Tournoi international ITF juniors-Tableau double: le Chypriote Chapides et l'Espagnol Salmeron sacrés    Le conteur Mahi Seddik au 3e Festival du conte de Larache (Maroc)    Un 53e vendredi grandiose à Alger    Foot/Coupe arabe des nations U20: l'Algérie bat la Palestine 1-0    TSA nous menace de poursuites judiciaires pour avoir publié l'interview de Mr Hadj Nacer sans “autorisation”.    EX-MINISTRES ET WALIS CITES DANS DES AFFAIRES DE CORRUPTION : La justice retient des charges contre d'anciens responsables    AIR ALGERIE : Le PNC décide la suspension de la grève    L'AVICULTURE EN CRISE : Le poussin ne trouve pas preneur à Tiaret    L'Espagne dispute à l'Algérie ses eaux territoriales    MOSTAGANEM : Le chef de cabinet de la wilaya placé sous mandat de dépôt    LE 22 FEVRIER DECRETE JOURNEE NATIONALE : 1er anniversaire du hirak, tout a changé    MASCARA : La BRI arrête 4 dealers à Tighennif    MASCARA : Un mort sur la RN 14    TIARET : Saisie de 195 kg de viande congelée impropre à la consommation    REVISION DE LA CONSTITUTION : Le projet prêt d'ici le début de l'été    M'sila: inhumation du poète et chercheur Ayache Yahiaoui à Ain Khadra    Boxe/Tournoi pré-olympique: élimination de Sara Kali en 8es de finale    PSG: Cette grosse révélation dans le dossier Kylian Mbappé !    La réponse du clan Neymar à la déclaration de Messi    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Slimane Laïchour. officier de l'ALN, messager de Krim Belkacem, Mohamedi Saïd et le colonel Amirouche : «Le maquis est une leçon de courage, d'humilité, une leçon de la mort, mais aussi une leçon de la vie»    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital à Alger    Bendouda s'entretient avec l'ambassadeur de Russie sur l'ouverture de centres culturels    Psychotropes: impératif de revoir la loi de 2004    Journée nationale de la fraternité: instances et partis valorisent la décision du Président Tebboune    CRAAG: Secousse de magnitude 4.3 degrés enregistrée à Jijel    Promotion du dialogue social: une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    2020, an II de la nouvelle Algérie    Président Tebboune: l'Algérie peut jouer le rôle d'un arbitre "impartial" dans la crise libyenne    Syrie: la vie reprend son cours normal à Alep et Idleb à l'aune des victoires de l'armée    Polisario: "le Maroc n'est qu'une puissance militaire occupante" du Sahara occidental    Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Une expulsion et des interrogations    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les Rouge et Noir renouent avec le derby    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 5,6 millions de salariés ont bénéficié d'augmentations depuis l'année 2000 (UGTA)
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 04 - 2012

Plus de 5,6 millions de salariés ont bénéficié d'augmentations depuis l'année 2000, indique un bilan de l'Union générale des Travailleurs algériens (UGTA) sur les réalisations sociales des salariés et des retraités (2000-2012).
"5.644.798 salariés ont bénéficié d'augmentations durant les années allant de 2000 à 2012, alors que seulement 2.213.000 salariés ont bénéficié d'augmentations entre 1990 et 1999", précise l'UGTA dans un document publié en février 2012.
Depuis 2000, les augmentations successives dans le secteur de la Fonction publique ont touché 1,8 million de fonctionnaires, générant en matière de salaires et d'indemnités, une hausse moyenne de 65%, alors que les accords intervenus dans le secteur économique ont touché un effectif de 3.844.798 salariés, dont 2.582.462 dans le secteur public et 1.262.336 dans le privé, générant un taux moyen d'augmentation des salaires, primes et indemnités de 54%.
L'UGTA souligne que durant les 12 dernières années, 252 conventions collectives de branches, 1.830 conventions collectives d'entreprises et 7.813 accords salariaux ont été conclus dans le secteur économique public et 2 conventions cadre en plus de 11.793 accords salariaux dans le secteur économique privé.
Concernant le salaire national minimum garanti (SNMG), l'UGTA précise qu'il a été revalorisé de 300% depuis le 1er septembre 1998, rappelant que le SNMG, qui était de 6.000 DA au 1er septembre 1998, a été revalorisé avec une moyenne de deux années d'intervalles, pour atteindre les 18.000 DA au 1er janvier 2012.
"Durant la mandature du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, 10 tripartites (gouvernement, UGTA et patronat) et deux bipartites (gouvernement-UGTA) ont été consacrées à ce point, soit 35,71% de la totalité des négociations sur un total de 28 rencontres", précise la même source.
Sur le traitement du dossier de la Fonction publique, l'UGTA relève que, sur les 28 rencontres bipartites et tripartites, 14 rencontres ont été consacrées à ce dossier traité avec une "cadence constante" de 1997 à 2007 dans le cadre de la concertation gouvernement-UGTA.
Elle indique que les fonctionnaires ont été gérés dans leur rémunération par 78 valeurs du point indiciaire, ajoutant avoir obtenu, dans sa "revendication permanente", une valeur indiciaire uniforme de 45 DA dans la nouvelle grille indiciaire des salaires de la Fonction publique adoptée par la 14ème bipartite gouvernement-UGTA du 3 septembre 2007.
La revendication de l'UGTA pour le dossier de la Fonction publique a été concrétisée en 2006 par la promulgation de l'ordonnance 06-03 du 15 juillet 2006, portant statut général de la Fonction publique, rappelle la centrale syndicale, ajoutant, qu'à cet effet, 60 statuts particuliers et 60 régimes indemnitaires ont été promulgués en faveur des salariés du secteur de la Fonction publique.
L'UGTA estime que, depuis la promulgation du premier statut particulier en janvier 2008, la revalorisation des rémunérations dans le secteur de la Fonction publique a touché 1,8 million de fonctionnaires et agents publics.
Elle cite, à cet égard, quelques exemples de revalorisations accordées aux fonctionnaires appartenant aux différents corps de certains secteurs comme l'Education nationale, dont les revalorisations pour les différents grades s'élèvent entre 5.904 DA et 22567 DA, de l'Enseignement supérieur (entre 21.234 DA et 169.344 DA) et de la Jeunesse et des Sports (5.807 DA et 19.290 DA).
Concernant les retraités, l'UGTA indique qu'"elle n'a pas cessé, durant cette dernière décennie, d'attirer l'attention des pouvoirs publics sur l'amélioration de leurs conditions de vie et de leur pouvoir d'achat pour une vie décente, à travers 2 bipartites et 3 tripartites".
L'UGTA rappelle que des revalorisations annuelles des pensions et allocations de retraites ont permis une augmentation globale des pensions de l'ordre de 55% durant la période 2000-2010.
En 2011, le taux de revalorisation, qui a été fixé à 10%, a concerné 2.019.848 retraités bénéficiaires pour un impact financier global de l'ordre de 23 milliards de DA à la charge de la caisse nationale des retraites, précise encore l'UGTA.
Elle note, entre autres, un relèvement du seuil de la pension minimum (75% du SNMG) en 2011 et une revalorisation des pensions et allocations de retraite selon un taux dégressif variant entre 30% et 15%, à compter du 1er janvier 2012.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.