Brèves    On vous le dit    Coupe d'Algérie : CSC–MCO, nouvelle programmation    Coupe arabe des clubs. Al-Merreikh – MCA : Mission difficile pour le Doyen à Omdurman    LFP – sanctions : Huis clos pour le MOB, un an pour Harkabi    Chambre de commerce : Une délégation américaine en visite à Oran    La sûreté de wilaya dresse son bilan : 12 réseaux de passeurs démantelés en 2018    Brèves    Papa au royaume d'Œdipe    Patrimoine : Pour une Casbah bâtie par ses habitants    Association Sirius : Grand concours Cirta science 11    Un show diplomatique raté    L'Intersyndicale renoue avec la protesta: Grève les 26 et 27 février à l‘Education    El-Tarf: Deux morts dans des accidents de la route    Coupe d'Algérie: La double confrontation CRB - NAHD au 5-Juillet    Bilan financier 2018: Ooredoo Algérie compte 13,8 millions d'abonnés    Le ministre du Travail l'affirme: Plus d'un demi million de nouveaux chômeurs diplômés chaque année    Tlemcen - Kamel Daoud : «Il faut encourager la lecture»    Sept médailles dont 3 en or pour l'Algérie    Forfait de trois équipes    Des victoires qui font du bien et des défaites qui font mal    59ème anniversaire des essais nucléaires français en Algérie    Le comité central tranchera prochainement la participation du parti ou non à la présidentielle    Le réseau internet exposé aux attaques de l'exterieur du pays    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Trois éléments de soutien aux terroristes arrêtés à Oran et des armes saisies à Skikda    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    Plus de 100 000 bébés meurent annuellement en raison des guerres    Une délégation d'hommes d'affaires américains visite les unités du groupe Condor    Réalisation de plus de 190 km de câble fibre optique en 2018    «Les Yeux de Mansour» de Ryad Girod    Générale de Saha l'artiste    Manselkouch.. Manselkouch en ouverture    La dette publique des USA bat un nouveau record: en quoi Trump est-il différent d'Obama?    Bourses : L'Europe a bon espoir d'une résolution du conflit Chine-US    Formation professionnelle à Alger: Plus de 17 500 nouvelles places pédagogiques pour la session de février 2019    Un policier décède à Constantine    Accord de pêche Maroc-UE : Le Tribunal européen ordonne à l'UE de respecter le droit international    Cameroun : L'opposant Maurice Kamto et ses partisans inculpés    Europa League : Chelsea et Naples gagnent à l'extérieur en 16e aller    "Les masques sont tombés" : Moscou répond au journaliste de la BBC sur "l'attaque" à Douma    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    Sellal dévoile les grandes lignes    5ème Région militaire : Gaid Salah inspecte des unités et inaugure un dépôt régional de carburant    Pour une "meilleure" prise en charge médicale : Vers la révision de la loi relative au moudjahid et au chahid    Il répond aux critiques soulevées par la candidature de Bouteflika.. Sellal contre-attaque    Lutte antiterroriste.. Deux caches d'armes détruites    Constitution 1, 2, 3, et encore…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





“ Un homme qui lit en vaut deux ” !
La bibliothèque Hamani relookée
Publié dans Le Maghreb le 23 - 04 - 2008


Hamani ! Ce nom aurait bien allé à un homme d'un certain âge, mais ce n'est pas le cas ! C'est le nom d'une petite librairie sise au 2 bis rue Charas à Alger. C'est un espace livresque qui a sa propre histoire ayant ainsi la valeur et la richesse d'un manoir. Ouverte une première fois le 03 novembre 1936 par l'une des figures emblématiques de la littérature, Edmond Charlot, ce petit espace s'appelait alors, “ Les vraies richesses.” Encore mieux jusque dans les années 70 alors que l'éditeur et écrivain Edmond Charlot, avait quitté l'Algérie –c'était en 69-, cette librairie était ornée d'une pancarte chargée de sens : “ Un homme qui lit en vaut deux.”L'établissement Arts et Culture de la wilaya d'Alger qui gère depuis les années 90, - époque où il a remplacé son premier gestionnaire national, le comité des fêtes de la ville d'Alger-, ce petit espace qui comprend même une mezzanine, l'a retapé à l'occasion en commémoration du 16 avril, la journée du savoir. Une commémoration toute symbolique puisque l'espace étant très réduit,-28 mètres carrés- et existant déjà de par son histoire, il n'y avait pas grand monde à ce rendez-vous aux allures d'un rappel à la mémoire des lieux. Car c'était là qu'Albert Camus, ami d'Edmond Charlot et aussi de Mouloud Ferraoun, avait écrit une partie de son fameux, “ L'étranger.” Un roman sur l'absurdité de l'existence. La bibliothèque Hamani ou ex- “ Les vraies richesses”, est une annexe de la bibliothèque centrale (bibliothèque mère), ne propose pas les grandes nouveautés littéraires mais contient un bon lot d'ouvrages touchant à toutes les disciplines qu'elle soient littéraire, sociologique, scientifique ou autre. Elle fait face à un autre espace non moins connu, la librairie Idjtihad qui fut au milieu des années 80, l'hôte des grands noms de la culture. Malheureusement étant réduite du point de vue spatial, Hamani ne peut accueillir pour des conférences ou débats des intellectuels et autres écrivains. De part son architecture et son décor très colorés, l'ex- “ Vraies richesses ” pourrait très bien se spécialiser dans la littérature infantile. Les mômes pourraient y trouver leur bonheur tant la mezzanine de Hamani en offre les possibilités par ses couleurs et les couleurs de ses livres. En plus cette librairie comme tous les espaces du genre propose des ouvrages pour la vente, elle loue également des livres –un maximum de deux livres- à raison d'une fois tous les quinze jours. Le relookage de Hamani est un excellent signe pour la chose livresque quand on pense qu'il y a quelques années, des librairies tout comme les salles de cinéma étaient brûlées, se fermaient l'une après l'autre ou changeaient carrément d'activité. Maintenant que les espaces de ce genre se multiplient, il faut absolument que le reste suive, c'est à dire que les pouvoirs publiques aident ces établissement à acheter davantage de livres qui touchent à tous les domaines car “ un homme qui lit en vaut deux ” !

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.