aller le 18 décembre    Velud a testé les jeunes joueurs    Il y a tromperie sur la marchandise    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    Des mises en demeure aux enseignants grévistes    De nouvelles structures pour le secteur de la santé    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Réunion du Gouvernement: plusieurs projets de décrets exécutifs examinés    Ligue 2 (13e j): l'OM freiné à Oran, le WAT se rapproche    Israël ferme des organisations palestiniennes à El-Qods occupée    L'ANIE se renforce par une plateforme électronique de surveillance des élections    Présidentielle 2019: paroles de candidats au quatrième jour de la campagne    Se disputer avec soi-même    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    El Hamri: Des familles recasées dans une école sous la menace de l'amiante    Chlef: Plus de 14.000 nouveaux électeurs inscrits    Université / Emploi : l'autopsie    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    La grogne d'un peuple n'est pas un projet politique, c'est la nécessité d'en construire un    VENT(S) DE LIBERTE    Une vingtaine de stands attendent de potentiels acquéreurs    Marche de soutien à l'organisation des élections    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    Ouargla : Le moineau blanc observé pour la première fois à Touggourt    Futures gares de péage : Mise en service courant 2021    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Zimbabwe: La Chine accuse Harare de " sous-estimer " l'importance de son aide financière    Législatives au Cameroun : Le SDF y participera, mais à certaines conditions    Recettes douanières: Hausse de plus de 5% durant les 9 premiers mois de 2019    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Côte d'Ivoire: "bilan satisfaisant" de la commercialisation de l'anacarde
Publié dans Le Maghreb le 22 - 10 - 2019

Le Groupement des exportateurs et professionnels de produits agricoles (GIE-GEPPA) a dressé, samedi à Abidjan, un "bilan satisfaisant" de la campagne de commercialisation 2019 de l'anacarde (noix de cajou) qui "vient de s'achever sans stock résiduel " aux mains des producteurs..
Dans une déclaration devant la presse, le porte-parole du GIE-GEPPA, Gustave Kotchi s'est félicité qu'il " se dégage un bilan particulièrement satisfaisant pour les producteurs et l'ensemble des acteurs de la filière ".
En effet, a-t-il expliqué, une incertitude générale planait sur la commercialisation de la production de 2019 avec le marché international qui dans sa tendance baissière, faisait chuter drastiquement les prix de la noix de cajou. Des "acheteurs et négociants véreux proposaient déjà à nos braves paysans, contre le fruit de leur labeur annuel, moins de 100 franc CFA le kilogramme. Ce qui était très en deçà du prix minimum officiel fixé par le Conseil du Coton et de l'Anacarde ", a souligné Gustave Kocthi.
Pour lui, devant ce sombre tableau, le Premier ministre, Amadou Gon, " a su prendre les décisions les plus pragmatiques en tenant compte des activités des opérateurs économiques que nous sommes ".
" Partant de toutes ces actions, les conditions étaient alors réunies pour donner un nouveau souffle à la filière Cajou. Ainsi, les prix qui étaient à leur plus bas niveau, sont repartis immédiatement à la hausse avec l'écoulement de toute la production nationale ", s'est félicité le porte-parole du GIE-GEPPA.
" Fort heureusement, je vous le rappelle, la campagne 2019 a connu un succès grâce au Directeur général du Conseil du Coton et de l'Anacarde sous la supervision du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly ", a-t-il souligné.
Partant de ce constat, les producteurs de la filière Anacarde en collaboration avec le Groupement des exportateurs et professionnels de produits agricoles, GIE-GEPPA " ont décidé unanimement de rendre un vibrant hommage" au Premier ministre ivoirien le samedi 16 novembre prochain à Korhogo.
A l'ouverture de la campagne 2019 en février dernier, le prix bord champ plancher a été fixé à 375 Fcfa/kg de noix de cajou bien séchées, bien triées et exemptes de matières étrangères. Pour cette année 2019, la Côte d'Ivoire, premier producteur mondial, prévoyait une production de 800 000 tonnes contre 761 000 tonnes l'année précédente.
En termes de volumes d'anacardes transformés, la Côte d'Ivoire a enregistré un peu moins de 69 000 tonnes de produits en 2018, en deçà des objectifs que le Conseil s'est fixé. Le régulateur envisageait de transformer notamment 100 000 tonnes.
Ce volume transformé reste toutefois une progression par rapport à 2017 où le pays a atteint un taux de 53%, représentant 44 000 tonnes. Le Conseil coton-anacarde construit actuellement une "usine école " à Yamoussoukro, ce qui devrait hisser davantage la transformation.
L'objectif de transformation en 2019 est de 130 000 tonnes pour des capacités installées opérationnelles de l'ordre de 122 000 tonnes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.