La FAF s'oppose à la domiciliation de la CAN Futsal 2020 dans la ville de Laâyoune occupée    Le moudjahid Mohamed Kechoud n'est plus    Real Madrid : Les confidences de Varane sur son avenir !    ENIEM/difficultés financières: les discussions avec le CPE "sur la bonne voie"    L'Algérie et l'Italie conviennent de renforcer la coordination et la concertation concernant la situation en Libye    Pré-qualifications à l'AfroBasket-2021 : l'Algérie qualifiée pour la 2e phase malgré sa défaite devant le Cap-Vert    Protection civile d'Alger: le nombre des interventions en "léger" recul en 2019    Archives nationales: un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    La pièce GPS du TNA primée au Festival du Théâtre arabe 2020    L'Algérie, la seule puissance arabe capable de rétablir les équilibres dans le dossier libyen    Batna : Ouverture du Café culturel "Thaziri" en présence de nombreux intellectuels de la ville    Lille: Ghoulam dans le viseur    «Les deux clubs sont dans les mêmes conditions»    Ils contestent le régime fiscal imposé par la LF 2020    Réviser le découpage des zones industrielles et les lois régissant l'investissement    «Vous défendez la souveraineté de la Nation et assurez la stabilité du peuple»    Le président Tebboune multiplie les consultations    Spike Lee président du jury 2020    Le président du Conseil italien achève sa visite de travail en Algérie    Ligue 1-MC Alger: Almas, 10e président en 7 ans    Le pétrole algérien a perdu près de 7 dollars en 2019    Accidents de la route : 4 morts et un blessé en 24 heures    égypte : quatre employés d'une agence de presse turque arrêtés    Le ministre camerounais des Sports favorable    Adam Schiff nommé procureur en chef    Saipem, ses dirigeants et Farid Bedjaoui relaxés en appel    La Protection civile fait son bilan 2019    6 élèves du moyen hospitalisés à Djelfa    77 téléphones portables récupérés par la police    Le directeur d'une résidence universitaire de Batna arrêté    L'Algérie, première destination du blé français    Le président de RAJ maintenu en prison    Les priorités de Djerad    Les tribunaux paralysés hier    ACTUCULT    L'ONM exige l'application de la loi    La famille Abane déposera plainte aujourd'hui    Abderrahmane Taalibi Amara. General manager, DHK groupe consortium Algérie : Nous produirons de l'énergie à base des dechets sans impact sur l'environnement    APOCE: appel à la prise de mesures urgentes pour améliorer le niveau de vie    EHS de Canastel: Sit-in et arrêt de travail d'une demi-journée des médecins résidents    Tebboune : les grands chantiers    Ligue 1 - Mise à jour: USMA - JSK, la troisième place comme enjeu    UNPEF: «L'urgence est de répondre aux préoccupations des enseignants du primaire»    Le Premier ministre confirme la tenue d'élections le 8 février    Belhimer annonce une "réforme globale"    La société civile s'implique    Le Conseil des ministres avancé à samedi    Ghiless Amzal anime un concert à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie : Erdogan annonce un nouveau sommet Turquie-France-Allemagne-Grande-Bretagne en février
Publié dans Le Maghreb le 08 - 12 - 2019

Un nouveau sommet axé notamment sur la Syrie et réunissant les dirigeants de Turquie, France, Allemagne et Grande-Bretagne se tiendra en février à Istanbul. C'est le président turc Recep Tayyip Erdogan qui l'annonce, d'après des propos rapportés ce jeudi 5 décembre.
Une première réunion sur la Syrie entre Emmanuel Macron, Boris Johnson, Recep Tayyip Erdogan et Angela Merkel s'était tenue, mardi, à Londres en marge du sommet de l'Otan. Un nouveau sommet axé notamment sur ce sujet et réunissant les dirigeants de Turquie, France, Allemagne et Grande-Bretagne se tiendra en février, d'après le président turc. " Nous avons convenu de tenir un sommet quadripartite de ce type au moins une fois par an. Le deuxième sommet aura lieu à Istanbul en février ", a dit Recep Tayyip Erdogan, selon l'agence étatique Anadolu.
La rencontre de Londres a été " très utile " mais n'est pas parvenue à " lever toutes les ambiguïtés ", a estimé, mardi, Emmanuel Macron alors que la chancelière allemande Angela Merkel l'a jugée " bonne et substantielle ".
Les tensions entre la Turquie et l'Occident ont été exacerbées par l'offensive turque lancée en octobre dans le nord de la Syrie contre les forces kurdes des YPG, considérées comme " terroristes " par Ankara mais qui jouent un rôle clé dans la lutte contre les djihadistes du groupe État islamique (EI).

L'épineuse question des forces kurdes YPG
Emmanuel Macron a déclaré mercredi qu'il n'y avait " pasdeconsensuspossible " sur la définition du terrorisme avec la Turquie, qui exige que les YPG soient classées comme " un groupe terroriste " . " De la même manière que nous prenons au sérieux les menaces sécuritaires contre l'Alliance, tous nous alliés devraient prendre au sérieux nos préoccupations sécuritaires ", a affirmé Recep Tayyip Erdogan jeudi.
Ankara a lancé le 9 octobre une offensive majeure en Syrie pour éloigner les YPG de sa frontière avant de l'interrompre à la faveur d'accords séparés conclus avec les États-Unis et la Russie. En dépit de ces accords, des affrontements sporadiques continuent d'opposer les combattants kurdes aux forces turques et à leurs supplétifs syriens dans le nord-est de la Syrie.
Recep Tayyip Erdogan a affirmé qu'il soulèverait la question des attaques visant les forces turques et imputées aux YPG avec le président russe Vladimir Poutine, attendu en Turquie en janvier pour inaugurer le gazoduc Turkstream. " Poutine viendra le 8 janvier. La question est de savoir si nous pouvons attendre jusque-là alors que ces incidents se poursuivent ", a-t-il dit, menaçant implicitement de mener des représailles contre les forces kurdes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.