Le Président Tebboune et l'Emir du Qatar se félicitent de l'évolution des relations bilatérales    Manchester City vise un latéral argentin    Logement: Nasri ordonne l'accélération de la cadence de réalisation des projets en cours    ATTEINTE AUX SYMBOLES DE LA REVOLUTION : Appel à l'application des lois de la République    Noureddine Khaldi, nouveau directeur général des Douanes    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : L'université algérienne dotée d'un statut particulier    Constitution: le Comité d'experts achèvera sa mission vers le 15 mars prochain    FAUTE DE TRANSPORT DES ELEVES SCOLARISES : Le programme de vaccination risque l'échec à Mostaganem    SIDI BEL ABBES : 29.000 demandes de logements à la daïra    LES HABITANTS RENCONTRENT LES REPRESENTANTS DU WALI D'ORAN : Tafraoui classée commune à risque    Liverpool à quatre matchs d'un sacre en Angleterre    Le Coronavirus poursuit sa propagation faisant des victimes et des dégâts collatéraux    Accidents de la route: 30 morts et 1.270 blessés en une semaine    "Halte aux pratiques liberticides !"    La mobilisation se poursuit à Montréal    Le Chabab alterne le bon et le moins bon    Attention, le Mouloudia arrive !    «2020 sera l'année de l'amélioration du service public»    L'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis à l'étude    Israël vise le Jihad islamique palestinien à Gaza et en Syrie    Le vote de confiance reporté à jeudi    Etat d'alerte sanitaire en Tunisie    Ouadjaout passera-t-il aux sanctions ?    Sit-in des corps communs de l'éducation nationale devant la wilaya    ACTUCULT    L'infrangible lien…    Parution en France d'"Algérie décennie 2010-2020 : aux origines du mouvement populaire du 22 février"    Amnesty International projette un film sur le hirak    Le café littéraire évoque l'épopée historique de l'Emir Abdelkader    Carnaval : «Laissez Alost être Alost», répond le maire aux accusations d'antisémitisme    Il aura lieu au tribunal de Sidi M'hamed : Le procès de Karim Tabbou programmé pour le 4 mars    Procès des détenus du mouvement populaire : L'autre tribune des «hirakistes»    Le FMI prêt à apporter «l'assistance technique et des conseils de politiques économiques»    La femme dans le mouvement populaire : Le nouveau souffle du féminisme en Algérie    Transition énergétique: objectif 16 000 mégawatts d'énergies renouvelables à l'horizon 2035    Encore une transgression de la loi    Championnats les plus fair-play : L'Algérie 54e mondial    Coupe arabe (U20) : L'Algérie qualifiée aux quarts de finale    «Camus a vécu à Alger la moitié de sa courte vie»    Dérives islamistes en France : «Séparatisme», le nouveau nom du communautarisme    Objectif : La relance du cinéma algérien    Plan d'action du gouvernement: Impérative amélioration du pouvoir d'achat    Pour dénoncer la mainmise des organisations «estudiantines»: Sit-in aujourd'hui des enseignants de l'institut de maintenance de l'université Oran 2    Ligue des champions d'Europe: Attractions à Madrid et Naples    Respectivement ex-directeur du protocole de Bouteflika et patron de Safina: Reguieg et Metidji incarcérés    Conseil des ministres: Un observatoire de prévention contre la discrimination et le discours de haine    Baisse significative de la participation aux législatives    Mercedes-Benz dévoile son programme pour Genève    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A j-18 de l'élection présidentielle du 12 décembre prochain A qui promet le plus !
Publié dans Le Maghreb le 26 - 11 - 2019


Par: Med Wali
Le périple vers le Palais d'"El Mouradia " se poursuit, au neuvième jour de la campagne électoral, les cinq candidats en lice à la magistrature suprême du pays, augmentent la cadence et le rythme de ce marathon, à moins de trois semaines du scrutin présidentiel prévu le 12 décembre prochain, le quintuplé en course tente de gagner plus de points auprès des électeurs, à travers leurs déclarations et autres promesses respectives, car ils savent qu'il est temps de préparer les meilleures cartes de jeu afin de les mettre sur la table au moment opportun, et ce, pour marquer des points supplémentaires pour le jour J.
Tebboune accorde un intérêt particulier à Oran
Depuis Oran " El Bahia ", la deuxième plus grande ville d'Algérie que le candidat indépendant en lice pour la magistrature du pays, Abdelmadjid Tebboune a animé, hier, un meeting entrant dans le cadre de sa campagne électorale. En effet, après avoir promis plusieurs projets socio-économiques pour cette mégapole, à l'instar d'hôpitaux et d'un nouvel aéroport, l'ancien Premier ministre a tenu à faire état de ses ambitions pour l'économie nationale. Dans cet ordre d'idées, il a promis " de relancer l'activité industrielle à travers la création de zones industrielles et la réhabilitation des groupes industriels à l'arrêt. " Evoquant les usines de montages de véhicules, notamment Renault et Peugeot, Tebboune considère que " l'Algérie ne doit pas se suffire de l'assemblage et doit aller vers la construction ", a-t-il indiqué. A ce sujet, il a assuré qu'" il a des surprises concernant ce segment de la voiture en Algérie ". Sans toutefois donner plus de précisions. Enfin, Abdelmadjid Tebboune se dit persuadé que " c'est sur les épaules de la jeunesse que repose l'avenir du pays. " Il a de ce fait promis de préparer le terrain durant son mandat " s'il est élu ", afin que les jeunes accèdent aux postes de responsabilités et de gouvernance.
Par ailleurs, Abdelmajid Tebboune, a promis de poursuivre sa lutte contre la corruption, tout en louant le rôle joué par les institutions de sécurité dans ce domaine. Dans ce sillage, l'ancien chef de l'Exécutif a rendu un vibrant hommage à l'institution militaire, dirigée par le chef d'état-major, vice ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Saleh. S'adressant à ses partisans, Tebboune a indiqué " Je sais que les Algériens ont beaucoup souffert. Ils sont descendus dans la rue pour dénoncer l'injustice et la corruption, alors que certains d'entre eux sont toujours dans la rue. Je vous appelle à ne pas désespérer, car nous allons changer notre pays pour le mieux ", a-t-il laissé entendre. Par ailleurs, ce candidat a signalé que " la première chose avec laquelle démarrera son projet, l'élimination des bidonvilles et la création de zones industrielles devant accueillir de nouveaux projets d'usines pour les constructeurs d'automobile.
" Et de poursuivre " Je vais créer des usines pour la fabrication locale des pièces de rechange pour automobile ", tout en promettant de revoir les salaires pour augmenter le pouvoir d'achat du citoyen, en plus de la suppression de l'impôt sur le revenu. Dans l'après-midi, Abdelmadjid Tebboune s'est rendu à Sidi Bel-Abbès pour rencontrer ses partisans dans cette wilaya.
Bengrina lance un message aux traîtres
Depuis la wilaya de Batna et à Barika précisément, le président du mouvement " El Bina " a indiqué dans un rassemblement populaire que " le Hirak d'aujourd'hui ne ressemble aucunement à celui du 22 février dernier, car des manifestants non-pacifistes agresse toute personne qui lève une pancarte ou banderoles ", réagit-il face aux nombreux incidents qu'il a subis lors de sa sortie sur le terrain. " Le peuple a le droit de rejeter les élections, mais il faut faire attention à ceux qui profitent de la situation pour semer la fitna entre l'armée et le peuple. Ceux qui m'ont frappé je peux les supporter et je leur pardonne, mais j'envoie mon message aux traîtres et aux parties étrangères. Personne n'a le droit d'attaquer ceux qui acceptent les élections ou ceux qui les rejettent ", a-t-il dit. Au cours de cette visite à la wilaya des Aurès, Bengrina a promis de promouvoir la circonscription de Barika à une wilaya délégué, s'il sera élu, affirmant que " le fait de ne pas moderniser Barika est injuste. " Par ailleurs, pour ce neuvième jour de la campagne électorale, Abdelkader Bengrina a rencontré dans la matinée d'hier, les citoyens de Lakhdaria dans la wilaya de Bouira. Approché par des citoyens opposants à la tenue des élections présidentielles, Abdelkader Bengrina s'est prêté au jeu s'adonnant à un débat avec eux. Entouré d'une foule nombreuse divisée entre partisans et opposants à la présidentielle, le candidat a échangé des arguments avec les citoyens qui ont donné leur position. Le candidat au scrutin présidentiel Abdelkader Bengrina a ensuite improvisé un petit discours devant des dizaines de citoyens de la ville de Lakhdaria située dans la wilaya de Bouira.
Belaïd appelle le peuple à se tourner vers les urnes
Le candidat à la présidence, Abdelaziz Belaid, a révélé, hier depuis Boumerdès, qu' " il augmente le montant de la subvention allouée aux femmes au foyer ", promettant qu'il " organisera des référendums lors de chaque changement s'il est élu président de la République. C'est ça le contrat qui unira le peuple algérien ", a-t-il fait savoir. Lors de la tenue de ce meeting populaire, Belaïd a appelé " le peuple de se tourner vers les urnes pour sortir de la situation critique, dont se trouve l'Algérie depuis quelques mois. " Le président du Front " El Moustakbel ", a déclaré qu'" il accorde une grande importance au développement du secteur agricole ", soulignant que " la sortie de la dépendance des hydrocarbures passe par l'utilisation des potentiels de ce secteur. L'Algérie en général doit se focaliser sur la fabrication et l'industrie pour apporter une valeur ajoutée à l'économie ", en expliquant que " les exportations à l'étranger doivent être accompagnées par la mise à disposition de laboratoires pour analyser les produits afin de les élever vers les raffineries des produits concurrents sur les marchés internationaux. " Par ailleurs, Belaïd a promis notamment " d'ouvrir un dialogue exhaustif incluant toutes les opinions, soulignant que le véritable ennemi de l'Algérie demeure hors le territoire national. " Il a noté que " l'ingérence du Parlement européen dans les affaires algériennes n'est pas digne de foi, car ces derniers pensent que l'Algérie est sous-tutelle ", a-t-il déclaré, ajoutant que " l'Algérie n'est pas une île de la Corse. "
Benflis parle de son programme et salue l'Armée nationale
C'est à la wilaya d'El Bayadh que le candidat à la présidentielle, Ali Benflis, a posé ses valises, hier, à l'occasion du neuvième jour de la campagne électorale. Devant une foule acquise à sa cause, l'ancien chef de Gouvernement a dressé un constat de la situation actuelle du pays tentant de proposer ses solutions à la crise à travers son projet d'urgence nationale. Le président du parti de " Talaïe El Houriyet " a affirmé que " l'Algérie vivait une crise de légitimité " appelant le peuple à décider de son sort et de vivre pleinement sa citoyenneté. " L'Algérie vit une crise économique, politique et sociale en premier lieu. Nous voyons tous les jours les situations et les difficultés de vivre ainsi que les atteintes quotidiennes à la dignité des citoyens " a-t-il, d'ailleurs, déclaré devant ses partisans. Le candidat à la présidentielle a promis de mettre définitivement fin à la fraude et au passe-droit s'il venait à être élu président de la République. Tout comme son concurrent à la présidentielle, Abdelmadjid Tebboune, Ali Benflis a félicité l'Armée nationale, après avoir accompagné la population dans son mouvement pacifique, soulignant que " le peuple a rejeté le cinquième mandat et que l'armée n'a pas marché contre le courant du peuple ", a-t-il précisé. Exposant son programme dans cette wilaya, Benflis a indiqué qu'il possède un projet fructueux pour le peuple, indiquant que " son programme électoral comprend la création d'un environnement de travail qui permet la création des micro-entreprises dans chaque daïra et municipalité, et qui soutient notamment les zones rurales, en vue de créer des emplois afin de promouvoir l'économie.
" Par la suite, l'ancien secrétaire du FLN est revenu sur le cas des retraités de l'armée, les gardes-communaux afin de les rassurer " j'ouvrirai ces dossiers pour dialoguer avec eux, et ce, pour déterminer leurs revendications ", a-t-il affirmé.
S'agissant des régions limitrophes avec le Maroc, Ali Benflis dira que " Naâma est une zone frontalière avec le Maroc et il y a des terres monopolisées par une minorité de la population ", plus explicite " les terres de pâturages ont été laissées et non utilisées, alors qu'il y a des citoyens qui ont besoin de ces terres pour les exploiter, mais ils ne peuvent pas ", affirme l'ancien magistrat. De ce fait, Benflis accorde son intérêt pour le secteur agricole, l'élevage du bétail, ainsi qu'au creusement des puits et la liaison des villes en électricité afin de développer l'économie du pays. "
Mihoubi promet de trouver des solutions à l'ADDL 1
LLe secrétaire général par intérim du RND, candidat à la présidentielle, Azzedine Mihoubi, a lui aussi animé hier, un meeting à la capitale de l'ouest du pays, Oran, au cours duquel, l'ancien journaliste a indiqué devant ses partisans que " les pratiques de manipulations, ainsi que les distributions injustes de logements qui a poussé les citoyens de perdre la confiance dans les institutions de l'Etat.
" Evoquant le dossier de l'AADL 1, Mihoubi a affirmé que " certaines personnes ont bénéficié d'un logement en 2001, mais il n'a jamais mis les pieds dans sa nouvelle demeure. Je veillerai à trouver des solution afin de boucler ce dossier une bonne fois pour toute." Ce candidat a promis notamment s'il est élu président de la République d'augmenter la valeur de la subvention de soutien à la construction rurale et en accordant un microcrédit sans intérêt aux petits agriculteurs.
Entre autres, l'ancien ministre de la Culture a insisté sur "la nécessité de ne pas punir les jeunes qui ont obtenu un prêt bancaire, et ont échoué dans leur projet par la suite ", soulignant "que ceux qui n'ont pas accompagné ces jeunes après avoir obtenu leur crédit méritent d'être sanctionnés".
Par ailleurs, Azzedine Mihoubi a profité de l'occasion de la Journée mondiale contre les violences faites aux femmes pour aborder ce sujet sensible.
Se montrant ferme, l'ancien ministre a promis des sanctions extrêmement sévères contre les auteurs de violences faites au femmes.
Le candidat en course au Palais d'El Mouradia a jugé ces actes comme étant " inacceptables " d'autant plus que la religion musulmane incite au respect et à la protection de la femme".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.