L'Inter Milan officialise le retour de Lukaku    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Mahbes    JM / Water-polo (messieurs) : la Serbie et le Monténégro en finale    JM/ Handball Algérie : blessé, Ayoub Abdi forfait pour le reste du tournoi    Adopter une "approche réfléchie" pour adapter la formation aux nouveaux défis et enjeux    8e session de la haute commission mixte algéro-égyptienne: le Premier ministre égyptien à Alger    JM: quatre soirées du festival international de danse populaire programmées à El Bahia    Le président Tebboune reçoit le Secrétaire général de l'UGCAA    Infirmières agressées à proximité du CHU de Beni Messous: le suspect arrêté    JM/Cyclisme: ''Nous visons le podium de la course en ligne'' (Reda Kehlal)    Un plan d'urgence pour la relance de l'activité du port de Ténès en partenariat avec le groupe Gica    Mise en échec d'introduction d'énormes quantités de drogue par les frontières marocaines    Cour d'Alger: L'ancien ministre Abdelwahid Temmar condamné à 4 ans de prison ferme    Festival de la musique et de la chanson oranaise: clôture en apothéose    JM: un engouement sans précédent pour les spectacles dans la rue    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    JSM Tiaret: Un parcours satisfaisant mais...    Facteurs défavorables    Drame de Melilla: Le Maroc tente une diversion, Alger répond    17 ha de blé, 16.000 arbres fruitiers et 20.000 poussins ravagés par le feu    Enseignement supérieur: Assurer l'employabilité des diplômés universitaires    Des opérations de contrôle inopinées des transporteurs: Des mesures pour veiller au respect du nouveau plan des transports    Traversée du «Tassili II» Marseille-Skikda quasiment vide: Une action délibérée    Chlef: Parer aux coupures d'électricité    Industrie pharmaceutique: La facture d'importation d'insuline réduite de 50% en 2023    Surfer prudent, surfer intelligent    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Ces obstacles à franchir    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    L'Iran confirme des pourparlers à Doha    Les start-up pour briller    Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison ferme    «Chaud» sera l'été...    Le service d'addictologie inauguré    Le CHU sera concrétisé    La session prolongée au 15 juillet    Loukal rattrapé par la justice    562 véhicules livrés    Luis Suarez à River Plate?    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    Hamidouche, le chanteur à la voix douce    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    8 ans pour Tliba, 6 pour Ould Abbès    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



“ Un homme qui lit en vaut deux ” !
La bibliothèque Hamani relookée
Publié dans Le Maghreb le 23 - 04 - 2008


Hamani ! Ce nom aurait bien allé à un homme d'un certain âge, mais ce n'est pas le cas ! C'est le nom d'une petite librairie sise au 2 bis rue Charas à Alger. C'est un espace livresque qui a sa propre histoire ayant ainsi la valeur et la richesse d'un manoir. Ouverte une première fois le 03 novembre 1936 par l'une des figures emblématiques de la littérature, Edmond Charlot, ce petit espace s'appelait alors, “ Les vraies richesses.” Encore mieux jusque dans les années 70 alors que l'éditeur et écrivain Edmond Charlot, avait quitté l'Algérie –c'était en 69-, cette librairie était ornée d'une pancarte chargée de sens : “ Un homme qui lit en vaut deux.”L'établissement Arts et Culture de la wilaya d'Alger qui gère depuis les années 90, - époque où il a remplacé son premier gestionnaire national, le comité des fêtes de la ville d'Alger-, ce petit espace qui comprend même une mezzanine, l'a retapé à l'occasion en commémoration du 16 avril, la journée du savoir. Une commémoration toute symbolique puisque l'espace étant très réduit,-28 mètres carrés- et existant déjà de par son histoire, il n'y avait pas grand monde à ce rendez-vous aux allures d'un rappel à la mémoire des lieux. Car c'était là qu'Albert Camus, ami d'Edmond Charlot et aussi de Mouloud Ferraoun, avait écrit une partie de son fameux, “ L'étranger.” Un roman sur l'absurdité de l'existence. La bibliothèque Hamani ou ex- “ Les vraies richesses”, est une annexe de la bibliothèque centrale (bibliothèque mère), ne propose pas les grandes nouveautés littéraires mais contient un bon lot d'ouvrages touchant à toutes les disciplines qu'elle soient littéraire, sociologique, scientifique ou autre. Elle fait face à un autre espace non moins connu, la librairie Idjtihad qui fut au milieu des années 80, l'hôte des grands noms de la culture. Malheureusement étant réduite du point de vue spatial, Hamani ne peut accueillir pour des conférences ou débats des intellectuels et autres écrivains. De part son architecture et son décor très colorés, l'ex- “ Vraies richesses ” pourrait très bien se spécialiser dans la littérature infantile. Les mômes pourraient y trouver leur bonheur tant la mezzanine de Hamani en offre les possibilités par ses couleurs et les couleurs de ses livres. En plus cette librairie comme tous les espaces du genre propose des ouvrages pour la vente, elle loue également des livres –un maximum de deux livres- à raison d'une fois tous les quinze jours. Le relookage de Hamani est un excellent signe pour la chose livresque quand on pense qu'il y a quelques années, des librairies tout comme les salles de cinéma étaient brûlées, se fermaient l'une après l'autre ou changeaient carrément d'activité. Maintenant que les espaces de ce genre se multiplient, il faut absolument que le reste suive, c'est à dire que les pouvoirs publiques aident ces établissement à acheter davantage de livres qui touchent à tous les domaines car “ un homme qui lit en vaut deux ” !

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.