Zones enclavées: les projets utilisant l'énergie solaire fonctionnent à un rythme appréciable    Nâama : le Moudjahid Boukhari Kouider inhumé au cimetière de Sidi Merbouh    Inauguration de Djamaâ El-Djazaïr: un pôle du juste milieu témoignant du rôle civilisationnel de 1er plan de l'Algérie    Rentrée professionnelle: introduction de nouvelles spécialités à l'Est du pays    Le rôle religieux et civilisationnel de Djamaâ El-Djazaïr dans le monde musulman mis en valeur    L'apport des mathématiques à la langue arabe et aux pratiques cultuelles évoqué à Alger    OCI: Amar Belani rappelle les efforts constants de l'Algérie en faveur de la cause palestinienne    Rentrée professionnelle dans les wilayas du centre: des formations en réponse aux besoins du secteur économique    Energie: le gaz, un combustible incontournable pour accompagner la transition énergétique    Boughali rencontre à Windhoek l'ancien président namibien et la vice-présidente de la République    Un mois après la décision de la CIJ d'arrêter les massacres, l'entité sioniste maintient son action génocidaire à Ghaza    CAN-2024 féminine/amical: les "Vertes" s'imposent face au Burkina Faso 2-0    Equitation/Saut d'obstacles: le cavalier Moundir Mahi s'adjuge le grand prix deux étoiles du concours national à Oran    Le Président de la République félicite Kaylia Nemour pour sa médaille d'or en gymnastique    Naâma: un réseau criminel facilitant l'entrée et sortie des Marocains via les frontières terrestres démantelé    Les plasticiens Mohamed Smara et Taïeb Benabbas Bakhti exposent à Alger    CSJ: lancement des travaux des réunions des commissions spécialisées dans leur 4e session    Président de la République: l'Algérie connaît une profonde mutation à tous les niveaux    L'Algérie, le nouvel exemple à suivre !    Arrestation de trois faux monnayeurs    Plusieurs dispositions pour assurer les ressources fiscales au profit des collectivités locales        Les efforts de l'Etat algérien mis en exergue    Nouvelles attaques contre une base militaire des forces d'occupation marocaines dans le secteur de Mahbes    L'apartheid en Palestine doit cesser    L'ONJSA tiendra son 3e Congrès jeudi à l'OCO    36 familles raccordées au gaz à « Ben Jebli 1 », à Tessala    Un montage financier de 40 milliards alloué    Pas facile de faire redonner du goût aux Verts    Athlétisme : Une dizaine d'athlètes de l'élite en stage à Oran    L'état d'avancement des projets de développement énergétiques de la wilaya à l'ordre du jour    Au nom de la vie et du partage    Journées nationales «Milah» du film documentaire et du court-métrage de fiction    Djelfa accueille la première édition    Le ministère de la Communication convoque des journalistes sportifs    «Le service du citoyen au cœur des priorités de l'Administration»    François Gèze, l'engagement, les livres et l'Algérie    Tunisie. Hommage à Ahmed Manaï, un inclassable dissident    Le diktat des autodidactes    Prise de Position : Solidarité avec l'entraîneur Belmadi malgré l'échec    L'Algérie dans la nasse des Emirats    Coupe d'afrique des nations - Equipe Nationale : L'Angola en ligne de mire    Suite à la rumeur faisant état de 5 décès pour manque d'oxygène: L'EHU dément et installe une cellule de crise    Pôle urbain Ahmed Zabana: Ouverture prochaine d'une classe pour enfants trisomiques    El Tarf: Des agriculteurs demandent l'aménagement de pistes    Ils revendiquent la régularisation de la Pension complémentaire de retraite: Sit-in des mutualistes de la Sonatrach devant le siège Aval    L'évanescence de la paix    Nouvel an amazigh: Tebboune adresse ses vœux au peuple    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



“ Un homme qui lit en vaut deux ” !
La bibliothèque Hamani relookée
Publié dans Le Maghreb le 23 - 04 - 2008


Hamani ! Ce nom aurait bien allé à un homme d'un certain âge, mais ce n'est pas le cas ! C'est le nom d'une petite librairie sise au 2 bis rue Charas à Alger. C'est un espace livresque qui a sa propre histoire ayant ainsi la valeur et la richesse d'un manoir. Ouverte une première fois le 03 novembre 1936 par l'une des figures emblématiques de la littérature, Edmond Charlot, ce petit espace s'appelait alors, “ Les vraies richesses.” Encore mieux jusque dans les années 70 alors que l'éditeur et écrivain Edmond Charlot, avait quitté l'Algérie –c'était en 69-, cette librairie était ornée d'une pancarte chargée de sens : “ Un homme qui lit en vaut deux.”L'établissement Arts et Culture de la wilaya d'Alger qui gère depuis les années 90, - époque où il a remplacé son premier gestionnaire national, le comité des fêtes de la ville d'Alger-, ce petit espace qui comprend même une mezzanine, l'a retapé à l'occasion en commémoration du 16 avril, la journée du savoir. Une commémoration toute symbolique puisque l'espace étant très réduit,-28 mètres carrés- et existant déjà de par son histoire, il n'y avait pas grand monde à ce rendez-vous aux allures d'un rappel à la mémoire des lieux. Car c'était là qu'Albert Camus, ami d'Edmond Charlot et aussi de Mouloud Ferraoun, avait écrit une partie de son fameux, “ L'étranger.” Un roman sur l'absurdité de l'existence. La bibliothèque Hamani ou ex- “ Les vraies richesses”, est une annexe de la bibliothèque centrale (bibliothèque mère), ne propose pas les grandes nouveautés littéraires mais contient un bon lot d'ouvrages touchant à toutes les disciplines qu'elle soient littéraire, sociologique, scientifique ou autre. Elle fait face à un autre espace non moins connu, la librairie Idjtihad qui fut au milieu des années 80, l'hôte des grands noms de la culture. Malheureusement étant réduite du point de vue spatial, Hamani ne peut accueillir pour des conférences ou débats des intellectuels et autres écrivains. De part son architecture et son décor très colorés, l'ex- “ Vraies richesses ” pourrait très bien se spécialiser dans la littérature infantile. Les mômes pourraient y trouver leur bonheur tant la mezzanine de Hamani en offre les possibilités par ses couleurs et les couleurs de ses livres. En plus cette librairie comme tous les espaces du genre propose des ouvrages pour la vente, elle loue également des livres –un maximum de deux livres- à raison d'une fois tous les quinze jours. Le relookage de Hamani est un excellent signe pour la chose livresque quand on pense qu'il y a quelques années, des librairies tout comme les salles de cinéma étaient brûlées, se fermaient l'une après l'autre ou changeaient carrément d'activité. Maintenant que les espaces de ce genre se multiplient, il faut absolument que le reste suive, c'est à dire que les pouvoirs publiques aident ces établissement à acheter davantage de livres qui touchent à tous les domaines car “ un homme qui lit en vaut deux ” !

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.