Le Président Tebboune se rend à Berlin pour prendre part à la conférence internationale sur la Libye    Vers un mouvement dans le corps des walis ?    Air Algérie menacée par des compagnies françaises !    Ould Abbès plaide la folie    GRANDE MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur n'est pas candidat au CFCM    NAAMA : Saisie de 3,5 kg de kif traité à Moghrar    EN L'ESPACE DE 3 JOURS : Plus d'une centaine de harraga interceptés    ORAN : Saisie de plus de 3700 bouteilles de boissons alcoolisées    ARCHIVES NATIONALES : Colloque national sur la procédure de communication    L'ancien journaliste de l'APS, Abdelkrim Hamada, inhumé au cimetière d'El-Kettar    Discours haineux et régionalistes sur les réseaux sociaux: Mise en garde des spécialistes    Intoxication au CO : 30 personnes décédées et 273 autres secourues au cours de la première quinzaine de janvier 2020    Hand-CAN 2020 (2e j): six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    La troupe de danse de Chengdu (Chine) séduit le public de l'Opéra d'Alger    Ligue1 (mise à jour): l'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal classés à Magra    FFS : la réconciliation compromise ?    Réaménagement du calendrier des éliminatoires    Almas négocie avec Taoussi    L'Algérie se qualifie dans la douleur !    Yaïche tire la sonnette d'alarme    Les explications sur le cas Belkaroui    JSK : Velud s'en va    Large vague d'indignation    L'ANC réitère son soutien au peuple sahraoui et à son droit à l'autodétermination    Début du procès de Donald Trump au Sénat    Washington et Pékin ont encore beaucoup à faire pour «soigner leurs fractures»    Séminaire de formation médicale continue sur le cancer du sein    L'interdiction pour les citoyens de travailler au Koweït réimposée    Le directeur du Sheraton d'Alger en détention à El-Harrach    Le Président Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Conférence de Mohamed Arezki sur le patrimoine algérien    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Plusieurs dizaines de détenus en prison et sans procès : Quelles sont les arrière-pensées des autorités ?    La cotation du Sahara Blend algérien perd près de 7 dollars    Difficultés financières de l'Eniem : Les discussions avec le CPE «sur la bonne voie»    48e vendredi du mouvement populaire : «Non à l'état policier !»    Chlef, Mostaganem: 33 harraga interceptés, des passeurs arrêtés    El-Bayadh: Plus de 2 quintaux de viande blanche saisis    Transport maritime: Un navire de la CNAN bloqué au port d'Anvers pour créance impayée    Tebboune recevra mardi des responsables de médias publics et privés    La guerre des «boutons»    Constantine: 11 personnes, dont des cadres de la BNA, arrêtées    Fichier des demandeurs de logements : une nouvelle application électronique    La vice-présidence confiée à l'Algérie    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'écrivain et traducteur Abderrahmane Meziane n'est plus    Souk-Ahras accueille la première édition    «La nécessité d'accompagner l'ADE pour offrir un meilleur service au citoyen»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Face à la rareté, au prix élevés ainsi qu'au retard de livraison des véhicules Le Salon de l'automobile revient officiellement le 19 décembre ...
Publié dans Le Maghreb le 26 - 11 - 2019

Suite à une longue absence, la 20ème édition du Salon de l'automobile sera officiellement de retour au Palais des Expositions (Safex) du 19 au 28 décembre prochain, soit immédiatement après l'élection présidentielle prévue pour le 12 décembre, et ce, après une absence de trois éditions consécutives, à cause de la crise du secteur sur le marché algérien depuis 2015.

En raison de la suspension puis le gel des importations des véhicules, la rareté de la production locale des caisses et l'incapacité à couvrir la demande du marché national, ainsi que la suspension d'importation des équipements SKD-CKD pour l'assemblage des véhicules, ont été derrière l'annulation des trois précédentes éditions. Du coup, les professionnels et experts du secteur s'attendent à ce que cette édition ne soit pas soumise à des réductions de prix attractives. Sur son site-web, la Safex a annoncé officiellement la date de la 20e édition du salon d'automobile pour l'année 2019, et qui aura lieu entre le 19 et le 28 décembre prochain, en présence des six constructeurs de voitures exerçant en Algérie, les producteurs de véhicules utilitaires et les concessionnaires de pièces de rechange et d'entreprises de manutention dans le domaine de l'industrie mécanique et de montage vont prendre part à cette manifestation des carrosseries, la même source précise que pas moins de 50 concessionnaires sur le marché prendront part à cet événement tant attendu par les Algériens.
A cet effet, le président de l'Association des concessionnaires d'automobiles multimarques, Youssef Nabach a souligné que " le prochain rendez-vous de ce salon n'est pas à la mesure de la situation générale du marché, compte tenu de la rareté des véhicules tandis que des milliers d'Algériens attendent de recevoir le véhicule après avoir déposé leurs dossiers et payé même la première moitié, après l'interruption de la production due à la suspension de l'importation des kits SKD et CKD", affirme cet expert.
Nabach prévoit qu'"il n'y aura pas de réduction des prix considérables des voitures durant cette édition, vu que l'exposition", d'après lui, sera une occasion pour exposer les véhicules assemblés dans les usines algériennes", a-t-il signalé. Il a toutefois souligné que "la direction du palais des expositions n'a pas encore informé les professionnels qui souhaitaient y assister par le biais de pavillons spéciaux."
Par ailleurs, Nabach a fait savoir que "les prix des voitures continueraient à augmenter en 2020, malgré la décision du gouvernement d'autoriser l'importation des véhicules d'occasion de moins de trois ans." Tout en ajoutant que "ces véhicules n'élimineront pas la crise et ne cesseront pas les prix, car les prix sont déjà élevés sur le marché européen notamment". Il est à noter que tous les déséquilibres constatés dans les usines de montage de véhicules seront corrigés afin de les adapter au nouveau cahier des charges, avant que ce dernier soit dévoilé par le ministère de l'Industrie et des Mines dans le but de réglementer l'activité de ces usines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.