Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Drame de Melilla: le Forum diplomatique de solidarité avec le peuple sahraoui condamne la répression sanglante de migrants africains    JM/Boxe : Houmri bat le Marocain Assaghir et passe en demi-finale    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    JM Oran-2022 : engouement populaire sans précédent, l'autre succès de la 19e édition    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    JM: le badminton et la lutte décrochent l'or, le karaté do termine avec l'argent    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Face aux séismes    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    Riga débarque    Le club otage des forces occultes    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



C'est archi mauvais pour la santé !
Produits hydrogénés, chasse aux acides gras
Publié dans Le Midi Libre le 29 - 12 - 2010

L'hydrogénation est une réaction chimique qui consiste en l'addition d'une molécule de dihydrogène (H2). Cette réaction est habituellement employée pour réduire ou saturer des composés organiques.
L'hydrogénation est une réaction chimique qui consiste en l'addition d'une molécule de dihydrogène (H2). Cette réaction est habituellement employée pour réduire ou saturer des composés organiques.
Définition de l'hydrogénation de la matière grasse
L'hydrogénation des acides gras insaturés constituant les lipides sera utilisée pour rendre solide, semi-solide ou plastique une matière grasse liquide à température ambiante, pour diminuer les réactions d'oxydation et de dégradation de la matière grasse. Elle a pour but de préparer de la matière grasse solide pour la fabrication des margarines par exemple. Ce type d'hydrogénation vise à saturer dans une forte proportion voire parfois totalement les doubles liaisons des acides gras insaturés. Les acides gras trans existent naturellement en petites quantités dans la viande ou les produits laitiers des ruminants. La plus grande quantité consommée par les êtres humains se trouve cependant dans les produits industriels par suite d'hydrogénation partielle des huiles végétales insaturées. L'hydrogénation partielle modifie la structure moléculaire des acides et modifie leurs propriétés il y une augmentation de leur température de fusion et une diminution de leur rancissement, ce qui est le but recherché par l'industrie agro-alimentaire. Mais elle transforme aussi une partie des acides gras insaturés en acides gras (insaturés) trans. Le procédé a été inventé au début du 20è siècle, les acides gras trans étaient sensés mieux conserver les aliments. Leur utilisation a surtout commencé à partir des années 50. Il s'agit d'huiles insaturées partiellement hydrogénées. Elles existent en faible quantité à l'état naturel dans la viande et les produits laitiers des ruminants. Mais la plus grande partie que l'on absorbe se trouve dans les produits industriels. Les acides gras trans (ou hydrogénés, c'est pareil) sont néfastes à la santé. En effet, même en petite quantité, mais consommés régulièrement, ils causent des maladies cardiovasculaires. La consommation d'acides gras trans n'est pas nécessaire, elle est même nocive pour la santé, contrairement à celle des autres acides gras naturels (saturés, ou insaturés cis). Leur consommation régulière augmente notamment les risques de maladies cardio-vasculaires même à faibles doses ; ainsi que les risques de cancer du sein. Pour ces raisons, de nombreuses organisations pour la santé recommandent de réduire le plus possible leur absorption. Les acides gras trans issus de l'hydrogénation partielle sont généralement considérés comme plus nocifs que leurs pendants naturels
Les acides gras trans sont très contrôlés dans certains pays, ils doivent obligatoirement être mentionnés sur les étiquettes dans de nombreux autres. Ils font depuis juillet 2008 l'objet d'interdiction dans les 24. 000 restaurants de la ville de New York. Des entreprises les éliminent volontairement de leurs produits ou créent des lignes de produits dépourvues d'acides gras trans.
Un acide gras trans fait partie de la famille des acides gras insaturés
Aux Etats-Unis, les acides gras trans sont considérés comme plus dangereux que les OGM pour la santé. Ils ont fermé plus de 25.000 fast foods dans la seule ville de New-York. Les acides gras trans dans notre alimentation proviennent principalement de la transformation bactérienne d'acides gras insaturés dans le "ventre" des ruminants. Ces acides gras trans peuvent se retrouver par la suite dans les produits laitiers (beurre, crème, fromages, lait) et les viandes (bœuf, mouton, etc.) Lors d'une friture d'huile, ou d'un chauffage, même à assez basse température (huile de lin par exemple). Ils se forment donc au cours du raffinage des huiles végétales du commerce, cette opération comprend une étape de désodorisation par chauffage qui est nocive.
Les effets des acides gras trans
Les acides gras trans ont la même structure que les acides gras saturés, en conséquence, les effets qu'ils ont sur les membranes cellulaires sont les mêmes.. Leur conversion en énergie se produit à un taux à peu près semblable à celui des acides gras saturés, ce qui signifie qu'ils ne s'accumulent pas dans les tissus à des taux plus élevés que les autres gras. L'acide gras trans peut aussi causer une augmentation du taux du mauvais cholestérol dans le sang, mais ils ne le font pas généralement dans les mêmes proportions que les acides gras saturés. Les scientifiques n'ont pas encore découvert le mécanisme par lequel les gras trans élèvent le taux de cholestérol dans le sang. Ils élèvent aussi apparemment le taux de lipoprotéines, un facteur favorisant les maladies cardiaques.Les gras trans risquent d'agir plus au moins comme les gras saturés pour ce qui est des effets provoqués sur les lipides du sang, il est important que le patient cardiaque connaisse la quantité des gras à la fois saturés et trans qu'il a consommé d'où l'importance des indications sur les emballages des produits mis sur le commerce.. En Europe, les groupes de protection des consommateurs font pression pour que les acides gras trans soient remplacés par des graisses non pathogènes et que par défaut, l'étiquetage des produits alimentaires mentionne la quantité des acides gras trans. L'OMS préconise une consommation d'acides gras trans quotidienne n'excédant pas 1% de l'apport énergétique total quotidien et la communauté scientifique admet que moins nous ingérons d'acides gras trans autres que ceux naturellement présents dans les produits animaux, meilleur cela s'avère pour notre santé.
Un véritable danger pour la santé
Les acides gras saturés que l'on trouve dans le beurre, les produits laitiers, les viandes, l'huile de noix de coco,l'huile de palme qui, prise avec excès, augmentent le risque d'hypercholestérolémie, d'hypertension artérielle et peuvent altérer les fonctions cérébrales en rigidifiant les membranes cellulaires. Les acides gras mono-insaturés tels que l'huile d'olive qui favorisent le bon cholestérol au détriment du mauvais. Les acides gras poly-insaturé sou acides gras essentiels (oméga 3 et oméga 6 ). Les habitudes alimentaires tendent vers l'huile de tournesol ou l'huile de maïs que l'on recommande dans les régimes amaigrissants par rapport aux oméga de type 3 que sont l'huile de colza et l'huile de lin. Les acides trans gras, les acides chimiquement transformés proviennent généralement d'huile mono saturé ou poly saturé qui deviennent alors saturées. On les trouve dans les margarines de substitution riches en graisse trans. Dans les huiles de friture chips et frites industrielles .Les produits industriels ne sont pas en reste avec les biscuits secs pâtisseries industrielles comme les chocolatés (Mars Snickers, twixt) les produits de boulangerie de supermarché, pâte à tartiner comme le Nutella les cachuètes. Il y a également les plats préparés comme les pizzas quiches tourtes et les produits panés. On les trouve également dans les confiseries sucrées et grasses, les céréales tant vantées pour les petits déjeuners, les potages déshydratés même dans certains produits bio ou diététiques
Comment choisir ses aliments ?
Il suffit de lire l'étiquette (la composition) de votre produit, les acides gras trans sont en général décrits comme des huiles végétales hydrogénées . A partir du moment où un produit présente un risque, même à dose infinitésimale, celui-ci doit obligatoirement être interdit Qu'attendons-nous pour réagir? Que l'on apprenne dans 10 ans qu'un accroissement considérable de cancers est dû aux additifs alimentaires. Que d'autres scandales éclatent tels que l'amiante et maintenant les hormones contre la ménopause tant décriés qui augmenteraient les cancers du sein?
Définition de l'hydrogénation de la matière grasse
L'hydrogénation des acides gras insaturés constituant les lipides sera utilisée pour rendre solide, semi-solide ou plastique une matière grasse liquide à température ambiante, pour diminuer les réactions d'oxydation et de dégradation de la matière grasse. Elle a pour but de préparer de la matière grasse solide pour la fabrication des margarines par exemple. Ce type d'hydrogénation vise à saturer dans une forte proportion voire parfois totalement les doubles liaisons des acides gras insaturés. Les acides gras trans existent naturellement en petites quantités dans la viande ou les produits laitiers des ruminants. La plus grande quantité consommée par les êtres humains se trouve cependant dans les produits industriels par suite d'hydrogénation partielle des huiles végétales insaturées. L'hydrogénation partielle modifie la structure moléculaire des acides et modifie leurs propriétés il y une augmentation de leur température de fusion et une diminution de leur rancissement, ce qui est le but recherché par l'industrie agro-alimentaire. Mais elle transforme aussi une partie des acides gras insaturés en acides gras (insaturés) trans. Le procédé a été inventé au début du 20è siècle, les acides gras trans étaient sensés mieux conserver les aliments. Leur utilisation a surtout commencé à partir des années 50. Il s'agit d'huiles insaturées partiellement hydrogénées. Elles existent en faible quantité à l'état naturel dans la viande et les produits laitiers des ruminants. Mais la plus grande partie que l'on absorbe se trouve dans les produits industriels. Les acides gras trans (ou hydrogénés, c'est pareil) sont néfastes à la santé. En effet, même en petite quantité, mais consommés régulièrement, ils causent des maladies cardiovasculaires. La consommation d'acides gras trans n'est pas nécessaire, elle est même nocive pour la santé, contrairement à celle des autres acides gras naturels (saturés, ou insaturés cis). Leur consommation régulière augmente notamment les risques de maladies cardio-vasculaires même à faibles doses ; ainsi que les risques de cancer du sein. Pour ces raisons, de nombreuses organisations pour la santé recommandent de réduire le plus possible leur absorption. Les acides gras trans issus de l'hydrogénation partielle sont généralement considérés comme plus nocifs que leurs pendants naturels
Les acides gras trans sont très contrôlés dans certains pays, ils doivent obligatoirement être mentionnés sur les étiquettes dans de nombreux autres. Ils font depuis juillet 2008 l'objet d'interdiction dans les 24. 000 restaurants de la ville de New York. Des entreprises les éliminent volontairement de leurs produits ou créent des lignes de produits dépourvues d'acides gras trans.
Un acide gras trans fait partie de la famille des acides gras insaturés
Aux Etats-Unis, les acides gras trans sont considérés comme plus dangereux que les OGM pour la santé. Ils ont fermé plus de 25.000 fast foods dans la seule ville de New-York. Les acides gras trans dans notre alimentation proviennent principalement de la transformation bactérienne d'acides gras insaturés dans le "ventre" des ruminants. Ces acides gras trans peuvent se retrouver par la suite dans les produits laitiers (beurre, crème, fromages, lait) et les viandes (bœuf, mouton, etc.) Lors d'une friture d'huile, ou d'un chauffage, même à assez basse température (huile de lin par exemple). Ils se forment donc au cours du raffinage des huiles végétales du commerce, cette opération comprend une étape de désodorisation par chauffage qui est nocive.
Les effets des acides gras trans
Les acides gras trans ont la même structure que les acides gras saturés, en conséquence, les effets qu'ils ont sur les membranes cellulaires sont les mêmes.. Leur conversion en énergie se produit à un taux à peu près semblable à celui des acides gras saturés, ce qui signifie qu'ils ne s'accumulent pas dans les tissus à des taux plus élevés que les autres gras. L'acide gras trans peut aussi causer une augmentation du taux du mauvais cholestérol dans le sang, mais ils ne le font pas généralement dans les mêmes proportions que les acides gras saturés. Les scientifiques n'ont pas encore découvert le mécanisme par lequel les gras trans élèvent le taux de cholestérol dans le sang. Ils élèvent aussi apparemment le taux de lipoprotéines, un facteur favorisant les maladies cardiaques.Les gras trans risquent d'agir plus au moins comme les gras saturés pour ce qui est des effets provoqués sur les lipides du sang, il est important que le patient cardiaque connaisse la quantité des gras à la fois saturés et trans qu'il a consommé d'où l'importance des indications sur les emballages des produits mis sur le commerce.. En Europe, les groupes de protection des consommateurs font pression pour que les acides gras trans soient remplacés par des graisses non pathogènes et que par défaut, l'étiquetage des produits alimentaires mentionne la quantité des acides gras trans. L'OMS préconise une consommation d'acides gras trans quotidienne n'excédant pas 1% de l'apport énergétique total quotidien et la communauté scientifique admet que moins nous ingérons d'acides gras trans autres que ceux naturellement présents dans les produits animaux, meilleur cela s'avère pour notre santé.
Un véritable danger pour la santé
Les acides gras saturés que l'on trouve dans le beurre, les produits laitiers, les viandes, l'huile de noix de coco,l'huile de palme qui, prise avec excès, augmentent le risque d'hypercholestérolémie, d'hypertension artérielle et peuvent altérer les fonctions cérébrales en rigidifiant les membranes cellulaires. Les acides gras mono-insaturés tels que l'huile d'olive qui favorisent le bon cholestérol au détriment du mauvais. Les acides gras poly-insaturé sou acides gras essentiels (oméga 3 et oméga 6 ). Les habitudes alimentaires tendent vers l'huile de tournesol ou l'huile de maïs que l'on recommande dans les régimes amaigrissants par rapport aux oméga de type 3 que sont l'huile de colza et l'huile de lin. Les acides trans gras, les acides chimiquement transformés proviennent généralement d'huile mono saturé ou poly saturé qui deviennent alors saturées. On les trouve dans les margarines de substitution riches en graisse trans. Dans les huiles de friture chips et frites industrielles .Les produits industriels ne sont pas en reste avec les biscuits secs pâtisseries industrielles comme les chocolatés (Mars Snickers, twixt) les produits de boulangerie de supermarché, pâte à tartiner comme le Nutella les cachuètes. Il y a également les plats préparés comme les pizzas quiches tourtes et les produits panés. On les trouve également dans les confiseries sucrées et grasses, les céréales tant vantées pour les petits déjeuners, les potages déshydratés même dans certains produits bio ou diététiques
Comment choisir ses aliments ?
Il suffit de lire l'étiquette (la composition) de votre produit, les acides gras trans sont en général décrits comme des huiles végétales hydrogénées . A partir du moment où un produit présente un risque, même à dose infinitésimale, celui-ci doit obligatoirement être interdit Qu'attendons-nous pour réagir? Que l'on apprenne dans 10 ans qu'un accroissement considérable de cancers est dû aux additifs alimentaires. Que d'autres scandales éclatent tels que l'amiante et maintenant les hormones contre la ménopause tant décriés qui augmenteraient les cancers du sein?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.