Une base de l'ONU ciblée par des terroristes    Le PLD annonce sa participation    Le parquet requiert des peines de 1 an et de 18 mois de prison ferme    Une quarantaine de walis concernés    Le MSP propose l'intégration du Hirak dans le préambule    Omari examine avec des représentants des Chambres d'agriculture le dossier des coopératives agricoles    Une réduction certes, mais la facture toujours aussi lourde    Sit-in de protestation des syndicalistes de l'UGTA à Jijel    Cinq projets réalisés en 2019    La bataille des exportations reste à gagner    Entre pénurie provoquée et spéculation    L'Algérie, un pays… presque «sans littoral»    L'UA appelée à prendre des mesures d'urgence    L'état d'urgence renouvelé pour trois mois    Des écoliers manifestent contre la hausse des prix    Colère en haut lieu contre Berraf    Le CS amateur prêt à gérer le club si...    Chute mortelle d'un homme à Ouled Mahdi    Les élèves privés de repas    Démantèlement d'un réseau de faussaires    Le Cnapeste de Béjaïa se démarque de son bureau national    ACTUCULT    Projection de "12 hommes en colère" à la cinémathèque de Béjaïa    Liban : le président convoque une réunion de sécurité, la contestation ne faiblit pas    Le Président Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel sur les accidents de la route    Le Président Tebboune décide l'envoi d'une caravane d'aides humanitaires au peuple libyen    Affaire Mellal-Boukhelkhal : Le président de la JSK condamné à 6 mois de prison    «Il n'y a pas de plan B, ça sera au Cameroun»    Aïn Témouchent : Réduction drastique du nombre de départs à la retraite    USM Alger : Meftah rattrapé par la vidéo    Festival Nikon de Paris : Un court métrage algérien sélectionné    Scène artistique algérienne : Décès de l'artiste Loubna Belkacemi    Salon du livre à Tizi Ouzou : Réconcilier le public avec la lecture    Huit éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés    Des changements au programme de la sélection algérienne    El Oued: Le bilan de l'accident de bus s'alourdit à 13 morts    Depuis 2019: Le monoxyde de carbone a fait 177 morts    Distribution de plus de 4.000 logements au courant de cette année: La wilaya insiste sur le respect du calendrier d'affichage    Mondial 2022 - Eliminatoires: Quels adversaires pour l'Algérie ?    Crise libyenne: Berlin, et après ?    La rue et les mosquées investies par des opportunistes    L'APN examine la levée d'immunité d'un député    Le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Accorder davantage d'intérêt à l'enseignement du Coran aux étudiants africains    à la recherche des films perdus    Une intelligence artificielle va la terminer    Appel du pied de Salvini à Israël    Le Hyundai H100 Plateau disponible en livraison immédiate    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Election présidentielle du 12 décembre Le scrutin constitue l'étape pour l'édification de l'Etat de Droit
Publié dans Le Maghreb le 11 - 12 - 2019


Par: Ammar Zitouni
Quelques heures seulement nous séparent, dans le tumulte, de la fin de la crise politique que traverse le pays. Le moment est propice, pour les Algériens de vaincre la crise ensemble et poussant le peuple algérien à se projeter déjà vers l'Etat de droit qui verra la crise politico-constitutionnelle dépassée.
Mais à quel prix ? On peine à comprendre que certains persistent dans leur hostilité à cheminer dans une direction inverse sans le moindre gène. Des sirènes créées autour de la stratégie de sortie de crise et son objectif : l'élection présidentielle visant à déboussoler le peuple qui aspire et persiste pour le changement, à plus de démocratie, de justice et d'équité sur les plans aussi bien social qu'économique. Un peuple qui voit d'un mauvais œil comment sont provoquées en cette phase cruciale pour l'avenir de la nation tant de manœuvres et d'agitations pour tenter de freiner le processus électoral et ainsi vouloir replacer l'Algérie dans une période " creuse " qui profiterait à ses ennemis. Au cœur de la mobilisation populaire et depuis le début de la crise, chaque citoyen semble avoir identifié son devoir politique et d'avoir identifié les voies qui lui paraissent toxiques et celles qui défendent son intérêt et celui de la Patrie. Et plus d'Algériens ne peuvent s'exclure de ce constat. Dans ce cadre, il est opportun de rappeler les instructions du vice-ministre de la Défense nationale adressées à l'ensemble des composantes de l'ANP et des Services de sécurité portant sur la nécessité de faire preuve des plus hauts degrés de vigilance et de disponibilités, et de veiller à garantir une sécurisation totale des élections présidentielles afin de permettre aux citoyens, à travers tout le pays, d'accomplir leur droit et devoir électoral dans un climat de sérénité et de quiétude et de faire face, avec la force de la loi, à quiconque tenterait de perturber ou troubler cet important rendez-vous électoral. Le temps est cependant venu pour tous de consolider la marche de l'histoire qui a été abandonnée pendant une vingtaine d'années.
C'est pourquoi il n'y a pas d'autre voie de rénovation politique que celle de l'élection présidentielle et qui ne peut-être qu'un moment décisif pour la nation et son avenir. Tout digne citoyen, qui manifeste la volonté de mettre fin à l'impasse d'un quart de siècle, ne peut être que concerné par cette sortie de crise. Peut-être est-ce, le moment qui marquera le début de l'édification d'un véritable Etat de droit aux racines populaires : ramener l'Algérie vers une nouvelle " aire " de repos politique, économique et social aux horizons prometteurs, où le peuple jouira et disposera des richesses nationales et réalisera ses ambitions légitimes de progrès et de prospérité. C'est le moment pour tous de faire advenir cette métamorphose générale et la faire naître en allant massivement aux urnes jeudi pour élire un président qui conduira légitiment le pays. L'élection présidentielle de ce jeudi constituent une étape d'une extrême importance sur la voie de l'édification de l'Etat de droit et pour amener le pays vers une nouvelle étape aux horizons prometteurs, où le peuple algérien jouira des richesses nationales et réalisera ses ambitions légitimes avec une vie digne et dans un Etat dont les gloires seront façonnées par ses fils dévoués et fidèles au message de leurs vaillants ancêtres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.