Dialogue national: la balle est dans le camp du pouvoir    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    APC de Bousfer: Le vice-président et deux élus entendus par la gendarmerie    Tlemcen: Le LGV se rapproche de Maghnia à petite vitesse    Aéroport «Mohamed Boudiaf»: Atterrissage d'urgence d'un ATR d'Air Algérie    Football à l'Ouest: L'ASMO, l'USMBA, le RCR et le MCS dans la tourmente    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Villes nouvelles et pôles urbains: Le gouvernement dans l'urgence    Méditation sur un nuage    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Compétitions africaines interclubs 2019-2020 : Les clubs algériens fixés sur leurs adversaires    Mercato : Petit tacle de Rummenigge à Gardiola pour Sané    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Etablissements publics de santé: Vers "l'obligation" de l'activité de jumelage    Nouveaux bacheliers : Début des préinscriptions et inscriptions    Jeune sahraouie tuée: Plusieurs ONG condamnent la répression marocaine brutale dans les territoires sahraouis occupées    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    Air Algérie a rapatrié tous les supporters    Une "réponse forte à la bande"    Nouveau mandat de dépôt contre Amar Ghoul    Zidane félicite l'Algérie après son sacre africain    Saisie de plus de 4,6 quintaux de drogue    L'anglais évince le français    Le sélectionneur annonce sa démission    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    GAID SALAH : ‘'Le peuple a envoyé une réponse forte à la bande''    L'Union arabe félicite l'Algérie    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    ACTUCULT    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    La FAF empoche un chèque de 4,5 millions de dollars    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Désenclavement et réhabilitation du réseau routier
BORDJ BOU-ARRERIDJ, Priorités du plan quinquennal 2010-2014
Publié dans Le Midi Libre le 16 - 10 - 2010

Le désenclavement des populations et la réhabilitation des axes routiers seront les ''actions prioritaires'' du programme de développement de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj pour les 5 années à venir.
Le désenclavement des populations et la réhabilitation des axes routiers seront les ''actions prioritaires'' du programme de développement de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj pour les 5 années à venir.
Selon le directeur des Travaux publics (DTP), une enveloppe financière évaluée à plus de 79 milliards de dinars a été dégagée au profit du secteur des travaux publics pour la période 2010-2014, a précisé le DTP, notant que la wilaya consacre ''plus de 40% de son budget global à ce secteur vital, principalement pour les actions de désenclavement des zones montagneuses et en vue d'assurer la jonction avec l'autoroute Est-Ouest''. Cette wilaya constituant une ''plaque tournante et un carrefour stratégique entre les wilayas de l'est, du sud et du centre du pays, tous les chefs-lieux de daïras et des communes doivent être reliés à l'autoroute, notamment la daïra de Hammadia où est implantée la nouvelle zone industrielle de Mechta Fatima et les régions abritant des zones d'activités comme Ras El-Oued et Medjana", a estimé le DTP. Au cours des trois dernières années, le secteur des Travaux publics a déployé des ''efforts notables'', illustrés, notamment, par le renforcement de 191 km de routes, y compris la RN 5 (Alger-Constantine), la réhabilitation et la modernisation de 236,5 km de chaussées du réseau secondaire, le doublement de la RN5 entre les wilayas de Bordj Bou-Arréridj et de Sétif sur 39 km et la réalisation de 15 ouvrages d'art, a ajouté le même responsable. La wilaya de Bordj Bou-Arréridj dispose, rappelle l'APS, d'un réseau routier d'une longueur totale de 2.845 km, pris en charge, au plan de la maintenance, par une douzaine de maisons cantonnières. Ces deux dernières années, un important programme de désenclavement a été lancé dans la daïra de Mansourah, la plus "coincée'' dans un relief accidenté, à la limite des wilayas de M'sila, à l'Est, et de Bouira, à l'Ouest. Les communes de Haraza et de Bendaoud, les plus enclavées de cette daïra, vont bénéficier de projets ''significatifs'' pour permettre de réaliser des voies de communication ''devant faire la jonction avec les grands axes routiers comme la RN 5 et l'autoroute, et relier les différents hameaux entre eux, en particulier Akkar, Takia, Kassabia et Mesdour'', a expliqué le DTP. Notons que 70% de l'enveloppe allouée au secteur des Travaux publics dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014 seront consacrés au renforcement et à la modernisation des chemins communaux et de wilaya, ainsi qu'au doublement des grands axes menant vers les daïras les plus importantes.
Selon le directeur des Travaux publics (DTP), une enveloppe financière évaluée à plus de 79 milliards de dinars a été dégagée au profit du secteur des travaux publics pour la période 2010-2014, a précisé le DTP, notant que la wilaya consacre ''plus de 40% de son budget global à ce secteur vital, principalement pour les actions de désenclavement des zones montagneuses et en vue d'assurer la jonction avec l'autoroute Est-Ouest''. Cette wilaya constituant une ''plaque tournante et un carrefour stratégique entre les wilayas de l'est, du sud et du centre du pays, tous les chefs-lieux de daïras et des communes doivent être reliés à l'autoroute, notamment la daïra de Hammadia où est implantée la nouvelle zone industrielle de Mechta Fatima et les régions abritant des zones d'activités comme Ras El-Oued et Medjana", a estimé le DTP. Au cours des trois dernières années, le secteur des Travaux publics a déployé des ''efforts notables'', illustrés, notamment, par le renforcement de 191 km de routes, y compris la RN 5 (Alger-Constantine), la réhabilitation et la modernisation de 236,5 km de chaussées du réseau secondaire, le doublement de la RN5 entre les wilayas de Bordj Bou-Arréridj et de Sétif sur 39 km et la réalisation de 15 ouvrages d'art, a ajouté le même responsable. La wilaya de Bordj Bou-Arréridj dispose, rappelle l'APS, d'un réseau routier d'une longueur totale de 2.845 km, pris en charge, au plan de la maintenance, par une douzaine de maisons cantonnières. Ces deux dernières années, un important programme de désenclavement a été lancé dans la daïra de Mansourah, la plus "coincée'' dans un relief accidenté, à la limite des wilayas de M'sila, à l'Est, et de Bouira, à l'Ouest. Les communes de Haraza et de Bendaoud, les plus enclavées de cette daïra, vont bénéficier de projets ''significatifs'' pour permettre de réaliser des voies de communication ''devant faire la jonction avec les grands axes routiers comme la RN 5 et l'autoroute, et relier les différents hameaux entre eux, en particulier Akkar, Takia, Kassabia et Mesdour'', a expliqué le DTP. Notons que 70% de l'enveloppe allouée au secteur des Travaux publics dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014 seront consacrés au renforcement et à la modernisation des chemins communaux et de wilaya, ainsi qu'au doublement des grands axes menant vers les daïras les plus importantes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.