Cyclisme/Tropicale Amissa Bongo (5e étape) : victoire de l'Algérien Reguigui    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    Football/ révision des statuts : installation d'une commission ad hoc    Rezig préside une réunion consacrée à l'examen de la problématique du transport de marchandises    Constantine: levée des entraves administratives pour achever l'aménagement extérieur des logements AADL2    Un tremblement de terre de magnitude 4.9 enregistré à Jijel    Un vaccin contre le nouveau coronavirus pourrait être prêt dans trois mois    MDN: large campagne sanitaire au profit des habitants de zones enclavées à Biskra et Touggourt    La communication du président ou l'art de marquer contre son propre camp    Adoption de la proposition algérienne visant l'amendement du statut le CJCA    AS Monaco: Une offensive du PSG pour Slimani ?    Karim Younes: le changement escompté passe par la poursuite du dialogue et du débat dans la sérénité    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Saisie de plus de 10 quintaux de kif traité à Naâma (MDN)    crise libyenne: le ministre malien des AE insiste sur l'importance de conforter le rôle de l'UA    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Ce que propose le PAD    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    Le Hirak face aux ambitions partisanes    Les stades de Bou-Saâda et de Saïda homologués    "Je sentais que nous allions avoir l'Algérie"    Dumas : "Satisfait de mon groupe"    Appel à l'accompagnement des professionnels    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    Le phénomène Saïd ! Prince Saïd !    Dans leur confort lointain, ils pensent !    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali    Les révélations du chef de l'Etat    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    «Traduire l'œuvre de René Guénon en arabe était pour nous un vrai défi»    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    USMA : Hamra « Battre le Wydad ne relève pas de l'impossible »    Patrick Juillard : «Par rapport au reste du plateau, l'Algérie est bien lotie dans ce tirage des éliminatoires de la coupe du monde»    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Bouira: Coupures d'eau et perturbations dans plusieurs communes    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Des roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Baghdad    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers le relèvement du SNMG à 25 000 DA La décision entrera en vigueur après l'élection présidentielle
Publié dans Le Maghreb le 05 - 12 - 2019

Le gouvernement envisage de relever le Salaire national minimum garanti (SNMG) de 18 000 DA à 25 000 DA, afin qu'il soit effectif à partir de janvier 2020. Cette décision fait partie des actions récentes du gouvernement, visant à améliorer le pouvoir d'achat du simple travailleur.
Des sources officielles du ministère du Travail ont révélé que " le gouvernement étudie le dossier de l'augmentation du salaire minimum estimé de 18 000 DA depuis 2012, pour le faire passer à 25 000 DA ", tandis que la plupart des syndicats ont exigé qu'il soit revu en hausse, lors des mouvements de protestations pacifiques. Sachant que les syndicalistes de différentes corporations considèrent que 18 000 DA, ne suffiront pas aux travailleurs, au vu de recul du pouvoir d'achat des citoyens, et la hausse vertigineuse des produits de grande consommation. S'agissant de la date de mise en œuvre de la résolution, la même source, souligne que " la procédure entrera en vigueur après l'élection du nouveau président, soit après l'élection du 12 décembre prochain ". Il est très probable que cette mesure se tiendra au début de l'année prochaine, c'est-à-dire en janvier 2020, où le gouvernement mettra sur la table ce dossier pour l'étudier, lors d'une réunion avec la Centrale syndicale (UGTA) et le patronat.
La décision de revoir à la hausse le salaire minimum (SMIG) intervient dans le cadre des mesures récemment approuvées par le gouvernement pour soutenir les classes fragiles. Rappelons que lors de la rentrée scolaire de l'exercice courant, l'Etat a augmenté la prime de solidarité scolaire de 3 000 DA à 5 000 DA au profit de trois millions d'élèves. Aussi, les allocations accordées aux personnes à mobilité réduite ont été revalorisées afin d'améliorer leurs conditions d'insertion socio-professionnelle. A ce propos, il a été décidé d'augmenter de 150% la valeur de l'allocation mensuelle des personnes handicapées, soit à 10 000 DA au lieu de 4 000 DA. En outre, il convient de rappeler que depuis 1990, le gouvernement a augmenté le SNMG 12 fois, la première fois c'était en janvier de la même année donc, il a augmenté de 800 à 1000 DA. En janvier 1991, il était passé à 1800 DA, puis en juillet de la même année, le SNMG augmentait à 2000 DA. Il a été également augmenté en 1992 à 2500 et en 1994 à 4000 DA. En 1997 à 4800 DA et en janvier 1998 à 5 400 DA, et en septembre de la même année à 6 000 DA. Aussi, en 2001, le salaire minimum est passé à 8 000 DA, en 2004 à 10 000 DA, en 2007 à 12 000 DA, et en janvier 2012, soit la dernière fois à 18 000 DA.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.